Coucou ! Suite au recensement effectué, le staff s'organise afin de faire le ménage et offrir une vague de rafraichissement au forum. N'hésitez pas en rp entre temps, nous reprendront les évènements là où nous en étions en continuant avec l'attribution lorsque tout sera au point !



 

Partagez | 
 

 On est Alpha ou on l'est pas [Pv Lalwendë]

Aller en bas 
AuteurMessage
Immehur

avatar

Masculin
Nombre de messages : 286
Localisation : Irianeth
Rôle du Personnage : Guerrier Noir; Seccyeth; Commandant Suprême d'Irianeth
Race : Hybride (Père Insecte-Humain, Mère Elfe)
Allégence à : La Famille Impériale; L'Empire; Ses Convictions
Points : 446
Date d'inscription : 07/10/2010

MessageSujet: On est Alpha ou on l'est pas [Pv Lalwendë]   Sam 10 Aoû - 17:08

Alors que le soleil perçait l'horizon sur un nouveau jour, Immehur sentit des coup fort désagréable sur le sommet de sa tête. Balançant son bras dans un geste somnolant d'auto-défense, il ne toucha rien. Cependant, il entendit les battements d'ailes de l'oiseau de proie. C'était donc elle qui l'avait réveiller aussi violemment. Abandonnant finalement le sommeil, il se redressa sur son lit. Il craignait un instant que l'aigle aurait dévasté sa chambre, mais il fut agréablement surpris de voir qu'elle avait été sage. Elle avait certes fait ses besoins, mais c'était à la base d'un mur, dans un coin. Le commandant n'aurait qu'à demander qu'on le nettoie pour lui.

Sachant qu'il n'avait accueillit l'oiseau que la veille, il aurait été normal de croire que l'animal serait rebelle, sauvage. Pourtant, le Seccyeth avait toujours eut ce genre d'autorité avec les prédateurs, un aigles ne ferait pas exception. Difficilement explicable, le phénomène avait prit racine alors même que l'hybride n'était qu'un bambin jeter à la gueule des Dragon noir. Il se dégageait jadis du petit une sorte d'aura, une présence dominante. Un instinct puissant, supérieur. Mercator avait conçu son fils afin que ce dernier soit un meneur, mais jamais il n'aurait espérer autant. Par exemple, tout le monde savait que Nefereth était le mâle alpha sur Irianeth concernant les Dragons Noirs. Toutefois, si Immehur en était capable, c'est lui qui féconderait les femelles, car au final, c'était lui le véritable alpha.

Lançant un regard fier sur sa nouvelle amie, il décida de se lever et d'effectuer son petit rituel matinal pendant lequel il allait profiter du vent marin avant de se vêtir. Chose faite, il continua avec son repas de viande crue et de petit fruit accompagné d'un verre d'eau. Le tout sous l'oeil attentif du rapace. C'est lorsque le son de l'énorme dragon se rendit à ses oreilles que l'oiseau perdit en parti son calme. Après tout, les dragons était connu pour faire une proie de n'importe quel animal suffisamment gros. Paniquant, criant et battant des ailes, elle attira l'attention du lézard géant qui finit par passer son oeil rougeoyant par l'ouverture de la terrasse. Apercevant l'aquila, il montra les crocs et se lécha les babine. Il l'aurait dévoré, si elle avait été à portée. Heureusement, avant même que ce problème ne puisse trouver une solution, le Seccyeth s'interposa.


- Je te l'interdis, Nefereth. Tu as devant toi notre nouvelle compagne.

Pour faciliter la compréhension du reptile, il accompagna ses paroles d'images via le lien unique qu'il partageait avec lui. Le bestiaux renifla et gratta le sol, visiblement dérangé qu'il ne puisse pas avaler la volaille. D'un autre côté, il ne chercha pas à récidiver dans son agressivité, le regard de son maître était clair. L'aigle était sous sa protection, les conséquences seraient graves si quelque chose lui arrivait. Résigna, Nefereth fit cependant comprendre à son ami qu'il n'était pas satisfait. Comprenant ce qui manquait, l'homme appela l'oiseau à le rejoindre. Hésitante, il fallut que son maître lui lance un de ses regards afin qu'elle ose s'approcher. Là, le dragon étira le coup. Par réflexe, l'aigle royal effectua un bond en arrière. Immehur roula les yeux et repoussa la créature aviaire vers le dragon. Ce dernier ne montra pas les crocs, docile. Il se contenta de renifler l'oiseau, de le sentir jusqu'au bout des plumes. Une fois satisfait, il rétracta son coup et lança un rugissement puissant qui résonna dans toute la forteresse vu sa position. En réponse, l'aquila lança son propre cri qui résonna presque autant. Un matin bruyant, mais d'un bruit nécessaire. Il était temps de bouger.

S'équipant du minimum, le Seccyeth scella son dragon et détacha la chaîne de l'oiseau surprise. Si on voulait que cette aile guérisse, il faudrait la reposer, mais hors de question qu'il laisse le rapace enfermé dans sa chambre. Il la plaça sur l'un des larges piquant du serpent et claqua la langue pour le signal de départ. Ni une ni deux, le dragon décolla. La destination en cette journée serait l'Est, puis le Nord pour une courte ronde de surveillance. Sans surprise, rien à l'horizon sur la mer. Rien ne troubla le vol de routine jusqu'à ce que le dragon se mette à renifler quelque chose. Croyant que son compagnon avait sentit un danger, Immehur l'autorisa à le mener à l'endroit d'où l'odeur venait.

L'énorme silhouette noir descendu du ciel sur la presqu'île, labourant la terre de ses serres alors qu'il atterrissait. Étonnamant agile pour son cabaris, le Commandant sauta par terre et posa la main sur la poignée de son arme. Il était prêt à se battre, mais cela ne fut pas nécessaire. Derrière lui, le dragon s'était dressé sur ses pattes arrières et avait déployé bien large ses deux ailes. Cette position, ces mouvements... et ce rugissement. Il... drague? Incrédule, l'hybride scruta l'horizon. Quelle ne fut pas sa surprise quand il aperçut effectivement des femelles au loin. Nefereth avait beau être le seul mâle en droit de fécondé sur tout Irianeth, cela ne l'empêchait jamais de parader comme un paon.

Ayant découvert la vrai raison de cette destination, le fils de sorcier se détendit et siffla l'aigle avant qu'elle ne soit écrasée par le dragon. Il aurait pu rappeler le prédateur géant à l'ordre, mais il n'avait rien de mieux à faire en cette journée. Il attendit donc que les femelles se rapproche, ignorant la présence d'une certaine personne à cause du manque de lien avec la Collectivité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lalwendë

avatar

Féminin
Nombre de messages : 15
Localisation : Irianeth
Rôle du Personnage : Seccyeth
Race : Elfe
Allégence à : L'Empereur, mais si sa ne tenait qu'à elle, elle suivrait ceux qui se sont déjà fait connaitre par leur exploit passé et futur.
Points : 102
Date d'inscription : 05/12/2010

MessageSujet: Re: On est Alpha ou on l'est pas [Pv Lalwendë]   Lun 12 Aoû - 14:23

Lalwendë c’était éveillée à l’aube, comme  chaque matin, le vent salin  emplissant la caverne qui lui servait de logis d’une douce odeur de sel. Sa grotte n’était pas l’abris le plus approprié pour une elfe, mais la jeune fille s’en sortait très bien en cette étrange endroit. La caverne, située sur les hauteurs de la presqu’ile, elle était au cœur des sites de nidifications de ses dragonnes, ce qui lui assurait une protection optimale de la part de ses dernières tandis que la blonde aurait toujours un œil sur ses protégées. L’entrée de la grotte était assez grande que pour y laisser entrer ses plus jeunes dragonnes, mais une fois qu’elle dépassait la taille d’un homme elles ne parvenaient plus à s’y glisser et devaient se contenter d’y glisser la tête lorsque leur curiosité les y poussaient.

La grotte commençait par un couloir d’environ trois mètres de larges sur deux de hauteurs, le tout remontant dans une douce pente vers une plus grande salle qui servait de pièce à vivre à la jeune fille.  La grotte était éclairée par le soleil,  quelques puits de lumière ayant été creusé par le temps au travers de la roche. Ces mêmes puits permettaient à la fumée de s’échapper du lieu lorsque l’elfe y allumait un feu, dans un foyer en partie creusé par les puissantes griffes de ses dragonnes et complétés par un empilement de pierre afin d’éviter à la cendre de se répandre partout et laisser la possibilité à l’elfe d’y poser des ustensiles qui lui servait à faire cuire sa viande avec des algues, car elle ne pouvait supporter la viande crue. Constatation que ses sauveurs avait fait dès l’arrivée de l’elfe sur Irianeth, lorsqu’elle n’avait que quatre ans. Mais heureusement, la petite savait parfaitement ce qu’il fallait faire pour manger la viande et avait ainsi gardé l’habitude de la cuire et de l’agrémenté d’algue récupérée sur la plage à marée basse, ainsi que de crustacé et autre coquillages. Autours de ce feu était installée plusieurs roches qu’elle avait fait  déplacer par ses dragonnes, certaine servant de table, d’autre de meuble où étaient déposé toute les trouvailles que l’elfe avait pu faire grâce au débris de bateau charrié par la mer.

Plus loin, un escalier avait été aménagé à coup de griffe au vue des traits encore visible dans la roche, le tout menant à une autre grotte plus en retrait qui se trouvait être la chambre de la jeune seccyeth. Elle avait aménagé celle-ci  de façon rudimentaire, mais avec le même soin que pour le reste de la grotte. Le sol avait été aplanit par les griffes des grands lézard, grand lezard qui avait d’ailleurs été charger de lui ramener tout bois flotter qu’ils trouvaient sur la plage. Usant de ceux-ci et de cordage qu’elle avait obtenu au village le plus proche, elle c’était construit un lit dont le sommier et le matelas consistait en un quadrillage de corde sur lequel reposait d’épaisses fourrures grises, noirs et blanches. Fourrure tannée par la jeune fille  lorsque ses dragonnes parvenaient à trouver et attraper l’une de ses étranges créatures marines. On aurait dit des poissons, mais elles revenaient toujours sur les plages pour se reproduire, et certaine imprudente venaient se perdre sur la cote au lieu de rester sur les iles aux alentours… Mais Lalwendë ne s’en plaignait pas, elle transformait leur peau en de chaude fourrures qui reposaient sur son lit et sur les tabourets de pierre, mangeaient leur viande, gardait leur graisse pour protéger sa peau des vents trop piquant et froid d’hiver, traiter ses harnachements et faire briller les écailles de ses dragonnes. Quant aux os, elle parvenait toujours à leur trouver une utilité.

L’elfe c’était donc laissé réveiller par la lumière qui emplissait doucement sa grotte, comme chaque matin. Elle sortit de son lit de fourrure, regrettant aussi vite leur chaleur, tandis qu’elle s’avançait vers une des vasques qui c’était creusée naturellement le long des parois rocheuses de la grotte. L’eau y était toujours pure, et elle s’y lavait sommairement chaque matin avant d’y boire jusqu’à plus soif. Elle se sécha ensuite, enfilant son pantalon de cuir noir mat, une tunique mi longue en coton d’un bordeaux terne et presque noir dont les manches ne descendaient pas plus bas que ses coudes, maintenant le tout par un serre-taille du même cuir que son pantalon. Elle enfila ses bottes, sa ceinture ou se trouvaient ses dagues ainsi que son couteau à dépecé et descendit les marches jusqu’à la partie centrale de la grotte. Elle se dirigea machinalement vers sa table, s’asseyant sur la roche recouverte d’une fourrure alors qu’elle sortait son couteau. Elle avait gardé un crabe déjà cuit le jour précédent, et n’avait plus qu’à l’ouvrir pour pouvoir se délecter de sa chaire juteuse au goût savoureux. Une des plus jeunes dragonnes, Medb, celle qui arborait un étrange regard vairon, vint la rejoindre dans sa grotte se glissant silencieusement dans la large entrée de celle-ci avant de se venir se coucher au pied de sa maitresse, attendant que celle-ci finisse son repas en espérant pouvoir en récupérer les rebus pour son propre estomac.

Medb était la plus jeune des 6 dragonnes, mais également la plus petite, la plus fine et la plus agile d’entre elle. Tandis que toutes les autres commençaient à faire la taille de deux bons chevaux  alors qu’elles atteignaient leur deux ans, elle n’avait que depuis peu atteint la taille d’un gros cheval dragon alors qu’elle arborait la même longueur de queue et de cou que ses demi sœurs, ce qui lui conférait une apparence plus aérienne, plus serpent. Les trois autres, Macha Nemain et Badb , se ressemblaient presque à s’y méprendre :Même taille, même corpulence plus imposante que leur demi sœur, même regard et même combativité ; seule leur marques discrète au niveaux des écailles plus rouge permettaient de les différencier. Bien évidemment, Lalwendë n’avaient plus recours à cette façon de procéder depuis longtemps, ayant appris à reconnaitre les trois sœurs individuellement par d’autre menu détail.

L’elfe sorti enfin de sa grotte, ses dragonnes la saluant à son passage alors qu’elle observait les nids mieux garnit que la saison passée. Elle n’avait décidément pas de chance, car par deux fois elle avait raté le passage du mâle Alpha. Bien évidemment, la seccyeth en avait de nombreuse fois entendu parler, et l’avait vu haut dans le ciel. Mais jamais elle n’avait eu l’occasion de le voir de plus près, de se faire une idée de ce à quoi pourrait ressembler son mâle lorsqu’il daignerait enfin naitre…Mais les dragonnes avaient pondus il y a maintenant plusieurs semaines, ce qui annonçait leur retour en chaleur et par la même, la venue du mâle Alpha, elle espérait juste être là cette fois-ci. Avançant parmi les reptiles comme une reine au milieu de ses sujets, elle vérifia l’intégrité des deux nids –les autres dragonnes étaient encore bien trop jeune pour se reproduire- comptant les œufs pour s’assurer de la présence des 7 rejetons à venir. Si mâle il y avait, elle le garderait bien évidemment, tout comme toute femelle présentant les yeux ambres et les écailles rouges de leur mère, les autres seraient rendu à l’armée de l’empereur dès qu’elles auraient atteint la taille d’un petit cheval, soit un ans, moment où les dresseurs commençaient à les sélectionnés pour les attribuer à plusieurs rôle: chien de garde pour la plage, reproductrice d’élite, ligne de front, monture d’élite. Aucune des décisions ne seraient influencer par la naisseuse, et elle perdrait bien vite le fragile lien qu’elle pouvait créer avec elle à leur naissance.  

Après avoir fait son tour de vérification, elle appela mentalement ses deux plus puissantes dragonnes à se lever. Celle-ci portait encore le siège de cuire qu’elle avait confectionné afin de chevauché ses bêtes,  le cuire étaient doublé en tout point, et recouvert de fourrure au niveau de l’assise ce qui permettait à l’elfe de chevaucher les bêtes durant de longue heures sans se blesser, et à celle-ci de se mouvoir sans aucune gêne.  A contrario des selles utilisées par les dresseurs, selles qui bloquaient les épaules et le dos de ces si puissant reptile. C’étant déjà entrainée plusieurs heures le jour précédent, elle se contenta de se hisser sur Morrigane, s’installant en Amazone sur la superbe dragonne, de la corde accrochée à une des sangles du harnachement de celle-ci. Aujourd’hui, elles partiraient à la chasse pour que leur maitresse puisse se faire une nouvelle réserve de nourriture.

Ce ne fut que quelques heures plus tard qu’elles revinrent, Lalwendë toujours installée  sur sa dragonne de la même façon – elle trouvait cette position bien plus belle et plus avantageuse pour une femme, et ça ne lui posait aucun souci d’équilibre pour une activité normal. En combat, cela va de soi qu’elle se met à califourchon sur ses montures déchainées. La chasse avait été fructueuse, elles avaient localisés un groupe de jeune phoque au pelage blanc qui s’était égaré sur la mauvaise plage, et ceux-ci bien trop lent sur le sable n’avaient su échapper aux crocs de ses monstres noirs. L’elfe, assurée de sa position de dominante dans le groupe, avaient interdit aux dragonnes de manger leur proie. Elle voulait dépecer et récupérer la peau, la graisse et les meilleurs morceaux pour elles, le restent leur seraient rendu quelques heures plus tard. Les dragonnes le savaient, tout comme elles savaient qu’elle ne les laisserait pas manger si elles désobéissaient. Aussi, attendirent-elles sagement que leur maitresse s’exécute.  Vu le nombre important de proie, une dizaine, elle fit percer la queue des phoques par l’une des dragonnes à l’aide de ses griffes, passant ses cordes au travers des trous afin de créer un chapelet qui serait plus aisé à transporté. Elle fit alors des nœuds imposant aux extrémités de la corde, chaque dragonne en attrapant un dans sa gueule pour tracter les proies jusqu’à leur maison.

C’est alors qu’elle vit passé l’ombre du dragon, le puissant Nefereth aurait-il sentit l’odeur qu’exhalait ses dragonnes depuis le retour de leur chaleur ? Le dragon continua alors son chemin un instant avant de braqué en direction de sa presqu’ile alors que ses dragonnes s’aventuraient maintenant sur le long couloir de roche qui les menaient jusqu’à leur territoire. Il ne fallut que quelques minutes pour qu’elle puisse enfin voir le mâle dans toute sa splendeur, puissant, gigantesque, mais surtout, ailé. Elle sentit alors ses dragonnes se hâter, prenant le trot au lieu de rester au pas alors qu’elles commençaient à s’exciter suite à la présence du lokatieth. Ne désirant en rien perdre le contrôle de ses plus vieilles filles, elle leur dit d’une voix ferme qui ne laissait pas la place à l’erreur

« Morgane, Morrigane, vous irez honorez votre hôte plus tard ! On rentre à la grotte, et vous y laisserez mes proies »

Bien évidemment, comme pour chaque seccyeth, le message vocal étaient doublé d’un message télépathique composé principalement d’image et de sensation.  Morgane ne rechigna pas, au contraire de Morrigane  qui subit sa remontrance directement, ressentant le courroux naissant de sa maitresse ainsi que l’image d’elle-même sans sa langue comme punition… Et les menaces de Lalwendë n’étaient jamais légère, la dragonne à qui il manquait un doigt s’en souviendrait toujours. Ce n’est qu’en approchant de la rampe qui menaient plus haut vers la grotte qu’elle remarqua l’invité de marque qui accompagnait le mâle alpha. Elle se tint inconsciemment plus droite sur sa selle, le menton légèrement relevé, à la fois conquérante et reine sur ce bout d’ile qu’elle considérait déjà comme étant sa possession.  La jeune elfe n’était en effet pas dénué d’amour propre, et encore moins face à de tel personne. Son arrogance la poussait à se montrer sous son meilleur jour, à fanfaronné pour un paon alors que son jeune âge lui faisait croire que tout lui était permis, que la mort ne la frapperait pas et que tout lui était du…Le monde mettrait simplement plus de temps  à le comprendre qu’elle-même. Une fois arrivé au tournant, elle se laissa glisser de sa selle, atterrissant souplement sur le sol dans une grâce peu commune au seccyeth lambda de cet empire, mais n’était-elle pas une elfe ? De pure souche de surcroit, et à la beauté presque inégalée sur cette île.

Fière, trop fière peut-être, elle s’avança du haut de son presque mètre septante, s’approchant d’un pas léger du grand général de l’armée qui se trouvait face à elle. Tout comme bien d’autre, elle avait entendu en partie l’histoire de cet homme qu’elle considérait à sa juste place, pas comme cet empereur que personne ne voyait jamais, aussi lui portait-elle un grand respect qu’elle montra en inclinant la tête alors qu’elle le saluait en s’arrêtant à quelques mètres de lui disant de sa voix encore malheureusement trop enfantine à son goût, elle qui voulait tant enfin devenir adulte pour que chacun la considère à sa propre valeur.

« Je n’aurais jamais cru recevoir pareil visite sur ma presque Ile… Quel bon vent amène notre fier général sur ce bout perdu de l’empire ? »

La question était rhétorique, car elle savait pertinemment que c’était l’instinct mâle du dragon qui l’avait attiré ici. D’ailleurs, les deux seules femelles en âges de procréer c’étaient empressée de redescendre après c’être débarrassée de leur fardeau, se dandinant tout en trottant allègrement en cercle autour du mâle alpha. Morrigane pavanant et criant pour attirer l’attention du mâle tandis que sa comparse se faisaient plus effacée, laissant la dominante du groupe s’approchée la première du grand mâle. Etrangement, les écailles rouges de la dragonne semblaient ressortirent plus qu’à l’accoutumée… Sans doute à cause de l’excitation.


Dernière édition par Lalwendë le Mar 20 Aoû - 10:49, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Immehur

avatar

Masculin
Nombre de messages : 286
Localisation : Irianeth
Rôle du Personnage : Guerrier Noir; Seccyeth; Commandant Suprême d'Irianeth
Race : Hybride (Père Insecte-Humain, Mère Elfe)
Allégence à : La Famille Impériale; L'Empire; Ses Convictions
Points : 446
Date d'inscription : 07/10/2010

MessageSujet: Re: On est Alpha ou on l'est pas [Pv Lalwendë]   Lun 12 Aoû - 20:15

C'est lorsque le géant allait décider de s'asseoir sur une pierre un peu plus loin qu'il fut interpellé par une voix d'enfant. Se demandant bien ce que pouvait faire un môme dans ce coin ci, il se retourna vivement. Il n'avait d'affection pour aucun enfant sur Irianeth. Ces choses n'était que des larves faibles et dépendantes. Particulièrement les petites filles. C'est donc avec un soupire de découragement subtil qu'il découvrit l'adolescente qui marchait parmi les dragonnes. "Sa" presqu'île? "Son" Général? pensa Immehur. Il darda du regard les alentours. Un groupe de dragonnes, une jeunotte et une grotte à l'horizon. Vu la taille des deux seules dragonne apparemment adulte, il devina qu'il ne s'agissait pas de montures de combat, ni exactement de pondeuses. Il aurait dit clairement pondeuse si ça avait été des muscles saillants caractéristique des combattantes.

Reportant son regard sur le jeune femme, il l'analysa. Il émanait d'elle une sensation solide, un air d'autorité, malgré la douceur qui semblait aussi la caractérisé. Par ses oreilles pointus, l'hybride devina qu'elle était partiellement elfe comme lui, voir complètement, comme le Chevalier Sangre. En plaçant tous ces détails ensemble, le Seccyeth pu se tendre une toile assez complète. Cette gamine élevait des dragonnes, comme beaucoup d'autre serviteur de l'Empire. La différence c'est qu'elle s'était isolé et qu'il sortait d'elle une odeur familière au grand Irian, celle de l'ambition. Laquelle exactement, il ne puis le dire avec certitude, mais cela lui plaisait tout de même un peu. Le fait qu'elle s'occupait apparemment seule de plusieurs dragon noir aussi l'encourageait à corriger ses toutes premières impressions.

Bien qu'il ne se sentit pas obligé de répondre, le blond était intrigué.


- Comme tu peux le voir, notre mâle national a voulu faire une pause galipette, dit-il en montrant le manège du Dragon. Enfin, ce ne sont que trivialité. Qui es-tu?

La question était claire, simple. Le ton emprunté en était un autoritaire. Le guerrier demandait une réponse complète, c'était évident. Seul le nom de la jeune fille ne lui suffirait pas. Il voulait aussi son histoire. Il avait la mémoire nécessaire pour connaître chacun des membres importants de son armée, à savoir tout ceux affublés d'un nom (Les Tanieth n'ont pas d'individualité lorsque de sont des pondeuses, des ouvriers ou des guerriers. Seul les rares sorciers et conseillers ont un nom, ainsi que l'Empereur lui-même.). Hors, il ignorait l'identité de cette enfant. Cela signifiait qu'elle n'avait encore aucun lien avec l'armée. Pourtant, il devinait de la pratique dans sa charpente d'elfe, de la pratique martiale à dos de dragon. Pourrais-je en faire une Seccyeth? Je devrais profiter de ce petit séjour forcé par l'autre bêta pour la tester un peu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lalwendë

avatar

Féminin
Nombre de messages : 15
Localisation : Irianeth
Rôle du Personnage : Seccyeth
Race : Elfe
Allégence à : L'Empereur, mais si sa ne tenait qu'à elle, elle suivrait ceux qui se sont déjà fait connaitre par leur exploit passé et futur.
Points : 102
Date d'inscription : 05/12/2010

MessageSujet: Re: On est Alpha ou on l'est pas [Pv Lalwendë]   Mer 14 Aoû - 13:47

La jeune elfe restait droite, fière, gardant un port de tête noble bien que quelque peu hautain, elle n’hésitait d’ailleurs pas à regarder son interlocuteur dans les yeux bien qu’elle se retint de le détailler et le dévisager. Si elle tenait à sa tête, il valait mieux éviter de se comporter trop vulgairement avec le commandant suprême des armées. Aussi, lorsque celui-ci lui demanda de se présenter, elle n’hésita pas à lui répondre sans faire d’énigme. De toute façon, le ton et l’aura qui émanait de lui était claire, et lui désobéir lui couterait surement la vie… Après tout, la chair fraiche d’une jeune elfe devait ravir les papilles du dragon. N’attendant pas plus longtemps, elle lui répondit quasi militairement


« Je m’appelle Lalwendë, j’entame ma quinzième année de vie et je suis originaire d’une ile dont l’empire n’a pas encore pris le contrôle. Mon arrivée en ses lieux est dut aux caprices de la mer, tous les survivants ont été dévoré soit par les grands poissons carnivores, soit par les dragonnes qui dormaient non loin. Mais je n’en ai aucun souvenir pouvant en attesté, c’est ce que les seccyeths en charge de récolté les jeunes m’ont expliqué après m’avoir trouvé dans un nid entre deux nouvelles-née. Se sont d’ailleurs ces dragonnes qui s’amusent actuellement avec Nefereth. J’ai été élevée parmi les dresseurs de dragons,  mais ceux-ci ne me réservait qu’un seul avenir, celui d’être leur larbin. Aussi, dès que l’occasion se fut présentée de m’éloigner du village avec mes dragonnes je la saisis. Tout comme bien d’autre qui me permirent d’apprendre ce que je sais aujourd’hui sur l’art du dressage des dragonnes »


Elle se tut alors, attendant la suite des propos  du grand homme qui se tenait à quelques pas d’elle. Lalwendë avait fait au plus court, ne voulant pas le blasé par un discours trop détailler, mais elle savait aussi que le fait qu’elle ne soit pas reliée à la collectivité était un avantage pour elle mais un inconvénient dans ce genre de situation : Il n’avait jamais du entendre parler d’elle jusqu’à maintenant, et sans doute risquait-il d’être imprévisible dans sa façon de la traiter. Mais elle espérait qu’il voit là un avantage, après tout… possédé une seccyeth doué d’un brin d’intelligence, et qui pouvait échapper à la surveillance constante de l’empereur et de ses serviteurs  s’avéraient être un pion des plus intéressant. De toute façon, l’adolescente ne pouvait rien faire de plus qu’attendre qu’il reprenne la parole car elle savait qu’elle n’était strictement rien face à lui. Après tout, n’était-il pas un des hommes les plus puissants et les plus influents après l’empereur lui-même ?


Intriguée par le remue-ménage, Medb descendit du plateau où vivaient les dragonnes en temps normal, se déplaçant lestement jusqu’à venir s’arrêter derrière sa jeune maitresse. Sa longue queue ondulait doucement alors qu’elle passait son cou à la droite  de la jeune elfe, passant sa tête sous son bras pour venir chercher un peu d’apaisement et les réponses aux questions qui se formulaient dans sa tête. Instinctivement, la dragonne savait que l’humanoïde qui se tenait en face de Lalwendë était quelqu’un d’important, quelqu’un de puissant, mais son jeune âge la rendait parfois hésitante sur la conduite à adopter…surtout que la jeune dragonne savait que sa vie ne tenait qu’à la protection que lui offrait Lalwendë, car si elle ne l’avait pas garder, cette dragonne qui s’avéraient être bien moins grande que les autres aurait simplement et purement été éliminée car considérée comme trop faible. Mais la jeune elfe avait trouvé dans le modèle de cette dragonne quelque chose d’intéressant, elle se montrait plus vive, plus rapide, plus alerte et surtout  plus silencieuse  ce qui en faisait une chasseuse plus que redoutable et efficace là où d’autre s’avéraient trop lente ou trop bruyante. Et sa petite taille lui permettait aussi de se mouvoir à son aise au milieu des bois, chose fort intéressante lorsqu’on connaissait la tendance du continent Enkiev à en être remplit. Les trois autres pré-adultes avaient préférer assister au spectacle depuis le haut de la paroi rocheuse, poussant parfois des cris pour imiter leur génitrices, mais personne ne semblait leur porter attention.


Dernière édition par Lalwendë le Mar 20 Aoû - 10:48, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Immehur

avatar

Masculin
Nombre de messages : 286
Localisation : Irianeth
Rôle du Personnage : Guerrier Noir; Seccyeth; Commandant Suprême d'Irianeth
Race : Hybride (Père Insecte-Humain, Mère Elfe)
Allégence à : La Famille Impériale; L'Empire; Ses Convictions
Points : 446
Date d'inscription : 07/10/2010

MessageSujet: Re: On est Alpha ou on l'est pas [Pv Lalwendë]   Jeu 15 Aoû - 18:53

Plaçant son bras gauche à l'horizontal sur sa poitrine et y accoudant le droit, le Commandant apporta sa main à son menton. Il écouta la réponse de l'adolescente avec un certain intérêt. Il s'attarda mentalement à un détail bien précis. "...après m’avoir trouvé dans un nid entre deux nouvelles-née." Une dragonne l'a adopté? Intéressant... L'hybride n'avait souvenir que d'une situation où un être autre qu'un dragon avait été accepté aussi fortement par ceux-ci, à savoir lui-même. Le faux-mâle ne l'avait jamais repousser, il se prosternait même devant lui. N'importe qui aurait cru que c'était devant la main nourricière de Mercator que le dragon montrait son respect, mais c'était devant la présence dominante du demi-elfe. C'était grâce au garçon que Mercator n'avait jamais eut de problème avec les troupeaux. Si cette Elfe avait partagé un nid avec des oeufs de dragon, c'est qu'elle devait avoir quelque chose que les éleveurs avait échoué à déceler. Immehur ne ferait pas la même erreur.

Lançant un regard aux deux dragonnes avec Nefereth, puis à celles resté en hauteur, il se dit qu'elle devait faire un travail plutôt pas mal. Prenant tous ces nouveaux détails en compte, il l'analysa de haut en bas. Elle n'était pas massive, fidèle à sa race. Sur cette ligne, elle devait être plus rapide et agile que forte et puissante. Dans ses yeux on voyait pourtant une autre forme de force, celle du caractère. Elle ne défiait pas le colosse du regard, mais elle avait une certaine fierté dans son regard et dans sa voix. Conscient de la menace grandissante que l'Ordre d'Irianeth faisait peser sur l'avenir de l'Empire, Immehur était toujours à la recherche de personne comme lui, de véritable héritiers de l'Empire. Si cette jeune Elfe adoptait l'Empire comme les dragonnes l'avait adopté, elle jouerait un rôle dans les ambitions du fils de sorcier. Bien décidé à l'invité, il prit la parole à nouveau.


- Dresser des dragonnes, c'est bien... mais que dirais-tu d'un mâle? Je le vois dans tes yeux que tu aspire à plus qu'être Éleveuse. C'est aussi visible à tes muscles saillant. Je sais qu'il est impossible de faire la demande pour devenir Seccyeth, qu'il faut être choisi, sélectionné. Il marqua un courte pose, laissant le suspense couler entres ses paroles. Si tu accepte, je ferai de toi une Seccyeth. Le prochain mâle à sortir de son oeuf serais tiens. Dans 3 ans, si tout va bien, tu le chevaucheras sur terre et dans 5 ans, dans le ciel.

À nouveau, Immehur laissa ses mots s'imprimer dans la tête de la gamine. Elle était plutôt vieille pour commencer, mais elle avait tout de même de l'expérience avec des femelles, cela ne comptait pas pour du beurre. Il remarqua alors la jeune femelle qui plaça sa tête sous le bras de sa maîtresse. Vu sa petite taille, elle semblait très jeune, mais son regard et son comportement appartenait à une dragonne qui avait eut le temps de vieillir un peu. Si elle avait été dans n'importe quelle autre troupeau, elle aurait servit à nourrir ses soeurs. Intrigué par sa clémence, mais tout de même décidé à l'avoir à ses côtés le moment venu, le guerrier présenta sa main à la fille.

- Que dis-tu? demanda-t-il, le regard plein de promesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lalwendë

avatar

Féminin
Nombre de messages : 15
Localisation : Irianeth
Rôle du Personnage : Seccyeth
Race : Elfe
Allégence à : L'Empereur, mais si sa ne tenait qu'à elle, elle suivrait ceux qui se sont déjà fait connaitre par leur exploit passé et futur.
Points : 102
Date d'inscription : 05/12/2010

MessageSujet: Re: On est Alpha ou on l'est pas [Pv Lalwendë]   Mar 20 Aoû - 10:47

La proposition du grand homme étonna un instant la jeune elfe, mais bien vite, elle sourit intérieurement…Plus que flattée que cet illustre personnage perçoive chez elle tout ce que ces fichus dompteur de bas-étage s’évertuait à ignorer, alors que les quelques prodiges qu’elle avait fait durant sa présence à leur côté aurait dû suffire à l’élever bien plus tôt dans la société. Il lui proposait de devenir Seccyeth, une véritable seccyeth chevauchant un puissant lokatieth dans le ciel, tout ce à quoi la jeune elfe inspirait. Cependant, elle ne comptait pas accepter… Trop orgueilleuse peut-être ? Rien de tout cela, elle voulait simplement respecter la promesse qu’elle c’était faite à elle-même, ses deux dragonnes et leur mère lorsqu’elle aperçut le puissant Nefereth pour la première fois : Un jour elle chevaucherait un mâle, et ce mâle sera issus de la chair et du sang de celle qui l’avait sauvé d’une mort atroce lorsqu’elle était venue s’échouer sur le sable. Et puis…Quelque chose lui disait d’attendre, que ce mâle ne tarderait pas à pointer le bout de son nez, et surtout, qu’il serait unique sur tout l’empire.


Hésitant un instant sur la façon de refuser, elle finit par dire toujours sur le même ton de voix, sans baisser les yeux ni montrer une quelconque peur vis-à-vis de la réaction du guerrier face à elle.


« Vous me faites là une offre qu’on ne peut refuser… Mais, j’ai jadis fait une promesse, et je compte la respecter. Le seul mâle que je chevaucherais sera issu du sang de celle qui m’a permis de vivre au milieu de ces superbes créatures que sont les dragons. Aussi, au risque de vous déplaire, je me dois de refusé votre offre car ma parole n’est pas vaine et je ne trahirais pas le pacte que j’ai scellé il y a maintenant plusieurs années. Je sais que refuser votre offre risque de me couter ma tête, mais mon heure viendra… je le sens, et même si il faudra encore attendre cinquante ans avant de voir un mâle sortir de l’un de mes œufs, j’attendrais…Car je sais que ce lokatieth sera différent, unique, à l’image de son sang»


Elle était fière comme un paon, et butté, mais elle avait promis et ne faillirait pas… ça pouvait sembler aberrant, car elle refusait ici la meilleure chance que le destin lui ai mis sur sa route. Mais elle savait qu’elle réussirait, elle savait que son heure viendrait, elle avait tout son temps, n’était-elle pas une elfe pouvant vivre des centaines d’années ? Elle serait patiente, et elle émergerait de l’ombre comme une flamme qui embrasse soudain le ciel. Chacun sera obligé de la reconnaitre à sa juste valeur, et elle se vengerait de ceux qui l’ont si longtemps rabaissée au rang de larbin !


Medb, à ses côtés, avait tordu un peu plus son long cou en assistant à cette échange…doucement, elle c’était mise presque entièrement sur le côté de l’elfe, prête à la défendre bec et ongle si jamais l’individu en face d’elle se montrait agressif. Tant pis pour la présence du mâle, elle se montrerait toujours fidèle à celle qui l’avait sauvée, et n’hésiterait pas à mourir pour elle. Doucement, sa longue queue hérissée de piquant discret, mais aiguisé comme des lames de rasoirs, avait formé et cercle autour de l’elfe, rappelant la position à la fois protectrice et défensive que les mères usaient pour défendre leur nid. Mais un geste à peine visible de la jeune elfe suffit à ce que la dragonne arrête, se couchant et posé sa tête sur le sol, soumise. Cependant, à la tension encore visible dans ses épaules et la base de sa queue, on voyait qu’elle restait méfiante et se préparait à bondir à tout moment.


_________________
"Je n’ai jamais vu une bête sauvage s’apitoyer sur son sort, un oiseau préférera mourir gelé et tomber de sa branche plutôt que de se plaindre." Un certain instructeur..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Immehur

avatar

Masculin
Nombre de messages : 286
Localisation : Irianeth
Rôle du Personnage : Guerrier Noir; Seccyeth; Commandant Suprême d'Irianeth
Race : Hybride (Père Insecte-Humain, Mère Elfe)
Allégence à : La Famille Impériale; L'Empire; Ses Convictions
Points : 446
Date d'inscription : 07/10/2010

MessageSujet: Re: On est Alpha ou on l'est pas [Pv Lalwendë]   Ven 23 Aoû - 16:30

Qui aurait cru qu'elle refuserait? Certainement pas Immehur d'Irianeth. Perdu de sain d'esprit aurait refuser une telle offre. La hiérarchie Impériale était claire et basé sur les rangs militaire. Au sommet, il y avait bien évident l'Empereur et sa famille. En dessous, Le Sorcier Suprême ainsi que le Commandant Suprême, tous deux ne répondant qu'à l'Impériauté. Cependant, là ou l'autorité du premier s'arrêtait sur les Sorciers et l'Ordre de Chevalerie d'Irianeth, celle du second s'étendait sur la totalité des forces armées de l'Empire. Dans ces rangs, les plus importants était les Seccyeth, les chevaucheur de dragons ailés. Ensuite, les Guerrier Noire, l'élite au niveau des fantassin. Ces derniers composant entre autre la garde personnel de l'Empereur Noir. Puis, il y avait les dragonniers qui s'occupait de diriger et guider les dragonnes lors des raids et des invasions. Après, les Cavaliers, ceux chevauchant des Chevaux-Dragons en combat. Enfin, les fantassins ordinaire, composé surtout de Tanieth pure-sang. Dans cette catégorie se retrouve aussi les différentes races conquises tel que les Homme-Lézard, du moins concernant ceux qui n'ont pas mérité une place d'officier. Comme non-mentionné, les Éleveur se trouve bien en dessous de tout, avec les serviteurs. Offrir à l'un ou l'une d'elle de s'élever au rang de Seccyeth était donc une offre à laquelle on ne pouvait refuser. Et pourtant...

C'est avec calme que l'hybride écouta les dires de la gamine. Jamais il n'aurait cru qu'elle dirait non. Malgré que... ce n'était pas un non catégorique. La dernière phrase de Lalwendë lui rappela son père, qui l'avait conçu dans un seul but avec réussite. Cette philosophie qui voulait que certains êtres aient un destin à accomplir, une voie précise à emprunter. Le guerrier pouvait comprendre cela, lui-même ayant adopté cette manière de penser à son géniteur. Déterminer à l'obtenir, à la gagner, il réitéra son offre à la lumière des informations qu'elle venait de lui donner.


- Tes intentions sont loyales et je peux comprendre, probablement mieux que quiconque, ce que tu ressens. Cependant, je ne peux me résoudre à accepter un refus ainsi. Il marqua un pause, se redressant sur sa hauteur imposante. Tu ne chevaucheras que le dragon issu de l'une de tes femelles? Alors soit. Nonobstant ce petit détail, j'aimerais que tu considère sérieusement à répondre "oui". Je ne peux pas me permettre de ne pas t’accueillir parmi nous. Ainsi donc, modifiant mon offre précédente, je te propose de commencer ton entraînement militaire de manière à ce que lorsque ton mâle naîtra, tu sera déjà beaucoup mieux préparer pour ton avenir à mes côtés.

Suites à cela, il présenta ses deux mains ouvertes vers la jeune femme en signe d'offrande. Si elle refusait encore, il ne saurait plus quoi inventer pour l'avoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lalwendë

avatar

Féminin
Nombre de messages : 15
Localisation : Irianeth
Rôle du Personnage : Seccyeth
Race : Elfe
Allégence à : L'Empereur, mais si sa ne tenait qu'à elle, elle suivrait ceux qui se sont déjà fait connaitre par leur exploit passé et futur.
Points : 102
Date d'inscription : 05/12/2010

MessageSujet: Re: On est Alpha ou on l'est pas [Pv Lalwendë]   Dim 15 Sep - 9:52

Lalwendë n’avait pas reculé, elle était restée droite, fière , regardant sans faillir celui qui avait droit de vie ou de mort sur tous irian sous ses ordres et dont seul l’empereur pouvait contredire un ordre. La jeune elfe avait refusé son offre, et s’apprêtait à subir sa colère et ce non sans se défendre jusqu’au dernier moment malgré l’effarante écart de puissance et d’expérience entre eux deux. Lorsqu’il se mit à parler à nouveau, en se redressant de toute sa stature, notre jeune éleveuse ne put s’empêcher d’imperceptiblement changer ses appuis sous la brève menace qu’elle avait ressenti comme émanant de lui mais à sa grande surprise, il ne fit rien et continua à parler.

Reprenant la même position que quelques secondes plus tôt, comme si rien n’avait été, elle écouta les dires du commandant suprême avec attention. Lui, l’homme le plus puissant des armées après Irianeth la voulait au point de reformuler son offre selon ses conditions ?! La gamine avait beau être totalement imbue d’elle-même, et certaine que cela arriverait un jour –car tout lui était dû, ne l’oublions pas- se demanda malgré tout un moment si elle ne rêvait pas. Ce fut d’ailleurs Medb qui la tira de ce moment de silence en touchant de son museau la main de sa maitresse, car plusieurs secondes s’étaient écoulées sans qu’elle ne réagisse au dire de l’hybride face à elle. Prenant encore un moment, elle se remémora et butta quelques instants sur ses paroles ‘te préparer pour ton avenir à mes côtés’. Comptait-il faire d’elle plus qu’une simple seccyeth ? Un étrange sourire de satisfaction étira les lèvres de la gamine alors que l’ambition brillait à nouveau au fond de ses yeux –première réaction après de longues secondes, temps qui pour un humain aurait pu paraître dérisoire mais qui au yeux des elfes et hybride de cette race passait pour long en sachant leur rapidité de réflexion et réactions. Sa voix encore enfantine se fut alors entendre à nouveau tandis qu’elle disait sur un ton respectueux, tout en baissant un instant la tête en signe de respect et d’accord envers lui

« Il m’est impossible de refusé cette offre, car elle reprend l’intégrité de mes objectifs et est une chance qui ne se répètera pas »

Se redressant alors, elle le regarda à nouveau comme si quelque chose d’essentiel à elle-même rentrait en jeux et risquait encore de la faire reculer malgré son acceptation venant juste d’être dite. L’adolescente repris alors la parole sur un ton de voix prudent, retenant difficilement une mimique à cette idée

« Une chose me taraude cependant… Serais-je obligée de laisser les sorciers reliés mon esprit à la collectivité ? J’ai pu survivre ici sans que jamais cela ne pose souci, et l’idée de partager mon esprit avec ces créatures me répugnes » reprenant un moment un ton plus hautain elle dit « De toute façon, je ne me laisserais pas faire. Personne n’a le droit de s’accorder la domination sur mon esprit »

Bon, d’accord… Elle n’aurait jamais du se permettre de tel parole face au général. Mais imaginer, partager son esprit avec ses horribles cafards et cet empereur de pacotille ! En plus, selon les dires des autres ça se manifestait par un brouhaha persistant au fond de la conscience. Non, décidément, elle aimait trop le calme de sa solitude pour accepter pareille chose même si l’empereur lui-même le demandait ! Enfin, contre l’empereur elle ne pourrait se défendre mais son orgueil l’empêcherait de se soumettre à lui, car en dehors de sa puissance magique, qu’avait-il fait ? Peut-être finirait-elle par accepter si Immehur lui demandait, car lui après tout était un réel leader dans cet empire, mais cela lui serait très difficile.

Medb quant à elle était toujours couchées près de sa maitresse, assistant silencieusement à cet étrange échange alors que ces trois sœurs s’étaient désintéressées des jeux du Lokatieth et des deux dragonnes les plus âgées, ayant choisi de lézarder sur le chemin menant à la tanière de leur dresseuse, cette zone se trouvant en plein soleil à cette heure-ci. Morgane et Morguause quant à elle en était toujours à leur jeux avec Nefereth, celui-ci n’étant pas déborder avec seulement deux soupirantes prenait le temps de s’amuser, de parader et de draguer à outrance [Hrp on se demande pas c’est qui son seccyeth xD]

_________________
"Je n’ai jamais vu une bête sauvage s’apitoyer sur son sort, un oiseau préférera mourir gelé et tomber de sa branche plutôt que de se plaindre." Un certain instructeur..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Immehur

avatar

Masculin
Nombre de messages : 286
Localisation : Irianeth
Rôle du Personnage : Guerrier Noir; Seccyeth; Commandant Suprême d'Irianeth
Race : Hybride (Père Insecte-Humain, Mère Elfe)
Allégence à : La Famille Impériale; L'Empire; Ses Convictions
Points : 446
Date d'inscription : 07/10/2010

MessageSujet: Re: On est Alpha ou on l'est pas [Pv Lalwendë]   Sam 21 Sep - 16:53

Cette fois c'était bon, il l'avait définitivement dans sa poche. Une ombre de crainte était passer sur elle alors qu'il lui disait qu'il ne pouvait pas accepté un refus. Ce fut une ombre passagère, très rapide. Elle disparut dès que le commandant s'était remis à parler. Il pouvait cependant sentir qu'elle restait quelque peu tendue. Pour son bonheur, les mots du Seccyeth était positif. Plus il s'avançait dans sa nouvelle proposition, plus il la sentait se détendre. Elle était détendue, mais sembla se perdre dans ses pensées. Ce fut sa jeune dragonne qui la ramena à la raison, non avant que Immehur ne remarque le sourire satisfait qui étira son visage. Si elle prenait ce temps de réflexion, c'était seulement pour se donner un air. Elle dirait oui, c'était inévitable. Elle tenait beaucoup trop à la vie pour refuser cette offre. En fait, si elle refusait maintenant, son futur mâle lui serait enlevé et donné à un autre Seccyeth, peut-être même un Midjin, l'un de ces petits insectes jaunâtre qui dompte les dragons. Elle ouvrit finalement la bouche, confirmant les attentes de l'hybride. Un sourire satisfait ne manqua pas de marquer le visage du colosse, mais celui-ci se déroba lorsque la jeunotte prit la parole sur un autre ton.

Elle avait une demande, une requête. Il avait bien remarqué qu'elle n'était pas relié à la collectivité comme les autres membres de l'Empire. Cependant, cela faisait partie intégrante des raisons pour lesquelles il la voulait. Son refus de se plier à une connexion  était donc inutile, puisque le fils de Sorcier comptait bien la conserver d'un tel traitement. Retrouvant son sourire, il posa ses puissantes mains sur les frêles épaules de l'Elfe.


- Tu n'as pas à t'inquiéter de ce côté, Lalwendë. Si cela n'avait été de ton manque de connexion avec la Collectivité, je n'aurais pas eu les mêmes plans pour ton avenir. Certes, il me sera plus difficile de communiquer avec toi, mais j'ai mes méthodes.

Sur ces mots, il étira le bras et lança un sifflement qui ne ressemblait à rien à celui qu'on utilise pour appeler un dragon. Normal, puisque c'était destiner à un Aigle Royal. Effectuant de larges cercles en altitude, l'oiseau ne se fit cependant pas prier par son maître. Après tout, il l'avait sauvée et nourrie. Elle plongea et alla se poser sur l'avant-bras du guerrier, ne manquant pas de crier en étirant ses ailes en avisant la dragonne au côté de l'amie de son protecteur.

- Voici... il marqua une pause, n'ayant toujours pas affublé la créature ailée d'un nom. Il soupira. Voici celle qui nous permettra de communiquer sans attirer l'attention de l'Empereur ou de ses sorciers.

Sans plus attendre, il la laissa s'envoler à nouveau, la laissant échapper au regard affamé de la jeune dragonne. Il analysa à nouveau le future Seccyeth. Elle était petite, mince. Sans doute était-elle agile. Désirant commencer immédiatement, le soldat n'Y alla pas par plusieurs détour.

- Sais-tu te battre?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: On est Alpha ou on l'est pas [Pv Lalwendë]   

Revenir en haut Aller en bas
 
On est Alpha ou on l'est pas [Pv Lalwendë]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Alpha Condé élut président de Guinée
» Bosco, ou "pourquoi ne faut-il jamais énerver un futur mâle Alpha"
» [S5-Alpha] D5 Unifiée
» Arrivés à Ruines Alpha
» Loge d'Alpha

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Empire Noir. :: Irianeth. :: Plages.-
Sauter vers: