Coucou ! Suite au recensement effectué, le staff s'organise afin de faire le ménage et offrir une vague de rafraichissement au forum. N'hésitez pas en rp entre temps, nous reprendront les évènements là où nous en étions en continuant avec l'attribution lorsque tout sera au point !



 

Partagez | 
 

 Le lendemain de l'Adoubement. [PV : Les Chevaliers]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Le lendemain de l'Adoubement. [PV : Les Chevaliers]   Ven 21 Juin - 21:07

[HRP: Le RP de l'Adoubement reste ouvert à tous, toujours !
Mais ce rp est sa suite le lendemain et il n'ai pour le moment ouvert qu'aux Chevaliers. Libre à eux d'y répondre donc !
Le prochain qui doit répondre après Malak => Azer. Après le RP est libre , merci à tous ! ]




Aujourd'hui c'est le Grand Jour ! Enfin, le vrai grand jour c'était hier mais bon... Aujourd'hui c'est aussi un jour important pour Malak puisque lui et Azer sont convoqués par le Roi d'Emeraude... Il sait très bien pourquoi et il appréhende un peu le face à face mais il se doit de faire face et assumer les nouvelles responsabilités qu'il à a reçu avec son titre officiel de Chevalier dorénavant.

Après un réveil calamiteux grâce à sa sœur d'arme ce matin, le Chevalier avait finalement réussit à émerger dans cette journée qui s’annonçait mémorable. Alors bref, il s'avança en direction de la pièce ou le Roi recevait les invités du château et lorsqu'il entra, Azer était déjà présent ainsi que le Roi. Malak n'était pas en retard, comme les Diamantois le Chevalier était un homme très ponctuel alors pour une fois Azer avait du avoir un peu d'avance, ou alors il venait tout juste d'arriver... Le Chevalier fit la révérence qui était coutume de faire en présence d'un personnage royale et attendit que l'homme prenne la parole en premier.


-Content de voir que vous vous êtes remis de vos émotions d'hier soir mes jeunes Chevaliers... Malgré les blessures que certains d'entre mes hommes ont subit... Il posa son regard sur son fils, Azer, avant de continuer sa phrase. Mais on peut s’estimer heureux qu'aucun villageois présent ce soir la n'ait était blessé mortellement malgré les gros risques que certains ont pris. Je ne vous cacherais pas qu'il reste encore de nombreuse blessure à soigner et... Je n'ai aucun doute sur votre état actuellement pour vous deux.

Le monarque marqua une pause pour leur laisser le temps de réfléchir à tout ceci et comme le Roi l'a dit Malak ne se sent pas dans son assiette depuis son réveil. En effet il avait bien pris conscience de leur erreur d'hier soir à lui et son ami et cette soirée aller le ronger encore bien longtemps... Même s'il ferait en sorte de réparer tout ce chantier, le Chevalier ne pourrait pas réparer la blessure qu'il s'était causé à lui seul, mentalement. Perdu dans ses pensées, c'est la voix du Roi qui le ramena parmi eux.

-Je ne vous le cacherais pas non plus. Mais j'ai était déçu lorsque j'ai vu qui avait signé cette incendie magique. Mais on aura bien d'autres occasions d'en reparler je pense... Car pour le moment, l'heure est à la reconstruction et c'est vous qui allaient en être responsable. Néanmoins, vous serez aidés des autres Chevaliers car vous êtes une équipe maintenant. Et vous devez êtres soudés même dans les mauvais moments comme c'est le cas actuellement. Vous êtes responsables des actes des un et des autres, cette journée devrait à vous et vos amis vous faire prendre conscience de ceci. Aller, c'est parti... Et Azer, mon fils, reste la pendant que Malak prévient les autres Chevaliers, j'ai besoin de voir avec toi pour... Ta blessure...

Malak fit une nouvelle révérence et s'en alla, sans avoir dit un seul mot durant cette conversation à sens unique donc. Une fois sortit, il se rendit jusque dans l'aile des Chevaliers ou ils les attendaient tous pour savoir ce que le Roi leur avait dit et Malak leur fit donc le récit presque mot pour mot de son passage dans la salle d'audience.

-Voila... Vous savez tout. Mais je voudrais juste rajouter quelques mots car... Je me sens pas très bien depuis cette histoire et je ne cherche pas que vous oubliez ou que vous me pardonniez mais juste que... Que l'on apprenne tous de ce mauvais moment et je voudrais quand même vous dire que... Que je suis désolé de mon comportement et que... Je ferais en sorte que plus rien de ce genre ne se reproduise alors voilà... Je vous dit à ce soir, car contrairement au Roi je ne vous demanderais pas de venir m'aider à soigner les blessés et reconstruire les écuries. C'est à vous de décider et si vous choisissez de ne pas venir je comprendrais parfaitement alors voilà... Merci de m'avoir écouter mes frères et mes sœurs... A ce soir.

Et le Chevalier blond s'en alla pour rejoindre la cour, la tête basse. Il passa juste dans sa chambre pour se vêtir d'une tunique verte et une fois dehors, il jeta son regard sur une petite foule de personnes blessés et se dit qu'il devrait commencer par la, puisque c'était plus important que de reconstruire des locaux pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le lendemain de l'Adoubement. [PV : Les Chevaliers]   Ven 21 Juin - 21:08

Azer avait comme il s’en était douté la veille au soir passé une nuit chaotique et régulièrement il dus se relever afin d’entretenir son euphorie avec de l’alcool pour avoir moins mal. Le jeune chevalier avait fait promettre la veille à Aragëa de ne rien dire pour l’état de son bras, qu’ils le sauraient tous bien assez tôt. Peu de temps après son départ un représentant de son père était venu rendre une petite visite au chevalier lui indiquant qu’il était convoqué au aurore à la salle du trône pour parler du petit incident qu’il y avait eu lieux. Azer n’était guère surprit, mais il ne sus expliqué à se représentant la raison de tous le sang dans son lit et sur le sol et il fut bien obligé d’avouer être blessé. Au départ du messager le jeune chevalier se maudit de na pas avoir nettoyé sa chambre que le lendemain il devrait expliquer sa conduite et sa blessure toujours est-il qu’il était fatigué…

Azer venait de vider sa sixième bouteille de vin lorsque le soleil se leva ; il était toujours éméché, mais il n’avait guère d’autre solution. Le chevalier sortis de son lit et s’habilla de sa cuirasse verte comme le voulait le code, il ne pouvait se rendre à une convocation à la cours sans être en tenus respectable et le jeune homme n’était pas d’humeur à porter sa tenue d’apparat sa cuirasse militaire ferait bien l’affaire pour aujourd’hui. Ce fut sans même prendre le temps de manger ou de se laver que le prince sortis de sa chambre sans bien sur oublier sa bouteille de vin. Le chevalier se dirigea directement en direction de la salle du trône il but une longue gorgé de vin, confia sa bouteille à l’un des serviteurs et entra sans même annoncer sa présence dans la salle du roi.

Azer avança dans la longue pièce en s’efforçant de marcher droit et la tête haute dissimulant à la perfection son état second, quand il fut à quelques pas du trône il mit un genou à terre et salua son géniteur. L’expression affichée par le souverain n’était pas vraiment celle d’un protecteur à ce moment-là loin de là, mais Azer ne se démonta pas et attendit patiemment que son père daigne lui dire de se relever. Ce qui ne se fit pas attendre.

- Relève-toi Azer, tu me fais honte. Malak ne va plus tarder et vous allez devoir tous payer les pots cassés suite à votre attitude d’hier.

Un des serviteurs annonça ensuite l’arrivée du complice d’Azer celui-ci se positionna à ses côtés et tous deux reçurent la remontrance tant mérité. Le roi congédia ensuite Malak et sa cours puis Azer se retrouva de nouveau seul face à son père, ils se regardèrent droit dans les yeux quelques instants puis le rois reprit la parole mais cette fois-ci le ton n’était plus celui d’un souverain, mais celui d’un père inquiet :

-Mon messager m’a dit que tu étais blessé, qu’est-il arrivé ? Est-ce grave ?

Le jeune homme tout d’abord surprit dévisagea un instant son père puis il lui adressa un sourire mauvais avant de répondre.

-Non père ce n’est rien. J’ai eu la chance contrairement au villageois d’être soigné rapidement et l’alcool permet d’oublier bien des choses malgré que ça se contente seulement d’endormir la douleur. Après quant à la gravité que vous répondre mon bon roi hors mis que mon bras sera à jamais mutilé et faible, car brûlé trop profondément. Sur ce veuillez m’excuser excellence mais les réparations m’attendent nous en reparleront plus tard au moment où la véritable remontrance pour ce feu d’artifices raté aura lieux.

Après ces quelque mots, Azer fit demis tour n’adressa aucun salut à son père et partis hors de cette maudite sale de trône. Après avoir passé la porte il tata son bras meurtris qui le faisait toujours souffrir puis arracha sa bouteille de vin du serviteur avant de partir en direction de la cours du château pour aider du mieux qu’il pouvait.
Revenir en haut Aller en bas
Kyrïe

avatar

Féminin
Nombre de messages : 205
Rôle du Personnage : Chevalier d'Émeraude
Race : Humaine
Allégence à : Enkidiev
Maître : |
Points : 285
Date d'inscription : 30/10/2010

MessageSujet: Re: Le lendemain de l'Adoubement. [PV : Les Chevaliers]   Dim 23 Juin - 20:44

Le soleil était à peine levé qu’il régnait déjà une grande activité au château d’Émeraude. L’adoubement c’était déroulé la veille et on pourrait croire que les gens prendraient ce lendemain de fête plus calmement, mais non. Il fallait dire que tout ne c’était pas déroulé tout à fait comme prévu. Même si tout s’était bien déroulé, il aurait tout de même fallut remettre en ordre la cours et lui redonner son aspect de tous les jours. À savoir, vide. Mais il n’y avait pas que dans la cours qu’il y avait du mouvement ! Réveillée à l’aurore, Kyrïe s’activait de son côté. Elle n’avait pas beaucoup dormis mais cela lui avait été suffisant. Et puis… Elle avait fort à faire en cette heure matinale ! Elle s’habilla vite fait d’un pantalon simple dans les tons vert foncé et de son juste au corps vert clair en dessous d’un cache-cœur de couleur foncée lui aussi. Ses bottes montant jusqu’au-dessous du genou une fois à ses pieds, elle quitta sa chambre d’un pas rapide et se rendit de suite à l’extérieur. Tout d’abord, aller là où il y’avait eu le feu. Des soldats, charpentiers et autres personnes travaillaient déjà à tout bien déblayer. Kyrïe se saisit d’un morceau de bois, se devait être ce qu’il restait d’une plinthe, pas trop gros mais assez épais pour résister à ce qu’elle comptait lui soumettre. Elle alla ensuite vers le puits principal où elle remplit un bon gros seau d’eau. Morceau de bois coincé sous son bras, seau d'eau tenu dans sa main droite, elle regagna la pénombre de l’intérieur du château, direction les cuisines !
Chargée comme elle l’était, l’attention qu’elle avait attirée sur elle en entrant dans les locaux n’était pas étonnante. Elle posa le seau par terre et le morceau de bois contre la table en bois avant de poser les mains sur les hanches et de s’adresser à une des cuisinières.
« Est-ce que vous auriez des fruits rouges ou du jus ou quoique ce soit qui tâche bien ? »
La jeune femme eut pour réponse un silence et des regards qui exprimaient non seulement la surprise mais qui semblaient aussi perdus. En effet ce n’était pas tous les jours qu’on devait leurs demander des fruits pour leur propriétés tâchant. Une cuisinière ne tarda pas à se ressaisir.
«Il… Il me semble qu’il nous reste des myrtilles… »
«Ouh, des myrtilles ce sera parfait ! Ça tâche bien ça. Il en reste beaucoup ? Enfin sans vouloir utiliser toutes vos réserves… »
Voir Kyrïe répondre avec autant d’entrain déstabilisa à nouveau les cuisinières et se fut encore une fois celle qui venait de lui répondre qui reprit la parole.
« Hum… Un seau entier je crois… »
La jeune femme suivit alors la cuisinière pour voir quelle quantité exacte il restait de ces fameuses myrtilles. Un seau rempli à ras bord comme annoncé. Parfait ! Kyrïe continua dans sa course des demandes anormales et se fut sous des regards inquisiteurs et curieux. Cette attitude n’était vraiment pas habituelle…
Chargée de son seau d’Eau froide, du morceau de bois et de ce qui pouvait s’apparenter à un gros baluchon rempli de myrtilles, Kyrïe regagna l’aile des Chevaliers. Au passage elle croisa trois servantes dans les couloirs et leur demanda un petit coup de main et ses directives quant à ce qu’elle avait prévu pour les prochaines cinq minutes. Mot d’ordre. SILENCE. Sous l’œil inquiet et plein d’appréhension des servantes, Kyrïe ouvrit doucement la porte de la chambre de Malak. Bon début, il n’avait pas fermé à clé. La pièce était plongée dans le noir et le silence. Encore mieux. La jeune femme se faufila à pas de chats dans la pièce, vérifiant que la luminosité provenant de la porte désormais à demi ouverte ne réveille pas la belle au bois dormant, enfin le beau au bois dormant plutôt. Le blond dormait toujours paisiblement, comme un petit bébé.
« Owh… Ç’en est presque mignon. »
La jeune femme et les servantes disposèrent le matériel comme prévu et s’installèrent à leur poste. Les lèvres pincées pour éviter de rire avant l’heure, Kyrïe donna le coup d’envoi. D’un geste vif elle vida le contenu du seau d’eau sur son frère d’arme et se recula vivement. L’eau glacée eu l’effet escompté. Malak se réveilla dans un gros sursaut. Sursaut attendu et calculé car la tête du blond vint fortement frapper (au niveau du front) la pièce de bois tendue par une des servantes. Au même moment les deux autres ouvrirent les lourds rideaux et la pièce passa de très sombre à fortement ensoleillée. Aveuglé, le jeune homme essaya de se redresser en vain dans son lit. Tirant sur les draps, Kyrïe lui fit perdre l’équilibre et se fut sur un autre drap couvert de myrtilles que Malak finit sa course. Petit détail pratique pour la blague, Malak avait dormi torse nu, les myrtilles allaient laisser leur trace sur une plus grande surface du coup !  Techniquement tout aurait dû se finir ainsi, mais pour le plus grand malheur de Malak, en essayant de se relever, tout déboussolé qu’il était, il attrapa la cheville de la servante qui tenait le morceau de bois. Surprise, elle poussa un petit cri et laissa tomber la plinthe directement dans les joyeuses du jeune homme.
« Outch, ça doit pas faire du bien ça… Mais bonne initiative ! »
Complètement perdue la servante n’eut qu’un demi sourire. Elle devait s’excuser de son geste, mais la femme chevalier semblait satisfaite de ceci. Restait qu’elle venait indirectement de frapper un chevalier non ? Mais c’était sous les ordres d’un autre. Kyrïe posa une main sur l’épaule de la servante et la calma. Elle remercia les trois femmes et leurs assura qu’elles n’auraient aucune répercussion pour ce qui venait de se passer. Elle se tourna alors et marcha vers Malak qui venait de s’agenouiller sur le drap de myrtilles et s’accoudait sur son lit. Elle s’accroupit derrière lui et lui chuchota à l’oreille :
«S’il devait y avoir une prochaine fois, saches que tu n’auras pas le temps de souffrir. »
Et hop elle se releva et quitta la chambre de son confrère en claquant la porte derrière elle. Sourire aux lèvres, elle était certaine d’apprécier plus que d’habitude le petit déjeuner !
Lorsqu’ils furent tous rassemblés dans la salle de réunion, dans l’attente des directives du Roi d’Émeraude, la jeune femme se retint à grand mal de ne pas lui adresser un grand sourire carnassier. Le blond semblait vraiment regretter ses actes et Kyrïe savait qu’il était sincère. De plus elle appuyait en un certain sens les paroles du Roi, bien que d’un côté ce fût quand même chiant de devoir corriger les erreurs des autres. Mais bon. Poussant un soupir, elle décolla son dos du mur sur lequel elle était adossée et elle quitta la salle de réunion à la suite de Malak. Une fois dans la cours, elle jeta un coup d’œil alentours et nota que le blond  comptait prendre son rôle de guérisseur bien à cœur. Elle-même se dirigea vers les décombres et se renseigna auprès des ouvriers où elle pouvait se rendre utile. Contrairement à son frère d’arme, Kyrïe misait plus sur ses capacités physiques que de soins. C’était partit pour la journée reconstruction !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aragëa

avatar

Féminin
Nombre de messages : 258
Localisation : là où on l'attend le moins
Race : Un joli petit mélange détonnant, qui vous réserve encore quelque surprise... (Apparence Elfique dominante)

Allégence à : Enkidiev et a ses valeurs personnels
Points : 994
Date d'inscription : 02/01/2010

MessageSujet: Re: Le lendemain de l'Adoubement. [PV : Les Chevaliers]   Jeu 4 Juil - 13:23

Aragëa c’était péniblement réveillée ce matin…complètement vidée de toute énergie par les soins de la veille, quelle idée de lui demander à elle de soigner des gens ! Rechignant à sortir de son lit malgré les rayons du soleil qui venait lui titiller les yeux, elle s’étira comme un chat baillant ensuite à s’en décrocher la mâchoire. Roulant sur elle-même jusqu’à se retrouvée en crêpe dans ses draps, la tête dans l’oreiller, lâchant un râle tandis qu’elle se motivait à enfin sortir de son lit. S’étirant une dernière fois en craquant ses poignets, elle se mit assise dans son lit afin de se démêler de ses draps avant de jeter un dernier regard vers son oreiller… Il allait lui manquer aujourd’hui. Ara se leva alors complètement, étirant une dernière fois ses jambes en marchand. Déambulant quelques minutes dans sa chambre, elle prit le temps de ranger l’armure qu’elle avait laissé joncher au sol remarquant alors qu’elle était tachée par endroit du sang d’Azer. Prenant les pièces souillées, elle se saisit d’un tissus qu’elle imbiba d’eau pour les nettoyés avec application. Après une bonne dizaine de minute, elle fut satisfaite du résultat et délaissa donc l’encombrante armure. Ouvrant son armoire, elle prit une tunique verte émeraude à col rond ainsi qu’un collant d’un vert plus sombre et une ceinture de cuir brune. Prenant encore quelques petites choses, elle se rendit ensuite aux bains pour se laver et se débarrasser de l’odeur de fumée incrustée dans ses cheveux.

Arriver devant les bains, elle les sonda rapidement et les trouva heureusement vide. Entrant en silence dans ceux-ci, elle se dévêtit après avoir déposé ses vêtements propres sur un meuble prévu à cet effet et pénétra dans l’eau. Son esprit vagabonda alors, se demandant si Azer se portait un peu mieux qu’hier bien qu’elle se doute du contraire. Elle en revint à penser à sa réaction du jour précédant, se demandant toujours pourquoi elle avait été si violente avec eux…Elle s’en voulait toujours, et présenterait ses excuses à Malak également bien que l’envie de s’en passer l’habitait. Après tout, ils avaient joués avec le feu et faillit blesser Armorroch ! Elle soupirait, cette journée l’avait mise dans tous ses états et cela ne semblait pas s’arranger.

L’hybride profita longuement des bains avant d’en sortir pour laisser place à certain de ses frères d’armes, se vêtissent promptement avant de sortir de la salle d’eau. Elle bifurqua alors jusqu’aux cuisines afin de prendre de quoi déjeuner sur le pouce, se rendant rapidement à la salle ou les autres chevaliers attendait le retour de Malak…Elle était quelque peu en retard, et englouti la pomme sur le temps du chemin n’ayant plus qu’un verre de lait à finir lorsqu’elle vint s’asseoir auprès des autres. Ce fut d’ailleurs quelques minutes plus tard que Malak se décida à revenir.

-"Voila... Vous savez tout. Mais je voudrais juste rajouter quelques mots car... Je me sens pas très bien depuis cette histoire et je ne cherche pas que vous oubliez ou que vous me pardonniez mais juste que... Que l'on apprenne tous de ce mauvais moment et je voudrais quand même vous dire que... Que je suis désolé de mon comportement et que... Je ferais en sorte que plus rien de ce genre ne se reproduise alors voilà... Je vous dit à ce soir, car contrairement au Roi je ne vous demanderais pas de venir m'aider à soigner les blessés et reconstruire les écuries. C'est à vous de décider et si vous choisissez de ne pas venir je comprendrais parfaitement alors voilà... Merci de m'avoir écouté mes frères et mes sœurs... A ce soir."

Encore en train de mastiquer un bout de pain, elle n’eut pas le temps de dire quoi que ce soit qu’il disparaissait dans les couloirs. Bien évidemment, elle irait les aider ! Quel question, mais avant ça il faudrait qu’elle s’excuse auprès de lui…après avoir fini son déjeuner. Ara eut d’ailleurs finit celui-ci rapidement, sortant seulement quelques minutes après le chevalier blond et Kyrïe . Une fois dehors, elle observa la cour un instant voyant kyrïe se diriger vers l’écurie incendiée tandis que Malak commençait à soigner les gens qui n’avait pu l’être la veille. S’approchant alors de celui-ci, elle dit d’une voix mal assurée
« Malak…Est-ce que je pourrais te parler un instant ? » jetant un coup d’œil vers la foule elle ajouta « Seul à seule »

Attendant qu’il ait fini le soin qu’il avait entamé, elle s’éloigna de plusieurs pas de façon à être hors de portée des oreilles curieuses des emeraldiens. Sa queue de chat s’enroulait dans son dos, un peu nerveuse et toujours honteuse de son comportement de la veille qu’elle jugeait excessif, elle devrait aussi s’excuser aux autres de s’être ainsi mise en scène.. Ce fut le moment que le blond choisit pour arriver. Sachant qu’il avait bien plus important à faire, elle dit en lui lançant un regard désolé

« Je m’excuse pour mon comportement d’hier… Je n’aurais pas dû vous criez dessus…ni vous gifler…encore moins devant tout le monde…enfin..voilà…je suis désolée..j’espère que tu pourras me pardonner aussi ? »
arborant sans s’en rendre compte un regard suppliant, bien pire que ceux d’un certain chat potté remarquant alors qu'il avait toujours la marque de sa main sur le visage, avait-elle frapper si fort?


[dsl, j'ai la flemme de faire plus]

_________________
thème possible d'Ara..
Berceuse favorite d'Aragëa, Toutouig

"Un chevalier obéit à des valeurs. Son cœur ne connait que la vertu, son épée défend les démunis, son bras protège les faibles, sa bouche méprise le mensonge, sa colère déjoue les tours du malin"  un certain bowen, selon un code oublié..




Armorroch Berserk
Spoiler:
 

Aragëa / Lalwendë
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le lendemain de l'Adoubement. [PV : Les Chevaliers]   Mar 16 Juil - 13:40

Il ne fallut que peu de temps pour que le Chevalier blond ressente l'approche d'un premier frère d'arme, il releva la tête pour voir qui arriver. C'était son compagnon de feu de la veille qui commença à aider comme il pouvait malgré son bras blessé.
Malak était entrain de finir de guérir son premier patient lorsque Kyrïe entra à son tour dans la cour. Le Chevalier ne put s'empêcher de sourire en la voyant car il repensa en effet à ce qu'il avait du subir ce matin et même s'il avait mérité cette mauvaise blague de la part de la jeune femme il se fit la promesse à lui même de se venger.


-Voila, je... Suis vraiment désolé d'avoir causé tout ces dégâts hier soir encore une fois et... Bref, passez une bonne journée et essayer de ne pas porter de charge trop lourde pour les quelques jours qui vont venir.

Le Chevalier adressa un sourire à l'homme qu'il venait de soigner d'une entaille au bras et à la cuisse et se retourna pour voir Aragëa approcher vers lui, il continua malgré tout à soigner une deuxième personne en espérant qu'elle ne le frapperait pas à nouveau...
Néanmoins, la requête d'Aragëa le soulagea et le surpris en même temps alors il lui fit signe de la tête de l'attendre un peu plus loin et termina son travail de guérisseur sur cette légère blessure.
Une fois le travail finit, il avertit la petite fil d'attente qu'il devait aller voir sa sœur d'arme mais qu'il reviendrait vite et s'en alla écouter ce qu'elle avait à lui dire.

A la fin du petit discours de son amie, le Chevalier fut soulagé de ne pas avoir eu à subir des remontrances de sa part et pour lui, il avait déjà pardonné la jeune femme alors l'histoire était bien finit.


-Ne t'en fait pas Aragëa, j'ai déjà tout oublier.. Enfin, presque car quand je me regarde dans un miroir je ne peux m'empêcher de penser à toi à cause de ta main, mais bon je pense que d'ici ce soir ce sera partit...

Il afficha un sourire qu'il faisait habituellement après avoir fait une blague et ajouta qu'il devrait se dépêcher de retourner guérir les patients car il n'y avait pas beaucoup de bon guérisseur dans l'Ordre et que malgré leur présence, tout les Chevaliers d'Emeraude n'étaient pas venu l'aider. Il remercia donc la jeune femme d'être venu puis retourna auprès des villageois attendant d'être soigné par l'homme qui avait causé indirectement leur blessure.
Revenir en haut Aller en bas
Aragëa

avatar

Féminin
Nombre de messages : 258
Localisation : là où on l'attend le moins
Race : Un joli petit mélange détonnant, qui vous réserve encore quelque surprise... (Apparence Elfique dominante)

Allégence à : Enkidiev et a ses valeurs personnels
Points : 994
Date d'inscription : 02/01/2010

MessageSujet: Re: Le lendemain de l'Adoubement. [PV : Les Chevaliers]   Ven 19 Juil - 20:13

Toujours honteuse de son comportement de la veille, la réaction de son frère d’arme lui fit chaud au cœur tandis qu’un beau sourire illuminait maintenant le visage de l’hybride. Il ne lui en voulait pas ! Bien trop heureuse que son frère d’arme lui pardonne son comportement de la veille, elle ne put refreiner son envie de vivement lui manifester sa joie. Aussi la jeune femme récemment adoubée chevalier eut une réaction des plus mature, sautant à la gorge du blond pour le serrer dans une étreinte amicale bien qu’envahissante qui manqua de le faire basculer en arrière car elle l’avait pris de court. Se ressaisissant , elle le lacha en reculant d’un pas tout en se frottant le crane alors qu’elle affichait un sourire un peu gêné. Elle ajouta alors d’une voix amusée

« Oups..il faut que je fasse plus attention, ça n’est pas digne d’un chevalier d’ainsi sauter au coup de son frère d’arme ! bien bien bien… Je vais te laisser aider ses pauvres gens, on se revoit pour le repas ! »

Et elle repartit aussi vite, sautillant de bonne humeur devant le regard interloqué des badauds…si c’était sa qui les protégerait de l’empereur, ils étaient bien mal partis ! Mais la jeune femme s’en fichait, trop heureuse qu’elle fut pardonnée de ses deux frères d’armes pour sa conduite de la veille mais un regard las de Kyrïe suffit à lui faire reprendre un peu de contenance. Après tout, elle était chevalier maintenant. Arrivant au niveau des décombres, elle entrevit Azer aider les paysans avec difficultés…Aragëa aurait aimé l’aider, mais elle savait qu’il l’aurait repoussé plus ou moins froidement car il pensait que ce ne serait que de la pitié pour lui, bien que ce soit totalement faux. De plus, elle n’était pas certaine qu’il ait déjà parlé aux autres de sa blessure et ainsi s’occuper de lui risquait d’attirer l’attention sur ses soucis. L’hybride aida de son mieux à l’aide de ses pouvoirs, usant de télékinésie afin de soulever de façon sécuritaire des gravas qui aurait risqué de blesser des personnes lors de leur extraction. Parfois elle alliait sa force à celle de Kyrïe lorsque le poids des charges devenait trop important.

Voyant que les chariots se remplissait bien trop vite des débris, et que les chevaux de traits du palais peinait à suivre la cadence, elle partit rapidement harnacher Armorroch qui comme tout le monde mis la main à la pate. Le puissant étalon pouvait à lui seul tirer plus de charge que les deux traits réunit, et ,bien que les paysans furent d’abord réticent d’utiliser le cheval, ils finirent par remercier l’hybride de l’aide que leur apportait cet étalon ont le dressage semblait parfait tellement celui-ci exécutait les ordres avec rapidité, précision et sans broncher.

_________________
thème possible d'Ara..
Berceuse favorite d'Aragëa, Toutouig

"Un chevalier obéit à des valeurs. Son cœur ne connait que la vertu, son épée défend les démunis, son bras protège les faibles, sa bouche méprise le mensonge, sa colère déjoue les tours du malin"  un certain bowen, selon un code oublié..




Armorroch Berserk
Spoiler:
 

Aragëa / Lalwendë
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le lendemain de l'Adoubement. [PV : Les Chevaliers]   Mar 23 Juil - 18:40

[HRP : A compter de ce jour, ce sujet RP sera fermé dans une semaine jour pour jour. Vous avez donc jusqu'au 30 Juillet pour poster et une fois à cette date un nouveau évent sera lancé.]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le lendemain de l'Adoubement. [PV : Les Chevaliers]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le lendemain de l'Adoubement. [PV : Les Chevaliers]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Enkidiev. :: Royaume Émeraude. :: Château. :: Cour du Château.-
Sauter vers: