Coucou ! Suite au recensement effectué, le staff s'organise afin de faire le ménage et offrir une vague de rafraichissement au forum. N'hésitez pas en rp entre temps, nous reprendront les évènements là où nous en étions en continuant avec l'attribution lorsque tout sera au point !



 

Partagez | 
 

 [EVENT] "Je me demande s'il fait aussi froid à Shola..."

Aller en bas 
AuteurMessage
Tristan

avatar

Masculin
Nombre de messages : 36
Rôle du Personnage : Chevalier d'Émeraude
Race : Humain
Allégence à : Émeraude, Enkidiev.
Points : 415
Date d'inscription : 20/07/2013

MessageSujet: [EVENT] "Je me demande s'il fait aussi froid à Shola..."   Jeu 12 Sep - 4:10

Une fois dans sa chambre de l'aile des chevaliers, Tristan ressortit l'énorme atlas afin d'aller y regarder la carte la plus récente du Nord du continent. Comme il le savait déjà, il aurait à traverser Rubis et Opale afin de se rendre à Espérita. Cinq ans plus tôt, il aurait eut à faire le grand tour par le Royaume de Diamant, celui des Elfes, puis Shola et le Royaume des Ombres. Rendu là, il aurait eut à se retrouver tant bien que mal dans le dédale de tunnel qui reliait autrefois Alombria et le Royaume des Esprits. Par chance, l'une des Chevalier de la seconde incarnation de l'Ordre avait cru bon de créer une gigantesque rampe d'accès entre Opale et les plateaux au Nord. C'était d'ailleurs par là que les nouveaux colons était passé afin de recréer une petite communauté dans ce pays pourtant inhospitalier. Le jeune chevalier se tournerait probablement vers ces gens simples pour commencer sa quête.

Satisfait, il referma l'atlas et le laissa sur son lit, reportant son attention sur sa commode. Il y prit vêtements de rechange et autre objets dont il aurait besoin. Les éléments les plus importants selon lui étaient sa lourde cape de fourrure et sa couverture épaisse. Une fois dans le cratère aux parois de glace, il ne pouvait pas même compter sur l'activité volcanique souterraine pour le tenir au chaud. Il allumerait donc un feu magique à chaque nuit qu'il aurait à passer dans le désert de glace. Une fois qu'il eut le nécessaire pour se vêtir et ne pas mourir d'hypothermie pendant la nuit, il revêtit sa cuirasse souple, sa cape verte (le code voulant que les chevalier affiche bien leur couleur lors des sorties à l'extérieur du Royaume) et sa ceinture d'armes. Il avait donc sur lui son épée, sa dague et ses deux dizaines de couteaux de lancer. Le tout ajusté, il se dirigea aux cuisines où il remplit deux pleines sacoches avec de la nourriture. Il choisit surtout de la viande séchée, mais ne lésina pas non plus sur les feuilles de thé. Il tiendrait à se réchauffer matins et soirs.

Avant d'oublier, et avant de finaliser ses préparatifs, Tristan alla à sa chambre et s'empara doucement de Mlle Cat. Il ne savait pas trop s'il pouvait l'amener avec lui, bien que l'idée lui sembla ridicule. Cependant, il avait donné sa parole d'honneur qu'il ferait tout pour que rien n'arrive à cet animal. Ayant soudainement un éclair de génie, il se dirigea d'un pas décider vers la tour du vieux mage d'Émeraude. Non pas Hayden, mais le vieux maître des Chevaliers. Il savait que cet homme possédait quelques chats, il lui serait donc facile de s'occuper d'un félin de plus pour quelques jours. Après avoir bien mis en garde son ancien maître, il retourna à sa chambre et s’attela de ses bagages.

Avec son allure de mule sous ses deux sacoche de cuire, la cape et la couverture, le Zénorois sortit finalement dans la cours et alla directement aux écuries. Il déposa ses affaires près d'un mur et décida d'aller tenir compagnie à Annastasia en attendant Aragëa, refusant de s'approcher de l'énorme étalon noir sans qu'elle soit là. Sa jument était visiblement triste qu'il ne la monterait pas pour cette première mission, mais il lui promit qu'elle viendrait avec lui la prochaine fois. Le jeune homme n'avait pas le don de parler avec les animaux, mais ça ne l'empêchait pas de s'essayer.

Finalement, il remarqua sa soeur prêt du cheval-dragon. Il caressa sa monture une dernière fois avant de partir et alla rejoindre le petit bout de femme.


- Prêt pour ton premier voyage à dos d’étalon dragon ? demanda-t-elle amusée.

- Peut-on réellement être prêt à une première chevauché sur le dos d'une tel spécimen, lui répondit l'autre avec un sourire, tout en observant presque nerveusement l'intéressé.

Il écouta ensuite les conseils et les directives de sa soeur d'armes quant à ce qui l'attendait avec Armorroch. Cela ne s'annonçait pas facile, mais en général, Tristan réussissait à se faire apprécier de tout le monde. Il s'approcha du gros étalon avec une certaine incertitude, mais tâcha de garder son sourire. Apposant bien doucement sa main libre sur l'encolure du cheval-dragon, il se présenta.

- Bonjour, Armorroch. Je suis le Chevalier Tristan d'Émeraude, un ami de Aragëa. Nous serons ensemble pour la durée de cette mission. Je tâcherai d'être gentil avec toi si tu en fais de même. Si nous arrivons à bien nous entendre, ce sera terminé dans le temps de le dire et nous serons de retour ici en moins de temps qu'il n'en faut pour énumérer les sept premiers Chevaliers de la seconde incarnation de notre Ordre !

Sur ces mots, toujours sourire, il attacha ses sacoches de cuir chaque côté de la selle et plaça derrière la cape et la couverture. Sentant ses deux compagnons de voyage prêt à partir, il attrapa l'étalon noir par la bride et l'attira dans la grande cour. Malak et Kyrïe y était avec leurs montures. Voyant qu'il ne manquait plus que lui, il grimpa en selle en espérant de tout son coeur que le cheval-dragon reste calme et rejoins ses compagnons. Jetant un dernier coup d'oeil à la forteresse, il quitta ensuite pour le pont-levis avec son frère et sa soeur.

Leur passage dans les campagnes d'Émeraude fut acclâmé par les paysans et nombres d'avant donnèrent la course à leur cheval. Cependant, ils n'étaient pas là pour parader et ils ne ralentirent pas l'allure. Au Royaume de Rubis, les quelques personnes qu'ils croisèrent les saluèrent avec respect et admiration. Très rapidement, Kyrïe bifurqua vers l'Est, entrant plus profondément dans son Royaume d'origine. Malak et Tristan poursuivirent ensemble un bon moment, jusqu'à ce que leurs routes se séparent quelque part dans le Royaume d'Opale. Saluant son frère et lui souhaitant bonne chasse, il poussa Armorroch vers le Nord. Rien n'aurait pu le préparer à ce qui suivrait.

Enfin libéré des chevaux ordinaires et des autres deux-jambes, l'étalon sembla adopté une posture maline, juste avant de forcer son allure très rapidement et de partir au galop. Son cavalier eut tout juste le temps de se cramponner pour ne pas tomber à la renverse. Ce n'est que là qu'il comprenait l'ampleur des avertissements de sa soeur elfique.

Le cheval-dragon garda son allure de démon tout le long, si bien qu'il atteignit la rampe avant le couché du soleil. Refusant de camper en haut dans le froid des glacier, Tristan tira fortement sur les rennes pour forcer la bête à s'arrêter, tout en l'intimant gentiment de le faire avec des mots. Se rappelant les mots de Aragëa, il se concentra et envoie un message télépathique au cheval pour lui montrer qu'il désirait s'arrêter là pour la nuit. Il descendit de selle, retira le tout du cheval pour que ce dernier puisse passer une nuit confortable puis alluma un feu pour se réchauffer, préparer du thé et manger quelque chose. Il se coucha peu de temps après, désirant être en pleine forme pour le lendemain.


- Bonne nuit Armorroch, à demain.

Il entendit l'animal renifler et secouer sa crinière, mais ne s'inquiéta pas. S'enroulant dans sa couverture, il s'endormit rapidement (pour ne jamais se réveiller ! Mwahahaha !).

Sans trop se forcer, Armorroch comprit que le deux-pattes-Tristan-tout-vert s'était endormi et ne se réveillerait pas avant longtemps. Il en profita donc pour se dégourdir encore un peu et manger à satiété. Après, il s'installa lui aussi pour se reposer, mais hors de question de dormir plus de 3 heures. Se réveillant bien avant l'aube, le cheval-dragon remarqua que son cavalier roupillait toujours à poing fermés. Ne désirant pas attendre plusieurs heure avant de repartir, il alla à la recherche de quelque chose autour du petit campement. Il découvrit l'outil parfait pour son plan. Un ruisseau bien gorgé d'eau glacial, gracieuseté de la monte des glaciers d'Espérita. Revenant au campement aussi silencieusement que sa taille lui permettait, il s'approcha du chevalier encore endormi. Sans prévenir, il profita du fait que l'humain était bien coincé dans la couverture pour l'attraper et le traîner sans façon jusqu'au ruisseau. Par un miracle ou un autre, Tristan ne se réveilla pas. Du moins, pas avant que l'étalon ne lui pousse la tête dans l'eau.

Se réveillant complètement à cause du choc de température, le Zénorois se redressa brusquement en cherchant ce qui lui arrivait. En voyant le canasson sautiller de joie, il comprit ce qui s'était passé. Sachant pourquoi, il chercha où. Du même fait, il comprit comment en apercevant le pseudo-sentier de plante écrasées qu'il avait laisser derrière lui. Il ne restait plus que le quand, car il faisait encore sombre. Portant son regard vers l'Est, il remarqua que le ciel commençait à peine à pâlir au dessus des volcans. Il restait encore près de trois bonne heures avant l'aube. Soupirant de découragement, il s'avoua vaincu par la bête et profita du ruisseau pour se purifier. Une fois chose faite, il  garda sa couverture autour de lui et retourna à son campement pour raviver le feu et déjeuner avec un peu de thé avant de commencer l'ascension.

Comme il connaissait le froid qu'il l'attendait, il déposa tout de suite son épaisse cape de fourrure sur ses épaules en prévision de l'arrivé au sommet. Il harnacha Armorroch et se considéra prêt à partir. Ce n'est que plusieurs lieues à l'intérieur du Royaume des Esprits qu'il vit enfin le soleil pondre au dessus des glaciers. Appréciant cette nouvelle source de chaleur bienfaitrice, il en voulut un peu moins au cheval qui galopait depuis qu'ils étaient sur terrain plat.

Dans ce désert de glace, le chevalier décida d'envoyer ses sens invisible afin de tenter et déceler des traces magiques qu'aurait laisser la fameuse pierre qu'il recherchait. Il se surprit plutôt à découvrir nombre de point chaud sous la glace, parfois même à quelque pas de lui. Sachant faire la différence entre la magie et la vie, il fut ravi de comprendre qu'il s'agissait de créature sauvage ayant élue domicile dans ces plaines. Elles vivaient probablement sous le couvert de la glace, plus près de la chaleur volcanique. Il ne pouvait pas se douter qu'un peu plus vers l'Est, là où la concentration de vie était plus grande, hors de la portée de sa vue, se trouvait des points si chauds que des bassins d'eau chaude s'étaient formés et qu'il y avait même de la végétation.

Selon les dires de ceux qui avaient bravé ce climat pour fonder une nouvelle communauté et les cartes les plus récente, le nouveau village avait été fondé non loin de l'ancien, près des galeries d'Alombria. C'est donc vers les mur de glace du Nord-Ouest que le brun dirigea sa monture.

Après un temps, il aperçut volutes de fumée et de vapeurs au loin. Sachant qu'il avait presque atteint sa destination, il sourit. Encore quelque minute et il serait au chaud. Le village était petit, mais on remarquait tout de suite que ses habitants avaient maîtrisé cette terre inhospitalière. Les maisons était petites, avec une armature en bois ou en os et d'épais mur de peau tendue et de fourrure. On devinait que le sol à l'intérieur était recouvert de peau lui aussi. Au centre des toits se trouvait un trou d'où s'échappait la fumée des feux qui brûlaient à l'intérieur. Installées en cercle, les habitations entourait une source chaude qui empêchait la formation de neige ou de glace sur quelques mètres tout autour. En regardant au Nord on pouvait apercevoir la passerelle qui permettait au habitant d'aller pêcher sur la mer arctique. On devinait par l'équipement qui traînait et les fumoir que ces gens vivaient de la pêche, mais aussi de la chasse.

Sorti de l'une des huttes, un homme s'arrêta devant le garçon vêtu de vert. Reconnaissant cette emblème vivant, il s'exclama avec surprise.


- Que nous vaut donc l'honneur d'un illustre héros tel que vous sire ? Je suis Njordar d'Espérita, humble chef de cette petite communauté.

Les paroles de l'homme le tirant de ses observations culturelles, Tristan le regarda. Le bonhomme portait une épaisse barbe brune et des sourcils broussailleux. Sous son bonnet de fourrure on devinait une chevelure généreuse. Il portait d'épais habits de peau doublés de fourrure. On pouvait croire à de la rondeur sous le manteau, mais les gens d'ici n'avait rien d'opulent, ce n'était qu'un illusion. Ses yeux transpiraient l'honnêteté des hommes de la terres, mais aussi la craintes d'une terrible nouvelle.

Descendant habilement du chevale malgré ses propres vêtements épais, Tristan alla à la rencontre du vaillant bonhomme.


- Honnoré de faire votre connaissance, Njordar. Je suis le chevalier Tristan d'Émeraude. Quant à la raison de ma visite, il serait apprécié d'en discutait dans un endroit plus confortable, haha.

Le sourire du jeune homme fut aisément contagieux et l'homme s'empressa de lui entourer les épaules pour l'entraîner à l'intérieur.

- Vous tomber bien, sire Tristan. Ma délicieuse femme s'apprêtait justement à nous servir le diner. Yorleif ! Viens t'occuper du cheval de monsieur !

Immédiatement, un adolescent sortit de la hutte. Il semblait robuste et franc, comme son père. Cependant, avant qu'il ne s'approche du cheval-dragon, le chevalier l'intercepta.

- Ne fais que lui indiquer où se mettre à l'abris, il est... timide.

Voyant que le garçon acquiesçait, Tristan se laissa emmener à l'intérieur où il régnait une délicieuse odeur de nourriture et une chaleur confortable. En quelques seconde il se trouva assis sur des peaux moelleuses à déguster un ragoût de baleine et de lapin, étonnement goûteux. Profitant d'un thé réconfortant après le repas, le Zénorois informa enfin ses hôtes de la raison de sa visite.

- Mes compagnons et moi-même avons été dépêché aux quatre coins du continent afin de trouver et récupérer sept pierres magiques qui seraient tombées du ciel. Vous n'auriez pas connaissances de la localisation d'une telle pierre par hasard? Nos observations du ciel étoilé nous ont révélés que l'une d'elle serait sur le territoire que représente Espérita.

Plein d'espoir, le soldat posa sa tasse devant lui et se pencha un peu vers l'avant pour ne rien manquer de la réponse de son hôte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fondateur

avatar

Masculin
Nombre de messages : 217
Localisation : Château Émeraude.
Rôle du Personnage : Chef des Chevaliers d'Émeraude // Prince de Diamant.
Race : Humain.
Allégence à : Enkidiev.
Points : 592
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: [EVENT] "Je me demande s'il fait aussi froid à Shola..."   Lun 16 Sep - 23:34

Une main dans sa barbe, se frottant le menton, votre hôte réfléchi. Il se souvient mien qu'il y a de cela plusieurs années certains avaient vu quelques chose fendre le ciel. Quelques brave avaient été voir l'impact. On avait annoncé qu'un grand cratère s'était formé dans la neige, mais personne n'avait rapporté la présence d'une étrange pierre... Ou peut-être que celui qui l'avait trouvé l'avait gardé pour lui... Cela semble lui revenir, Yorleif ne faisait-il justement pas partit des curieux ? Peut-être pourrait-il vous guider jusqu'au cratère... avec un peu de chance la pierre serait toujours là !

_________________


À vaincre sans périls, on triomphe sans gloire.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theknightsofemerald.forumactif.com
Tristan

avatar

Masculin
Nombre de messages : 36
Rôle du Personnage : Chevalier d'Émeraude
Race : Humain
Allégence à : Émeraude, Enkidiev.
Points : 415
Date d'inscription : 20/07/2013

MessageSujet: Re: [EVENT] "Je me demande s'il fait aussi froid à Shola..."   Dim 22 Sep - 16:17

Attentif, Tristan se retint d'arpenter l'esprit de son hôtes alors que celui-ci se remémorait les informations dans son esprit. Njordar avait porter une main à sa barbe et la lissait maintenant de manière machinale. D'une seconde à l'autre, il partagerait ce qu'il savait avec le Chevalier. À côté, son fils d'environ quinze ou seize ans attendait aussi la réponse, bien qu'il avait déjà sa propre idée de ce que le père allait dire. C'était par respect de l'autorité paternel qu'il se retenait. Après quelques temps, l'Espéritien prit la parole de sa voix solide.

- Il y a de cela quelques années, il y a effectivement quelque chose qui a fendu le ciel, comme une étoile filante. On ne s'en serait pas occupé, si elle n'avait pas fini sa course sur nos terres. Un de nos groupes de chasseurs, dans l'Est avait cru bon d'aller voir de plus près le point d'impact. Malheureusement, aucun d'entre eux n'avait rapporté la présence d'une pierre. Il porta son regard sur son fils, comme pour confirmer ses dire. Mon fils, Yorleif, faisait partie de ce groupe de chasse. Il était très jeune à l'époque, mais ici on doit apprendre à survivre rapidement, ou périr. Il pourrait certainement vous mener au cratère et, avec de la chance, ce caillou que vous recherchez, y sera.

Le jeune garçon se leva, alors que son père lâchait sa barbe et attrapait sa pipe. Tristan porta son regard sur le jeune pour savoir ce qu'il ferait ou ce qu'il dirait.

- Sire Tristan, je vous propose d'aller vous reposer tout de suite. Ici, c'est une terrible erreur de vouloir voyager après le coucher du soleil. Nous partirons demain à l'aube. Il se retourna et traversa un mur de peaux suspendues. Bonne nuit.

On entendit ensuite le jeune homme se glisser dans sa couchette. Le soldat allait demander où il dormirait lui-même, lorsqu'un énorme truc noir entra par la porte, poussant des sifflements agacé. Rapide de réaction, il sauta sur ses pieds et s'approcha de la bête pour la calmer. Armorroch secouait la tête dans tous les sens en poussant des cris et en sifflant à tue-tête. Ne comprenant rien de ce qu'il racontait de cette manière, le chevalier appliqua ses paumes sensibles sur les naseaux de l'étalon. Les images qu'il vit dans son esprit lui fit comprendre qu'il voulait partager l'abris des humains-deux-pattes et profiter de la chaleur du feu-lumière-brûlante. Ne pouvant pas accepter l'énorme animal dans cette hutte, le Zénorois attrapa sa cape et poussa son destrier temporaire dehors. Il avisa l'abris où Yorleif l'avait placé avant le repas et y mena le géant noir. Une fois sur place il fit comprendre qu'il allumerait un feu magique pour le réchauffer pendant la nuit. Les murs de la pseudo-écurie servirait à couper le vent. L'animal commença par refuser, mais avec de la patience et de la détermination, Tristan réussit à le faire rester là pour la nuit. Satisfait il retourna à la hutte de son hôte.

Njordar l'attendait, il avait déjà installer une couchette supplémentaire pour le chevalier dans la pièce commune. Le fils de pêcheur le remercia et s'installa lui aussi dans ses couverture. Selon le jeune chasseur, la route serait plutôt longue.


***

Au matin, le déjeuner fut servit peu de temps avant le lever du soleil. Yorleif et Tristan mangèrent et burent du thé. Le plus jeune ramassa ensuite ses affaires pour le voyage. Fin prêts, ils sortirent de la hutte et Njordar les accompagna.


- Allez seller vôtre cheval, sire. Je reviens.

L'adolescent s'éloigna alors à l'extérieur du petit village. Sans rouspéter, le Zénorois l'écouta et alla préparer Armorroch, bien qu'il se demanda comment le garçon allait garder l'allure. Fin prêt, il amena l'étalon un peu à l'extérieur du hameau. C'est là que le jeune Espéritien revint, debout sur un traîneau où une dizaine de chien-loup étaient attelés. Le sourire de Yorleif finit par rassurer le soldat qu'il pourrait le suivre aisément. Le soleil apparut soudainement devant eux, illuminant la totalité de la pleine. Il était temps de partir.

- Que Capéré veille sur vous!

Sur cette bénédiction d'homme du Nord, l'un claqua ses reines et l'autre talonna sa monture. Tous deux s'élancèrent en vitesse vers le soleil levant.


***

Au bout de quatre heure environ, les voyageur atteignirent le fameux cratère. Avant d'aller voir dans son creux cependant, ils cassèrent la croûte et nourrir les bêtes. Trop obnubilé par la possibilité que la pierre soit à proximité, Tristan ne pensa même pas à étendre ses sens invisible pour voir si elle était bien là. Après un repas frugal, ils descendirent prudemment jusqu'au fond du bol. Il était évident que la neige et la glace avaient recouvert le véritable fond. Nullement découragé, Tristan retira ses gants de peau et alluma ses paumes. Il n'était pas le meilleur pour faire de vrais dégâts avec ces armes, mais pour faire fondre de la neige et de la glace, ce serait suffisant. Il effectua donc des travaux en cercles, creusant un bol secondaire d'environ deux mètres de rayon.

Après un temps, ses mains commencèrent à le faire souffrir. Il cessa donc l'opération et  observa son travail. C'était bien, mais un regard sur son compagnon annonça au soldat qu'ils devaient aller plus creux encore. Sans rien dire, Yorleif sortit du trou pour se rendre à son traîneau et revint avec un outil qui ressemblait à une pioche de mineur. Comprend où le garçon allait avec ça, il lui laissa la place au centre du bol. Pour l'aider, le magicien retirait les morceaux de glace briser à l'aide de son pouvoir de lévitation. C'était un travaille plus dur et plus long, mais sur un espace plus réduit ça donnait environ le même rythme. Dans quelques temps on saurait si la pierre était bien là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fondateur

avatar

Masculin
Nombre de messages : 217
Localisation : Château Émeraude.
Rôle du Personnage : Chef des Chevaliers d'Émeraude // Prince de Diamant.
Race : Humain.
Allégence à : Enkidiev.
Points : 592
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: [EVENT] "Je me demande s'il fait aussi froid à Shola..."   Mar 1 Oct - 1:01

Vous donnez quelque coups de pioches et puis soudainement sans prévenir vous rompez une dernière couche de glace. Vous ne sauriez expliquer la logique de la géologie, mais vous avez frapper dans une ''bulle'' de neige particulièrement volatile. Vous enfoncez votre bras à la recherche d'une pierre dans ce trou , c'est profond, vous y entrez tout le bras et finalement vos doigts rencontre quelque chose...

(Tu peux trouver la pierre et la prendre dans ta main, mais ne la sort pas tout de suite à la surface, ça c'est mon prochain post Wink)

_________________


À vaincre sans périls, on triomphe sans gloire.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theknightsofemerald.forumactif.com
Tristan

avatar

Masculin
Nombre de messages : 36
Rôle du Personnage : Chevalier d'Émeraude
Race : Humain
Allégence à : Émeraude, Enkidiev.
Points : 415
Date d'inscription : 20/07/2013

MessageSujet: Re: [EVENT] "Je me demande s'il fait aussi froid à Shola..."   Dim 13 Oct - 20:06

Yorleif était efficace dans son opération de mineur polaire. Si bien que Tristan fut bientôt fatigué d'utiliser son pouvoir de lévitation. Loin d'être éreinter au niveau physique cependant, il s'empara du piolet et s'activa lui-même à briser la glace. Après trois coup à peine, la pointe de fer traversa un couche de glace comme celle qui recouvre parfois les étangs dans le nord du continent. Ce n'était pourtant pas de l'eau en dessus, mais bien de l'air. Gagner d'un sentiment de victoire imminente, Tristan brisa un peu plus de glace question d'avoir une bonne ouverture et plongea la main dans l'orifice. Il ne savait pas exactement la taille de l'objet qu'il recherchait, alors il empoigné la première chose que sa main trouva. En ressortant son butin, il se rendit compte que ce n'était qu'un éclat de glace. Le laissant sur le côté, il replongea sa main dans le trou, seulement pour en ressortir un autre glaçon. Soupirant sans pour autant abandonné, le Chevalier eut une idée. S'il réussissait à utiliser sa magie unique pour agrandir le trou, il pourrait VOIR ce qu'il cherche. Il rassembla donc plusieurs bons éclats de glace dans ses mains et se concentra. Ignorant complètement ce que l'Émérien d'adoption faisait, l'Éspéritien jugea plus sage de reculer un peu en voyant l'étrange énergie noire.

L'opération eut l'effet escompté, les "cailloux" de glace réduit à l'état d'une seul bille noire compacte, largement assez petite pour la glisser dans l'ouverture. Avant cela cependant, il fallait la charger. Emprisonnant la petite sphère dans ses mains, le Zénorois employa cette fois l'énergie aux couleur du couchant, transformant la bille noire en bombe à retardement. Il la déposa dans le trou, puis s'éloigna doucement et se couvrit le visage. Après quelques seconde, l'éclatement de la glace les fit se crisper, lui et le jeune nordique. S'approchant de nouveau, le soldat magicien fut heureux de constater la largeur de l'ouverture. Après s'être accroupi, il souffla pour dégager la poussière de glace et y voir quelque chose. Immédiatement, son regard se posa sur quelques chose qui n'était certainement pas un morceaux d'eau solide. Sans hésiter, confiant que cela ne pouvait pas être un piège, il s'empara de cette curieuse pierre, question de l'observer de plus proche et d'en faire une rapide analyse magique (même si ses mains ne sont pas ce qu'il y a de plus sensible...).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fondateur

avatar

Masculin
Nombre de messages : 217
Localisation : Château Émeraude.
Rôle du Personnage : Chef des Chevaliers d'Émeraude // Prince de Diamant.
Race : Humain.
Allégence à : Enkidiev.
Points : 592
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: [EVENT] "Je me demande s'il fait aussi froid à Shola..."   Mar 15 Oct - 23:19

La pierre est entre vos mains, il ne vous reste qu'a délier les doigts. Avant même de voir la si curieuse pierre, vous ressentez une intriguante chaleur parcourir votre peau. Qui aurait cru ressentir une tel phénomène au milieu du désert ? Caressant d'abord vos doigts, remontant le long de vos bras jusqu'à chatouiller votre cou.



La pierre se dévoile à vous. Alors que vous la prenez dans votre main, vous sentez de petites étincelles mordre votre doigts. La morsure se transforme bientôt en un fleuve qui parcours votre sang et vos yeux se ferme un instant, vous sentez votre coeur se faire envahir d'un torrent de flamme et lorsque tout retombe à la normal, vous laissé un dernier soupir étonnamment chaud qui laisse un nuage dans l'air froid du pays. Tout semble normal, comme si rien ne s'était passé, mais au fond de vous vous sentez que quelque chose à changer. Alors que vous regardez de nouveau la pierre, vous la sentez vide d'énergie... Elle reste néanmoins bien jolie.

Le pouvoir du Feu :

Le Chevalier contrôlant ce pouvoir verra sa résistance à la chaleur augmenté mais il pourra toujours ce brûler lorsque les feux ne sont pas issus de sa magie et lorsqu'ils sont trop puissant. Il pourra invoquer des flammes et le manipuler de mieux en mieux au fil du temps comme les autres Chevaliers pourront aussi le faire avec leur élément mais bien sur, il ne pourra pas user éternellement de feu magique, alors à lui de trouver une source de chaleur dans l'environnement afin de la manipuler et l’accroître, tel une simple bougie...

_________________


À vaincre sans périls, on triomphe sans gloire.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theknightsofemerald.forumactif.com
Tristan

avatar

Masculin
Nombre de messages : 36
Rôle du Personnage : Chevalier d'Émeraude
Race : Humain
Allégence à : Émeraude, Enkidiev.
Points : 415
Date d'inscription : 20/07/2013

MessageSujet: Re: [EVENT] "Je me demande s'il fait aussi froid à Shola..."   Dim 17 Nov - 18:30

Dès qu'il eut mis sa main sur la pierre aux couleurs de feu, Tristan compris que c'était la bonne. La magie à l'intérieur était puissante, facile à repérer même pour lui. À peine allait-il se mettre à l'observer et l'analyser cependant, qu'il ressentit quelque chose d'étrange, comme un picotement brûlant dans sa main. Comme si des tisons lui collaient à la peau. Par réflexe, il tenta de lâcher le caillou magique, mais n'y arriva pas. La légère sensation de feu se changea bientôt en quelque chose de bien pire, comme si l'eau bouillante, ou même du fer en fusion lui parcourait les veines. C'était terriblement chaud, mais étonnement sans douleur. Se sentant cuir de l'intérieur, Tristan ferma les yeux. Il se sentait cuir, mais cela lui faisait presque du bien. Quand le torrent de flammes eut atteint son coeur, et qu'il sentit celui-ci pomper à vive allure, faisant frire tout son corps, la sensation s'arrêta net.

Soudainement, il avait beaucoup plus froid. Il remarqua aussi, ouvrant les yeux dans un soupir, que son souffle créait bien plus de vapeur qu'avant. Il se sentait plus chaud, moins confortable dans le froid glacial de ce pays. Il observa enfin la pierre, mais toute magie l'avait quitté, elle était devenu fade à ses sens invisibles. Elle restait d'une rare beauté, mais plus rien ne l'habitait, autre des minéraux ou peut-être des métaux.

L'opération n'ayant pas été très longue et carrément invisible, le compagnon du chevalier n'eut que quelques mots à dire.


- Alors, Sire Tristan, est-ce là ce que vous cherchiez?

Tirer de sa contemplation et de la vérification de son état, le jeune homme tourna son regard sur l'Espéritien. Ce dernier était sincèrement curieux. Renvoyant un de ses sourires signature, le Chevalier fourra la pierre dans une poche à sa ceinture.

- Oui, c'est bien ce que je cherchais. Merci beaucoup, Yorleif. Il ne nous reste plus qu'à rentrer à présent.

Le garçon jeta immédiatement un regard au soleil dans le ciel, qui menaçait de disparaître dans quelques petites heures. Il reposa son regard sur le Zénorois.

- Nous n'atteindrons pas le village avant la nuit. Nous camperons en chemin à l'une des sources. Nous pourrons repartir au matin.

Comprenant qu'ils allaient enfin repartir, Armorroch poussa un hennissement de victoire et commença à piaffer pour partager son impatience de se mettre en route. Les aventurier s'empressèrent donc de ramasser leur affaires et de préparer chiens et monture avant de prendre le chemin vers le couchant.


***

[À continuer...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [EVENT] "Je me demande s'il fait aussi froid à Shola..."   

Revenir en haut Aller en bas
 
[EVENT] "Je me demande s'il fait aussi froid à Shola..."
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PANPAN ▬ "Aussi froid que soit l'hiver, le printemps viendra. Après tous les chagrins, la joie renaîtra."
» Bouhaha il fait drôlement froid :O [PV]
» Un but gag - hockey
» Quelle...Galère...Fait...Trop...Froid [PV Maddi']
» Trop froid pour être dehors. [Autumn ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Enkidiev. :: Esperita.-
Sauter vers: