Coucou ! Suite au recensement effectué, le staff s'organise afin de faire le ménage et offrir une vague de rafraichissement au forum. N'hésitez pas en rp entre temps, nous reprendront les évènements là où nous en étions en continuant avec l'attribution lorsque tout sera au point !



 

Partagez | 
 

 Présentation de Lalwendë

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lalwendë

avatar

Féminin
Nombre de messages : 15
Localisation : Irianeth
Rôle du Personnage : Seccyeth
Race : Elfe
Allégence à : L'Empereur, mais si sa ne tenait qu'à elle, elle suivrait ceux qui se sont déjà fait connaitre par leur exploit passé et futur.
Points : 102
Date d'inscription : 05/12/2010

MessageSujet: Présentation de Lalwendë   Lun 5 Aoû - 20:37

en attente d'un nouveau kitou
Identité



• Nom :née d'Osantalt, mais devenue d'Irianeth


• Prénom(s) :Lalwendë


• Surnom :Lal, Lawl, Lalw, l'elfe, blondinette


• Âge :un peu plus d'une quinzaine d'année


• Race :Elfe d'Osantalt


• Rôle :Seccyeth


• Armes :dague, lance type "naginata"





Description physique


Lalwendë est une jeune elfe issue du peuple d'Osantalt, de ce fait elle arbore de beau cheveux blond ayant la texture de la soie ainsi qu'une paire de très jolie oreille pointue. La jeune fille, tout comme la plupart de ses compatriotes issues de ce peuple, n'est pas en reste au niveau de ses charmes. Son visage affiche des traits altiers, bien qu'encore enfantin, où se niche deux grand yeux au regard d'émeraude. Le tout est mis en valeurs par de long cil noir, ainsi que son teint de porcelaine qui tranche élégamment avec ses lèvres pulpeuses dont la couleur rappelle la framboise. Plus file et plus gracile que la plupart des femmes d'Irianeth, elle n'en reste pas moins une fière combattante du haut de son mètre septante avec son corps frêle cachant en réalité une musculature sèche gagnée à force de trimer sous le soleil des plages au dragonne. Cependant, son poids plume ne lui assurerait pas une endurance exceptionnelle si elle venait à se retrouver prise dans la mêlée d'un combat de masse, sa force étant la rapidité et l'agilité. Il est évident cependant qu'une fois installée sur l'une de ses dragonnes bien peu de monde est capable de l'arrêter, le duo étant redoutable au sol...






Description psychologique


Colérique, fière comme un paon et imbue d'elle même, Lalwendë n'est pas une personne à prendre à la légère. Bien que son démarrage sur Irianeth la força longtemps  à plier l'échine pour ne pas mourir, elle a bien vite appris que seul ceux au dessus des autres  avaient le droit de faire ce qui leur plaisait. Aussi, au lieu de simplement surveiller son troupeau de dragonne comme elle aurait du le faire, elle se mit a en entrainer une partie au combat..Tandis qu'elle s'entrainait elle même seule, ou auprès de personne acceptant de lui enseigner. Aussi, bien vite elle commença à se tailler une petite réputation dans son village éloigner de la ruche, et rien ne l'empêcherait d'étendre celui-ci à tout Irianeth. Bientot chaque Tanieth tremblera à l'entente de son nom !

Intransigeante et rancunière, il vaut mieux éviter de se la mettre à dos...Car l'Elfe fera tout pour assouvir sa vengeance, même si cela lui demande plusieurs années.Elle sait cependant se montrer reconnaissante, sachant que certaine chose mérite qu'on respecte l'individu. Elle a aussi un sens du devoir et de la hiérarchie assez important, tant que cela ne va pas à l'encontre de ses choix personnelles.

Égocentrique, Nombriliste et hypocrite la jeune elfe ne fait jamais rien par hasard, et ne s'attache à personne d'autre que ses dragons. Elle ne porte d'ailleurs que très peu de monde en estime, et n'entretiens des liens proches qu'avec ses maitres. Elle se fiche des autres, et son seul but sera de les utiliser pour combler la moindre de ses envies.

Il faut cependant noté qu'elle à garder de son coté Elfique un attrait pour la beauté des choses, des mots et de l'univers. Aussi, sait-elle apprécier la beauté des paysages déchiquetés de son monde de ténèbres, tout comme la beauté de certain homme. Lalwendë aura donc toujours tendance à soigner son apparence, ainsi que celle de ses dragonnes et de son logi.Bien malgré elle, elle a aussi hérité de l'empathie propre à son peuple et c'est en partie celà qui l'a poussée à s'éloigné de toute civilisation bien qu'elle commence maintenant à maitriser cette tare de sa race, ce qui lui permet de l'utiliser à son avantage.

De plus, bien que très peu en soit témoins, la jeune fille est capable de tendresse et d'amour parfois inconditionnel. Mais jusqu'alors, seules ses dragonnes et sa mère de substitution on put y avoir accès. Car elle protège jalousement cette partie d'elle même, mais ne croyez pas là qu'il s'agit d'un cadeau... Si la blonde se sent trahie, ou qu'elle se fritte avec une personne ayant eut une certaine importance pour elle, son courroux n'en sera que plus destructeur.





Pouvoirs




pouvoir de race : empathie légère
+
Lien  télépathique établis entre elle et les dragonnes sous sa protection (surtout les dragonnes Alpha, ainsi que le mâle qu'elle obtiendra plus tard en jeux)





Histoire


L’histoire de Lalwendë est assez singulière, en effet, elle commence loin des tumultes qui commencent à se faire sentir entre Irianeth et Enkidiev car notre jeune amie est née au cœur d’une famille d’elfe sur l’ile d’Osantalt. Issue de l’union de Gwenaël et d’Emrahil,  la jeune fille possède tous les traits propres à sa race : Cheveux blonds, yeux légèrement en amende d’un vert pétillant, stature fine et grâce divine. Mais bien que la petite y ai vécu ses trois premières années, elle n’en garde que le vague souvenir d’une ile verdoyante toujours balayée par les vents marins. Elle aurait pu y vivre en paix toute sa vie si sa famille n’avait pas pris la décision de rejoindre le continent afin d’apprendre auprès des hommes l’intensité des émotions.

Les préparatifs allaient bon train, une solide embarcation avait été préparée pour les quelques familles qui avaient décidés de quitter leur paradis par soif d’aventure. Le bateau bien que simple, s’avérait d’un confort correcte grâce au hamac et aux provisions entassée dans la calle. Des tonneaux renfermant divers fruits, de l’eau douce en suffisance se partageait l’espace restreint de la calle avec des étoffes et d’autres biens que le groupe ramènerait en cadeau à leur lointain cousin d’Enkidiev. C’est donc  un jour où la mer était calme, lors de la saison chaude pour Osantalt,  que le bateau quitta  son ile en direction d’Enkidiev. Les premiers jours, bien que d’un temps clément, furent éreintant pour ses gens peu habitué à la haute mer mais le voyage continuait sans aucun souci. Malheureusement pour eux, le ciel avait décidé de ne point les aider, lors d’une nuit sans lune le vent se mit à souffler bien plus fort que jusqu’alors. Le zephyr les détournas de leur route, et le lendemain ils furent pris au piège d’une violente tempête. Le vent avait brisé le mat de leur embarcation, et les vagues faisaient balloter le navire comme un simple fétu de paille. Tous cherchaient en vain  à calmer les dieux des océans, espérant que la tempête cesse. Les rares enfants présents pleuraient à chaudes larmes, tout comme Lalwendë qui se blottissait contre sa mère en tremblant de tout son corps.  Mais la tempête ne se calma pas, le bateau finit par chavirer et se briser sur les récifs d’une terre désertiques où les roches noirs dominaient le paysage. Les débris s’échouèrent sur cette plage de galet, les corps rejetés par la mer firent le festin de gigantesque monstre aux yeux rouges sangs. Les Survivant qui tentaient vainement de fuire furent pris en chasse par les dragonnes les plus jeunes, alors que les anciennes se gavait des corps inertes.

Au milieu de cette débâcle, la petite elfe inconsciente fut recrachée près des nids de ses affreux monstres. Ce nid ne comptaient que 2 œufs d’une taille assez importantes.. Une petite couvée d’une vieille dragonne qui commençait à se fatiguer à force de pondre à chaque saison de reproduction.  Etrangement, lorsque l’imposant animal revint surveiller sa portée elle ne tua pas la petite chose aux oreilles pointues qui gisait près de ses œufs…elle alla plutôt renifler son étrange odeur,  poussant délicatement la petite tête de la blondinette du bout de son museau. Voyant son manque de réaction, elle la lécha doucement pour sentir si la chose était encore vivante. Constatant que ça n’était pas mort, elle se saisit de la petite elfe pour la déposer dans son nid, auprès de ses œufs, se roulant ensuite autours de celui-ci pour le protéger jalousement des autres dragonnes.

Lorsque les seccyeths en charge de récolter les jeunes dragonnes, et rare dragon, prometteur afin d’en faire des bêtes de combat, ils s’étonnèrent de trouver l’enfant  rouler en boule au milieu des deux jeunes dragonnes tous juste née. En effet, la fillette, qui avait fini par revenir à elle, n’avait pas osé quitter le nid où elle c’était éveillée. Elle eut même la chance d’assister à la naissance des deux drôles de lézard qui étaient dans les grands œufs du nid, étrangement, après avoir touché les têtes des deux petites choses elle avait parfois l’impression de les comprendre et de les ressentir dans sa propre cabosse. Face à cet étrange spectacle, ils décidèrent de prendre la petite sous leur aile et de lui confier tout leur savoir de seccyeth.  Mais la surprise des seccyeths ne s’arrêta pas là… car les deux nouvelles-nées avaient suivi leur sœur de couvée loin de la plage, comme si elle savait que leur avenir se trouvait auprès d’elle.

La jeune elfe grandit auprès des midjins et autre seccyeth sans jamais être relié à la collectivité, chose étrange d’ailleurs,  se voyant confier de plus en plus de charge jusqu’à ce qu’à ses 13 ans on la juge digne de s’occuper seule de son propre troupeau.  Elle s’éloigna donc des territoires déjà peuplé par divers groupe de dragonne et s’établit avec Morrigane et Morgane sur une presqu’ile  à plusieurs kilomètres de là. L’espace était assez grand pour que les dragonnes y creusent leur nid sans aucun souci, et pour que le troupeau prenne plus d’ampleur. De plus, les terrains de chasse étaient accessible facilement, et la mer rejetait souvent sur les berges escarpée du massif des corps en putréfaction de grand poisson.  Lorsque la saison de reproduction fut arrivée, ses deux dragonnes pondèrent 4 œufs : 3 pour Morrigane, et un pour morgane. Tout comme l’elfe s’y attendait, tous furent des femelles qu’elle nomma Badb, Macha, Nemain et Medb.  La base de son troupeau était maintenant fondée, car la première année elle ne devait pas retourner de jeunes dragonnes  à l’armée de l’empereur.  De plus, en s’éloignant des autres seccyeth, elle eut tout le loisir d’entrainer Morrigane et Morgane au art de la guerre avec plus d’hardeur…en faisant des montures plus qu’efficaces, et des bêtes de combats au technique déroutante bien que son rôle soit limité à élever les dragonnes, instruire les jeunes de leur premier commandement et les renvoyer au véritable dresseur. Mais Lalw avait d’autre plan, elle ne se contenterait pas de sa place et chercherait à se faire connaitre afin de devenir une combattante aux yeux de tous ! et non une nourrice à gros lézard, mais pour y arriver, il fallait que ses dragonnes lui donnent un mâle à élever…

Spoiler:
 




• D'où connaissez-vous le forum ? : DC de Ara

• Code du règlement :

• Âge réel : presque 20 pige

• Activité sur le forum : généralement, 7j/7

• Niveau de RP (sur 10) : 6/10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Présentation de Lalwendë   Sam 10 Aoû - 10:57

Validée ! :D
Revenir en haut Aller en bas
 
Présentation de Lalwendë
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» présentation de demi lovato
» Modèle de présentation
» Ma présentation ! (Phyllali)
» Présentation de Logan Echolls
» Présentation de Nathaniel Mandrake[en construction]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Paramètres. :: Présentations Acceptées.-
Sauter vers: