Coucou ! Suite au recensement effectué, le staff s'organise afin de faire le ménage et offrir une vague de rafraichissement au forum. N'hésitez pas en rp entre temps, nous reprendront les évènements là où nous en étions en continuant avec l'attribution lorsque tout sera au point !



 

Partagez | 
 

 Notre force, c'est notre union. Dis moi ce que tu as sur le coeur | PV: Farwelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Notre force, c'est notre union. Dis moi ce que tu as sur le coeur | PV: Farwelle   Lun 12 Aoû - 13:15


Notre force, c'est notre union. Dis moi ce que tu as sur le coeur


La journée qui s'annonçait allait être belle mais aussi emplie de confiance et persuasion. Astia se réveilla dans son lit douillet, elle se leva puis partit se laver. Elle ne savait pas ce qu'elle allait faire de sa journée. Elle décida de faire comme les autres jours, enfin pas tout à fait. Après s'être revêtue proprement, elle partit dans la bibliothèque, reprenant l'ouvrage de magie qu'elle aimait beaucoup. Elle espérait être fait écuyère malgré son jeune âge, et pour cela, comme le magicien était impressionné par ses talents de magie, elle décida de continuer de s'entraîner afin de progresser encore plus.  La jeune fille blonde décida, en vue du beau temps, de partir s'entraîner dehors.

Astia saisit l'ouvrage et sortit en courant dehors, se dirigea dans les jardins et s'assit sur un banc, puis révisa la formule magique dont elle voulait se servir pour impressionner le magicien. Elle vit alors un oiseau non loin de là. Elle se concentra puis dirigea ses rayons incendiaires sur le pauvre volatile. Elle toucha sa cible, ce qui fit tomber le pigeon, qu'elle rattrapa dans ses mains. Désormais, elle pouvait se servir de ses pouvoirs de soins pour le remettre en état. Elle le posa sur le banc. Passa une main lumineuse au dessus de son dernier et se concentra. Astia réussit à transmettre une partie de son énergie au volatile touché. Il ouvrit les yeux et se débattit dans les mains de la future écuyère. Elle sourit, heureuse d'avoir réussie et le lança en l'air, il reprit son envol, heureux d'avoir quitté les mains de la fillette. La blondinette préféra ensuite progresser avec son pouvoir de lévitation. Elle avait réussi à soulever le livre, mais pourrait-elle le faire en plus du banc sur lequel il reposait?

Elle se concentra puis essaya, le banc bougea et se leva de 2-3 centimètres avant de retomber bruyamment sur le sol. Astia retenta sa chance, mais la scène se reproduisit de la même façon. La jeune fillette décida de sonder les cœurs de ses compagnons afin de capter leur présence. Elle s'arrêta sur l'un deux, son cœur était triste et pas facile à déchiffrer ... La jeune fille prit son livre et partit à la recherche de ce cœur déchu. Elle s'arrêta lorsqu'elle vit son ami d'enfance, Farwelle. Elle comprit que ce manque de joie émanait de lui.

Elle s'approcha du jeune homme de qui elle était proche depuis son arrivée à Enkidiev.

- Bonjour Farwelle, quelque chose te tracasse ?

Elle décida de réconforter son jeune ami, elle sentait son hésitation à parler.

- Tu peux tout me dire tu sais, je te promets de ne pas te juger, tu peux me faire confiance. lui sourit-elle chaleureusement  
Revenir en haut Aller en bas
Farwelle

avatar

Masculin
Nombre de messages : 32
Rôle du Personnage : Elève d'émeraude
Points : 169
Date d'inscription : 12/12/2010

MessageSujet: Re: Notre force, c'est notre union. Dis moi ce que tu as sur le coeur | PV: Farwelle   Lun 12 Aoû - 23:41

Il était rentré de leur expédition sur Fal, et Farwelle lui n'en était pas revenu indemne psychologiquement. En effet il avait subit une pression trop forte qu'il s'était lui-même infligé. Il ne trouvait plus l'envie de sourire ni de manger et il passé ces journées a remués de sombres pensées. A cause de sa sous alimentation le jeune homme avait perdu du poids, lui qui n'était déjà pas très épais, l'on voyait a présent nettement ces côtés et ces omoplate sous sa peau. Tout l'inverse de son fennec a qui il avait trouvé un nom, Lazuli, nom qu'il avait déjà lu a un endroit de la bibliothèque, il avait finit par s'imposer a son esprit. Son lien et sa nouvelle amitié avec l'animal était tout ce qui semblé maintenir Farwelle en vie. L'animal lui avait fait tout le contraire, de Farwelle, il c'était bien développer, mais continuer a suivre le jeune garçon partout où il allez, un temps sur son épaule, la fois d'après le suivant de près en restant au sol.

Le jeune homme été levé depuis un moment déjà, bien avant que le soleil ne pointe a l'horizon pour être honnête. Il n'était pas allez ce purifier tout de suite sachant que c'était d'abord les femmes puis les hommes afin de garder une certaine distinction et pour être sûr qu'il n'y est aucun... Malaise, entre les membres de l'ordre. Il alla donc aux bains a une heure relativement tardive avec Lazuli sur son épaule. Les bains étaient occupés par d'autres hommes, mais Farwelle les ignoras restant dans son coin ce lavant et lavant le fennec dans l'eau chaude. Il sorti des bains et une fois sec pris la direction de la cuisine suivit de près par l'animal qui avait pris ces habitudes. Ils arrivèrent dans la pièces où déjà une tonne de personnes étaient en activité. La mine sombre le jeune homme s'empara d'un peu de lait et sorti pour retourner dans sa chambre. Il versa une grande partie du lait dans une petite gamelle confectionnée pour Lazuli et bu la gorgée restante, cela serait bien plus que suffisant jusqu'au prochain "repas".

Depuis son retour de Fal le jeune garçon avait cesser de s'alimenter correctement, il ne manger pas la plupart du temps et le peu de fois où son corps le menaçait de tomber il ne manger que peu d'aliment, c'était son châtiment pour ne pas avoir été assez fort lors de l'épreuve et de ne toujours pas l'être. Il se l'infliger chaque jour puisque manger était normalement essentiel, afin de se souvenir de son incompétence.

Afin de sortir Lazuli, le jeune homme décida d'allez faire un tour dans le jardin. Il s'aventura entre les parterres de rose, les bosquets tous taillés de forme différentes et arriva sur une petite place où l'on pouvait se mettre assis sur des banc et ce reposer ou lire. Une personne était déjà présente sur les lieux et sans faire attention a qui il s'agissait il voulus l'évitée. Mais c'était sans compté sur Astia qui eut tôt fait de le remarquer et d'avancer vers lui. Le jeune homme stoppa net sa marche et ce tourna vers elle le visage toujours fermé. Après qu'elle l'est salué il répondit de manière calme et plate avec aucune émotion.

- Bonjour Astia, il n'y a rien qui soit urgent ne t'en fais pas pour moi.

Il allez continué son chemin lorsqu'elle repris la parole bien malgré lui.

- Merci d'être présente pour moi ma soeur, mais si cela peut te rassurée il ne s'agit nullement d'une histoire de coeur ou de discrimination, mais comme je te l'ai dit ce n'est rien d'important ou de particulièrement urgent.

Il tenta de sourire pour rassuré sa soeur d'arme, mais son visage semblé avoir complètement oublier comme esquisser cette émotion qui montré la joie que nous éprouvons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Notre force, c'est notre union. Dis moi ce que tu as sur le coeur | PV: Farwelle   Mar 13 Aoû - 14:06

Astia remarqua rapidement le manque d'émotion dans la réponse de son ami. Elle décida de ne pas le couper et le laissa poursuivre. Farwelle lui disait que rien n'était grave, mais la jeune fille se doutait bien qu'il lui mentait. Elle sonda son cœur et sentit sa tristesse et une pression accablante.
Elle soupira, comprenant que lui non plus n'était pas revenu indemne de Fal. Cela faisait déjà deux de ses amis qui se sentait mal à la suite de cette expédition. Esper, Farwelle ... qui d'autres maintenant? Elle n'avait pas l'intention de le laisse souffrir seul, même s'il essayait de faire celui qui allait bien , son sourire n'était pas sincère. Il voulait rassuré Astia, mais il fallait lui dire la vérité pour cela.
La jeune fille blonde lui attrapa le bras avant qu'il ne parte, elle lui envoya une vague d'apaisement. Le regardant dans les yeux, elle lui sourit, même si au fond d'elle même, Astia était déçue de savoir qu'il ne voulait pas lui confier ceci. La jeune femme se sentait mal à l'aise mais n'en fit rien paraître. Elle lui demanda d'un voix calme mais quelque peu déçue:

- Je sens que tu ne vas pas bien, Farwelle, c'est à cause de Fal n'est-ce pas ?

De toute façon, Astia ne partirait pas sans avoir tiré au clair cette histoire. Voyant qu'il ne réagissait pas, elle lui trouva bien une idée pour lui expliquer ce qu'elle sentait:

- Je peux sonder les cœurs, Farwelle, et pas besoin d'être une experte pour voir que le tient dégage de la détresse.

Peut importe qu'il l'écoute ou pas, elle ne voulait pas laisser son ami dans cette situation désarmante. Ils allaient surement passer écuyers 'ici peu, elle ne pouvait se permettre de le laisser y aller dans cet état, son maitre le sentirait et il devra lui dire contre son gré peut-être. Un écuyer ne doit pas mentir à son Maître, il serait surement encore plus mal à l'aise que s'il lui disait à elle. Après, s'il voulait rester silencieux, elle le laisserait, mais contre son gré.
Revenir en haut Aller en bas
Farwelle

avatar

Masculin
Nombre de messages : 32
Rôle du Personnage : Elève d'émeraude
Points : 169
Date d'inscription : 12/12/2010

MessageSujet: Re: Notre force, c'est notre union. Dis moi ce que tu as sur le coeur | PV: Farwelle   Mer 21 Aoû - 20:35

Farwelle allez repartir lorsque Astia le stoppa en l'attrapant par le bras, il ne s'attendait pas à cette réaction de sa part et sursauta. Puis il se senti un peu apaiser par la vague d'apaisement de la jeune fille, puis il plongea son regard dans celui de Astia semblant lire en elle alors que ce n'était pas du tout le cas puisqu'il en était incapable. Il ne parvins pas à lui rendre le sourire qu'elle lui adressa, puis il senti qu'il l'avait déçue lorsqu'elle lui adressa la parole, encore une personne qu'il venait de décevoir. Il n'arriver qu'a cela dernièrement. D'abord le mage, puis les chevaliers, les écuyers ce sera le tour de qui ensuite ? Sa famille décédée ?! A la mention de Fal, le corps de Farwelle se tétanisa et des larmes lui montèrent aux yeux. Il tenta de paraître impassible, mais lorsqu'il comprit qu'il n'y arriverai pas il lâcha prise à ces larmes qu'il avait retenu si longtemps. Il n'avait même pas écouter ce qu'avait ensuite dit Astia. Il s'écroula sur le sol en pleurant toute les larmes de son corps et cela dura un petit moment puis il réussit à ce calmer avec beaucoup de mal, car beaucoup d'émotion était en train de le submerger.

Il se mit assis sur l'un des bancs et repris doucement son souffle il avait des sillons rouges sur les joues et les yeux encore pleins de larme. Puis il se mit a se confier à Astia, après tout elle était sa soeur, peut être qu'elle ne lui en voudrais pas d'être lâche et mauvais à ce point.

- Je ne deviendrais pas écuyer, je suis sûr d'avoir échouer l'épreuve. Je n'ai pas été capable de protéger tout le monde, mes pouvoirs ne servent à rien. Je n'ai pas la force nécessaire pour venir en aide aux chevaliers en cas de guerre. Je vais être exclus de l'ordre j'en suis certain. J'ai mal utiliser le peu de capacité que j'ai, j'ai été blesser par un simple fennec. Je ne suis pas digne d'être un futur chevalier. Je ne pourrais jamais les vengés, eux qui sont mort pour et à cause de moi. Je n'ai pas eu le courage de fuir, portant j'en est eut l'opportunité. Je...

Ces derniers mots furent balayé par ces sanglots et il ne parvint à ce re-saisir que pour comprendre ce qu'allez lui dire Astia craignant que malgré leur lien fraternel elle le juge elle aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Notre force, c'est notre union. Dis moi ce que tu as sur le coeur | PV: Farwelle   Dim 25 Aoû - 15:00

[désolée de te faire attendre, mais je suis vraiment bloquée pour trouver comment sortir le piano xD je fais de mon mieux x) ]

Astia vit alors le jeune garçon s'asseoir sur un banc, son visage laissa l'esquisse d'un sourire de satisfaction, il allait enfin lui dire ce qui n'allait pas. Mais lorsqu'elle comprit la puissante force de détresse qui émanait du jeune homme, la blondinette s'attendit au prie. Il n'allait pas quitter l'Ordre? Les paroles de Farwelle la ramenèrent à la réalité, en confirmant ses doutes. Il avait commencé par le fait qu'il n'allait jamais être écuyer! Pourquoi ? Il était intelligent, courageux et sensible malgré lui. Il disait qu'il n'avait pas réussi à protéger tout le monde... Mais, qui le lui avait demandé? Il avait fait de son mieux, la jeune fille de onze ans avait déjà eu du mal à se protéger elle, comment aurait-elle pu un instant imaginer sauver tout le monde? Mais là, il était question de Farwelle, pas d'Astia. Il pensait avoir raté l'épreuve, c'était impossible, il s'était montré fort doué malgré leur peur commune et de plus, Hayden avait quand même dit au Chevalier Aragëa qu'ils avaient tous réussis, mais bien sur, ceci était avant qu'il les traite d'empotés ... Astia retint une expression dans els paroles qui lui brisaient le cœur en même temps que Farwelle les prononçait. "courage de fuir" .... C'était tout simplement contradictoire! C'était là son puissant atout, il était courageux! Même s'il le voulait, il n'aurait pas été capable de fuir et cela, Astia le savait, elle pourrait toujours compter sur son ami en cas de danger. Il n'y avait pas de raison qu'il soit exclu de l'Ordre! Pourquoi pensait-il cela? Si lui était exclu, alors elle le serait aussi, elle n'avait pas son âge et pas son expérience de ce fait, si les chevaliers devraient en exclure, cela ne serait pas lui mais elle, étant la plus jeune et moins expérimentée du lot. Elle projeta une puissante vague d'apaisement sur son ami, il l'attristait de le voir dans cet état là ...

- Tu sais Farwelle, je n'ai jamais vu quelqu'un d'aussi courageux que toi. Tout le monde à réussi l'épreuve, tu seras écuyer non pas parce que c'est ton destin, mais parce que tu le mérites, tu es quelqu'un de super, tu es indispensable à l'Ordre, et cela tu ne pourras pas le changer.

Voyant qu'il commençait à se calmer, la blondinette sonda son cœur à la recherche de ce qui lui ferait plaisir, elle trouva quelque chose qui la troubla. Était-il, comme elle, un ravagé de musique? Elle qui passait son temps libre à jouer et chanter après ses lectures, elle n'avait jamais entendu son ami le lui en parler, elle voulait savoir de quoi cela en retournait. Elle bougea les mains et fis apparaître son piano qu'elle aimait tant, voulant voir les réactions du jeune homme, elle commença à jouer, ayant sondé son cœur, elle avait repéré une chanson qui lui rappellerait surement quelques bons souvenirs.

D'une voix cristalline, lâchant toute sa sensibilité et authenticité dans la musique elle s'égaya:

- Tellement de gens veulent
Tellement être aimés
Pour se donner peuvent tout abandonner
Tellement d'erreurs qu'on
Pourrait s'éviter
Si l'on savait juste un peu patienter


Elle risqua un œil vers son ami puis continua avec plus d'entrain :

-Donne-moi le temps
D'apprendre ce qu'il faut apprendre
Donne-moi le temps
D'avancer comme je le ressens
Y'a pas d'amour au hasard
Ou qui arrive trop tard
J'apprendrai le temps d'attendre


Un large sourire se dessina sur son visage lorsqu'elle entendit la très jolie voie de Farwelle se mêler à la sienne. On dirait qu'elle avait réussit à l'apaiser finalement ....
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Notre force, c'est notre union. Dis moi ce que tu as sur le coeur | PV: Farwelle   

Revenir en haut Aller en bas
 
Notre force, c'est notre union. Dis moi ce que tu as sur le coeur | PV: Farwelle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dites moi pourquoi vois-je son reflet à chaque flaque d'eau que je croise ?
» Doit-on suivre notre cœur ou notre tête ?
» Ce n'est pas la lumière qui manque à notre regard, c'est notre regard qui manque de lumière.
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »
» Notre alimentation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Enkidiev. :: Royaume Émeraude. :: Château. :: Jardins-
Sauter vers: