Coucou ! Suite au recensement effectué, le staff s'organise afin de faire le ménage et offrir une vague de rafraichissement au forum. N'hésitez pas en rp entre temps, nous reprendront les évènements là où nous en étions en continuant avec l'attribution lorsque tout sera au point !



 

Partagez | 
 

 Le collier disparut [ARCHIVE]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Le collier disparut [ARCHIVE]   Lun 10 Juin - 23:22

*Il doit surement être par ici *

À genoux sur le sol, Mélodie chercha dans un sac remplie de déchet. Les commerçants devaient la regarder étrangement, mais elle ne se préoccupait même pas de leurs commentaires. Elle venait de perdre quelque chose de précieux à ses yeux, et elle devait le retrouver à tout prix, sinon quoi ? Ses parents  ne seraient plus rattacher à elle. Peut-être qu’aux yeux des autres, cette idée était incompréhensible, mais pour la jeune femme, se collier lui faisait penser à ses parents, et il était devenu un porte-bonheur pour elle. Un objet de valeur qu’elle chérissait toute sa vie…

Cela faisait plus qu’une heure qu’elle cherchait dans tous les recoins, mais aucun indice ne la rapprochait de son collier perdu. C’était l’heure du dîner, et ses amis se demanderait où elle serait. Mais comment allez diner, sachant fort bien qu’elle n’a plus le pendentif ?  Elle avait un mal de ventre, mais pas à cause de la faim, mais bien à cause de la nervosité. Qu’est-ce qu’elle allait faire sans lui ? Et si quelqu’un le lui avait volé ? Qu’est-ce qu’elle deviendrait ?

Toutes ces questions, Mélodie les tournaient en boucle dans sa tête. Ses yeux s’embrumaient, et à force de se retenir pour pleurer, sa gorge brûlait. Elle ne pouvait tout simplement pas perdre la tête devant tous ces gens.  

*Je dois continuer à chercher, peut importe l’heure qu’il est *

En se relevant, elle frappa une inconnue ; une vieille personne que les gens décrivaient comme une sorcière. De longs cheveux blancs  attachée par un bandeau. Elle était habillée toute en noir avec une longue canne, qui lui servait appuie.

-Pardonnez-moi ! Je ne voulais pas vous basculez.

-Ce n’est pas grave ma chère enfant. Allez en paix !


Mélodie la trouvait étrange, mais trop occupée à chercher son collier, elle lui sourit avant de la laisser continuer son chemin.  Son cœur battait la chamade, elle devait à tout prix retrouver son collier. Oubliant vite sa rencontre avec la personne âgée, Mélodie retourna à son problème. Cela faisait maintenant un peu plus que 2hrs, et elle n’avait rien trouvée encore…

Désespérée, énervée et furieuse contre elle, Mélodie alla dans un recoin sombre où personne ne pouvait la voir. Se repliant sur elle-même, elle commença à laisser libre court à ses larmes : elle venait de perdre quelque chose d’aussi précieux que sa vie. Comment allait-elle dire ça à sa mère ? C’était le collier qu’elle lui avait offert avant son départ, elle ne pouvait le perdre maintenant, pas avant son adoubement de demain.  Peut-être l’avait-elle perdue, car elle n’était pas prête pour être un chevalier ? Qu’elle ne sera jamais prête, et qu’elle devrait abandonner tout de suite avant qu’il ne soit trop tard ? Ou est-il déjà trop tard ?

Elle s’ensuit ses larmes du revers de la main avant de prendre sa dague qu’elle cacha dans sa botte. C’était le seul objet qui lui restait de précieux.  Après plusieurs minutes à penser, elle se résigna à aller voir le roi d’Émeraude. Elle ne pouvait rien dire à ses amis, ils seraient surement déçus d’elle.  Mais, elle n’avait pas le choix, car se collier était le seul lien qu’elle avait avec ses parents,  et elle le portait depuis si longtemps… En se levant, elle fonçant sur une autre personne.  Quelqu’un l’avait vue ? Pourtant, elle s’était mit à un endroit hors de vue des commerçants.  En levant la tête, elle découvrit un de ses frères d’armes.

*Onn non ! Sa tombe mal … Pas maintenant … *

-Bonjour Malak, lui dit-elle d’une toute petite voix…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le collier disparut [ARCHIVE]   Jeu 13 Juin - 11:49

L'heure du repas... Sûrement l'un des meilleurs moments de la journée pour Malak ! Trois raisons pour cela : la nourriture, le vin, ses amis. Ils étaient en général tous présent pour ces quelques moments dans une journée et ils se racontaient leur journée, quelques blagues et écoutaient aussi les dernières rumeurs du Château et de ses environs. Sauf que pour ce soir, il manquer une personne à leur table. En effet, les sept futurs Chevaliers n'étaient que six pour ce repas et même si cela est déjà arriver qu'il manque des personnes comme Azer, ce n'était pas dans les habitudes de Mélodie. Malak laissa le temps à cette dernière d'arriver mais une fois qu'il eut finit son repas, il salua les autres Chevaliers et sortit de table pour aller retrouver Mélodie...

N'ayant pas la moindre idée de ou la jeune femme pouvait être, il sonda plusieurs endroit dans le Château et sentit un profond chagrin dans l'une des ailes du bâtiment. Sentant l'aura de sa sœur d'arme, il se rendit jusqu'à cette endroit. Le Chevalier n'était pas quelqu'un qui laisserait un ami dans la douleur et la tristesse et surtout, qu'était-il bien pu arriver à Mélodie pour la mettre dans tout ces états ?!

Il arriva finalement à quelques mètres d'elle lorsqu'elle se leva soudainement et tomba nez à nez avec Malak. Surpris de voir sa sœur d'arme dans cet état de profonde détresse, le Chevalier étant tout près d'elle saisit la main de la jeune femme pour la rassurer et de son autre main la serra contre lui pour lui montré qu'il était la pour la protéger. Il n'avait encore rien dit ni même répondu à la jeune femme, il savait qu'elle était gênée par cette situation et ne voulait pas brusquer les choses. En effet, c'était sûrement la première fois qu'il voyait Mélodie pleurer et ne put s'empêche de se demander si c'était déjà arriver par le passé ? La libérant enfin de son étreinte, le Chevalier regarda Mélodie dans ses yeux et lui adressa un premier sourire avant de prendre enfin la parole.


-Et bien... Que t'arrive-t-il ? Est-ce que je peux faire quelque chose pour toi ? Dit-il d'une voix calme et assurée.

Il attendrait les explications de la jeune femme afin de savoir s'il pouvait l'aider à quoi que ce soir et s'il en était capable, il ferait tout ce qu'il faudra pour elle. Après tout, c'était le devoir des Chevaliers d'aider les gens. Mais il était aussi un ami pour elle et c'était réciproque... Et quand un ami est dans le besoin, on fait tout ce qu'on peut pour l'aider.

D'ailleurs, il aurait très bien pu la sonder et violer son intimité pour savoir ce qui l'a chagriner, mais si elle ne voulait pas lui en parler il n'avait aucun droit d'agir ainsi avec elle. Alors il attendit de savoir si elle acceptait ou non son aide, ainsi qu'elle lui résume son problème grave visiblement, car c'était forcément important, au moins pour elle, pour qu'elle se mette à pleurer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le collier disparut [ARCHIVE]   Mer 19 Juin - 4:17

Pourquoi était-il arrivé au moment où elle pleurait ? Mélodie n’avait jamais aimée montrer ses larmes à qui que se soit, et moins à ses amis. Pas parce qu’elle croyait que c’était une faiblesse, mais parce qu’elle détestait avoir l’attention des autres sur elle.  C’était pour cette raison que personne ne la voyait dans cet état, elle préférait garder une carapace autour d’elle, et se défouler pendant les combats. Sinon,  Mélodie se libérait de se sentiment le soir avant de dormir. Pourtant, aujourd’hui, elle n’était pas capable de se retenir, elle avait essayée de toutes ses forces, mais l’inquiétude la rongeait trop de l’intérieur. Elle laissa Malak l’entouré de ses bras, et essayer de la consoler par un geste tendre, mais cela ne suffisait pas. LA seule chose qui pourrait soulager son chagrin était son précieux collier, mais elle ne croyait pas que son frère d’arme puisse le retrouver. Car elle-même ayant cherchée dans tous les recoins, elle n’avait retrouvée aucune trace de celui-ci…

Elle ne savait plus trop combien de temps qui c’était écoulé depuis que son ami lui avait proposé son aide, mais elle n’avait encore rien dit. Mélodie était encore entrain de se demander si elle pouvait lui dire son problème ou non. Il était peut-être une personne avec qui elle avait grandit pendant presque  toute sa vie, mais il pourrait trouver qu’elle en mettait beaucoup pour un collier perdu, qui n’avait rien de spécial. Pourtant, pour les yeux de la jeune fille, il était précieux, et savoir que Malak pourrait la blesser si elle lui avouait son problème, la mettait mal à l’aise. D’un autre coté, Mélodie savait très bien que Malak n’était pas du genre à rire de ses amis, il était plutôt à les aider pour qu’ils se sentent mieux.  Il aimait aider les gens autant qu’elle, mais cela ne la rassura tout de même pas…Mais qu’est-ce qu’elle devait faire ? Elle devait lui faire confiance, non ? Ce n’était quand même pas un inconnu, et ils étaient proche tout les deux. Mélodie recula de quelques pas avant de se mordiller la lèvre comme chaque fois qu’elle était contrariée. Les yeux baissés sur le sol, elle essuya une dernière fois ses larmes avant de prendre la parole.
-Tu me promets de ne pas rire Malack ?


Elle était contrariée puisque c’était une des premières fois qu’elle allait parler d’elle-même. Rare où sont les fois que Mélodie se faisait aider pour un problème personnel. Jouant avec ses mains, elle regardait son frère d’arme de ses yeux embrouillés :

-Tu sais que je porte un collier en forme de dauphin depuis que je suis toute petite n’est-ce pas ? Eh bien… Je l’ai perdue…

* Voilà, il va commencer à rire de moi * pensant-elle, et avant de se décourager une nouvelle fois à ne pas parler, elle reprit, en vitesse, la parole. Cette fois-ci avec plus d’assurance dans la voix.

- Ce collier est aussi précieux que ma vie. Il est devenu pour moi une chose à lequel je m’identifie… Ma mère me l’a offert avant de devoir partir pour Émeraude à l’âge de 5 ans. Elle m’a dit que tant que je l’aurai, il serait un lien qui nous unissait elle, mon père et moi…

La voix de Mélodie recommença à trembler. Dès sa dernière phrase, tout le courage qu’elle avait prit pour parler à Malak venait de disparaître.  Elle sentait ses jambes trembler, et elle dû se rassoir sur le banc pour ne pas tomber.

-Malak… Ce collier est tout pour moi…

La tête entre les mains, elle avait dit cette phrase à voix basse, et elle ne savait même pas si ce dernier l’avait attendue. Les larmes avaient recommencées à couler sur les joues de Mélodie, qui ne savait plus du tout quoi faire. Demain était la grande journée, et pourtant cet évènement qui devait être important pour tout les futurs chevaliers, Mélodie n’y pensait même pas… Elle devrait être contente et fébrile, mais le collier prenait toute sa place dans ses pensées. Et dire que Malak était prise avec elle. Il aurait dû  s’occuper à se préparer pour demain plutôt que de se préoccuper de son amie… En tout ca, c’était comme ça que Mélodie pensait en ce moment.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le collier disparut [ARCHIVE]   Mer 19 Juin - 13:07

C'est lorsque la jeune femme lui demanda de faire la promesse de ne pas rire que le Chevalier eut justement un léger sourire en coin et il hocha simple de la tête pour montrer qu'il était d'accord et qu'il ne se moquerait pas d'elle.

Et lorsque Mélodie raconta son histoire à Malak, celui-ci ne broncha pas. En effet, il resta la face à elle et son visage était impassible, neutre, comme s'il attendait encore d'avantage de détails. Mais il en savait déjà assez et comprenait bien la peine que devait ressentir son amie. C'est vrai que lui il n'avait pas d'objet fétiche, ou même un objet auquel il tenait énormément comme Mélodie tien à son collier, mais il pouvait ressentir la peine de la jeune femme de la ou il était et étant sensible, cette tristesse le touché lui aussi.

Le Chevalier regarda Mélodie s’asseoir pour ne pas succomber à la pression qu’exiger sur elle ces mots qu'elle venait de lui annoncer. Compréhensif, Malak s'avança à son tour de quelques pas vers elle et d'un geste qui se voulait amical, lui releva la tête avant de s'agenouiller face à elle et d'un sourire, il prit la parole.


-Je sais... Enfin, je comprends. On va le retrouver ton collier, continue d'y croire et dés qu'on se relève on le cherchera ensemble ! Mais avant d'y aller, je pense que tu devrait faire le vide dans tes pensées...

Il arrêta de parler, pour laisser le temps à la femme Chevalier de suivre ses conseils puis reprit la parole avec une voix calme, mais pleine de détermination.

-Tu dois comprendre une chose je pense. Lorsque ta mère t'a donné ce collier, elle ne savait pas quand elle pourrait te revoir, ni même si aller te revoir un jour. Mais je doute fort qu'elle à voulu te le donner pour que tu en sois indépendante car même si on échoue aujourd'hui, tu n'oubliera jamais ta mère, ni ton père. Et ceci même si tu n'as plus ton collier. Je comprends parfaitement que tu tienne beaucoup à lui mais je veux juste te dire que... Tu n'as besoin de personne, ni quoi que ce soit, pour garder le lien qui t'unit avec tes parents. Et puis si jamais un jour tu sens que ce lien diminue, même avec ton collier... Tu n'auras qu'a venir me voir et je serais la pour t'accompagner jusqu'à eux et ainsi tu pourra te ressourcer auprès d'eux puisque maintenant que nous allons être adoubés, nous allons avoir plus de liberté, même si nous aurons aussi d'autres contraintes... Aller, viens maintenant, ton collier à déjà trop attendu ton retour... Dit-moi ou nous devons chercher, car je suppose que tu as déjà beaucoup chercher avant mon arriver déjà !

Le Chevalier marqua un temps d'arrêt pour être sur que ses paroles pénètrent bien dans l'esprit de Mélodie puis se releva enfin et il tendit une main vers elle en silence, attendant qu'elle se sente prête pour la saisir et qu'elle montre sa détermination pour retrouver ce qui lui était si chère pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le collier disparut [ARCHIVE]   Sam 22 Juin - 1:30

Mélodie écouta sagement les paroles de son ami, et essaya de faire le vide dans sa tête. Devant elle, Malak voulait se faire rassurant pour l’encourager à rester forte.  Pourtant, les pensées de la future chevalière se tournaient toujours vers son collier. Car même si son ami dit vrai, Mélodie avait toujours adhéré au principe que l’objet était le seul lien avec ses parents.  Elle rebaissa ses yeux bleu sur ses genoux, n’ayant plus le courage de regarder son ami en face. La jeune femme essayait, tant bien que mal, de calmer ses sanglots, mais cela restait très difficile. Pour elle, perdre son coller était un signe qu’elle n’était pas prête pour devenir se qu’elle voulait être depuis toujours.  Ne voulant le dire à Malak, elle garda le silence : elle ne voulait pas qu’il soit déçu d’elle. Elle ne voulait pas qu’il pense qu’elle abandonnait son rêve juste pour cet objet. Depuis toute petite, qu’il était là pour elle comme tout les autres d’ailleurs, mais Mélodie ne voulait pas leur faire du mal en leur annonça la mauvaise nouvelle…

Puis, Malak reprit la parole, croyant qu’elle avait fait le vide. La jeune femme releva peu à peu la tête vers lui. Alors, il serait prêt à aller jusqu’à dans son royaume de naissance pour elle ? Un petit sourire naquit sur le visage de la jeune femme. Son tout premier sourire de la journée.  Elle savait qu’elle pouvait compter sur ses amis pour n’importe quelle situation, mais jusqu’à là ?  Mélodie soupira, et hésitante comme si elle ne croyait plus qu’ils pouvaient retrouver son coller, elle prit la main de malak.  



-Tu crois qu’on y arrivera ?

Après quoi, elle pensa à tout les endroits qu’elle avait cherchée jusqu’à maintenant.  Elle en compta trois en tout. Trois endroits où elle avait cherchée pendant toute la journée, de peine et de misère. Et malgré tout ses efforts, elle n’avait que récolté la fatigue, le découragement et la tristesse.
-J’ai été à trois places différentes. Ne sachant ou je l’ai perdue, et dès que j’ai remarquée sa disparition dans la cour, j’ai commencée ma recherche à cet endroit. Sinon, ne voyant aucune trace de ce dernier, j’ai été dans ma chambre, mais je n’ai rien trouvée non plus. Puis, j’ai été dans la cuisine. J’ai fait un tour ce matin pour me chercher une pomme, mais il n’y avait rien. Même les personnes à qui j’ai demandée de l’aide ne l’a pas vue… Je me suis dit que je l’avais surement perdue dans la cour, donc j’y aie retournée, mais voilà… Comme tu as pu remarquer, je ne l’ai pas trouvée…
Mélodie avait fait un petit conte rendu à son ami pour qu’il analyse où elle aurait pu le perdre. Pour Mélodie, c’était les seuls endroits qu’elle avait visités au cours de la journée à moins qu’avec son stress, elle aurait oublié un endroit. 



-Malak… Je ne crois vraiment pas…Qu’on pourra le retrouver… lui dit-elle découragée.

Ils avaient marchés pendant un long moment, et Mélodie croyait de plus en plus qu’elle ne le retrouva plus. Par contre, dans ses pensées, elle tourna les phrases de malak en boucle dans sa tête : Tu n'as besoin de personne, ni quoi que ce soit, pour garder le lien qui t'unit avec tes parents. Et puis si jamais un jour tu sens que ce lien diminue, même avec ton collier... Tu n'auras qu'a venir me voir et je serais la pour t'accompagner jusqu'à eux. Et s’il avait raison, peut-être que c’était vrai qu’elle n’avait pas besoin de se collier… Elle essaya d’être convaincante  en tournant les paroles de son ami  , mais cela était très difficile pour elle. Elle croyait toujours que la disparition de son collier était un signe pour son adoubement…



( je vais mettres les couleurs plus tard  :) )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le collier disparut [ARCHIVE]   Jeu 27 Juin - 16:29

Malak garda la main le temps que son amie lui explique ou elle avait déjà chercher après son collier. Il visualisa lui même ces endroits dans sa tête avant de lâcher la main de la jeune femme et une fois prêt, il lui propose de faire d'abord un deuxième tour de recherche dans sa chambre et l'aide des Chevalier plus globalement. A la fin de leur recherche dans cette partie du château, Malak avait bien senti la perte de confiance de son amie et le fait qu'elle disent elle même qu'elle ne croyait pas vraiment qu'ils arriveraient à le retrouver aurait pu aussi convaincre le jeune Chevalier blond.

Néanmoins, il savait que le collier de Mélodie était par ici, quelque part dans le château et peut-être même tout près d'eux... Il transmit donc une vague d'apaisement à son amie dans l'espoir de la réconforter puisque à ce moment précis, même les mots n'auraient pu avoir cette effet que procure leur magie. Et pour rendre sa vague plus convaincante, il se persuader lui même mentalement qu'il réussirait à aider Mélodie. Mais la question qu'il se demandait surtout, c'était ou chercher à présent ? Ils avaient retracer le même chemin qu'avait emprunter la jeune femme depuis son réveil et malgré cela, toujours aucune trace de son collier.

De retour dans la cour du château, c'est un homme vêtu d'une tunique noir de crasse et arrachée à plusieurs endroit qui attira le regard de Malak. En effet, il était assez rare de croiser des pauvres dans la cour puisqu'ils étaient mal vu au sein de la noblesse. Mais devant cette homme était amassé plusieurs personnes, sans les compter ils devaient être cinq à sept devant lui à regarder quelques choses sur le sol. Curieux et sans trop penser qu'aller voir cet homme aiderait nos deux futurs Chevaliers dans leur quête, Malak s'avança d'un pas rapide vers l'homme et une fois arriver au même niveau que les autres personnes, il comprit que l'homme était ici pour vendre des objets qu'il avait fabriqué artisanalement... Tous étaient en effet dans des matériaux qui étaient à la porté de tous , comme des sculptures en bois et il fallait reconnaître que l'homme était doué de ces mains. Mais c'est l'objet le plus proche du sculpteur qui força Malak à écarquiller ses yeux : le collier de Mélodie n'était qu'a à peine un mètre de lui !

Il se tourna et constata que Mélodie était resté en retrait, ce qui lui laisser le temps de réfléchir à la situation. Cet homme devait sûrement être tombé sur le collier dans la cour en installant son drap avec son travail fait à la main et il avait du comprendre qu'il pourrait en tirer un meilleur prix que n'importe quel autre de ses créations.


-A combien est le jolie collier la ?
Dit un homme à la voix grave et agressive qui sortit Malak de sa réflexion et qui écouta donc avec attention la réponse du vendeur. En effet, les allures de pauvre de l'homme avait touché le futur Chevalier et il avait l'intention de mettre le prix qu'il faudrait pour récupérer le bien de son amie. Même si certain considère cet acte comme du vol, il ne pouvait pas punir un homme qui essayer juste de gagner un peu d'argent et à qui le hasard lui avait fait retrouver le collier. Et c'était aussi une manière caché de remercier l'homme pour avoir retrouvé malgré lui le collier de son amie.

-Ton prix sera le mien... Mais sache que ce collier est un objet de valeur qui... Qui à était fabriqué pour la famille Royale d’Émeraude ! Mais la Princesse étant capricieuse à refusé et... Voila ou ils se retrouvent à présent.

Malak savait bien que le vendeur raconté ce mensonge pour faire vendre son produit et avoir une plus grande somme d'argent et cela aurait pu marché sur quelqu'un de plus naïf, mais son client ne sortit que quelques pièces et commença à s'emparer du collier après que le vendeur eut affiché une expression déçu. Mais d'un geste rapide, Malak saisit le poignet de l'homme avant que ses doigts boudinés aient saisit leur proie. Il regarda un instant l'homme en question et prit la parole :

-Désolé mais... Ce collier m'intéresse aussi et je vais d'ailleurs payer le double de ce que vous venez de proposé, puisqu'il revient au plus offrant.

Malak aperçut de suite dans le regard de l'autre homme qu'il aller s'énerver et lorsqu'il commença à poser sa main sur une petite épée suspendu à sa ceinture, Malak ajouta alors :

-Je ne ferais pas ça à votre place... Vous savez le châtiment qu'on réserve aux gens comme vous qui ose s'en prendre à un membre de l'Ordre d’Émeraude ? Bien, alors éloignez votre main de l'arme et on évitera ainsi des blessures inutiles et puis... Je ne voudrais pas avoir à vous humilier devant tout le monde.

Malak jeta un regard tout autour de lui puis s'adressa au vendeur en lui donnant le prix convenu quelques instants auparavant :

-Merci, mais si ce collier revient en votre possession je ne serais pas aussi clément. Bonne journée à tous...

Et le jeune blondinet regarda une dernière fois l'homme qui avait faillit agresser un futur Chevalier avant de se détourner et de partir vers Mélodie, le collier soigneusement dissimulé dans sa main droite.

-Désolé... Ma curiosité devait-être satisfaite et... Oh, j'allais oublier...

Il sortit de sa poche son poing fermé et de son autre main il attrapa l'une des mains de Mélodie qu'il conduit jusqu'à la sienne. Une fois en place, Malak posa son poing au dessus de la main de son amie et y déposa le fameux collier en forme de dauphin avec un large sourire sur son visage...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le collier disparut [ARCHIVE]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le collier disparut [ARCHIVE]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» UN archive captures horrors and heroism of Haitian quake
» Collier de Nouilles | Le collier qui paaarle. ♫ | KIT À FAIRE D'ICI LE 30 JUIN |
» « Collier de fleurs », c’est mignon ! [PV Sora]
» Archive ranking
» John Collier (1850 -1934)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Enkidiev. :: Royaume Émeraude. :: Château. :: Cour du Château.-
Sauter vers: