Coucou ! Suite au recensement effectué, le staff s'organise afin de faire le ménage et offrir une vague de rafraichissement au forum. N'hésitez pas en rp entre temps, nous reprendront les évènements là où nous en étions en continuant avec l'attribution lorsque tout sera au point !



 

Partagez | 
 

 Un peu de calme [Pv Caerys]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Un peu de calme [Pv Caerys]   Mer 12 Juin - 16:06

La forêt noire d'Irianeth, qui recouvrait une bonne partie de l'île, était sans aucun doute l’endroit le plus nimbé de mystères, et le plus paisible qui soit possible sur ces terres. Quoique, pour cette dernière caractéristiques, tout est relatif : Les créatures qui y avait leur habitat étaient loin d'être inoffensives. Mais en comparaison aux plages recouvertes de dragons, à la forteresse impériale et ses allures de ruches, et les grottes venteuse et battue par les flots, sur la côte, le silence entrecoupé par quelques bruits d'animaux avait des airs de monastère. Et surtout, peu de monde s'y promenait, l’endroit parfait pour s'isoler et souffler un peu. Un lieu de prédilection pour l'homme-lézard, qui ne supportant pas trop la folle activité de la forteresse, venait parfois jusqu'ici pour être un peu au calme. Il commençait à connaître les lieux presque par cœur, capable de retrouver son chemin jusqu'à la forteresse sans trop de problème. Comme les bestioles qui rodaient dans les ombres ne l'impressionnait guère, il avait là un coin tranquille tout trouvé. Par ce début de journée, le saurien avait eu l'envie de s'entrainer un peu. L'attente commençait à devenir franchement longue. Auparavant, ils suivaient les cours, subissaient des épreuves de survies, combattaient farouchement des adversaires imposés...Et maintenant ? Ils attendaient que l'adoubement vint. Bien sûr, une fois cette étape passée, les choses intéressantes commenceraient, mais là...Après son devoir de patrouille, le saurien était lassé de traîner à la forteresse. Aussi, par cette matinée déjà chaude, et assombrie par un ciel couvert de nuage sombre, il quitta son alvéole peu après son réveil, empoignant juste son arme avant de partir. 


Comme d'habitude, le temps était sec. Mais une telle atmosphère laissait le saurien indifférent. Bien habitué à de chaudes températures sur son île natale, il n'y prêtait guère attention. Traversant la forteresse avec, comme à son habitude, juste son cimeterre juste le dos, il salua d'un bref hochement de tête les quelques collègues qu'il croisait, n'accordant par contre presque aucun regard aux hommes-insectes. Non pas qu'il les détestait, mais il ne les aimaient pas particulièrement non plus. Voir son peuple se faire asservir de façon violente, ça ne laisse pas forcément que des bon souvenirs. De son pas lourd qui résonna à travers le hall, il passa enfin la grande porte pour s'engager sur les plaines arides. Son audition mise à moins forte épreuves, il siffla légèrement et poursuivit jusqu'à la forêt noire, visible déjà au loin, comme une masse sombre qui ne demandait qu'à engloutir les imprudents qui s'en approchait. Une fois sous le couvert des arbres, Il continua sa route jusque une clairière non loin, traversée par une faible cours d'eau. Un lieu grand, espacé, et laissant une vue de tout les cotés. Idéal pour relâcher un peu sa garde sur ces terres dangereuses. Et toujours déserte. Quand il fut sur place, il sortit la lourde lame de son fourreau. Un cimeterre était déjà une arme redoutable en combat rapprochée : La lame courbée permettait de glisser sur les armures, là ou une épée classique se figerait. Mais en plus, celui ci était aussi long qu'une claymore humaine, voir un peu plus, car adaptée à la taille du saurien. 


Il en profita donc pour s’entraîner un peu. La cour d'entrainement était certes très bien, il s'y entraînait régulièrement d'ailleurs, mais parfois, le faire à l'extérieur était sympathique aussi. Après avoir fait quelques passes et moulinets avec sa lame, il révisa les coups qu'on lui avait apprit durant toute sa jeunesse, que ce soit les techniques de combat sauriennes, ou celle que les instructeurs de cette île lui avaient enseignées. Il enchaîna les mouvements, variant la vitesse comme il le voulait en dosant sa force. Il continua une bonne heure ainsi, toutefois attentif à ce qui l'entourait. Ce qui lui permit d'entendre alors un craquement de brindilles non loin. Créature sournoise ? Animal de passage ? Un habitant de la forteresse ? Il dégagea sa lame du tronc ou il venait de la planter, dans un mouvement vif, et se retourna pour faire face à la source du bruit.

"Shh...Qui est là ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un peu de calme [Pv Caerys]   Jeu 13 Juin - 17:11


 Un après l'autre, les fruits dans l'assiette de la princesse impériale disparaissaient. Elle mangeait tranquillement, sans se soucier des gens qui arrivaient d'un sens et de l'autre. Quelques fois, ceux-ci s'inclinaient devant elle lorsqu'elle daignait de relever la tête pour les regarder. Mais sans un sourire ni même un hochement de la tête, la jeune femme regagnait son assiette du regard et mangeait. Les gens devaient se sentir mal à l'aise et même comme un mieux que rien lorsqu'elle n'osait même pas leur adresser un hochement de la tête. Caerys finit enfin son assiette et calmement elle se lève pour se diriger vers la sortie. Elle a laissé son assiette sur la table. Quelqu'un allait s'en occuper. Ce n'est pas elle qui allait la porter aux cuisines. La jeune femme sortie de la salle et se dirige maintenant vers l'aile royale afin de regagner sa chambre. La princesse impériale ouvre son placart afin de prendre une tenue de cuir pour pouvoir sortir de la forteresse. Ses vêtements se résument souvent à trois choses: des vêtements de cuir, des vêtements fins et des robes extravageantes pour des sorties ou des occasions que son père trouvent. Mais c'est plutôt sa mère qui exige d'elle de telles tenues. La jeune femme s'habille, terminant par ses bottes noires et elle pose à sa taille sa dague et même son fouet. Ce n'est pas l'arme dont elle se sert le plus souvent mais elle l'aime bien. Rapide, efficace. Caerys décide d'attacher ses longs cheveux d'ébène. Se regardant dans une glace pendant quelques secondes, elle fait volteface et sort de sa chambre. Ses pas sur les dalles sont si légers qu'on ne le distingue qu'a peine. Les gens, pour la plupart, ne l'entendent pas venir. Mais on la ressent car plusieurs êtres dans la forteresse possèdent des pouvoirs magiques. Aussi incroyable, la princesse n'en possède pas. Mais personne n'est au courant sauf ses parents. Alors, Caerys fait comme si elle les cachait, même si elle n'en a pas. Elle s'est donc beaucoup entraînée au combat afin de masquer ce manque et elle se débrouille très bien. 

Caerys se dirige vers les portes qui mènent à l'extérieur de la forteresse. Les poussant, elle prend une grande inspiration afin de respirer l'air de dehors. La température était plutôt sèche. Haussant ses frêles épaules, la princesse quitte le seuil de la porte, descendant tranquillement les galets et se dirige vers la plage. Soudain, en plein milieu de sa trajectoire, elle s'arrête. Ses longs cheveux noirs comme le plumage des corbeaux, font mouvement vers l'avant pour masquer son visage. L'arrêt avait été si soudain. Les yeux rouges de la belle se dirigeaient vers l'océan mais soudainement, ils changèrent de direction pour se placer vers la forêt. Pourquoi ne pas changer un peu les habitudes? Caerys allait souvent vers la plage ces derniers temps. Une petite visite vers la forêt ne lui ferait sûrement pas de torts. Lorsqu'elle quitte ainsi la forteresse, c'est soit pour s'entraîner ou réfléchir toute seule sans avoir quelqu'un sur les épaules. Elle change donc complètement sa direction et se dirige vers la forêt. Elle ne lui fait pas peur. La princesse impériale pénètre dans cet endroit sombre et se dirige même vers une clairière qu'elle connaît bien. Durant certains moments de temps libre, la princesse s'était permis de visiter beaucoup d'endroits sur le continent noir sans toutefois se permettre de mettre sa vie en danger. Alors qu'elle est presque arrivée dans la clairière, elle entend un bruit. Puis soudainement une voix s'élève.

"Shh...Qui est là ?"

Ce ''Shh'' n'était pas vraiment humain. Visiblement intriguée, elle s'avance et fait ainsi honneur de sa présence. L'héritière s'avance vers l'inconnu et voit qu'il s'agit d'un homme, mais pas d'un humain. C'était l'une de ces créatures qu'elle avait déjà entendu parlé dans ses cours que lui donnait sa mère. L'impératrice lui avait alors dit qu'il s'agissait d'hommes-lézards. La jeune femme n'en avait jamais vue de ses propres yeux, jusqu'à aujourd'hui. Ils étaient plutôt fascinants même. Malgré son sang d'insecte, elle n'est pas comme ses semblables. On craint surtout la future impératrice car son comportement est tout simplement... imprévisible. Elle peut être douce, gentille mais si soudainement méchante, mesquine et sadique. Il ne faut jamais se fier à son visage. La belle ne sourit presque jamais, même seule sa mère l'a vue sourire une fois et même rire. Personne d'autres n'avaient vu quelque chose. Seul un petit sourire à peine perceptible se cache quelques fois sur son visage, mais sans plus.

- Je suis la princesse héritière. Tu t'entraînes dans cet endroit depuis longtemps?

Elle avait commencé par son titre, puisqu'elle ignorait si l'homme la reconnaissait. S'agissait-il là peut-être d'un guerrier, d'un futur chevalier? Caerys ne les connaît pas, alors inutile de dire qu'elle ignore qui se trouve devant elle. 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un peu de calme [Pv Caerys]   Ven 14 Juin - 17:56

Silvas avait déjà fait de forts mauvaises rencontres dans cette forêt, aussi se préparait-il à tout. Le bruit se rapprochait doucement, et il sentit bientôt l'odeur d'une humaine...Enfin, pas totalement humain. Il sentait aussi un peu l'insecte. Une hybride ? En voyant la jeune femme apparaître entre les arbres, il se redressa un peu et l'observa. Il lui semblait l'avoir déjà vu...Une personne importante de la forteresse oui. En détaillant ses traits et en voyant les yeux rouges sang, il reconnut enfin la princesse impériale, qu'il avait déjà aperçu de loin quelque fois. Elle confirma d'ailleurs cette hypothèse.

- Je suis la princesse héritière. Tu t'entraînes dans cet endroit depuis longtemps?

Il repose la pointe de son cimeterre au sol, ramena un bras contre son torse et s'inclina brièvement en baissant la tête. Ce genre de gestes, il avait dût vite les apprendre de lui même, à son arrivée sur l'île. Il redressa ensuite son regard vers la princesse. On lui avait souvent dit qu'elle était particulièrement imprévisible, et qu'elle pouvait passer du tout au tout en quelques secondes. Il n'avait jamais eu l'occasion de la rencontrer jusqu'ici, il verrait bien donc. 

"Majessstée" *Lâcha t-il dans un accent sifflant pour terminer son salut, avant de se redresser* "Je m’entraîne fréquemment ici depuis que je suis arrivé sur cette île, il y à maintenant plus d'une dizaine d'année. Cet endroit est calme, et assez reposant, un peu le contraire de la cours d'entrainement, sans vouloir être mauvais envers les inssstallations de la forteresse" 

Relevant sa longue lame, il la glissa dans l'imposant fourreau qui trônait sur son dos, dans un petit bruit métallique. Il revint ensuite à la princesse, posément. Partant du principe qu'elle ne devait sûrement pas le remettre, comme ils ne s'étaient jamais vu, il jugea bon de s'identifier.

"Peut être vous demandez vous qui je suis. Je suis un des futurs chevaliers de votre armée, Silvas Vaikne"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un peu de calme [Pv Caerys]   Ven 21 Juin - 4:32


Les choses, dans un sens, sont tellement différentes les une de les autres. La jeune femme a tant à connaître et pourtant elle en sait déjà beaucoup. Dans ce monde, il y a tant à découvrir que si on ne s'arrête que sur une chose, il se peut très bien qu'on en manque beaucoup d'autres. Le temps n'était pas le meilleur aujourd'hui, la princesse impériale avait lentement levé les yeux au ciel. Légèrement exaspérée, elle avait reposé ses yeux sur l'homme qui était devant elle. Ou devrait-elle penser à une créature? Elle n'en avait jamais rencontré et la jeune femme ignore bien comment traiter avec eux. Elle ignore s'ils se comportent bien en société dans la forteresse, s'il y a des problèmes, des tensions et tout cela. Les choses ne changent pas beaucoup avec les rencontres qu'elle fait. L'héritière ne rencontre pas beaucoup de gens qui osent lui tenir tête. Pour le moment, une personne y est arrivée. Et qui plus est, pour un affront encore plus spectaculaire, il n'a même pas un très haut titre dans la forteresse. Caerys n'a jamais rencontré beaucoup de gens qui ont une forte personnalité, quelqu'un qui tient à ses valeurs, à ses convictions. C'est donc le pourquoi qu'elle se sent parfois lasse de regarder les gens autour d'elle, sachant que soudainement cette personne allait être à ses pieds et faire tout ce qu'elle lui demande. Bien sûr, même si l'héritière aime bien les gens qui lui tiennent tête, il ne faut toutefois pas abuser. Si rien ne fait, elle va elle-même agir et la personne comprendra son erreur. Trop tard, hélas. Quelques fois, la jeune femme n'avait même pas à parler et on la reconnaissait - pour ceux qui ne lui ont jamais parlés -. Elle ressemble beaucoup à sa mère, l'Impératrice. Il ne faut toutefois pas oublier qu'elle a peut-être moins de pouvoir mais elle est certainement la future tête dirigeante de l'Empire et que tout le monde lui doit respect et obéissance dans cet endroit. Lorsqu'elle se nomma et en plus venait de dire son titre, l'homme-lézard abaissa lentement son arme lourde et mit son poing sur sa poitrine avant de faire une révérence. C'était une drôle de facon de faire, mais cela changeait bien des habitudes. Caerys n'était pas contre du tout. Aucun sourire ne s'affichait encore sur le visage de la belle. Celle-ci ne souriant pratiquement jamais. Pourquoi? Nul ne le sait, même pas elle-même. La princesse impériale s'est tout simplement dit qu'elle ne voyait pas l'intérêt de sourire lorsque rien ne la rend heureuse, joyeuse ou même un peu loufoque. Il faut vraiment qu'elle ressente une forte joie afin de pouvoir sourire et être presque morte de joie pour pouvoir rire.

"Je m’entraîne fréquemment ici depuis que je suis arrivé sur cette île, il y à maintenant plus d'une dizaine d'année. Cet endroit est calme, et assez reposant, un peu le contraire de la cours d'entrainement, sans vouloir être mauvais envers les inssstallations de la forteresse"

Depuis son arrivée? C'est plutôt rare qu'une personne ose venir dans cet endroit et surtout pour s'entraîner. Sortir de la forteresse est disons... à vos risques et périls. Si vous n'êtes pas quelqu'un d'important, vous risquez votre propre vie tous les jours lorsque vous posez le pied à l'extérieur même des grandes portes. Calmement, la jeune femme pivota un peu et jette son coup d'œil un peu plus loin. Elle apercoit un mouvement furtif du coin de son regard et elle devine que cela devait être un petit animal qui passait par ici. Ce qui est fort dommage avec le territoire d'Irianeth c'est qu'il n'y a presque plus rien en terme de beauté, de végétation et tout le reste. Peut-être qu'une fois impératrice, elle pourrait changer cela. Caerys a toujours pensé qu'un endroit plus accueillant pourrait faciliter la vie des autres et surtout éviter toute sorte de carnage, même entre les Tanieth. Oui comme son père elle souhaite la guerre et elle déteste Enkidiev. Mais vivre dans un endroit aussi terne et dévasté, ce n'est pas l'idéal selon elle. 

"Peut être vous demandez vous qui je suis. Je suis un des futurs chevaliers de votre armée, Silvas Vaikne"

Oui, elle se demandait bien qui il était puisqu'elle ne connaît pas tous les gens dans la forteresse et encore moins ces fameuses personnes qui feraient parties de l'Ordre d'Irianeth. Elle aurait voulu l'intégrer mais Caerys n'a aucun pouvoirs magiques - et cela personne ne le sait encore sauf ses parents -. Elle espère de tout son cœur qu'un jour un pouvoir fasse son apparition, même si ce n'est qu'un. Mais qu'au moins elle prouve qu'elle détient des pouvoirs magiques! Silvas? C'est un nom très unique mais elle ne le déteste pas. 

- Je comprends le besoin de changement, de solitude. Surtout pour les entraînements. J'ai suivis de rudes et longs cours de combat moi aussi. Je n'aimais pas m'entraîner dans la forteresse, je souhaitais toujours sortir à l'extérieur. Tout pour ne pas voir les quatres murs de chacune des pièces, des alcôves.

Puis, la princesse réfléchit à quelque chose que Silvas avait énoncé: quand il était arrivé sur cet île. Il n'était donc pas né sur Irianeth?

- Tu n'es pas né ici... Tu es né sur l'île des lézards ou ailleurs?

Caerys n'a jamais vraiment eu l'habitude de vouvoyer les gens. Sauf quelques fois, quand l'envie l'enchantait.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un peu de calme [Pv Caerys]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un peu de calme [Pv Caerys]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Finalement le calme est revenu.
» La fin d'une lecture calme [ Sue ]
» tout est calme, reposé....
» Un truc qui calme...
» Discussion calme entre ami... ou pas [PM]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Empire Noir. :: Irianeth. :: Forêt Noire.-
Sauter vers: