Coucou ! Suite au recensement effectué, le staff s'organise afin de faire le ménage et offrir une vague de rafraichissement au forum. N'hésitez pas en rp entre temps, nous reprendront les évènements là où nous en étions en continuant avec l'attribution lorsque tout sera au point !



 

Partagez | 
 

 Le duel de l'anti-mage [combat pv Kyrie, spectateur Libre]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Le duel de l'anti-mage [combat pv Kyrie, spectateur Libre]   Ven 28 Juin - 5:44

Kaldrys avait passé une nuit blanche dans la cours, à s'entrainer au souffle du vent nocturne. Elle avait passé la nuit à aiguiser ses sens au lieu de simplement le faire tous les soirs deux heures durant comme elle en avait l'habitude. Mais ce jour était important pour, elle qui allait enfin pouvoir affronter un mage et prouver sa valeur. Les mots de certains chevaliers avaient été vexant, parfois même humiliant comme ceux d'Halfdan, mais rien ne pouvait gâcher ce jour, Kyrïe avait accepté de relever son défit, et Kaldrys tenait enfin l'opportunité de montrer ses compétences de toute sa vie. Bien que plus jeune qu'eux, elle n'avait pas eut à apprendre la magie, aussi avait-elle aprit les armes bien plus tôt. C'était, derrière elle se tenait les pseudo-ruine de l'écurie qu'elle avait aider à éteindre. Son petit déjeuné fut frugale, un peu de viande sécher et du lait de vache qu'elle avait réussit à obtenir des domestique contre une pépite d'or auquel elle avait ajouter du cacao de pardue, un ingrédient qui n'existait pas sur ce coté du continent.

Elle continua de s’entraîner jusqu'à l'arrivée de Kyrïe. Les spectateurs aussi affluèrent curieux de l'activité de la jeune pardusse à l'allure excentrique. Alors que la femme chevalier s'approchait d'elle, Kaldrys avait toujours les yeux bandées et exécutait une danse martial à main nu originaire des territoires inconnus. Lorsqu'elle entendit la personne s'immobiliser, elle s'arrêta et ôta son bandeau.

-Avant de commencer, je tiens à m'excuser de mon attitude. J'ai laissé ma haine l'emporter sur ma raison.

Tout en parlant, elle se débarrassa de sa besace alchimique qui contenait ses divers fioles et ne conserva que trois boules qu'elle plaça sous sa langue.

-Merci d'avoir accepté ce duel, j'aimerai que vous donniez le meilleur de vous. Ce n'est pas parce que je n'ai pas de pouvoir magique que vous devez retenir les vôtres. Donnez tout ce que vous avez.

Elle salua Kyrïe de manière martial comme lui avaient apprit ses frères d'armes lorsqu'elle était mercenaire. Puis elle se mit en position de combat, et avant que quiconque ne lui demande pourquoi elle n'avait pas d'armes, elle sortie les griffes. Attendant que Kyrïe se prépare, elle ferma les yeux et tous pouvait l'entendre prendre une grande inspiration et soupirer longuement, pas un soupire d’ennui, oh que non, un soupire de tension, comme lorsqu'un prédateur bande ses muscles pour bondir sur sa proie. Parmi les écuyer, elle avait remarquer certaines personnes qui possédaient du sang de sa race, alors elle devait leur montrer ce dont était capable un pardusse. Ce n'était pas pour rien que son peuple comptait les guerriers les plus redouté des territoires inconnus.
Kaldrys se déplaça les yeux fermés autour de Kyrïe, se concentrant bien moi ses paupières s'ouvrirent pour fixer la jeune femme, ses narines se dilatèrent légèrement s’imprégnant de l'odeur de la jeune femme, comme un prédateur repérant une proie à l'odeur. Le souffle du vent poussant le sable de la cours, Kaldrys se décala pour avoir son adversaire en étant dos à la provenance du vent.
Revenir en haut Aller en bas
Kyrïe

avatar

Féminin
Nombre de messages : 205
Rôle du Personnage : Chevalier d'Émeraude
Race : Humaine
Allégence à : Enkidiev
Maître : |
Points : 285
Date d'inscription : 30/10/2010

MessageSujet: Re: Le duel de l'anti-mage [combat pv Kyrie, spectateur Libre]   Mer 10 Juil - 16:41

Pour une journée qui se devait être calme et sans évènement notable,  Kyrïe n’avait pas eu un miment à elle depuis qu’elle avait ouvert les yeux ! Entre le réveil vengeur en règle qu’elle avait concocté pour Malak et le début de la reconstruction d’une partie des écuries, il n’y avait eu qu’une petite pause pour pouvoir manger vite fait. Du coup le petit-déjeuner avait été frugal et pas adapté ça ce type de journée, mais tant pis. Et puis, ce n’était pas comme si c’était la première fois que la jeune femme mangeait peu le matin alors qu’une journée bien remplie l’attendait. Sauf que voilà.

Avec toute cette agitation, Kyrïe n’avait pas pu se concentrer sur un sujet qui l’a préoccupait depuis hier soir lui aussi. Fort heureusement, si la Pardusse n’avait pas hésité à leur tomber dessus juste après l’incident, elle n’avait pas encore donné signe de vie pour réclamer le combat que lui avait promis la jeune femme. Une promesse était une promesse, même celles sous entendues comme celle-ci. Kyrïe ne comptait pas se désister, bien au contraire, mais elle avait beaucoup de choses en tête sur un très court laps de temps et elle ne pouvait être à deux endroits au même moment. Un pouvoir de ce style serait très pratique en fait ! Avoir un double pour faire les tâches les plus ingrates. Pour les adeptes du « moins j’en fais, mieux j’me porte » ce serait parfait.

La jeune femme était donc retournée dans sa chambre pour récupérer ses dagues. Passant sa double ceinture croisée autour de sa taille, elle y avait attaché les « jumelles » sur son côté gauche. Malgré qu’elle ne se soient croisées que quelques minutes, Kyrïe pouvait déjà avancer que se battre à l’épée contre la Pardusse n’était pas très intelligent. Du moins pour elle. La brunette se défendait bien à l’épée à une main, mais elle n’avait ni la vitesse, ni la fluidité de mouvements que lui permettait le combat aux dagues. Combat auquel, elle excellait. La désormais femme chevalier, devait admettre que le drôle de personnage qu’était la Pardusse, l’intriguait tout de même. Il fallait avouer que des comme ça on en voyait pas tous les jours !

Il semblait qu’en plus elle avait eu son rôle à jouer dans l’extinction du feu de la veille. Kyrïe avait entendu cela très vaguement aussi sur le chemin pour retourner dans la cours, elle n’hésita pas à interpeler toutes les personnes qu’elle croisait et de leur demander si la Pardusse avait marqué leur mémoire. Les deux premières servantes questionnées, ne semblaient pas l’avoir vue. Une Pardusse avec une chevelure bleue et un look pareil, ça se rappelle ! Elle se rabattit alors sur un groupe de trois personnes. Deux hommes et une femme, qui discutaient tranquillement des préparatifs d’elle ne savait trop quoi. Elle ne savait pas plus pourquoi ils semblèrent réticents lorsqu’elle évoqua le feu. Ils n’avaient rien à « craindre » d’elle pourtant… Même si elle était habituée à ce que les gens soient très mal à l’aise en sa présence, cette réaction l’irrita tout de même un peu. Elle n’allait pas les frapper non plus ! Elle sentit un léger soulagement lorsqu’elle aborda le sujet de la Pardusse.

« Oh oui ! Cette personne bizarre ! C’était impressionnant ! »


« Impressionnant ? »

« Oui ! Au début, elle m’avait effrayé. Il faut avouer, elle a une apparence… Disons originale… Et puis là elle s’est mise à sortir des trucs et à les balancer sur le feu. Ça à exploser et le souffle à éteins les flammes ! Je ne pensais pas qu’on puisse éteindre un feu de cette manière. »

« Oui m’enfin si on commence à faire exploser tout ce qui brûle, c’est le château au complet qu’il faudra reconstruire ! »

« Roh mais quel rabat-joie tu fais Léora ! »

La dite Léora afficha une moue bien prononcée et ouvrit la bouche pour balancer une réplique à son collègue, mais Kyrïe la pris de court. La jeune femme n’avait pas de temps à perdre à les entendre se chamailler…

« Et ensuite ? »

« Ensuite ? Eh bien rien ! Je l’ai perdu de vu dans toute cette foule. »


La jeune femme remercia l’homme vite fait bien fait, dans les règles de base de la politesse et tourna les talons avant de se faire interpeller à son tour, par le trio. Son regard devait paraître plus sévère qu’à l’accoutumée ou le pauvre homme n’y était pas habitué, car il hésita et du se racler la gorge, gagnant du temps pour se donner du courage et poser sa question à la grande brune.

« Euh… Si je puis me permettre… Le bruit court qu’elle vous a provoqué en duel. C’est vrai ? »

Kyrïe pinça les lèvres et inspira profondément avant de répondre. Cette réaction de sa part, n’eut pour effet que d’accentuer le malaise déjà persistant, du trio.

«C’est presque vrai. »

Et elle tourna à nouveau les talons et s’éloigna, laissant les trois servants en plan. Ses propos ne répondaient en rien à la question… Mais en même temps, elle ne leur mentait pas. Avec ses allures de « Je suis meilleure que vous » et ses propos, la Pardusse avait clairement provoqué le groupe, ce qui, d’un certain point de vue, avait amené au combat et donc pouvait être vu comme une « provocation en duel ». Sauf que le duel ne se ferait pas comme les gens l’entendent.

De retour dans la cours, il suffisait de suivre les curieux pour retrouver la Pardusse. Cette dernière exécutait des mouvements étranges, les yeux bandés. Sans doute un entraînement martial de ses terres natales. À peine se fut elle immobilisée que la féline arrêta ses mouvements et ôta son bandeau. Si Kyrïe s’attendait à tout de sa part, les excuses de celle-ci la surprirent tout de même, bien que son visage resta impassible. C’était déjà cela… Les sourcils de la jeune femme se froncèrent tout de même lorsque la Pardusse plaça trois boules dans sa bouche. Cela ne présageait rien de bon…

Reprenant la parole, elle été sur la bonne pente dans la première partie de ses dires. Kyrïe ne comptait pas la prendre à la légère. Elle avait promis un combat, pas une danse. Elle se donnait toujours à fond, peu importe son adversaire. Mais l’estime qui commençait à naître en Kyrïe pour son adversaire, fut chassée par la deuxième partie de ses propos. Encore cette histoire de pouvoirs magiques ! Elle ne savait pas ce qu’elle avait vécu, mais merde elle avait dû s’en prendre plein la gueule sur le sujet pour mettre ça sur le tapis à chaque fois ! Les pouvoirs ne faisaient pas tout et Kyrïe était très bien placée pour le savoir ! D’ailleurs il était hors de question qu’elle les utilise ! Par pure fierté, la jeune femme comptait bien se battre à « armes égales ». Si elle devait user de ses pouvoir, c’en serait vite finit. Une vague télékinésique et elle serait tranquille. Mais c’était trop facile. Ce n’était pas un combat…

Alors que la Pardusse se préparait « mentalement », dégainant ses propres armes, à savoir ses griffes. Kyrïe c’était autorisée un petit reniflement courroucé en réponse à ses derniers propos, avant de prendre elle-même la parole pour aborder le sujet de la veille.


« Mes paroles n’étaient pas tendres non plus. Cependant je ne m’excuserais pas, je pensais réellement ce que je disais et j’assume leur impact. »

Kyrïe et sa franchise débordante de non tact. Première partie. La grande brune dut alors en surprendre plus d’un, car au lieu de dégainer ses dagues, comme on s’y attendait, elle s’appuya sur un pied et commença à se déchausser. Elle décrocha alors sa ceinture sur laquelle ses dagues étaient accrochées et ne leur firent quitter leurs fourreaux qu’à ce moment-là. La ceinture quant à elle, alla retrouver les bottes de la jeune femme.

Kyrïe ne s’était jamais battue contre des Pardusses. Elle ne savait pas ce qui l’attendait et les  techniques, ainsi que la force et la vitesse de son adversaire risquaient de la prendre à ses dépens. Elle devait peut-être être surprise, fascinée ou au minimum intriguée par les gestes et la façon dont la féline abordait le combat mais il n’en était rien. Faisant quelques moulinets pour s’échauffer les poignets, grattant le sol de ses doigts de pied, son visage était resté parfaitement impassible, son regard ne fuyant pas celui de sa « prédatrice ». Car c’était ce qu’on pouvait penser de la Pardusse en ce moment même. Sauf que Kyrïe n’était pas une simple proie, elle comptait bien le lui faire comprendre. Et cela même sans ses pouvoirs !

Ne quittant pas son adversaire des yeux, elle pivota sur elle-même afin de la gardait continuellement dans son champs de vision. Les bras le long du corps, ses dagues dans leurs continuités, il semblait qu’elle tenait à peine ses dernières. Comme si elle prenait tout cela d’un air décontracté. Mais la Pardusse pouvait sentir qu’elle ne l’était pas. Ses muscles ne roulaient peut-être pas autant que ceux de la féline, ils n’étaient pas aussi saillants non plus, mais ils étaient bien tendus et présents, prêts au moindre signe.

Les spectateurs présents commençaient à retenir leur souffle. Laquelle des deux allait attaquer la première ? L’Humaine se ferait-elle lacérer en propre et due forme par les griffes de la Pardusse ? Ou bien celle-ci allait-elle voir sa jolie fourrure se teinter du rouge de son sang après le passage d’une des dagues de la grande brune ? Ils n’allaient pas tarder à le savoir…

[/color]


-----------------------------------------------------------

[[LE PROCHAIN POST EST RÉSERVÉ PAR HALFDAN]]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le duel de l'anti-mage [combat pv Kyrie, spectateur Libre]   Ven 12 Juil - 17:19

Halfdan s'était réveillé tranquillement. Il avait enfin pu profiter de son sommeil, sommeil qui avait été interrompus par les cris des villageois la nuit dernière. Et après avoir régler le problème avec ses compagnons d'armes, Halfdan était allé se coucher. Il se réveilla donc, suite au cris de Malak. Etendant ses sens afin de savoir pour quoi son frère d'arme criait, Halfdan sentit Kyrie dans la chambre du blond. Se laissant tomber dans son lit, Halfdan resta un moment les yeux fermés. Kyrie devait être en train de faire souffrir Malak pour ce qu'il avait fait la veille. Un petit sourire étira les lèvres du jeune homme qui se demanda ce qu'elle pouvait lui faire.

Halfdan se leva et se rendit dans les bains. Une fois prêt, ils rejoignit ses camarades qui allèrent aider la reconstruction des écuries. Halfdan fit une moue dépitée. Non pas qu'il n'aimait pas aider... enfin oui, il n'aimait pas se lever pour aller faire du bricolage. Mais ce n'était comme s'il avait eut le choix. Il avait essayé de s'esquiver un moment, quand il était tombé sur le roi d'Emeraude qui avait haussé un sourcil. Le Roi connaissait bien les Chevaliers, notamment car son fils en faisait parti. Et il connaissait Halfdan et il savait que le jeune homme aimait observer et ne pas bouger. C'était d'ailleurs pour cela que son pouvoir d'intangibilité lui allait bien. Et donc Halfdan ne put s'esquiver, vu qu'il était surveillé par le monarque.

Halfdan aida donc ses frères d'armes, en se demandant ce que la jeune femme étrange de la veille était allée. Après tout, elle les avait bien insulté, et Halfdan lui avait rendu la pareil. Et il avait très bien entendu la Pardusse provoqué Kyrie en duel, et le jeune homme avait l'intention de regarder. Cela promettait d'être un beau spectacle, même s'il savait que Kyrie n'allait pas utiliser ses pouvoirs. La Pardusse n'avait pas de magie, et Kyrie était trop droite et franche pour utiliser ses pouvoirs. Encore plus si l'étrangère avait dit qu'elle pouvait les utiliser. Halfdan n'était pas "droit" et n'aurait pas hésiter à les utiliser. Mais c'était peut-être car il pensait que la fin justifiait les moyens.

Halfdan sentit l'énergie magique de Kyrie se rendre dans la cour, et il la suivit, tout heureux d'avoir une raison d'échapper aux constructions. De toute façon pour construire, il fallait être robuste et fort. Halfdan était rapide et svelte. Ca ne collait pas du tout. Il arriva alors que les deux femmes échangeaient des paroles, et s'assit sur un tonneau qui restait de la veille. Etirant ses longues jambes devant lui et les croisant au niveau des chevilles, Halfdan observa les deux femmes. La Pardusse avait mis trois boules sous la langue, ce qui haussa un sourcil de Halfdan. Il ignorait à quoi cela pouvait servir, mais il devinait que cela lui donnerait un avantage. Raison de plus pour utiliser la magie. Si la Pardusse augmentait ses forces - alors qu'en tant que Pardusse elle était déjà plus agile qu'un humain normal- Halfdan ne voyait pas pourquoi Kyrie se passerait d'un avantage.

Cette dernière avait prit ses dagues, et avait enlevé tout ce qui pouvait la gêner lors d'un combat. Halfdan souria en voyant les armes de prédilection de la jeune femme. Il adorait les dagues lui aussi, mais préférait les lancer. Il avait une très bonne vue et précision et donc c'était pour lui une arme qui lui servait à distance. Pour le combat rapproché, il utilisait sa lance. Halfdan se demanda comment la Pardusse allait s'en sortir, car elle avait beau avoir des griffes qui semblaient bien acérées, la dague permettait de frapper plus loin.

Assumant le rôle de juge, Halfdan observa le manège de Kyrie et de la Pardusse. Puis, il décida de mettre son grain de sable et de s'amuser, c'est à dire de parler à voix haute pour briser leurs concentrations. Peut-être même qu'il pourrait se battre à la place de Kyrie!


-Ca à l'air sérieux, tout cela! Je vous conseille tout de même de ne pas trop vous abimer, Malak n'est pas là pour vous soigner.

Avec un grand sourire sur les lèvres, et une lueur amusée dans les yeux, Halfdan se tourna vers Kaldrys, se moquant du niveau de concentration de cette dernière. Il pouvait quand même avouer qu'elle était prête à se battre jusqu'au sang. La manière de s'adresser à la Pardusse s'améliora, car Halfdan la vouvoya. Nonobstant, il était quand même possible d'entendre l'amusement.

- J'ai beau m'être poser la question, je ne vois toujours pas vous voulez absolument vous battre contre un Chevalier. Montrer vos forces, c'est une chose... Mais si vous voulez vraiment vous joindre à nous... Se battre et donc commencer "l'entretien" avec ce caractère belliqueux n'est pas la meilleure solution.

Halfdan se passa une main dans les cheveux, et regarda un peu dans les airs; d'un air un peu "j'm'en foutiste".
Revenir en haut Aller en bas
Hayden

avatar

Masculin
Nombre de messages : 132
Localisation : Quelque part dans le monde
Rôle du Personnage : Magicien d'Émeraude
Race : Humain
Allégence à : Enkidiev
Maître : .
Points : 511
Date d'inscription : 27/05/2013

MessageSujet: Re: Le duel de l'anti-mage [combat pv Kyrie, spectateur Libre]   Ven 12 Juil - 19:16

Que dire de cette merveilleuse journée qui suivait son arrivée à Émeraude. C’était la première journée dans laquelle Hayden pouvait respirer calmement sans qu’il y ait de trouble. Tout était paisible et les gens travaillaient main dans la main à la reconstruction des écuries d’Émeraude. C’était beau de voir qu’après une catastrophe naturelle ou pas, les humains avaient cette capacité d’unir leurs forces afin de créer un rendu exceptionnel. Ce rendu n’était nul autre qu’une force de travail très admirable dont ils faisaient tous preuves. Malheureusement, Hayden ne faisait pas partie de cette efficacité. Pour l’instant, il préférait profiter de la journée afin de découvrir les moindres périmètres de son nouveau royaume. Après tout, Émeraude n’était pas comme le désert qu’il connaissait relativement bien. Le climat aride et humide n’était que chose du passé. À Émeraude, tout semblait plus frais et plus vivant. De merveilleux feuillages verts étaient à porter de vue. Le changement était un merveilleux phénomène qu’il prenait le temps de découvrir un à un. Or, même dans le changement, certaines choses se répétaient. C’était notamment le cas de certains règlements de compte.

À son souvenir, il y en avait très souvent dans les contrées peuplées du désert. Des clients insatisfaits décidaient d’imposer leurs caprices aux commerçants qui ne l’acceptaient forcément pas. Évidemment, le scénario finissait toujours par l’utilisation des coups afin de déterminer qui avait raison. Futilité qui possédait tout même une certaine logique. Lorsqu’un raisonnement logique ne pouvait être trouvé, il fallait utiliser une seconde force afin d’affirmer les choses que nous défendions. C’était le cas présent entre la pardusse et le chevalier à la chevelure marron. Ayant été témoin de leur altercation, le jeune homme avait décidé de porter une attention particulière sur les évènements qui allaient se passer. Or, il se devait d’être un peu plus proche sans toutefois se faire remarquer. C’est donc ainsi qu’il s’approcha de la zone qui était propice au combat. Sa forme enfantine lui permettait de se promener avec agilité sans forcément attirer l’attention. Un avantage tiré d’un désavantage, quoi de mieux. D’ailleurs, Hayden se demandait si le chevalier d’émeraude comptait faire usage de la magie lors du combat. Après tout, c’était un acquis qu’elle avait obtenu et perfectionné avec le temps. Ainsi, elle était entièrement en droit d’en faire usage, mais étrangement, elle ne semblait pas intéressée à utiliser cette seconde nature. En effet, alors que la créature poilue adoptait une position de combat peu commune, l’autre opta pour des dagues, une arme qui était très commune à Fal. Le moment tant attendu se faisait sentir. L’intensité qui se lisait dans les yeux des deux adversaires rayonnait de conviction. Chacun des deux avait une raison précise de désirer affronter l’autre. Quelle qu’en soit la raison, Hayden ne pouvait guère détourner les yeux de cet affrontement prochain. Il savait que le tout faisait partie de son apprentissage. Après tout, on apprenait en expérimentant, mais aussi en regardant. C’est ainsi que son premier apprentissage eut lieu : des gens peuvent venir brimer la conviction de deux adversaires en tentant de voler la vedette.

C’est ce qu’avait fait un homme qui banalisait non seulement la situation, mais l’intensité qui se dégageait dans l’air. Le jeune mage l’avait déjà vu, c’était un des chevaliers. N’était-ce pas étrange qu’un chevalier tente d’arrêter deux personnes qui étaient motivées à se battre? Après tout, ils se devaient de respecter le code des chevaliers qui devait avoir une règle à cet égard. Une seule explication se dressait dans les multiples possibilités qui s’offraient aux pensées du jeune homme, l’homme se devait d’être un chevalier peu conventionnel. Le sourire qu’il affichait fièrement ne faisait que confirmer l’impression que le mage avait de lui. Un vif sentiment qui lui était inconnu jaillit de son for intérieur. La manière dont le chevalier svelte parlait n’était que trop révulsante. Hayden ne pouvait s’empêcher de ressentir un fort dégoût qu’il dégageait par une légère grimace et un regard réprobateur envers celui-ci.

-Chacun sa manière d’agir. Certains préfèrent se montrer menaçants et d’autres préfèrent éviter simplement les conflits. Quoi qu'il en soit, vous devriez vous taire et cesser de distraire les deux opposants.

Tout était dit d’une manière sèche et rapide. Hayden était un homme de peu de mots et lorsqu’il se mettait à dire sa façon de penser c’était qu’il avait une idée faite de vous.

-Il me semblait qu’en tant que chevalier, vous vous deviez de respecter les combats amiables, pff ce n’est pas comme s’ils allaient s’entretuer. Tous deux ont quelque chose à prouver et vu votre manière d’agir, je doute que vous vous souciez réellement du combat, donc je vous prierais de tenir votre langue.

Hayden avait l’air d’un jeune garçon de 12 ans impertinent qui parlait comme un adulte. Cet homme venait peut-être de casser le combat qui approchait à grands pas donc aussi bien lui témoigner son dégoût vis-à-vis ses manières trop prétentieuses. Quel bouffon…Ce devait être un jeune chevalier qui aimait avoir entièrement l’attention rivée sur lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aragëa

avatar

Féminin
Nombre de messages : 258
Localisation : là où on l'attend le moins
Race : Un joli petit mélange détonnant, qui vous réserve encore quelque surprise... (Apparence Elfique dominante)

Allégence à : Enkidiev et a ses valeurs personnels
Points : 994
Date d'inscription : 02/01/2010

MessageSujet: Re: Le duel de l'anti-mage [combat pv Kyrie, spectateur Libre]   Sam 13 Juil - 10:16

Aragëa , après avoir échanger quelques courtes phrases avec malak, était partie rejoindre ses frères et sœur d’arme aux écuries afin d’aider au déblayage des débris de celle-ci. Elle n’hésita d’ailleurs pas à mettre les mains à la pâte,  se mettant dans une chaine qui transportait les débris vers de gros chariot qui permettrait de les évacuer. Elle prêta d’ailleurs Armorroch au servant du château, l’étalon avait à  lui seul la force des deux chevaux de trait qui appartenait au château, aussi pouvait-il tirer de lourde charge et permettre d’utiliser un troisième chariot ce qui permettrait de déblayer bien plus vite la zone. Il fallut malgré tout la matinée entière pour dégager  la plupart des décombres mais place nette était faite. Aussi l’hybride prit-elle le temps d’avaler un sandwich sur le pouce, s’asseyant  sur un large muret de pierre situé près des écuries. Ce fut d’ailleurs un fort mauvais choix, quelqu’un s’accota sur le mur en contre haut et fit tomber une lourde pierre qui vint s’écraser sur le bout de la queue de la jeune chevalier qui se mordit brutalement la langue sous le choc. Elle lâcha son sandwich précipitamment en se relevant vivement, se retournant aussi rapidement pour décoincer sa douloureuse queue la saisissant entre ses mains en dansant sur place lâchant des « aich aich aich » à tout va en lançant un regard noir  à celui qui lui avait envoyer le gros bloc…mais elle ne sut jamais qui c’était, la personne avait dut se sauvée en voyant qu’elle avait causé un peu de trouble..

Maugréant, elle s’éloigna en tenant sa queue blesser entre ses mains –queue qui prenait d’ailleurs une forme en L assez moche- afin de trouver Malak pour recevoir l’aide de son frère d’arme pour soigner sa queue avant que celle-ci ne se ressoude d’elle-même…dans la mauvaise position. Mais elle fut attirée par un attroupement à mi-chemin, intriguée elle se dirigea alors dans cette direction en tenant toujours sa queue qui pendouillait mollement, et un peu platement aussi, entre ses mains où brillait une légère lueur verte ponctuée de filament violet  tandis qu’elle essayait de diminuer l’hématome qui se formait au bout de sa queue en la faisant gonfler.

Après être parvenu à se frayer un chemin au milieu des badauds, ce qu’elle y vit l’étonna…Que faisait Kyrïe face à cette pardusse ? Ha oui, c’est vrai…avant qu’elle ne rentre le soir précédent certain c’était fritté avec la ‘boule de poils’ comme avait dit Halfie, d’ailleurs celui-ci était ici aussi et elle s’en approcha machinalement. Apparemment, elle arrivait après le début des réjouissances vu le discours que tenait un gamin à son frère d’arme. Un mince sourire se dessina sur les lèvres de l’hybride alors qu’elle appréhendait la réaction du piquant fifi, se demandant bien qui pouvait être ce garçon pour agir ainsi. Aussi, arriva-t-elle comme une fleur pour les interrompre, demandant sur un ton perplexe

« Hum…Halfie, j’ai raté quelques chose ? ça a déjà commencé depuis longtemps ? »

Après tout, ça n’était pas tous les jours qu’on pouvait voir un combat de Kyrïe…et encore moins face  à une pure pardusse ! Sa promettait d’être très intéressant ! Elle resta alors près de son frère d’arme, jetant un coup d’œil au adversaires qui semblait attendre que l’un ou l’autre lache,  tenant toujours sa queue blessée entre ses mains…le bout formant un angle bizarre, elle grimaça d’ailleurs à la vision de celle-ci en espérant que ça ne reste pas une fois soigner sinon elle serait encore plus bizarre.

_________________
thème possible d'Ara..
Berceuse favorite d'Aragëa, Toutouig

"Un chevalier obéit à des valeurs. Son cœur ne connait que la vertu, son épée défend les démunis, son bras protège les faibles, sa bouche méprise le mensonge, sa colère déjoue les tours du malin"  un certain bowen, selon un code oublié..




Armorroch Berserk
Spoiler:
 

Aragëa / Lalwendë
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le duel de l'anti-mage [combat pv Kyrie, spectateur Libre]   Sam 13 Juil - 18:58

Kaldrys observait son adversaire ignorant la population qui s'amassait autour des deux protagonistes. Elle ferma les yeux et expira un bon coup, puis elle commença une danse acrobatique, prenant de la vitesse, ses mouvement étaient calculés avec précision, le mouvement, dans les territoires inconnus étaient la clef de la victoire. Il ne fallait pas se fier à ses yeux qui bien souvent provoquaient de faut jugement. La féline se fiait plutôt à son sens de l'ouïe et aux vibrations que captaient ses moustaches de chat.
La danse accéléra et elle virevoltait autour de Kyrïe, sans jamais parcourir la même distance ou se reposer sur le même appuie, le rythme était tantôt soutenue, tantôt lent. Elle se dirigea d'un seul coup sur son adversaire, mais elle ne fonça pas sur elle, par une acrobatie elle virevolta sur le coté et frappa le bras droit de la jeune femme de bas en haut dans un mouvement de pied rotatif verticale. Son deuxième pied vint juste après rencontrer son flanc, juste avant de se laisser tomber et de balayer les jambes de la jeune femme. Puis d'une pirouette aérienne, elle s'écarta prestement de son adversaire dans un mouvement acrobatique où pieds et mains se succédaient sur le sol, s'éloignant de son adversaire dans une succession de saut périlleux arrière. Puis elle se repositionna comme au début du combat et ouvrit les yeux.

-Je sais ce que vous pensez, que vous voulez vous battre à arme égale avec moi. Seulement vous « diminuer » pour m'affronter est une insulte à mon égare, je ne veux pas que vous vous donniez de handicape parce que vous pensez cela équitable.

Elle enroula la ceinture qu'elle avait récupéré entre temps et l'enroula autour de son poignet.

-Sans vouloir être désobligeante, arrêtez de penser que la magie vous rend supérieur aux simples mortels. Vous ne faites peut-être pas exprès, mais en vous donnant un handicape en voulant vous battre à armes égales. Vous insultez votre adversaire qui ne possède pas vos dons. Un vrai combat à armes égales, c'est quand les deux adversaires donnent tout ce qu'ils ont. Et non quand le plus « fort » se met au niveau du plus « faible ».

Elle sourit.

-Et comme je vous l'ait dit, je veux prouver à tous ceux qui me regarde que la magie n'a aucun effet sur moi. Je veux simplement prouver aux simples gens comme moi qu'ils n'ont pas à se reposer sur d'autres. Peut importe ce que décident les dieux, chaque personne qu'il soit unique ou non, doué de magie ou non est capable de devenir quelqu'un d'exception. Vous que tout le monde considère comme des héros, des légendes, ils vous adulent et ne rêve que d'être comme vous. Des personnes exceptionnel. Ici je leur prouverai que ce n'est pas qu'un rêve, mais qu'ils veulent le devenir s'ils s'en donnent les moyens.
Revenir en haut Aller en bas
Kyrïe

avatar

Féminin
Nombre de messages : 205
Rôle du Personnage : Chevalier d'Émeraude
Race : Humaine
Allégence à : Enkidiev
Maître : |
Points : 285
Date d'inscription : 30/10/2010

MessageSujet: Re: Le duel de l'anti-mage [combat pv Kyrie, spectateur Libre]   Mar 23 Juil - 20:55

Tout avait si bien commencé… La Pardusse s’était lancée dans une suite de mouvements et d’acrobaties qui auraient pu faire passer à s’y méprendre le tout, en une danse tribale aux mouvements amples et vifs. En un peu plus dangereux comme en témoignèrent les quelques coups que la Pardusse essaya d’asséner à la femme chevalier. Race féline, Kyrïe s’était attendue à ce que la femme chat soit des plus agiles et dispose d’une vitesse et d’une précision dont elle aurait à se méfier. Agréablement surprise par le fait qu’elle avait sans doute sous-estimée les capacités de cette race, la jeune femme était parvenue à esquiver le premier sans problèmes. Le deuxième l’effleura et le troisième… Eh bien autant dire que le troisième coup fut un sucé. Succès car le coup porta. Mais si Kyrïe c’était laisser surprendre par une telle rapidité de mouvement, il ne fallait pas oublier qu’elle était elle aussi formée au combat. Style bien moins gracieux il était vrai, mais pas moins efficace. De plus cela lui avait permis de réagir au quart de tour et de ne pas finir lamentablement cul sur le sol en se laissant culbuter sur l’avant et en roulant sur son épaule avant de se relever, prête à s’élancer à son tour.

Manque de bol, la Pardusse commit l’irréparable. Elle ouvrit encore une fois la bouche pour déblatérer tout un flot de paroles qui n’avaient pas lieu d’être selon la grande brune. Chose étonnante, Kyrïe garda son calme tout du long. Enfin étonnant… Le flegme de la jeune femme faisait en sorte qu’elle avait habitué les autres à ce genre de comportement. Mais connaissant sa franchise et son tact manquant (pour ne pas dire inexistant), le fait qu’elle se contente d’afficher une impassibilité à toute épreuve n’était pas forcément ce qu’on attendait comme réaction de sa part à ce moment-là.

Intérieurement c’était une toute autre chose… L’esprit de la jeune femme bouillonnait derrière son mur psychique. Elle reprenait chaque phrase, l’analysait, la commentait et arrivait toujours à la même conclusion. Mais qu’est-ce que…

« … C’est chiant ! »

Oh… Le calme impassible venait de choir. Ne cachant désormais plus son exaspération, la jeune femme poussa un long et fort soupir avant de se mordre la lèvre inférieure. Tentative vaine de se retenir de dire le fond de sa pensée dans ses mots. Mots durs et loin d’être réfléchis pour ne pas blesser ou vexer autrui. Grattant le sol de son pied droit, comme le ferait un cheval impatient avec son sabot, elle pinça les lèvres dans un ultime effort. Mais rien n’y fit. Cette Pardusse était complètement à côté de la plaque, elle devait le comprendre !

Se faisant, Kyrïe se dressa de toute sa hauteur avant de rengainer ses dagues.  Chose plutôt inattendue lors d’un duel, mais voilà, la féline avait réussi à dégoûter la jeune femme au point de ne plus vouloir la combattre.


« Premier point, permettez-vous de réprimander les autres, quand aucune réflexion ne peux vous être faite.  Deuxième point, s’armer de dagues ne veut pas dire que je n’userais pas de magie. Je l’aurais fais si je l’avais estimé nécessaire. Troisième point, je ne connais pas les contrés où vous êtes née et sans vouloir vous insulter -puisque vous vous offensez d’un rien – je m’en contre-fiche, mais il y’a une chose qui doit être bien claire dans votre cervelle. La manière dont on vous a élevé ne prévaut aucunement en ces lieux. Vous n’êtes pas mage, on vous à dénigré, Ô malheur à vous pauvre petite chose… Je ne vous plains pas, ce serait bien la dernière chose que vous voudriez, vous qui êtes si fière de ce dont vous êtes capable sans magie. Vous voulez faire vos preuves ? Mais à qui voulez-vous prouver quelque chose ? Ceux qui n’ont pas de pouvoirs magiques ? Mes avis que les gens d’ici, et je ne parle pas que du château ou d’Émeraude, mais des Royaumes alentours aussi, savent ce qu’ils valent.  Si tant est que la volonté est présente, tout le monde peut parvenir à quelque chose, magie ou non. Pour finir, vous n’avez pas demandé à ce qu’on vous juge ainsi, à ne pas avoir de pouvoirs magiques, mais pensez-vous que nous ayons choisis ce don (ou ce défaut) ? La magie n’est pas un cadeau. Bien qu’à la base votre sentiment paraisse noble, vous n’avez pas la maturité pour comprendre… Et je ne suis pas l’adversaire qu’il vous faut pour ceci. »

La jeune femme tourna alors les talons et récupéra ses bottes, se dirigeant vers Halfdan et Aragëa. Arrivée à leur hauteur, elle se contenta de poser la main sur le bras de son frère d’arme avant de se retourner vers la Pardusse.

« Si un jour vous ouvrez les yeux, vous saurez où me trouver pour un combat, mais celui-ci ne se fera clairement pas aujourd’hui… Si vous tenez tant que ça à faire vos « preuves », je pense que Halfdan se fera une joie de vous faire ravaler vos paroles. »

Se disant, elle retira sa main du bras du grand homme. Elle fit quelque pas et se tourna une dernière fois vers la Pardusse :

« Une dernière chose. Vous nous traitez de mages, mais je me permets de vous rappeler que nous somme stout autant des guerriers… Ne croyez pas pouvoir nous insulter aussi facilement. »

Et elle se mêla à la foule disparaissant entre les gens présents. Kyrïe s’en voulait tout de même d’imposer cela à Halfdan, mais la Pardusse avait besoin d’une leçon et elle estimer que son frère d’arme était le plus compétent pour la lui donner. En plus de l’exaspérer et de la rendre chèvre, mais ceci n’était que des détails. Si la féline ne pouvait faire la part des choses, elle n’avancerait jamais. Quant à la grande brune, la migraine la guettait. Merci aux derniers événements et au manque flagrant de sommeil. Elle fit mine de regagner l’intérieur du château, ne faisant pas attention aux coups d’œil incrédules qu’on lui jeté. Ce n’était pas par désintérêt qu’elle n’était pas restée regarder le combat, mais elle estimait que sa présence  n’était pas nécessaire. Aussi bifurqua-t-elle en arrivant dans un couloir et elle s’installa loin de la foule, un coin à l’ombre et au frais où elle pourrait suivre la suite des événements en toute tranquillité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le duel de l'anti-mage [combat pv Kyrie, spectateur Libre]   Ven 26 Juil - 20:09

Halfdan était tranquillement assis, bavardant avec les deux femmes qui combattaient, l’une d’entre elles, l’amie du jeune homme et l’autre une boule de poil qui devrait se calmer, ricanant de la situation.  Soudain, un môme – et Halfdan ne l’aima pas pour la simple et belle raison qu’il était un môme- arriva, se dressa sur ses grands chevaux, et osa parler au Chevalier d’honneur et de courtoisie. Un sourcil se leva, et Halfdan renvoya le dédain dans une manière plus subtil. Bien que sentant la puissance magique du gamin, Halfdan ne pouvait s’empêcher de légèrement se redresser, inconsciemment montrant sa grande taille, qui dépassait le môme de plusieurs centimètres.  Le gamin l’avait dérangé la veille, par un message télépathique. Même si Halfdan pouvait paraître grande gueule, c’était quelqu’un qui observait et qui avait un talent certain pour deviner ce que voulaient les autres. Et dans le cas du môme, il était évident qu’il voulait montrer à Halfdan qu’il avait tord et qui pensait qu’il avait toujours raison. Si jamais le gamin oser vanter ses talents d’observateurs, Halfdan lui montrerait volontiers ce que signifiait le terme ‘observer’. La voix d’Halfdan prit une tournure plus doucereuse, tout en restant imperturbablement moqueuse.

-Tout cela est bien beau, mais dans une communauté, prenons par exemple les Chevaliers d’Emeraude, que cette femme semble vouloir intégrer, il faut savoir faire des compromis et donc ne pas agir comme on le veut.  Mais bon, je doute qu’il y ait autre chose que des combats de l’autre côté des volcans, tout comme dans le désert, les gens préfèrent utiliser leurs muscles que leurs cervelles pour exprimer leurs idées.

Comme Halfdan venait du désert, il avait l’habitude de voir les gens se battre, et ainsi d’entendre le gamin lui parler d’honneur le faisait doucement rire. Après tout, Halfdan avait, comme tout homme venant du désert- à Fal les choses étaient différentes- un sens de l’honneur un peu négligé. Après tout, c’était d’anciens bandits qui y habitaient, et le monde n’était pas noir ou blanc.  Et puis, Halfdan adorait laisser penser aux autres qu’il était quelque chose d’autre de ce qu’il était réellement. C’était un petit jeu assez amusant d’après lui.

-Je ne dois pas suivre aveuglément des règles seulement parce que je suis Chevalier. C’est la meilleure façon de se faire tuer. Or, il n’y a aucune règle qui dicte les conduites lors d’un combat à l’amiable. Je pense d’ailleurs que la règle «  ne répond à la provocation que si elle met ta vie en danger » ne peut s’appliquer ici , n’est-ce pas ? Et j’ai tendance à surveiller les gens qui comme cette jeune femme ont une idée assez obsessionnelle en tête. Et si vous en saviez un tout petit plus sur ce combat, vous sauriez que Kyrie n’a rien à prouver vu qu’elle ne voulait pas de ce duel.  Et effectivement, je m’en moque de l’issue, car ce combat n'est qu'une catharsis pour certains.

Halfdan se tourna ensuite vers Aragéa qui était arrivé, son sourire devenant un peu plus doux à la vue de sa sœur d’arme, qui lui arrivait comme toujours au niveau des avants bras. Puis il vit la queue de la jeune femme qui avait un angle assez étrange et leva un sourcil.

-Vient à peine de commencer. Elles se tournent autour, et toi, tu devrais aller voir quelqu’un qui sache guérir… Tu sais bien que cela n’est pas ma spécialité. Te voir indemne est plus important que le combat, alors file !

Halfdan ne put s’empêcher de laisser échapper un ‘eheh’ lors de la tirade de Kyrie. Ah ce qu’il aimait quand elle perdait son calme olympien ! Elle parlait alors plus que d’habitude, et ses remarques étaient aussi pertinentes que piquantes et cela faisait rire le jeune homme. Il fallait se méfier de l’eau qui dort, et la boule de poil aurait mieux fait de se calmer, car là, Kyrie allait lui remonter un petit coup. Et quand Kyrie vint à ses côtés, posant une main sur son bras, il recouvrit la main de sa propre main, lui souriant grandement, ses yeux disparaissant  à moitié. Il lui chuchota quelques mots, le tout en rigolant.

-Veux-tu me faire l’honneur de devenir ma femme Kyrie ?

Puis Halfdan rigola beaucoup moins. Même s’il avait envisagé l’idée de se battre contre Kaldrys, un duel n’était pas ce qu’il préférait. Kyrie avait proposé Halfdan car les pouvoirs de ce dernier lui permettaient de rester indemne lors des attaques de la Pardusse, qui n’avait pour arme que son corps et ses griffes. Cependant, même s’il comprenait pourquoi Kyrie avait décidé qu’il allait combattre, et le laissait planter là, il n’avait pas envie de s’exposer devant toute cette foule. Halfdan aimait se faire passer pour plus faible, cela était sa stratégie- sauf bien sûr devant ses frères et sœurs d’armes- mais s’il se battait ici avec Kaldrys, alors les gens allaient savoir qu’il était bien plus fort qu’il ne le paraissait. Et surtout qu’il était bien plus rapide. Après tout c’était le plus rapide de l’Ordre. Halfdan jeta quelques regards à droite et à gauche et vit, soulagé qu’à l’annonce de son nom les gens avaient pour la plupart regagné leurs activités précédentes. Halfdan avait la réputation  d’être un farceur, et moins fort à l’épée que les autres – ce qui était vrai. Halfdan était assez content de savoir que le nombre de personnes à regarder le duel était réduit. Même si les rumeurs allaient toujours vite.

Halfdan regarda la Pardusse. Il fallait avouer qu’elle était rapide, et agile, après tout cela étaient les prérogatives d’un Pardusse. Au corps à corps, et sans pouvoir, Halfdan était sûr de perdre, car même s’il était rapide, il restait faible en force. Cependant ses pouvoirs lui permettaient d’éviter les coups et donc à laisser Kaldrys se fatiguer et lui-même être encore en forme. Même si ses pouvoirs lui pompaient de l’énergie. Il était assez fort pour maîtriser ses faits et gestes et donc la fatigue ne se lisait pas toujours.  Soupirant, Halfdan se passa une main dans ses cheveux et avança en direction de la jeune femme.


-Je ne suis pas du genre à me battre, mais comme Kyrie l’a demandé. Je me sens obligé d’y répondre. J’espère que cela ne vous dérange pas. Vous pouvez demander à quelqu’un de se battre pour vous, aussi. Mais je doute que quelqu’un vous aide. Après tout, insulter n’est pas la meilleure façon de se faire des amis. J’en sais quelque chose : si ce n’était grâce à l’Ordre je ne pense pas que j’en aurais beaucoup.

Avec un grand sourire, Halfdan attendit gentiment que la jeune femme lui réponde ou l’attaque ou fasse les deux. Il était préparé. D’ailleurs, il était possible de voir les cheveux du natif du désert changer de couleur spontanément, prenant la même forme et couleur que ceux de Kaldrys, puis revenant aux boucles noirs de Halfdan.
Revenir en haut Aller en bas
Tristan

avatar

Masculin
Nombre de messages : 36
Rôle du Personnage : Chevalier d'Émeraude
Race : Humain
Allégence à : Émeraude, Enkidiev.
Points : 415
Date d'inscription : 20/07/2013

MessageSujet: Re: Le duel de l'anti-mage [combat pv Kyrie, spectateur Libre]   Mer 31 Juil - 1:04

Le réveil suite à l'adoubement fut presque difficile. L'alcool, la fête, le feu... Tout ça avait contribué à fatiguer le Chevalier de manière remarquable. Pour l'aider, la nuit avait été bien trop courte à son goût, le soleil le réveillant bien plus tôt qu'il n'aurait aimé. À la va-vite, il se vêtit simplement et sortit. Il vit que personne encore n'était réveillé parmi ses frères et sœurs. Il résista à la tentation de les réveiller avec fracas, leur laissant loisir de dormir puisqu'ils semblaient y arriver de leur côté. Les chanceux... pensa-t-il en se dirigeant vers la cuisine pour un déjeuner. Il aimait bien commencer ses journées, particulièrement un lendemain de fête, avec un grand verre de jus de fruit, un morceaux de pain et des oeufs cuit dans un poêlon. Ces derniers évidemment saupoudrés d'épices. C'est tranquille, en silence, qu'il se prépara son repas puis le mangea.

Quand il eut fini, il commençait à entendre le bruit des gens dehors. Les gens qui allait ranger tout le matériel de la fête et probablement réparer l'écurie. Jetant un coup d'oeil au soleil par la fenêtre, il évalua l'heure de la journée. Encore tôt... L'attraction principal de la journée ne sera pas tout de suite...


- Autant aller les aider ! dit-il en se levant.


Le jeune homme ne laissa pourtant pas sa vaisselle aux soins des serviteurs, prenant le temps de la laver rapidement avant de quitter le Hall des Chevaliers. Il se rendit dans la cour, où nombre de gens s'affairait déjà à défaire les tables, les bancs et autres choses qui avait servit à l'Adoubement. Il arrivait juste à temps pour donner un coup de main. D'abord à ramasser le fouillis causé par la partie positive de la fête, puis à reconstruire l'écurie. Les travaux durèrent un bonne partie de la matinée. Tristan ne s'arrêta même pas pour aller voir ce que Malak avait à leur dire. Il se disait qu'il pourrait bien demander un résumé en temps voulu.

Alors que la reconstruction allait bon train, il remarqua un attroupement qui se formait bientôt dans un autre coin de la cour. S'étirant le coup et cachant le soleil de sa main, il tenta d'identifier le centre d'attraction. Ce n'est qu'en apercevant la Pardusse qu'il se rappela. Tout cela tombait bien, il comptait justement prendre congé de marteau pour se reposer, observer sa soeur mettre une raclée à la boule de poil serait des plus rafraîchissant. Il lâcha donc les menuisiers et autres travailleurs en mentionnant le besoin de faire une pause avant d'aller directement vers le cercle qui s'était formé autour des deux combattant.

Lorsqu'il s'approcha, il remarqua étrangement une partie de la foule s'éloigner. Ceux qui restait représentait peut-être le tier, le quart au mieux, de ce qu'il y avait au départ. N'y comprenant rien, il ouvrit grand les yeux et chercha l'explication. Explication qui lui sauta au visage. Kyrïe quittait le cercle de combat et Halfdan prenait sa place. Ce n'était pas pour ça que le garçon avait payé ! Enfin, il alla quand même rejoindre les côté de son autre soeur d'armes, Aragëa, pour observer le tout. Il devina qu'il n'avait rien manqué et ne fit donc qu'un sourire de salutation à la jeune femme. La regardant, il remarqua cependant sa queue dans un sale état. Reportant son regard sur Halfdan et la Pardusse, il s'adressa pourtant à l'hybride elfique.


- Promets-moi que tu ira la faire soigner immédiatement après ce combat. Et si tu me dis que tu iras voir Malak, je n'en serai que plus soulagé.

Il affichait un sourire sincère, bien sûr destiné à son amie même s'il ne cessait de regarder les deux intéressant qui devrait normalement s'affronter sous peu. Couvert de sueur dut aux travaux fraîchement effectué, il soulèverait probablement des questions, ou pas. Malgré qu'avec son absence à la petite réunion juste avant, il y aurait surement des questions, en effet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aragëa

avatar

Féminin
Nombre de messages : 258
Localisation : là où on l'attend le moins
Race : Un joli petit mélange détonnant, qui vous réserve encore quelque surprise... (Apparence Elfique dominante)

Allégence à : Enkidiev et a ses valeurs personnels
Points : 994
Date d'inscription : 02/01/2010

MessageSujet: Re: Le duel de l'anti-mage [combat pv Kyrie, spectateur Libre]   Jeu 8 Aoû - 14:35

Elle rendit son sourire à son frère d’Arme alors que celui-ci délaissait totalement l’impudent pour satisfaire à la curiosité de l’hybride, mais bien évidement, il fallait qu’il ajoute une phrase sur sa blessure…Bien qu’intérieurement, elle aimait bien le fait qu’il s’inquiète pour elle, elle ne put s’empêcher de raller quelque peu

« Rha, mais, ça n’est pas quelques minutes à observer ce combat qui mettront ma vie en danger »

bougonna-t-elle alors qu’Halfdan lui intimait d’aller se faire soigner au plus vite. Et puis, de toute façon, seul Malak était capable de la soigner et il était bien trop occuper avec tous les blesser qui patientait pour se faire soigner par le guérisseur le plus renommer d’émeraude. Aussi, devrait-elle de toute façon attendre qu’il en ai fini avec eux…Même si cela faisait mal, voir même très mal dès qu’elle arrêtait d’engourdir la douleur grâce à sa magie curative. Aussi, ignora-t-elle le conseil de son frère d’arme pour reporter son attention sur le combat. Celui-ci prenait d’ailleurs une étrange tournure. La pardusse ne semblait pas comprendre qu’elle se mettait elle-même tous les chevaliers, et par ricochet tout le château, à dos…Aussi, l’hybride écouta avec intérêt la réaction de sa sœur d’arme. Arborant un sourire amusé alors qu’elle la voyait peu à peu perdre patiente, ressemblant alors à s’y méprendre à sa jument lorsqu’elle s’énervait pour finir par exploser. Et tout le tact et le savoir-vivre de la verte se fit aussi présent que possible, soit elle ne se rabaissait pas à l’insulter par de vulgaire mot, mais la démontait de façon cassante et systématique pour l’enfoncer de plus en plus. Mais ce qui étonna grandement la jeune fille, ce fut non pas qu’elle quitte ce pseudo combat, mais qu’elle lance Halfdan dans celui-ci à sa place.

La réaction de celui-ci ne se fit d’ailleurs pas attendre, plus pinçant que sa sœur d’arme, il allait surement pousser à bout le gros chat avant de trouver un moyen ou l’autre de la mettre à mal…dommage que ce combat ne se soit pas fait en comité restreint, car il ne se battrait pas ici avec tout le brillo dont il était capable…fichu Halfdan qui voulait se faire passer pour moins que ce qu’il n’était. Il s’avança alors, volant un instant la coupe de cheveux de la pardusse –ce qui Aracha un petit rire à Ara- avant de s’immobiliser face à elle, attendant qu’elle réplique ou entame.
Sur cette entrefaite, Tristan débarqua en semblant sortir tout droit des décombres pour ensuite venir s’installer auprès d’elle. L’hybride le salua d’un sourire, reportant son attention sur les deux protagoniste jusqu’à ce que le dernier arrivé ne se mette lui aussi à la sermonner pour sa queue !

« oui oui, j’irais la faire soigner par Malak dès que tout ceci sera finit, et qu’il n’aura plus de paysans à traité…de toute façon, je ne vois pas qui d’autre serait capable de faire cela »

grommela-t-elle avant de reporter son attention sur les deux combattants…enfin, combattant, pour le moment, aucun des deux ne semblaient vouloir bouger ou parler.. Aussi, lacha-t-elle sur un ton amusé à l’intention de son frère d’Arme le plus proche alors qu’elle grimaçait légèrement, tout en exagérant ses propos

« Par contre, toi, promet moi d’aller te laver dès que tu en auras l’occasion… parce que tu sens le vieux bouc ! Je suis certaine que tu ferais fuir les insectes en allant aussi puant au combat ! Haha ! le Chevalier Tristan, plus fort que le Maroille»

Elle le regardait en biais, le regard brillant de malice tandis qu’elle se préparait à ce chicaner avec lui, après tout elle n'était pas beaucoup plus propre,à moins que ça ne commence à bouger entre les deux autres.

[hrp, Maroille = un des fromages les plus puant du monde ! je te le jure, un jour, j’en ai eut un tout petit morceau enfermer dans du cellophane, enfermerd ans un plat, enfermer dans le frigo….en une nuit, sa a empester toute la maison]

_________________
thème possible d'Ara..
Berceuse favorite d'Aragëa, Toutouig

"Un chevalier obéit à des valeurs. Son cœur ne connait que la vertu, son épée défend les démunis, son bras protège les faibles, sa bouche méprise le mensonge, sa colère déjoue les tours du malin"  un certain bowen, selon un code oublié..




Armorroch Berserk
Spoiler:
 

Aragëa / Lalwendë
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyilianna

avatar

Féminin
Nombre de messages : 204
Localisation : Dans la chambre des secrets... ah non, merde, je me suis trompée de livre.
Rôle du Personnage : Princesse d'Emeraude.
Race : Humaine.
Allégence à : une puissance supérieure, c'est à dire elle même.
Maître : Du Monde.
Points : 189
Date d'inscription : 20/11/2010

MessageSujet: Re: Le duel de l'anti-mage [combat pv Kyrie, spectateur Libre]   Ven 9 Aoû - 15:12


[...] Il n'est pas d'ombres dans le noir. Les ombres sont les servantes de la lumière, les filles du feu. Plus vive est la flamme, plus sombres sont les ombres qu'elle projette.
George R. R. Martin, A song of ice and fire : A Feast for Crows


Non, Non, Non et Non. Psalmodia la rousse d’un ton dédaigneux. Féline et souple, elle arracha l’étoffe des mains de la domestique. JE NE PEUX PAS VIVRE DANS CES CONDITIONS. Hurla-t-elle en piétinant le brocard. J’ai dis que je voulais de la soie alors débrouillez-vous ! S’exclama Lyilianna en s’éloignant, le regard ombragé, la mine butée. Tous des incapables. Des empotés. Le titre de Princesse était-il à ce point inutile ? Ou la déchéance humaine avait-elle atteint un point de non retour ? La rousse maugréa quelques paroles inaudibles avant de se saisir de l’habit que lui tendait la serve  apeurée. Tu vois, quand tu fais un effort tu n’es pas aussi obsolète que l’on pourrait le croire. Dernière réplique assassine de la princesse qui tourna les talons, laissant sa servante pantoise devant tant d’arrogance.

L’orgueil de la jeune femme n’était pas un défaut qu’elle dissimulait, allant même jusqu’à l’exacerber sans le moindre remord. Elle ne voulait pas que quelqu’un l’aime. Elle voulait être détestable. Cruelle dans ses paroles, vile dans ses actes, Lyilianna n’était pas sans ignorer que bon nombre de ses sujets auraient préféré qu’on dissémine ses entrailles telle les plumes d’un coussin éventré. Pas de chance pour eux. Elle était l’héritière, celui qui tentait de subtiliser ne serait-ce qu’un de ses royaux cheveux était irrémédiablement donné en pâture aux cochons.  De toute façon, la conduite de Lyilianna était inévitable. Parce qu’elle avait assimilé sa leçon. Elle avait compris, à tout jamais ce serait ancré en elle. Aimer c’était détruire et être aimé, prendre le risque d’être détruit. Égoïste… Un murmure, une allégation. Les dernières paroles que Thom avait eues à son égard. Narcissique, individualiste, indifférente. ‘Tu n’es qu’une égoïste.’ La ferme Thom. Une lâche.’ LA FERME ! Mais il n’y avait personne. Seul un massacre de sanglier, trônant au dessus d’une cheminée archaïque, l’observait calmement.

T’avais jamais vraiment voulu te l’avouer mais ça t’avais fait mal. Bien évidement, devant son regard dur, tu avais joué l’indifférence. Un bref haussement de sourcil comme réponse aux insultes qu’il t’avait lancées.  Ce jour là, tout avait basculé, ton serment avait prit part intégrale dans ta petite vie bien rangée. Princesse ? Il faudrait t’y résigner. Mais tu te l’avais promis, jamais au grand jamais tu ne serais aimée par les émériens. Tu jouerais la coriace, qu’invariablement, tous haïrait. C’était une caution.  Une maigre réparation pour ton rêve qui s’était éparpillé tel les fragments épars d’un collier brisé.


Fais moi plaisir, sors du château, va te balader à cheval, tu es pâle à en faire peur. La voix chaude de son père la surprit. Essayait-il de se montrer… Conciliant ? Lyilianna laissa couler un silence, détaillant le vieux roi d’un œil critique. Il était vouté, comme marqué par une fatigue permanente ou de vieux tourments. Lyilia…Certes, j’irai. Le coupa-t-elle d’une voix sèche.

Ton père, tu l’avais admiré étant petite, maudit à l’adolescence, mais tu espérais de tout cœur ne pas devoir le pleurer avant bon nombres d’années. Par pur égoïsme, cela s’entendait. Le trône, tu voulais en hériter le plus tard possible. Fière, obstinée et entêtée.  Vous partagiez trop de traits communs lui et toi. Car malgré ton vœu  d’abroger  ton titre d’héritière, tu te savais résignée à accepter la fonction.


En pénétrant dans la cour, la rousse s’étonna vivement de constater qu’une agitation peu commun régnait. Il va y avoir un duel ! S’exclama sa bonne, toute excitée. Un sourire satisfait s’afficha sur le visage maigre de la princesse. Par-fait. Et c’est parti pour le show, et c’est partit la stade est chauuud. Improvisa-t-elle en chantonnant gaiement. Se rapprochant à grandes enjambées, elle cherchait l’endroit idéal pour pouvoir admirer au mieux le combat futur. Faites plaaaaaaaaaaace ! La princesse est parmi vous. S’enthousiasma Lyilianna en jouant des coudes. La place qu’elle convoitant était pourtant occupée par un individu de petite taille. UN ENFANT. La blague. Hey manant, c’est ma place. Lui lança-t-elle d’un ton sec. Pas de réactions. La surdité précoce, ça faisait des ravages. Bouuuge minus. Cracha-t-elle en lui faisant face.  

Ton sourire sonne faux, mais tu t’en fiches. Sous ton assurance, la tension est palpable, tu vacilles, cherche quelqu’un à qui te raccorcher, mais que des regards hostiles. Qu’est ce que tu fais là ? Retourne coudre, princesse. Un bon résumé de tout ce qui doit leur traverser l’esprit. Mécréants. Tu les hais. Non, ce n’est pas vrai. Tu les envies. T’aimerais tellement arborer l’insigne de l’Ordre. Foutu destin. Puis qu’est ce qu’il a à te regarder comme ça le nain ?  Tau n’aime pas les enfants. Ca fait du bruit, c’est sale, c’est bête. D’ailleurs c’est simple, t’en auras jamais. Jouer à la reine, pourquoi pas, mais à la maman gâteau, y’a des limites à ce que tu peu endurer. T’as forcément du louper une étape parce que tu n’as jamais été comme ça. Tu es passée du stade bébé au stade adolescente super intelligente directement.

C’est qui qui tappes qui ? S’informa-t-elle distraitement. Enfin un peu d’action, ça devenait un peu blasant, je vous l’avoue.



note:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hayden

avatar

Masculin
Nombre de messages : 132
Localisation : Quelque part dans le monde
Rôle du Personnage : Magicien d'Émeraude
Race : Humain
Allégence à : Enkidiev
Maître : .
Points : 511
Date d'inscription : 27/05/2013

MessageSujet: Re: Le duel de l'anti-mage [combat pv Kyrie, spectateur Libre]   Dim 11 Aoû - 3:15

Hayden s’était emporté à cause de l’attente que provoquait ce combat. Rapidement, il avait ravalé sa langue tout en servant un regard de vipère à l’homme qui le remettait à sa place. Un léger sourire de dégoût laissait présager le fait qu’il acceptait la critique. Finalement, l’homme à la chevelure enduite de mélasse n’était pas aussi insignifiant qu’il le laissait croire. Par contre, Hayden n’aimait pas ça du tout, on aurait dit qu’il tentait toujours de cacher une parcelle de lui-même. C’était rare, mais même en l’analysant, Hayden n’arrivait pas à se faire une idée de ce chevalier. On aurait dit un coffre sans fond qui regorgeait constamment de surprise. Or, aux yeux d’Hayden, ce coffre ne recelait que des malédictions. D’ailleurs, l’ajout de son origine ne fit qu’envenimer la situation. Dans le désert, il n’y avait personne de méchant ou de gentil. Les gens étaient capables du pire comme du meilleur. En d’autres mots, le monde était gris. Le jeune magicien ne pouvait s’empêcher de laisser fleurir l’animosité qui commençait à mûrir pour ce chevalier du nom d’Halfdan. Hayden allait en faire un cas personnel et le surveiller de manière convenable afin qu’il ne cause pas de dégât. Sa méfiance et son dégoût vis à vis cet homme ne connaissaient aucune fin. Était-ce à cause de la réponse salée qu’il avait goutée la veille? Quoi qu’il en soit, il n’allait pas s’en sortir indemne, surtout après avoir gâché sa vive attente.

Pendant ce temps, tout devenait vide autour d’Hayden. Déjà exaspéré au départ, se faire remettre à sa place ainsi ne faisait que laisser un goût amer dans sa gorge. Ce Halfdan lui faisait penser à un plat qui ne se digérait pas et il s’apprêtait à se battre. Une seule envie animait la pulsion rythmique du jeune mage. Il désirait se porter volontaire pour remplacer l’étrange créature poilue histoire que monsieur cheveux luisants ravalent ses paroles une fois pour toutes. Malheureusement, son corps sut réagir à temps en envoyant son sang-froid en mission. Ainsi, le jeune homme de Fal fût calmé alors que les deux forces intérieures combattaient. Les secondes avançaient ramenant calmement son état psychologique à son stade naturel. Or, comme dans toutes journées malchanceuses, les événements négatifs ne faisaient que s’accumuler.

Émergeant ainsi de sa coquille interne, il porta attention aux éléments externes qui avaient subi un grand changement. Le vent du printemps venait de souffler et de nouveaux arrivants faisaient maintenant office de foule. On se serait cru dans un stade surtout qu’une personne arrivait en gueulant. Qui était-ce? Surement un de ses hommes ivres qui avaient le ventre trop lourd pour le soutenir. Non, ce n’était que la princesse, femme à qui Hayden n’avait jamais eu l’occasion de parler. Malheureusement, la première chose qu’il apprit concernant cette femme fut son don pour raviver des sentiments profonds. L’ennui, la colère l’animosité? Nul ne savait lequel était le plus présent, mais le cocktail était dangereux dans son ensemble. Perdant ainsi tout sang-froid, il ne pouvait plus comprimer tout ça dans un corps aussi petit et fin. Sans attendre, les proportions de son corps commencèrent à grandir alors que les vêtements extensibles qu’il portait commençaient délicatement à mouler la forme de son corps. Passant ainsi de petit à géant, il se retourna en lançant violemment un regard un peu trop neutre à la princesse. Or, vu les rumeurs qu’il avait entendues, cette fille n’était pas de tout repos..surtout si elle était la sœur d’Azer.

-Minus? Avez-vous vous trop bu…princesse. Il me semble pourtant que vous êtes encore trop jeune pour ce faire..princesse


Son dernier mot fut craché de manière aussi sèche qu’elle lui avait dit de bouger. Il était rare qu’Hayden agisse ainsi, mais par moment, il n’avait pas le choix d’employer la philosophie du désert : dent pour dent, œil pour œil. Il ne comptait pas se faire marcher dessus par deux personnes dans la même journée, ça non.

-Sinon c’est un combat entre un chevalier et la pardusse d’hier. Mais bon, si vous tenez tant à assister aux combats, je peux vous amener à la place qui vous est destinée.


Cachant un rire moqueur, le jeune mage pointa du doigt le lieu où il comptait l’escorter. C’était un endroit où la vue était horrible et où les enfants et préadolescents étaient amassés en groupe. Il espérait qu’elle comprenne que les places étaient allouées de manière aléatoire ou selon l’âge mental..pas selon la caste. Bref, Hayden fixa la jeune femme de manière neutre. De son regard sagace, il tentait de percer à jour ce que les iris de la rousse voilaient. Quel genre de personne se cachait derrière ses aires de déesse. Pour l’instant, ses interrogations restaient sans réponses. Il ne désirait pas lui attribuer trop d’attention, ce n’était pas son genre, mais elle restait gravée dans sa mémoire. C’est donc ainsi qu’il se retourna pour faire face au combat. Si sa taille d’enfant l’avait dérangé , sa taille d’adulte était beaucoup plus problématique. La princesse allait-elle faire une crise d’hystérie ? Il ne manquait plus qu’il ait une mauvaise réputation dès son arrivée à Émeraude. Vraiment..la journée devenait relativement pimentée. Hayden se sentait inconfortable mais il ne comprenait pas pourquoi. Ce devait être le dérangement..si seulement ce n’était que ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le duel de l'anti-mage [combat pv Kyrie, spectateur Libre]   Mer 14 Aoû - 20:10

Kaldrys regarda la femme s'éloigner, elle ne prononça aucune parole, mais elle avait du mal à comprendre sa manière de penser. Celle-ci fut remplacée par un homme au langage exécrable, un homme qu'elle avait déjà croisé. Celui-ci formula divers tirades que la pardusse se contenta de survoler en écoutant d'une oreille discrète.

-J'accepte que vous combattiez. Mais vous avez beau jouer le bouffon, mon instinct me dit de me méfier, ce sont les rigolos qui sont les plus imprévisibles en combat.

Elle commença à tourner autour d'Halfdan sans faire attention au personne qui observaient le duel. Se méfiant des réactions du chevalier. Elle devait changer se style de combat, contre cet homme, il avait déjà observé le combat depuis le début. Alors elle opta pour l'art qu'elle avait apprit au sud des pays d'Enkilisar.

-En effet derrière les volcans ne réside pratiquement que la guerre, l'esclavage, le sacrifice des prisonniers de guerre ou d'esclaves à la gloire de dieux plus ou moins véridique. Ne parlez pas de ce que vous ignorez, je sais très bien à quoi m'attendre avec les mages. Qu'ils soient ou non des guerrier, qu'il le fasse exprès ou non, ils se sentent supérieur aux simples mortels, se sentant obligé de leur venir en aide ou bien de les traiter avec dédain. Tout ça parce qu'ils se sentent « mieux » que le reste du monde. Seulement voilà, votre magie ne sert à rien, car il existe des choses que même les dieux ne peux contrer.

Elle saisit des fioles dans sa besace non loin, trois fioles. Elle commença alors à courir autour d'Halfdan, ne le quittant pas des yeux, puis elle projeta ensuite une fiole au sol contenant une poudre spécial que les Jadois utilisent pour leurs fameux spectacles. La fumée s’empara de la place, une épaisse fumée bleutée, dissimulant la féline qui dès à présent se mouvait avec la grâce d'un prédateur.
Elle se précipita ensuite sur le chevalier donnant un coup de poing en direction de son sternum dans le but de le déstabiliser en lui coupant le souffle. Pour éviter de se prend un retour magique, elle avait préparer son briseur de sorts pour se protéger.

(navré de la médiocrité)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le duel de l'anti-mage [combat pv Kyrie, spectateur Libre]   Dim 25 Aoû - 22:20

Dans la cours, debout devant la Pardusse Halfdan se sentait bien. Ce n’était pas un combattant très fort, mais sa vitesse et agilité étaient reconnues, et surtout il savait très bien qu’il ne risquait rien. Et cela tira ses lèvres en un sourire presque mauvais. Après tout, sa propre survie était quelque chose de très important, chose qu’il avait apprise dans le Désert. Et c’était pour cela qu’il était très différent de ses frères d’armes. Il se battait différemment aussi, faisant des mouvements précis qui avaient pour but de rendre l’autre vite hors combat. Ainsi moins longtemps le combat durait, plus longtemps il restera en vie. Couard, peut-être, mais Halfdan avait toujours eu des notions de sacrifices et de loyauté peu fiables. Et donc, il n’allait pas se forcer dans ce combat. De plus, il restait des gens les regardant : Halfdan n’allait donc pas montrer sa rapidité, ni même son adresse à la lance. Ce qui était plutôt bien c’était qu’il avait laissé cette dernière dans sa chambre et donc ne risquait pas de combattre avec. Après tout, si cela avait été le cas, la pauvre Pardusse serait déjà à terre.

Halfdan se plia soudainement, et sortit de ses bottes de cuir un couteau de lancer. Armes privilégiées de Halfdan –outre sa lance- les couteaux lui permettaient d’attaquer de distance. Le jeune homme avait une excellente vue, ce qui lui permettait d’être adroit à l’arc et aux couteaux. Arc qu’il enseignait justement à Lyilianna, la jeune fille qui venait de faire son arrivée. Il se retourna vers elle, et pour l’embarrasser, se mit à sourire à toute dent. Il lui fit même un geste de la main et parla très fort.


-Lyilianna ! Regarde c’est moi qui vais me battre ! Et tu as fait la connaissance de pousse de bambou ? Mais c’est génial ! Nous nous faisons pleins d’amis !

Pousse de bambou signifiait bien sûr le Magicien. Halfdan avait été particulièrement content de voir le visage de ce dernier se tordre d’humiliation suite aux remarques d’Halfdan. Le natif du Désert – qui insistait que Fal n’était pas le Désert !-  avait ressenti une forte satisfaction. De plus il était assez content de voir la petite princesse l’insulter. Comme quoi, Halfdan l’avait bien formée. En ce qui concernait le Magicien, Halfdan savait que sa personnalité le dérangeait. Et c’est pour cela que Halfie avait toujours fait cela. Il se mettait en avant, puis se cachait et œuvrait dans l’ombre. C’était avec les regards braqués sur lui qu’il réussissait le mieux à cacher ses talents et à faire ce qu’il voulait. Mais les deux hommes étaient observateurs, et s’ils avaient des différences morales, les bases de leurs caractères se ressemblaient, alors forcément tous allaient les opposer.  De plus, en tant que métamorphe, Halfdan n’avait pas du tout était intimidé par le changement de forme de Hayden et savait que Lyil non plus. Elle avait bien trop l’habitude de la compagnie de Halfdan pour cela.  D’ailleurs c’était pour cela qu’elle n’aimait pas trop les enfants. Halfdan se retourna finalement vers Kaldrys.

Elle était assez rigolote. Après tout si elle avait raison et qu’elle faisait bien de se méfier de Halfdan, ces paroles n’étaient que de l’air, vu que malgré sa détermination à le vaincre, elle n’avait aucune chance.  Et puis il rigola suite à sa tirade. Elle était vraiment amusante cette petite lionne… Ou léopard… Avec toutes ces couleurs c’était difficile à savoir.


-Moi qui pensais que les Pardusses avaient des sens plus développés. Car vous êtes assez dure d’oreille. On vous à déjà dit que non, nous ne nous voyons pas supérieur. Et vous avez tort, vous ne connaissez rien aux mages. Vous en avez croisez, quoi? Un seulement qui vous a dit non et depuis vous vous lancez dans une croisade pour délivrer le peuple de la tyrannie des mages qui oppressent les gens non magiques !

Puis il ria un peu plus doucement, le son sortant de sa gorge étant son fameux "eheh".

-Et puis vous devriez savoir qu’avec de grands pouvoirs, viennent de grandes responsabilités. Alors oui, c’est le devoir des Chevaliers d’aider, comme il est le devoir des médecins de soigner. Et je vous en prie, ne me parlez pas de dieux. Je n’y crois pas, et je n’ai guère besoin de leur aide pour m’aider à vous mettre dans le crâne ceci. Tant que vous parlerez et pensez comme cela, vous vous mettrez à dos tout le continent. Je me manque bien de votre sort, mais si vous comptait un tant soit peu resté ici en paix, il faudra peut-être changer votre tympan.

Halfdan ne bougea pas lorsque la Pardusse courut autour de lui. Et ne broncha pas non plus lorsqu’elle jeta de la fumée. Le jeune homme avait des sens magiques irréprochables, et il était plus qu’aisé de suivre la trace de Boule de Poil sans avoir besoin d’ouvrir les yeux.  Mais comme la fumée empêchait aux gens venus assisté au combat de voir les deux assaillants, Halfdan décida qu’il pouvait utiliser un peu plus de vitesse que prévu. Quand même pas trop, il comptait garder son avantage. Quand la jeune femme approcha et lui donna un coup, le poing passa à travers le corps de Halfdan. Ainsi que tout le corps de Kaldrys, car Halfdan fit un pas en avant. Cette dernière devait avoir senti l’étrange sensation de passer à travers une matière étrange. Ce dernier en profita pour se retourner rapidement, saisir les poignets de la Pardusse d’une main et amener le couteau de lancer contre le gorge de la féline. Comme Halfdan n’avait que peu de force dans les membres supérieurs, il était aisé pour Kaldrys de se défaire de l’emprise, mais l’information était là. Elle avait beau l’attaquer, aucun de ses coups n’allait passer. Enfin c’était bien qu’elle devait croire, car Halfdan voulait quand même conserver de l’énergie. Mais au demeurant, pour Kaldrys, c’était clair : elle pouvait se débattre, et Halfdan redeviendrait intangible, ou elle pouvait abandonner. Car Halfdan pouvait rendre le couteau intangible mais aussi ne pas le faire.

-Il est grand temps de s’arrêter et d’aller lécher ses plaies, n’est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le duel de l'anti-mage [combat pv Kyrie, spectateur Libre]   Mer 28 Aoû - 12:59

Kaldrys traversa le corps d'Halfdan comme s'il était du vent. Puis rapidement elle se retrouva une dague sous la gorge. Elle se souvenait déjà pareil situation, alors son geste fut instinctif et rapide, elle profita de l'apparente supériorité du chevalier et de sa phrase pour le frapper à la mâchoire d'un coup de la tête en sautant et saisit le manche du couteau de lancé. S'il devenait intangible elle se serait libérer, sinon elle aurait saisit le pommeau de l'arme pour s'en extraire. Elle s'éloigna de façon acrobatique par des saltos rapides.

Elle fixa Halfdan, une bille sous sa langue passa au dessus et elle l'avala. La tension de ses muscles augmenta légèrement et la circulation du cerveau augmenta à cause du neutro-stimulant qu'elle venait d'avaler. Elle mit sa main dans un sac et en sortie une petite couche de cataplasme qu'elle étala sur ses mains, elle se mit également pied nu et l'appliqua sur ses pieds.

-Je vous présente mes excuses pour mon attitude, je pensais avoir affaire à des mages qui n'ont rien d’honorable. Mais il semblerai que ce coté du continent possède les qualité que je recherche. Je présente donc mes excuses à votre ordre et à chaque chevalier. Mais vous avez raison sur un point, l'autre coté des continents est en constante guerre. Alors chacun de nous s'habitue comme il le peut. On naît, on apprend à tuer, a dix ans on devient un guerrier ou un traqueur.

Elle s'inclina devant lui comme un salut avant un duel, recula légèrement. Cela faisait bien longtemps qu'elle n'avait plus utiliser se style de combat, celui de son clan. Elle se saisit d'une arme peu commune, pour ne pas dire inconnu aux yeux de tous. Cette arme n'était ni une lame, ni une masse, c'était un gant pourvut de plaques de métal et se terminant en griffes, à la foi chef d’œuvre artisanal et arme mortel qui n'est autre qu'une version artificiel de l'arme naturelle des pardusses. Bien entendu, Kaldrys y avait ajouter se touche personnelle, une pierre précieuse recouvrait le gant.

Elle s'élança dans un mouvement puissant et gracieux rappelant les chats de rubis. Sa vitesse était plus élevé que précédemment et elle donna un puissant coup de poing dans le diaphragme d'Halfdan. Si celui-ci n'esquivait pas, son intangibilité ne le sauverai pas.
Revenir en haut Aller en bas
Tristan

avatar

Masculin
Nombre de messages : 36
Rôle du Personnage : Chevalier d'Émeraude
Race : Humain
Allégence à : Émeraude, Enkidiev.
Points : 415
Date d'inscription : 20/07/2013

MessageSujet: Re: Le duel de l'anti-mage [combat pv Kyrie, spectateur Libre]   Sam 31 Aoû - 14:39

Tout en observant les deux (non-)combattant, Tristan sourit à la réplique grommelante de sa soeur d'armes. Tout sourire, il se dit qu'elle devait déjà s'être fait dire la même chose par Halfdan ou Kyrïe. Elle ajouta cependant quelque chose qui fit passer le doute sur le visage du Zénorois. Décidé à ne pas se laisser faire, il renifla prestement son aisselle sans quitter du regard les duellistes qui semblaient enfin se mettre en branle. L'odeur lui piqua le nez, il était effectivement dut pour un bon bain. Cependant, il n'accepterait pas la remarque de sa soeur comme ça. Taquin, il poussa doucement Aragëa d'un coup d'épaule.

- Renifle toi avant de critiquer! Et puis, c'est pas en restant au sec que j'aurais aidé les ouvriers à reconstruire l'écurie...

Il sembla alors sur le point de dire autre chose, mais la pardusse s'empressa de détruire la visibilité de tout le monde avec son nuage bleu. Sachant que cela faisait parti du combat, le chevalier conclu qu'il ne devait pas faire lever cet écran de fumée avec son pouvoir de lévitation. Pourtant, il n'accepta pas de rester aveugle à l'affrontement et projeta sa conscience dans la mêlée. Utilisant ses sens magique, il "arriva" juste à temps pour sentir son frère d'armes utiliser sa capacité de passe-muraille. Pour être déjà passé à travers l'homme du Désert, il savait que c'était déroutant. Tristan comprit cependant à ce moment là que Kaldrys n'avait aucune chance. Elle gaspillerait ses fioles et son énergie à tenter de frapper son adversaire, mais celui-ci continuerait de s'esquiver et de se rendre intangible.

Connaissant bien Halfdan, il espéra au fond de lui que l'étrangère abandonnerait. Chaque chevalier avait ses forces et ses faiblesse. Dans une telle fumée, le grand homme avait l'avantage du secret, sa spécialité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le duel de l'anti-mage [combat pv Kyrie, spectateur Libre]   Lun 2 Sep - 18:10

Halfdan n’avait plus qu’une envie, baffer la Pardusse et aller boire une bouteille vin. Celle-ci l’aiderait peut-être oublier cette journée. Alors qu’il avait réussi à éviter de donner une main à la restauration des écuries, Halfdan s’était retrouvé entraîné dans ce combat, avec cette femme qui ne voulait décidemment pas comprendre que le combat, pour le Chevalier, avait perdu son intérêt. Certes, Halfdan s’était bien amusé, mais là, il était à bout. Pourquoi vouloir combattre encore, alors qu’il était clair qu’elle ne pouvait pas gagner. La seule chose qu’elle pouvait repartir avec était un gros coup dans son égo.

Halfdan se moquait aussi éperdument de ce que mettait la Pardusse sous sa langue. Qu’elle se droguait ou qu’elle se donne plus de force, cela ne servirait à rien. Quand Kaldrys s’était échappé de son étreinte, le jeune homme s’était rendu intangible pour éviter le coup. Cependant Halfdan se demandait à quoi servaient les sauts de la femme. A part se montrer à la foule comme une femme imbue d’elle-même montrant ses gestes acrobatiques, les sauts ne servaient à rien. Il était évident que Halfdan n’allait pas lui courir après, et donc aucun besoin de se reculer ainsi. Mais si cela lui faisait plaisir… Halfdan ne put s’empêcher de rire jaune, et de croiser les bras sur son torse.


-Oh, comme c’est triste. Cette enfance si combien traumatisante… J’imagine que certains accepteront vos excuses mais j’ai envie de vous faire patienter un peu, alors vous allez attendre pour moi.

Le jeune homme leva un sourcil noir devant l’inclination de la femme chat, mais ne bougea pas. On disait souvent au jeune homme qu’on ne pouvait pas vraiment voir ses origines, avec son port de tête et son allure un peu princière. Cependant, il lui arrivait d’oublier tous les marques de respects et les bienveillances qu’il avait apprises à son arrivée, surtout pour montrer son désaccord ou son ennui. Et là, il montrait les deux. Halfdan contrôla ses émotions afin que son visage n’exprime en rien sa curiosité devant l’arme de la Pardusse. Il se rappelait avoir vu des armes blanches un peu comme celle-ci dans le Désert, mais qui recouvraient trois doigts maximum et non toute la main. C’était une arme belle, et qui devait apporter un avantage considérable surtout alliée à la souplesse et la rapidité des Pardusses.

Malheureusement pour Halfdan, la connaissance des métaux venant des contrées inconnues lui était... inconnue. Chose logique, mais oh combien douloureuse. Il est vrai que de ne pas savoir quelque chose qui n'est pas sensé être connu n'est pas plus douloureux que ça, mais se prendre un gant en fer forgé en plein torse, avec des griffes lui lacérant la poitrine. Cela était douloureux. Mais malgré sa grande frilosité, Halfdan n'était pas quelqu'un qui hurlait à la mort à chaque blessure. Au contraire, il savait retenir ses hurlements. Alors quand il dut reculer de quelques pas, presque projetés par la force de la Pardusse, Halfdan ne poussa aucun cri, mais porta une main à sa poitrine. Sa tête s'abaissa soudain en un toussotement, et portant une main à sa bouche, Halfdan vit sa paume rouge de sang. Il ferma les yeux l'espace d'un instant, se concentrant sur ses blessures. Une côté cassée, une autre fêlée, et quelques lacérations pas très profondes. Ca allait au final. Halfdan essaya de se redresser, mais ne parvint qu'à moitié, sa tête et ses épaules, cependant, droites comme un prince.


-Belle arme, vous l’avez faite ? J'imagine qu'elle ne vient pas d'ici... Elle bloque la magie, alors. Utile. Vous l'avez amené ici dans le but de tuer les mages qui bloqueront votre chemin? Si le gant peut bloquer mon intangibilité, soyez assuré qu'il ne pourra pas vous sauver contre d'autres mages.

De plus la fumée se dissipait sous les courants de vent qui agitaient chaque année Emeraude. La population – qui s’était nettement dispersée après que le spectacle soit gâché et par la venue de Halfdan et par la fumée- pouvait ainsi voir la fin du combat, ce qui ne plaisait pas tout à fait au natif du Désert. Halfdan se dit que de toute façon, il n’avait pas sa lance, et il avait utilisé le seul couteau qu’il avait su lui. Halfdan regarda autour de lui pour savoir où était passé le couteau qu’il avait fait tombé, et ce dernier fila droit dans les doigts du Chevalier, et termina de nouveau dans la main droite. C’était déjà mieux, il se sentait nu sans armes. Halfdan sourit, d'une manière très fausse, se demandant ce que allait faire la boule de poil. A vrai dire, il n'avait jamais songé à ce qu'elle vienne avec une arme de tel calibre. Il espérait aussi qu'elle décide de faire quelque chose, son esprit réfléchissant à toutes les possibilités. Il se devait de finir le combat rapidement. Après tout, même si ses blessures ne menaçaient pas sa vie, elles étaient assez graves pour demander de l'aide Malak. Stupide cage thoracique! Si seulement elle pouvait être un peu plus résistante! Halfdan fit tourné le couteau dans sa paume, ne montrant pas sa douleur, celle-ci cependant lisible dans sa mâchoire serrée et le sang sur son menton.


Dernière édition par Halfdan le Ven 6 Sep - 22:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le duel de l'anti-mage [combat pv Kyrie, spectateur Libre]   Lun 9 Sep - 12:07

Kaldrys était satisfaite, l'humain avait prit le coup même avec son intangibilité. C'était une victoire pour elle, cependant il était claire que l'humain était surprit, elle lisait dans ses yeux et sa mâchoire serrée la douleur. Elle brisa sa posture de combat et observa le chevalier.

-J'abandonne le combat. Je n'ai pas pour but de tuer qui que se soit. Je donne simplement aux gens de quoi se défendre contre des êtres magiques aux buts maléfiques. J'avais simplement besoin d'une démonstration, c'est pour cette raison que j'ai insisté pour affronter un mage.

Elle retira ses gants qu'elle rangea dans sa besace plus loin, parmi divers autres outils, certains en Zarcon, d'autres non. Elle s'approcha ensuite du chevalier avec deux fioles.

-Buvez ceci, ce sont des décoctions de neuroleptiques. De puissants antidouleur. Je n'avais pas l'intention de vous blesser. J’oublie bien souvent qu'ici les gens ne sont pas aussi brute que de mon coté du continent.
Je suis désolé de mon attitude. J'ai cherché à vous mettre en colère pour tirer le meilleur partie de votre combat. Mais vous semblez bien plus réfléchit que les guerriers que j'ai l'habitude de côtoyer.
Laissez moi me présenter, je suis Kaldrys, inventeuse, alchimiste et mercenaire.


La féline ramassa ses affaires. Et s'écarta ensuite du chevalier d'Emeraude.

-Je suis prête à mettre mes talents au service de votre ordre. Si vous êtes intéressé, je serai à l'auberge du village le plus proche.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le duel de l'anti-mage [combat pv Kyrie, spectateur Libre]   Dim 15 Sep - 20:45

Merde, mais qu’est-ce que cela faisait mal ! Ce n’était pas la première fois que Halfdan s’était cassé une côté. Alors qu’il n’était qu’âgé que de 14 ans, il était passé à travers un mur pour se rendre compte qu’il n’y avait rien derrière, et s’était fracturé un bras et une côté. Mais heureusement, le magicien était accouru, et s’était empressé de soigner son turbulent élève. Mais dans le cas présent, Halfdan se trouvait seul devant une Pardusse, en train de gentiment cracher son sang. Et comme il ne supportait pas montrer sa douleur, surtout devant elle, il prit une pose droite et ne dévoila pas sa douleur, du moins essaya. Cependant, malgré le contrôle qu’il avait sur son visage, le sourcil droit de Halfdan se leva quand la Pardusse annonça son retrait du combat. Cela allait très bien pour Halfdan. Non seulement c’était elle qui abandonnait, mais en plus il repartirait rapidement pour aller pleurer devant Kyrie et l’obliger à l’amener à Malak pour récurer une cage thoracique fonctionnelle.

Malgré un grand sourire, Halfdan ne prit pas les fioles. Il s’en moquait s’il paraissait rude ou vulgaire, mais il n’avait absolument pas confiance en Kaldrys, et donc n’allait pas accepter les fioles. Halfdan doutait beaucoup des gens, et comme il s’était pris un coup dans les côtés, il s’estimait avoir le droit d’agir comme un homme sans manière. De toute façon, il venait du Désert, pensa Halfdan avec un sourire un peu plus narquois, donc il n’avait pas de manière.  Halfdan répondit tout de même à l’introduction en tournant les talons.


-Halfdan du Désert, menteur, voleur et mage. Si vous voulez parler à quelqu’un, faites-vous diriger vers le Roi, lui seul pourra accepter votre « aide ».

Halfdan poursuivit sa route, tout content de son introduction, entrant alors dans le château. Après tout, si jamais le Roi l’entendait se présenter ainsi il serait mécontent « du Désert ». Après tout Halfdan avait renoncé à ce titre. Halfdan continua de sourire alors qu’il prit la direction que ses sens lui indiquaient. Il espérait quand même que Malak n’était pas trop occupé. Il aimerait se faire soigner avant que sa côte cassée ne lui perfore le poumon.

RP TERMINE POUR HALFDAN, VOUS POUVEZ CONTINUEZ SI CELA VOUS EN DIT CEPENDANT;
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le duel de l'anti-mage [combat pv Kyrie, spectateur Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le duel de l'anti-mage [combat pv Kyrie, spectateur Libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Combat GS]Shaun VS Tenma, Duel entre deux chevaux légendaires
» [Combat GS : Oyoken vs Sven Chernavska] - Le duel des fauves -
» Combat avec boucliers de duels judiciaires
» Duel Cyanne/Stannis
» LE COMBAT AU BATON MEDIEVAL

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Enkidiev. :: Royaume Émeraude. :: Château. :: Cour du Château.-
Sauter vers: