Coucou ! Suite au recensement effectué, le staff s'organise afin de faire le ménage et offrir une vague de rafraichissement au forum. N'hésitez pas en rp entre temps, nous reprendront les évènements là où nous en étions en continuant avec l'attribution lorsque tout sera au point !



 

Partagez | 
 

 Pour des retrouvailles tardives, mieux vaut ne pas changer de sexe.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Pour des retrouvailles tardives, mieux vaut ne pas changer de sexe.   Mar 16 Juil - 23:07

Halfdan d'Emeraude était quelqu'un qui n'aimait pas la monotonie. Il détestait quand tous les jours se ressemblaient, quand les gens agissaient de manière si prédictible qu'il était alors incroyablement facile de rompre leur jouer un tour. Nonobstant, malgré cette horreur de la prédictibilité, Halfdan avait beaucoup de manies/habitudes. Par exemple, il détestait même du bleu et n'en mettait jamais. Il détestait aussi la cuirasse des Chevaliers d'Emeraude, et ne la mettait pas non plus. Halfdan mettait aussi constamment ses cheveux en arrière pour enfin de compte passer inlassablement la main dedans, les remettant devant ses yeux. Il aimait aussi s'entraîner à lancer des couteaux sur les oiseaux afin de débarrasser le monde de ces infestes créatures. Bien que cela n'était peut-être que dans ses rêves.

Mais ce que Halfdan aimait par dessus tout était d'observer les gens. Il adorait s'accouder et regarder les gens passer, observant leurs mimiques et leurs moindres gestes. Cela lui permettait d'apprendre comment mentir, et surtout savoir si on lui mentait. Et pour passer  le plus inaperçu possible, Halfdan utilisait son pouvoir de transformation. Blond, petite, brun, rousse. Il utilisait aussi ce pouvoir afin de ne pas être repéré dans le Château, surtout quand les chevaliers avaient quelque chose à faire. Bien sûr, il était repérable avec l'esprit, mais Halfdan savait masquer sa présence aussi bien qu'il savait fermer son esprit. Les pouvoirs du jeune homme du désert le correspondaient si bien... Pas de guérison, mais énormément de capacités à se cacher ou obtenir des informations.

Aujourd'hui, en entrant dans les écuries, Halfdan prit ce qu'il appelait sa forme féminine.  Son corps changea afin de devenir celui d'une femme, cependant il garda ses yeux verts et ses cheveux noirs qui avaient poussés, devenant plus ondulés. Si on connaissait Halfdan il était facile de le reconnaître dans cette apparence. Cependant qui pourrait penser que la jeune femme était Halfdan, vu que ce dernier était un homme. Seuls ses frères et soeurs d'armes avaient l'habitude de le voir ainsi. De plus, Halfdan n'aimait pas parler de ce pouvoir, préférant le garder pour lui.

Le seul qui savait reconnaître Halfdan malgré ses transformations était Sleipnir, son étalon perlé. Comme ses frères et soeurs d'armes, Halfdan avait reçu son étrange poulain lors de son passage au statut d'écuyer- bien que ce passage n'était pas aussi important qu'il allait l'être pour les futurs écuyers. Reçu était un peu fort, vu que d'après Halfdan c'était le poulain qui l'avait choisi. C'était peut-être car les deux avaient des yeux verts.
Sleipnir donna un coup de sabot dans la porte de son boxe et Halfdan s'approcha pour lui caresser le museau. Il alla ensuite chercher de quoi atteler son cheval et monta avec aisance sur la selle. Comme quoi être grand et agile servait vraiment dans la vie.

Le cheval et la femme sortirent donc, et se dirigèrent vers le village le plus près de la forêt. Ils arrivèrent rapidement, et Halfdan sauta par terre. Il attrapa les rênes de Sleipnir et entra dans le village. Il attacha les rênes sur un poteau  qui était près d'une auberge. Halfdan entra à l'intérieur, et s'assit prêt de la fenêtre afin de surveiller Sleipnir. Repoussant ses longs cheveux derrières ses oreilles et ses épaules, Halfdan darda ses yeux verts sur les personnes  accoudés au bar ou juste assis sur les chaises. Ne trouvant par de chose particulièrement intéressant, mais ne regardant pas vraiment au final, Halfdan se leva et se dirigea vers l'aubergiste. Après ce qu'il s'était passé lors de l'adoubement, il avait le droit de se reposer un bon moment. Ensuite, il observera autant qu'il voudrait.


-Bonjour, une coupe de vin s'il vous plaît.

-Elle arrive tout de suite.


Prenant la coupe proposée, Halfdan se dirigea vers sa place. Tout ce qu'il avait envie était de profiter du calme, calme qui ne régnait pas dans le château, en appréciant le vin. Et les divinités auxquelles Halfdan ne croyait pas devaient être contre lui, car bien sûr, il obtenue pas le calme.

Un homme, sûrement un paysan vu ses vêtements, approcha de  la table d'Halfdan, ne voyant qu'une belle jeune femme accoudée à sa table. Et Halfdan pendant ce temps ne  pensait qu'à une chose: se taper la tête contre la table. Certes cela pouvait faire mal mais ça serait aussi très libérateur. Même si d'un côté Halfdan aimait avoir cette forme féminine- c'était bien plus confortable de monter à cheval ainsi- elle avait de sérieux désavantages. Halfdan n'aimait pas se battre plus que cela, préférant la diplomatie aux méthodes des gros lourdauds pleins de muscles. Et donc quand l'homme s'arrêta juste devant sa table, Halfdan leva les yeux avec un grand sourire, faux, mais presque sincère.


-Excusez moi, mademoiselle, je me demandais si vous vouliez...

-Que vous me fassiez visiter ce si jolie village, mais avec plaisir! Ce ne serait pas trop vous demandez de vous de m'attendre dehors? J'en ai que pour quelques minutes, juste le temps de finir mon verre...

Devant un tel sourire, l'homme ne put qu'acquiescé, et sortit pensant attendre Halfdan. Ce dernier leva sa coupe de vin à ses lèvres, un sourire satisfait sur celles-ci.

-Mais quel idiot s'il pense vraiment que je vais sortir...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pour des retrouvailles tardives, mieux vaut ne pas changer de sexe.   Dim 21 Juil - 14:10

Jeyhad marchait vers la taverne du village avec un sourire. Il avait fait une rencontre plaisante juste avant et du coup, c'était pour lui une belle journée, jolie demoiselle qu'elle était. Épéiste de surcroit!

Avant d'entrer dans l'établissement, il attacha son cheval à l'extérieur, s'assurant que la monture serait bien en vue d'une fenêtre où il s'assiérait. Jey aimait bien Émeraude, c'est un endroit plaisant à vivre, beaucoup de verdure et peu de criminalité. Il doutait qu'il se ferait voler de l'équipement mais mieux vaut prévenir que guérir. De toute façon, il aurait probablement pris ses précautions par réflexe même s'il n'y avait pas pensé, il était conditionné à faire attention aux voleurs, chose abondante à Fal -lui le premier quand il était encore gamin.

Entrant dans le bar, il alla se commander un verre en demandant de le livrer à la table près de la fenêtre. Alors qu'il se tourna, il remarqua qu'une jeune femme, très jolie encore une fois, était déjà assise à cette place qui était libre quelques secondes plus tôt.

*Eh merde...*

Jey se gratta l'arrière de la tête nerveusement. Il n'y avait aucune autre table avec une vue sur son cheval, du moins aucune qui l'assurait de pouvoir sauter par la fenêtre et arrêter tout potentiel voleur assez vite avant qu'il ne parte avec l'un de ses biens. Ce n'est pas comme s'ils avaient tant de valeur... enfin autre que la bourse d'or bien cachée au fond de la sacoche de vêtement. C'est surtout ses épées qu'il avait peur de voir dérobé. Sans être exceptionnelles, elles avaient quand même une certaine valeur. Mais c'est surtout qu'il devrait faire un sacré bout de chemin pour aller s'en chercher d'autres.

Réfléchissant toujours, il haussa les épaules et se dirigea vers la table en question, ayant bien l'intention d'expliquer la situation et lui demander si elle pouvait donc décaler d'une table. Si elle avait l'air dérangée de devoir se décaler, il pourrait toujours lui proposer de la compagnie. Il joua avec l'idée de lui donner son identité pour voir la tête qu'elle ferait en sachant que le Prince (adoptif) de Fal voulait boire un verre avec elle! … Comme à chaque fois que l'idée lui venait en tête, il la rejeta. De un, qui croirait qu'il est un Prince avec de telles loques comme vêtements? Bha il a toujours la lettre que son père lui a donné pour qu'il puisse demander logis au château des divers royaumes qu'il visiterais. Il ne l'avait jamais utilisé, n'avait pas l'intention de l'utiliser, mais la gardait précieusement en cas de besoin.

Arrivé à la table, il se gratta de nouveau l'arrière de la tête avec une certaine nervosité. Cette nervosité  pris des proportions titanesque quand la jeune femme leva la tête. Elle n'était pas seulement jolie, mais purement divine. Ils n'en faisaient pas des comme ça à Fal! Son sourire qu'il voulait apologétique se transforma en son sourire idiot semi-pervers habituel quand il faisait face à une beauté innatendue.

-Excusez-moi, mademoiselle, je me demandais si vous vouliez...

-Que vous me fassiez visiter ce si jolie village, mais avec plaisir! Ce ne serait pas trop vous demandez de vous de m'attendre dehors? J'en ai que pour quelques minutes, juste le temps de finir mon verre...

Jey ne questionna pas. Son cerveau, présentement en mode gibelotte, oublia sur le coup la raison de sa venue à cette table. Il hocha stupidement de la tête et sortit attendre la demoiselle à l'extérieur, son sourire toujours aussi stupide, son regard flou comme s'il se voyait déjà marcher les rues avec elle. Juste là, là-bas, en train de tourner le coin de rue alors qu'il expliquait l'histoire du village à cette femme aux yeux pétillant d'intérêt qui s'accrochait à son bras en marchant, le dévorant des yeux et gobant chaque mot qu'il disait.

Puis, sa vision finit de tourner le coin et disparu. Le regard de Jey se focalisa à nouveau et son sourire idiot s'effaça pour être remplacé par un air tout aussi idiot, mais de confusion.

*Mais... C'est que je ne connais pas le village en fait... Pourquoi j'ai accepté?* Il regarda un peu autour et vu Aru qui le dévisageait d'un air moqueur. *C'est vrai! Je voulais simplement la table pour boire mon verre moi!... Mon verre! Ah mais je suis con!*

Il marcha donc vers la fenêtre et s'y accota, ayant pris soin de reprendre sa maîtrise de soi. Il regarda à l'intérieur du bar et vit que son verre de bière avait été servi, comme demandé, à la table où se trouvait la jeune femme, à peine quelques pieds de l'autre côté de la fenêtre. Le tavernier a du penser que c'était pour elle de la part de Jey.

-Excusez-moi... encore. En fait je suis désolé, mais je ne connait pas le village, je n'ai pas réfléchi sur le coup. Je venais simplement vous demander si vous pouviez me laisser la table pour que je puisse surveiller mon cheval, il est très chargé de marchandise qui ont une bonne quantité de valeur. J'avais déjà commandé pour cette table avant de voir que vous y étiez.

Jey pointa derrière lui vers le cheval noir, visiblement chargé à bloc avec les deux lourdes sacoches, dont une qui avait un bâton tri-section qui dépassait, la lance sur un côté, les trois épées de formes non-conventionnelles et le chariot accroché derrière la monture. Ce dernier était en fait plus comme une boite de bois rectangulaire, fermée sur le dessus par un loquet de métal. À la regarder on devinait qu'elle s'ouvrait en son centre pour se déplier. Probablement un stand portable.

Reportant son regard à l'intérieur, Jey pointa ensuite son verre.

-Pendant que j'y suis... Vous pensez que je pourrais avoir mon verre?


[hrp] Je ne savais pas si c'était sensé être Jey qui t'accoste, mais j'ai trouvé l'ouverture trop tentante alors je l'ai prise et un peu adapté ^^ [/hrp]


Dernière édition par Jeyhad le Sam 27 Juil - 17:49, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pour des retrouvailles tardives, mieux vaut ne pas changer de sexe.   Mer 24 Juil - 11:27

[Nous avons un problème... Nous écrivons de la même couleur --']

Halfdan avait fait partir le paysan et cela le mettait de très bonne humeur. Après tout, rien ne valait une belle coupe de vin, surtout quand on la buvait tranquillement. Comme lorsque à chaque fois qu'il souriait, les yeux en amande d'Halfdan se fermait, et il ne voyait donc plus beaucoup. Dans sa forme féminine, cela ne changeait pas, et il n'avait donc pas vraiment vu le paysan de près. Halfdan avait seulement remarqué un sourire niais, mais il avait l'habitude. Après tout, si Halfdan était un bel homme, il pouvait avouer sans complexe que sa forme féminine était incroyablement jolie. Il lui semblait même avoir attiré l'attention de ses frères d'armes, la première fois où il avait utilisé cette forme.

Halfdan regarda par la fenêtre afin d'apercevoir ce que faisait Sleipnir. Il adorait son cheval, mais comme son propriétaire, Sleipnir foutait souvent le bordel. Durant ces dernières années, Halfdan avait été convoqué un nombre de fois incroyable à l'écurie pour calmer son cheval qui s'amusait à effrayer les autres chevaux. Sauf le cheval un peu étrange d'Aragéa, qui était bien plus costaud que Sleip'. Chiant mais intelligent. Halfdan aimait dire que s'il avait eu un fils avec un cheval, cela aurait donné Sleipnir. Seulement, les gens qui connaissaient le pouvoir de transformation de Halfdan avait toujours peur que Sleipnir soit vraiment son fils. Ce qui faisait bien rire le Chevalier.
Halfdan remarqua que son cheval n'était pas seul. En effet un autre cheval était présent, et il lorgnait assez méchamment sur la pomme qu'avait donné tantôt Halfdan à Sleipnir. Ce dernier ne se laissait pas faire, et mangeait la pomme à petit bout, comme pour faire enrager l'autre cheval.

Il fut tiré de ses pensées par l'aubergiste qui déposa sur sa table une chope de bière. Halfdan leva un sourcil, demandant silencieusement à l'aubergiste pourquoi il lui servait de la bière, chose qu'il n'avait en aucun cas demandé.


- C'est de la part de l'homme qui vient de sortir.

-Vraiment...? Merci alors.


Étendant ses sens magiques, Halfdan capta la présence du paysan dehors. Présence qui lui semblait familière, étrangement, mais il n'arrivait pas à donner un nom à cette personne, qui n'était pas d'Emeraude et qui n'avait pas d'énergie magique. Ne sachant pas ce qu'il y avait dans la coupe de bière, Halfdan n'y toucha pas. Il la déplaça un peu plus vers le bord de la table, l'éloignant de sa personne. Quelle ne fut pas sa surprise en voyant arriver l'homme. Il voulait la table à laquelle était assis Halfdan et n'avait put s'empêcher d'obéir à ce dernier. Décidément, Halfdan avait une plus grande influence sur les hommes qu'il ne le pensait. Ainsi donc le cheval noir était à lui.

Mais ce qui surprit le plus Halfdan fut la tête de ce paysan. Halfdan avait une bonne mémoire, et il se souvenait de ces yeux bleus et même de ce visage. Bien que ce dernier eut vieilli, il n'y avait pas de doute pour Halfdan. L'homme qui venait de l'accoster était Jeyhad, un ami d'enfance, qui était venu dans le désert afin de s’entraîner sous les ordres du père adoptif du Chevalier. Les yeux de Halfdan s’écarquillèrent un peu sous la surprise, mais Halfdan reprit rapidement le contrôle de son visage et souria malicieusement.  Jeyhad ne l'avait de toute évidence pas reconnu. Ce qui était assez normal vu que le Halfdan qu'il connaissait était un homme et non une femme. Halfdan décida de faire comme à son habitude, et de s'amuser un bon coup.


-Oh, je suis désolée, je ne savais pas que cette table était déjà prise. Je voulais aussi surveiller mon cheval. Et cette table était très bien placée pour.

Les yeux de Halfdan rencontrèrent ceux de Jeyhad, et il ne put s'empêcher de ce dire qu'enfin de compte le prince de Fal n'avait pas trop changé. Vieilli et bien oui, mais le sourire niais était le même.

-Moi qui pensait que le verre était là pour moi. Je m’apprêtais à le boire. Mais je veux bien vous le rendre. A une seule condition: que vous vous assoyez à cette table également. Elle est assez grande pour deux, et vous pourrez ainsi surveiller votre cheval.

Halfdan prit une ou deux gorgée de son vin.

-Vous semblez venir de loin... D'un pays du sud je dirais... Fal par tout hasard?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pour des retrouvailles tardives, mieux vaut ne pas changer de sexe.   Sam 27 Juil - 17:46

[hrp]Je crois que j'écris un peu plus pâle. J'utilise la couleur #ffcc66[/hrp]

Jey accepta l'invitation de rejoindre la demoiselle à la table. Ne voulant pas perdre de temps à fait les six mètres vers la porte pour ensuite refaire six mètres ver la table qui en réalité se situe à quelques pieds de lui, il regarda vite fait autour et haussa les épaules, entrant par la fenêtre.

Il alla s'asseoir de l'autre côté de la table, tendant son bras pour prendre la son verre et commença à le boire, souriant un peu plus intelligemment. Quelque chose le tourmentait par contre, un sentiment de familiarité qu'il avait en regardant dans les yeux de son interlocutrice, comme s'il l'avait déjà vu quelque part. Enfin, ce n'était pas possible il s'en souviendrait s'il avait rencontré une femme comme ça! Enfin, il l'avait peut-être croisé il y a longtemps dans un de ses voyages.

-En effet, je viens de Fal, beaucoup le devinent par mon écharpe... Enfin, ceux qui savent reconnaître du tissu de Fal ou qui comprennent l'utilité d'avoir un écharpe dans le désert.

Il prit une autre gorgée de son breuvage, regardant Halfdan avec les yeux un peu plissé, comme essayant de se rappeler de quelque chose. Pour une raison quelconque, elle lui faisait penser à son Maître, celui qui lui a apprit presque tout ce qu'il sait. Pas qu'elle lui ressemble, loin de là, mais regarder ses yeux fait étrangement remonter des images avec son Maître et les autres instructeurs qu'il a eu au fil de son entrainement.

N'arrivant pas à la replacer du tout, il haussa à nouveau des épaules, très faiblement cette fois. Ce n'est pas comme si c'était la première fois qu'il croisait quelqu'un qui éveillait des souvenirs ou des impressions de déjà-vu, avec ses voyages il voyait des gens de toute race, tous les types et un mélange de tout ça. Il a même rencontré une femme avec une queue, des griffes, des oreilles pointues et des yeux d'un vert aussi attirant que peu naturel. En fait il l'avait rencontré juste avant d'entrer dans le bar, un rencontre intéressante et quelque peu... malaisante par moment. Il faut dire, elle était très jolie. Pas la beauté impeccable de la personne devant elle, comme une exemple de la perfection du genre humain, mais cette Aragëa avait une beauté exotique qui la rendait tout autant attirante.

Chassant de ses pensées l'hybride de tout à l'heure, il se concentra sur la beauté devant lui avec un sourire charmeur. Elle avait l'air moins innocente que l'était sa rencontre précédente, dégageant une maturité certaine, il n'avait donc aucun problème à flirter avec elle.

-Et vous? Vous êtes du coin? Je dois réellement savoir d'où vous venez, des femmes de votre calibre, je n'en ai jamais rencontré avant et je me dois de visiter le royaume où habite votre espèces.

En effet, Jey n'avait aucune idée de l'identité de son interlocuteur...trice. Il n'avait pas non plus compris qu'elle le menait en bateau plus tôt et qu'elle ne serait pas sortie du tout. Ses fantaisies de plus tôt étaient encore présente dans sa tête et il croyait encore que c'était une possibilité tout à fait probable. Jey est peut-être très doué à lire les mouvements d'un adversaire dans un combat, il reste très naïf. Il n'a jamais eu de talent à déceler les mensonges ou les gens qui jouent un rôle, ce qui fait de lui quelqu'un d'assez facile à duper, rendant très divertissant de le mener en bateau.

Tout de même, une partie de lui était en train d'essayer de lui crier quelque chose, un avertissement, cette même partie qui semblait être familier avec cette personne. Mais Jey ne l'écoutait pas, elle ne criait pas assez fort et du coup, le cri était complètement enterré sous le flots d'encouragement que lui lancent ses hormones.

Ah être un homme...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pour des retrouvailles tardives, mieux vaut ne pas changer de sexe.   Dim 25 Aoû - 15:15

Halfdan s’amusait franchement. Cela faisait longtemps qu’il ne s’était pas autant amusé, surtout au dépend de quelqu’un. A vrai dire, il avait compté sur l’adoubement pour lui amener un semblant d’amusement, mais même s’il avait bien rigolé à la vue de ses frères et sœurs d’armes dans leurs armures – celle-ci devrait être interdite d’ailleurs- les évènements l’avaient empêchés de bien rire à la suite de la soirée. Et donc, le fait de tomber sur son ami d’enfance, dans sa forme de femme, alors que ce dernier ne le reconnaissait pas, l’amusait au plus haut point. Et il comptait faire en sorte que Jeyhad continu de lui parler sans le reconnaître. Ainsi donc, il fallait éliminer les gestes machinaux qu’avait toujours effectués le jeune homme. Alors qu’il allait se passer la main dans les cheveux, Halfdan hésita et la reposa sur son autre main. Si Halfdan avait pratiqué sa façon de parler en fonction des costumes qu’il prenait, il avait encore quelques progrès à faire vu que le naturel revenait au galop.

-A vrai dire, je n’ai pas fait cette remarque suite à votre écharpe, mais à vôtre teint hâlé. Même si le temps est plutôt beau dans cette partie d'Enkidiev, le soleil ne tape pas autant que dans le Sud.

Un sourire léger se plaça sur les lèvres fines de Halfdan en voyant les épaules de Jeyhad légèrement se soulever. S’il avait encore à travailler ses gestes, Halfdan restait très observateur. Et le mouvement qui suivait un regard un peu long signifiait que Jeyhad ne se souvenait pas de lui. Ce qui l’arrangeait bien. Halfdan se concentra sur la conversation et éclata de rire, un son cristallin sortant de sa gorge. Il pencha un peu la tête vers Jeyhad, avec un sourire espiègle.

-Je viens d’Emeraude, du château plus exactement. Donc si jamais ce sont les yeux verts qui vous plaisent, vous pouvez y passez. Je serais très heureuse de vous faire faire un tour…

Halfdan but une gorgée, les yeux toujours rivés sur son ami.

-Et je me dois d’aller à Fal…

Cependant ses pensées prirent la direction d’un môme aux cheveux blancs, qui venait lui aussi de Fal. Ce dernier, Hayden, était une source d’amusement – à son dépend- et d’ennoiement, car il fallait avouer que si le Magicien pouvait être amusant, il restait quand même une réelle épine dans le pied de Halfdan. Le natif du Désert était constamment observé par celui de Fal, et même si Halfdan voulait se dérober aux yeux inquisiteurs, il avait du mal. Il devait alors fournir des efforts pour ne pas révéler ce qui était bien caché. Et à la pensée du gamin, le sourire de Halfdan se fit mis-figue mis-raison.

Halfdan reprit le contrôle de ses émotions, son sourire redevenant normal. Ses yeux cherchèrent Sleipnir, et le vit paisible. Ce qui était presque inquiétant. Son pauvre canasson n’était pas le plus calme des chevaux. Mais cela donnait des vacances à Halfdan, alors il n’allait pas s’en plaindre. Tournant la tête de nouveau vers Jeyhad, le jeune homme s’adressa de nouveau à lui.


-Venez-vous tout juste d’arriver à Emeraude ? Si non, avez-vous fait de bonnes rencontres ?

Halfdan n’avait pas formulé cette question sans raison. Il avait, sans faire exprès, lut quelques brides de pensées appartenant à Jeyhad. Halfdan avait toujours extrêmement bien contrôlé la télépathie, si bien qu’il lui arrivait de lire dans les esprits sans même vraiment le vouloir. Gênant, mais son talent lui permettait de lire les pensées sans que la personne ne soit au courant. La plupart du temps Halfdan focalisait sa télépathie dans le fait de sonder ce qu’il se passait autour de lui. Ainsi, il ne lisait pas les pensées des gens l’entourant. Mais en ce moment présent, il avait oublié ce détail, et le visage de sa sœur d’arme Aragéa lui était parvenu. Ainsi il avait compris que cette dernière avait déjà rencontré le Prince. Et il se demandait comment et pourquoi. Non pas que les agissements de sa sœur l’intéressait au plus haut point, car elle était libre de faire ce qu’elle voulait, mais il voulait savoir si jamais Aragéa lui avait dit quelque chose d’important. Son amie avait beaucoup de qualités, mais elle avait un peu trop confiance dans les gens alors qu’elle venait de les rencontrer. Halfdan avait toujours été suspicieux des gens, et donc ne comprenait pas la naïveté de sa sœur d’arme. Même si Jeyhad était quelqu’un de bien, Halfdan se devait de vérifier si Ara n’avait pas gaffé. Parce que si oui, il aura plusieurs choses à lui dire ce soir. Peut-être même qu’il prendra l’apparence de Kyrie pour le faire, car l’elfe/pardusse avait tendance à boire le physique de Halfdan des yeux et non pas ses mots.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pour des retrouvailles tardives, mieux vaut ne pas changer de sexe.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pour des retrouvailles tardives, mieux vaut ne pas changer de sexe.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Galaad - Mieux vaut se méfier de l'eau qui dort ! [Terminée]
» JAELYN (+) mieux vaut rater un baiser que baiser un raté.
» Mieux vaut tenir un lapin que poursuivre un lièvre [Sydney & Chase]
» Mieux vaut ne pas songer au passé, rien ne le peut changer.
» Mieux vaut tard, que jamais [PV Anya]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Enkidiev. :: Royaume Émeraude. :: Villages.-
Sauter vers: