Coucou ! Suite au recensement effectué, le staff s'organise afin de faire le ménage et offrir une vague de rafraichissement au forum. N'hésitez pas en rp entre temps, nous reprendront les évènements là où nous en étions en continuant avec l'attribution lorsque tout sera au point !



 

Partagez | 
 

 Qui va l... Oh, désolé! [Caerys][M pour Mature]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Immehur

avatar

Masculin
Nombre de messages : 283
Localisation : Irianeth
Rôle du Personnage : Guerrier Noir; Seccyeth; Commandant Suprême d'Irianeth
Race : Hybride (Père Insecte-Humain, Mère Elfe)
Allégence à : La Famille Impériale; L'Empire; Ses Convictions
Points : 443
Date d'inscription : 07/10/2010

MessageSujet: Qui va l... Oh, désolé! [Caerys][M pour Mature]   Mar 4 Juin - 22:35

Le soleil perçait à peine l'horizon lorsque le guerrier reprit conscience, chose qu'il fit lentement. Il commença par ouvrir les yeux, un mal de tête le prenant à l'arrière et au devant de son crâne. Aux dernières nouvelles, il était dans le cachot d'Émeraude, sur Enkidiev. Ce cachot était sombre et le plancher y était dur. Là, la lumière du soleil levant pénétrait dans la salle aisément, laissant voir les quelques décorations, mais surtout le grand lit dans lequel était le Seccyeth. Bien trop confortable pour être celui d'un prisonnier, bien trop familier aussi. Tout cela n'aurait été qu'un rêve? Une illusion? Question de s'en assurer, l'hybride glissa sa main sous les couverture afin de s'assurer de la présence entière de son héritage. Il soupira, soulagé, mais jeta aussi un coup d’œil pour être bien sûr. Il était complet, ce mauvais épisode de sa fin, fort étrange d'ailleurs, n'était qu'un rêve. Sangre, le futur Chevalier d'Irianeth, n'était donc pas un traître. Pas encore, pensa le Commandant. Il ne pouvait s'empêcher d'avoir du ressentiment envers les gamins qui servirait de tête de lance à l'Empire. Créer cette Ordre Noir était une erreur.

Enfin, après son rêve, il avait besoin d'un remontant. Se levant du lit sans prendre la peine de se vêtir, Immehur alla directement à un petit meuble qu'il gardait "chez lui". Ce petit meuble, au porte d'armoire, lui servait en cas de besoin... alcoolisé. Il agrippa la première bouteille sur le bord et se rendit sur son énorme balcon. Son balcon était énorme, non pas parce qu'il avait une position prestigieuse au sein de l'Empire, mais plutôt par nécessité. Sans accordé un regard au lézard géant qui dormait non loin, le Seccyeth observa le levé du soleil, avalant quelques gorgée de rhum le long du processus.

Une fois l'astre du jour à une hauteur acceptable et la bouteille au tier vidée, notre homme retourna à l'intérieur pour ranger la potion et se vêtir. Il ne cessait de repenser à son rêve où les gens parlait d'une Prophétie. Il ne savait qu'à peine ce qu'était une Prophétie, alors y rêver créait beaucoup de question dans son esprit. Aussi, il n'arrivait pas à ignorer le fait qu'il avait imaginer Sangre comme un saoulard imbécile et un traître. Plutôt que de remâcher cela toute la journée, il se dit qu'il ferait mieux de faire un tour de patrouille aérienne. C'est donc après un déjeuner de viande cru et de poisson qu'il alla réveiller Nefereth, son dragon noir.


***

Le soleil maintenant pratiquement derrière les montagnes, Immehur revenait à une altitude plus vivable, où les oiseaux ose encore s'aventurer.  Il revenait vers le continent d'Irianeth après s'être assuré que rien ne menaçait à l'horizon. Ce fut une patrouille bien inutile sur le coup, mais le jour où il ne le ferait pas et qu'une attaque aurait lieu, il serait le seul à être blâmé. Une autre fois, il aurait pu envoyer uniquement son dragon, ou relayer la tâche à... Non, en fait, personne ou presque avait la capacité de faire une telle surveillance par la voix des airs, surtout pas aussi étendu que le pouvait l'énorme dragon mâle. Bon, seul ce spécimen pouvait le faire, mais il pouvait le faire seul. L'hybride appréciait parfois la solitude et le froid des hautes altitudes. Puis, ses yeux d'elfes lui permettaient de voir plus loin que d'autres. Pas aussi bien que le prédateur sous ses fesses, mais quand même. C'est pour cette raison qu'il remarqua la silhouette solitaire sur la plage. À cette distance, il ne pouvait pas savoir qui c'était. La curiosité prenant le dessus, il ordonna à sa monture de descendre pour voir, et ce en vitesse. Si cet être était une menace, il était de son devoir de éradiquer.

Nefereth replia ses puissantes ailes contre son corps et aligna sa queue de manière à piquer vers la mer, à plusieurs mètres de la berge. L'eau se rapprocha très rapidement, la friction de l'air si importante que le Seccyeth devait s'accrocher fermement aux piquants du reptiles ailés pour ne pas tomber. À la manière d'un oiseau de proie, l'énorme bête déploya ses ailes habilement pour freiner sa chut quelques mètres avant de frapper l'eau et bifurqua du coup vers la plage, passant au dessus de la silhouette solitaire. Il s'écrasa plus loin sur les galet, encrant ses serres dans le sol et creusant des sillons profonds. Un tel atterrissage était spectaculaire, brutal. Le bête était capable de faire bien plus gracieuse, mais la demande de son maître était "rapide". Ce dernier descendit d'ailleurs d'un bon et avança d'un pas rapide vers l'inconnu, dégainant sa claymore et la pointant dans le dos de l'autre lorsqu'il ne fut plus qu'à quelques pas.


- Qui êtes-vous et que faites-vous sur cette plage?

Le ton du Commandant était autoritaire, ferme, mais étrangement chaud. Son sang elfique l'avait doté d'une voix grave mais mélodieuse, une voix que l'ont avait envie d'écouter. Sa question avait donc une pointe d'agressivité, mais en creusant beaucoup, on pouvait entendre le ton chaleureux d'un homme simple.


Dernière édition par Immehur le Dim 30 Juin - 18:49, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Qui va l... Oh, désolé! [Caerys][M pour Mature]   Mer 5 Juin - 4:26

La solitude est souvent quelque chose qu'elle apprécie, mais quelques fois, la belle aime recevoir de la compagnie. Caerys est l'une des femmes le plus crainte du continent noir pour deux principales raisons: la première, c'est qu'elle est la prochaine impératrice à monter sur le trône lorsque son père acceptera de le lui léguer. La deuxième, c'est qu'on ne sait jamais ce qui va se passer. La digne héritière peut être une jeune femme modèle, gentille... et se retrouver être sadique, malveillante et sans pitié. Ses envies ne sont jamais les mêmes. Caerys s'est levée tard en cette journée, n'ayant aucune envie particulière. La princesse s'est donc purifiée, habillée et elle s'est ensuite dirigée vers les cuisines pour pouvoir manger. Son ventre criait famine et lui causait même des crampes. La princesse héritière demandait alors qu'on lui serve une assiette de fruits, de viandes sèches et de l'eau. Lorsque son assiette fut devant elle, elle se mît à manger lentement pour éviter d'avoir d'affreux maux de ventre, ne supportant pas de manger rapidement lorsqu'elle a trop faim. Repue, elle repousse son assiette et se lève. Elle replace la chaise calmement et quitte silencieusement la grande pièce. On pourrait presque entendre une mouche volée.

Durant son début d'après-midi, la jeune femme avait décidé d'aller lire. Mais elle n'a pas choisit n'importe quel livre. Elle a choisit un livre sur les créatures de ce monde. Et lentement, elle feuillette. Et tombe sur une page où il est question de cheval-dragon, comme celui que son père lui avait offert. C'était un cadeau en digne signe de félicitations car elle avait complété ses cours de défenses et d'attaques avec soins, précisions et elle s'en était très bien sortie. Elle en était l'une des meilleures. La plupart des gens ne prennent que la magie pour acquit. Celle-ci, avec une très bonne intelligence ainsi que de la stratégie, ne pouvait servir à rien. Il suffit de trouver les bons moyens. Caerys resta plus de deux heures en train de lire son livre lorsque ses yeux, trop fatigués de suivre les mots l'un après les autres, lui brûlèrent. L'héritière fermait donc son livre d'un coup sec et se redressait, laissant le livre là où elle s'était assise. Quelqu'un allait s'en occuper. Ce n'était pas son travail. Quelques fois, elle se sent si lasse des choses qu'elle ne veut rien faire. La fille de l'Empereur se dirigea donc vers les portes de la forteresse qu'elle franchit d'un pas lent, monotone. Elle était ennuyée car elle n'avait rien à faire aujourd'hui. Un conseiller n'était même pas venu la voir pour lui donner quelques directives. Ni même sa mère. Son père, il ne faut tout de même pas rêver. L'empereur noir lui-même est tout de même mieux occupé que de venir voir sa fille pour une simple question de directives! Soupirant, elle dévale lentement les galets.

Caerys choisit la plage. Ses longs cheveux noirs comme les ténèbres flottent tranquillement au milieu de son dos. Ses yeux d'un rouge aniline contrastent merveilleusement bien avec le noir corbeau de ses cheveux et sa peau d'un blanc cassé. La princesse héritière d'Irianeth est une belle jeune femme, mais elle ne passe pas des heures devant une glace. Elle peut se salir les mains dans la boue, ou même y plonger totalement son corps. Elle ne s'en plaint pas. Elle se casse un ongle? Tant pis, ca repousse. Sourire en coin, la jeune femme continue de marcher alors qu'elle se rend sur la plage. Voûtant le dos vers l'avant, Caerys se penche pour enlever ses bottes et se met pieds nus dans le sable. Un léger vent se lève, faisant virevolter ses longs cheveux noirs d'ivoire un peu dans toutes les directions.

Soudain, un bruit sourd attira l'attention de la belle et elle pencha la tête vers l'avant. Une énorme masse ténébreuse venait de lui passer par-dessus la tête. Immédiatement, elle dégainait une dague, prête à se défendre. Mais qui serait assez idiot pour affronter l'héritière de l'empereur? Les bâtards, on s'en fiche, ils ne valent rien. Ce ne sont que des expériences. Elle regarde le dragon atterrir, planter ses serres affreusement longues et pointues, dans le sol. Enfin, ce n'était sûrement qu'un dragon solitaire qui revenait d'une expédition. Ou une expérience des seccyeth? Elle l'ignore. La princesse impériale fit alors volteface pour recommencer à marcher, enfonçant ses pieds nus dans le sable de la plage. Quand soudainement, elle sentit l'air devenir lourde. Une tension était devenue palpable.


- Qui êtes-vous et que faites-vous sur cette plage?

Finalement, le dragon n'était pas seul. Tournant un peu la tête, Caerys vit quelque chose briller grâce à sa vision périphérique, qui permettait à tous les êtres normaux de pouvoir voir à 180 degrés autour d'eux dans des angles normaux. La jeune femme perçoit alors une lame, une grosse lame d'ailleurs. Caerys se retournait alors calmement, ses longs cheveux noirs suivant ses mouvements. L'homme en face d'elle était plutôt grand, contrairement à elle. Toutefois, même si la digne héritière ne paraît pas très forte, elle pourrait mettre un homme comme lui au sol. Elle planta alors ses yeux rouges dans les tiens.

- Lorsque cette plage vous appartient, ou sera vôtre dans peu de temps, vous vous y promenez comme bon vous semble et quand vous voulez. Vous ne me reconnaissez donc pas? demanda-t-elle.

Caerys ressemblait beaucoup à sa mère, l'Impératrice d'Irianeth. Ses traits fins, féminins, étaient tirés d'elle. Mais sa carrure plus prononcée, sa force génétique, provenaient de son père. La princesse était d'un calme déconcertant même si un homme du continent la menaçait de son arme et ne savait même pas qui elle était. N'était-ce pas une drôle de situation? Si elle l'aurait voulu, la belle aurait pu l'envoyer se faire décapiter, lui et son dragon. Mais sa clémence était bien grande aujourd'hui. Caerys prit sa dague et la rengaina dans son fourreau, laissant leur conversation sur un simple bruit de fermeture lorsque l'arme ne montre plus sa lame. Maintenant, notre héritière n'attend plus qu'une chose: qu'il parle.


Dernière édition par Caerys le Ven 7 Juin - 2:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Immehur

avatar

Masculin
Nombre de messages : 283
Localisation : Irianeth
Rôle du Personnage : Guerrier Noir; Seccyeth; Commandant Suprême d'Irianeth
Race : Hybride (Père Insecte-Humain, Mère Elfe)
Allégence à : La Famille Impériale; L'Empire; Ses Convictions
Points : 443
Date d'inscription : 07/10/2010

MessageSujet: Re: Qui va l... Oh, désolé! [Caerys][M pour Mature]   Jeu 6 Juin - 23:00

Jusque là, Immehur n'avait pas remarquer la taille de l'inconnu devant lui. Dans la fraction de seconde avant que la princesse ne se retourne, il réalisa que c'était une femme vue à quel point elle semblait frêle. Cette information même était surprenante, mais le pire vint après. La vrai surprise fut l'identité de la femme. En se retournant, l'héritière impériale s'adressa au guerrier, répondant à l'interrogation sans se faire prier. N'eut-elle finit que déjà le Seccyeth abaissait son arme les yeux exorbités. Lorsqu'elle fut enfin face à lui, il planta la claymore dans le sol à côté avant de mettre un genou à terre, la tête basse. De plus d'une tête au dessus de la jeune femme, le Commandant des Armées Noires était maintenant un peu plus petit qu'elle. Toujours en regardant le sol, il répondit à la question qu'on lui avait posé, pesant ses mots avec le plus de délicatesse possible.

- Princesse... il cherche ses mots. Il n'est pas aisé de demander pardon à la fille de l'Empereur. Veuillez me pardonner, je n'ai pas réfléchi en voyant une silhouette solitaire sur la plage. Mon devoir exige que je protège l'Empire. Auriez-vous été un ennemi, il serait accompli. Si cela n'avait été de ma hâte par contre je n'aurais pas menacer ainsi l'Héritière d'Irianeth de mon arme. Je...

Le chevaucheur de Dragon prit une pause, sachant très bien que ses prochaines paroles pourraient lui être d'avantages dangereuses que le geste même d'avoir menacé Caerys de sa lame.

- Que puis-je faire pour me faire pardonner, Altesse. Je sers déjà l'Empire, et vos parents, aussi bien que je le peux. Cependant, si je pouvais faire quelque chose de plus, n'importe quoi... pour vous, je le ferai autant que possible.

L'hybride n'avait toujours pas relevé la tête. Il avait déjà manqué de respect une fois à la princesse, il ne recommencerait pas de si tôt. Offrir ses services de cette manière... Immehur connaissait l'étendu des possibilités qu'impliquait sa proposition. Ce qu'il ne connaissait pas, c'était la personnalité de la princesse. Homme militaire, il n'avait que très peu passé de temps en compagnie de la jeune femme. L'Empereur lui était beaucoup plus familier, l'Impératrice aussi même. Il y avait bien le Maître d'Arme qui connaissait bien Caerys, mais l'hybride n'avait pas pour habitude de parler de n'importe quoi avec les membres de son armée. La réponse serait donc une nouvelle surprise. Cela pouvait être n'importe quoi de la simple faveur, à un ordre direct et peut-être... spécial? Enfin, il n'y avait qu'un façon de savoir, laisser la concernée répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Qui va l... Oh, désolé! [Caerys][M pour Mature]   Sam 8 Juin - 2:51

La princesse impériale s'était retournée, faisant face à un homme très grand, très massif. À la vue de l'arme qu'il tenait entre ses mains, la jeune femme avait déjà l'hypothèse qu'il s'agissait d'un guerrier, ou un homme qui avait beaucoup misé sur la musculation de son corps. Lentement, les yeux rouges de la demoiselle analysaient l'homme. En voyant ses yeux, Caerys n'eut pas de mal à discerner la surprise dans son regard. Lentement, il avait déjà commencé à abaisser son arme jusqu'à la planter dans le sol. Quelle ne fut pas sa surprise de voir son corps se pencher jusqu'à ce que ses genoux embrassent le sol et que sa tête se penche d'une facon où on pourrait croire qu'il se préparait à une exécution. Il n'était pas facile de se retrouver en face de l'héritière. Mais très peu de gens osaient lui tenir tête. Lorsque ses yeux ont tombés sur lui, Caerys avait cru qu'il lui tiendrait tête. Mais bien au contraire, il s'était abaissé pour s'agenouiller d'une facon singulière.

Il démarra ses paroles avec ''Princesse''. C'était certainement le surnom qu'on lui donne le plus souvent. Altesse, cela en était un autre. Ses yeux de carmin restaient collés contre la tête baissée de cette homme, attendant le reste de ses explications. Il s'excusait de l'avoir ainsi accueillit. La belle aurait refroidit bien assez tôt ses ardeurs s'il avait osé ne pas s'excuser d'une telle effronterie. S'il n'avait pas fait ce qu'il venait de faire et que cela aurait été un ennemi... est-ce que les choses se seraient passées de la même façon? La jeune femme l'ignorait. Caerys sait que personne ne veut voir sa tête tranchée, alors qui pourrait vraiment lui tenir tête? Cette simple réflexion lui fit légèrement hausser les épaules. La jeune femme reportait ensuite son attention sur le chevaucheur de dragon.


- Que puis-je faire pour me faire pardonner, Altesse. Je sers déjà l'Empire, et vos parents, aussi bien que je le peux. Cependant, si je pouvais faire quelque chose de plus, n'importe quoi... pour vous, je le ferai autant que possible.

N'importe quoi? Ce grand guerrier s'avancait sur un terrain dangereux. Si la princesse était d'humeur joueuse, elle pouvait se permettre de tirer beaucoup de cet homme. Cependant, elle était d'une humeur calme. Ni la violence ni même l'hypocrisie ne se trouvaient dans son cœur. Caerys étaient venue sur la plage afin de profiter du calme, de penser et surtout de pouvoir réfléchir à son poste d'impératrice qui viendrait peut-être dans un temps beaucoup plus proche qu'elle ne le pensait. Posant une main contre l'épaule de ce grand homme, elle laissa ses doigts glisser alors que ses pas s'avançaient. Elle allait maintenant derrière lui et ses ongles défilèrent pour ne passer que finement sur sa nuque. Elle retirait ensuite sa main et continuait de marcher de quelques pas en direction de l'océan.

- Vous pouvez vous relever. Vous savez, très peu de gens sur ce continent osent me tenir tête, car les leurs seraient certainement misent à prix. Cependant, sachez que je ne vous tiens pas rigueur de votre acte. Vous faîtes votre devoir. Je préfère voir un homme à son poste et faire ce qu'il doit faire que quelqu'un qui ne fait rien du tout et compromet la sécurité du continent.

Un petit sourire s'était alors incrusté sur le visage impassible de la princesse. L'héritière pose alors les yeux sur la grande bête plus loin. Son regard parut un instant intéressé par la présence de cette bête. Ce dragon a l'air féroce, mais il n'effrayait toutefois pas la demoiselle. La jeune femme posait de nouveau les yeux sur le seccyeth.

- Vous n'êtes pas seulement un chevaucheur de dragon, n'est-ce pas? Quel est votre nom?

C'étaient certainement les questions habituelles que les gens ne cessaient de demander mais la princesse n'avait pas vraiment d'autres choix. Le guerrier avait posé une lame contre elle mais elle ne lui en tenait aucune rigueur. Tout ce qu'elle souhaitait à présent c'était de savoir qui il était.
Revenir en haut Aller en bas
Immehur

avatar

Masculin
Nombre de messages : 283
Localisation : Irianeth
Rôle du Personnage : Guerrier Noir; Seccyeth; Commandant Suprême d'Irianeth
Race : Hybride (Père Insecte-Humain, Mère Elfe)
Allégence à : La Famille Impériale; L'Empire; Ses Convictions
Points : 443
Date d'inscription : 07/10/2010

MessageSujet: Re: Qui va l... Oh, désolé! [Caerys][M pour Mature]   Lun 10 Juin - 23:34

Le grand guerrier sentit tout son corps frissonner au contacte de la princesse. Peut-être était-ce parce qu'elle cachait des pouvoirs magiques ou peut-être parce que sa vie penchait légèrement dans la balance. Les doigts fins de Caerys glissèrent alors sur la nuque de l'hybride, ce dernier fermant les yeux pour ne pas trop démontré son léger inconfort. Un touché si tendre de la main de sa futur Impératrice, un touché aussi léger d'une femme qu'il n'avait pas le droit de désirer. Un contacte aussi doux, d'une femme qui n'était pas sa mère. C'était irréelle, on aurait presque dit un prédateur qui tente d'amadouer sa proie avant de planter ses crocs venimeux dans son cou. Heureusement pour le Seccyeth, cela n'arriva pas. Lorsqu'elle retira sa main, cela fut comme une libération, permettant à Immehur de se détendre.

Puis, alors qu'elle se dirigeait vers l'océan, faisant à nouveau dos au Commandant, elle lui adressa la parole. Sur la permission de la princesse, il se releva, se faisant momentanément violence pour ne pas laisser libre cours à son imagination pour déshabiller la jeune femme. Il réussit cependant à garder ses yeux contre le dos de la tête de Caerys, sans pour autant que la tentation du bas du dos soit effacée. D'ailleurs, heureusement que les yeux du géant restait haut, car bientôt la dame se retournait et lançait son regard sur le Dragon Noir plus loin derrière.

Nefereth, qui avait d'abord été tendu, semblait s'être calmé. Créature fier, il n'avait aucune envie de se prosterner face à l'héritière de l'Empire. Jamais un Dragon Mâle ne fait un tel geste, sauf devant meilleur que lui. Nefereth se prosternera devant Caerys le jour ou elle le vaincra en combat singulier. Ce jour ne devrait jamais arriver, mais s'il arrivait la bête trouverait la mort malgré tout.

Rapidement, elle reposa à nouveau ses yeux sur le Seccyeth, mais cette fois ce dernier pu soutenir le regard rouge de la femme avec ses propres yeux bleu spectral. Sans répondre à la demande initial d'Immehur, elle lança cependant une question respectueuse. Bien sûr, tout le monde sur le continent se devait de connaître l'identité de cette jeune femme. Il en était moins vrai de l'homme. N'importe quel guerrier noir pourrait vous le dire, mais pas n'importe qui. En dehors de l'armée, seul une poignée d'individu incluant le couple impérial connaissait vraiment le Seccyeth. Obligé, il s'éclaircit la gorge et se redressa un minimum.


- Je suis Immehur d'Irianeth, fils de Mercator d'Irianeth, Guerrier Noir et Seccyeth, dit-il en motionnant légèrement vers le Dragon derrière qui répondit d'un rugissement fier. Je suis aussi le Commandant Suprême des Armées Noires d'Irianeth, pour vous servir, termina-t-il avec une courte révérence.

Avec cette réponse factuelles, complète, il fallait simplement espérer que la princesse soit satisfaite. Après quoi, il ne resterait plus qu'à attendre une réponse quant à la demande de pardon. Caerys ne tiendrait peut-être pas rigueur à l'hybride, mais il serait tout de même sage d'exiger quelque chose de sa part afin de montrer l'exemple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Qui va l... Oh, désolé! [Caerys][M pour Mature]   Mar 11 Juin - 1:28

Tellement de choses à penser, pour rendre fiers ses parents. L'héritière se doit de connaître beaucoup de choses. Autant sur son continent que sur le continent ennemi. La jeune femme avait tant étudiée pendant son enfance, si fort, qu'elle avait fait plusieurs crises afin d'avoir quelques pauses. La jeune femme possède une grande intelligence, mais aussi elle était surtout excellente à aborder de nouvelles stratégies. Les combats, il y avait peut-être la force qui aide mais sans agilité et même de stratégies, le combat est certainement déjà perdu d'avance.

Caerys n'avait pas sentit la tension dans les muscles de l'homme qui se tenait agenouillé devant elle, qui, lentement, se retrouvait peu à peu derrière elle lorsque ses pas foulèrent un par un le sable de la plage. Ses longs cheveux noirs flottaient librement derrière son dos alors que ses yeux rouges s'étaient de nouveau posés sur le grand homme qui lui faisait face. Le dragon s'était incliné en direction de la princesse sans même que l'homme ne lui en donne l'ordre. Ses yeux rouges s'étaient lentement dirigés vers cette magnifique bête, puis, lentement, se retournaient sur l'homme.


- Je suis Immehur d'Irianeth, fils de Mercator d'Irianeth, Guerrier Noir et Seccyeth, le Commandant Suprême des Armées Noires d'Irianeth, pour vous servir.


Puis, s'en suivit d'une courte révérence. Une bourrasque s'engouffrait alors et fit virevolter de nouveau les cheveux de jais de la princesse dans tous les sens. Elle remit calmement ses cheveux derrière ses oreilles et tournait alors la tête vers l'océan. Caerys portait de fins vêtements dont la nature n'était plus à prouver. Les matériaux étaient les meilleurs et les plus fins qu'on pouvait rêver de posséder sur le terriroire d'Irianeth. Ses vêtements ressemblent en beaucoup de points aux vêtements jadois. La fine soie, le satin. Mais Caerys ne porte pas toujours de tels vêtements. La belle se vêtue quelques fois de d'autres sortes de vêtements. Guerrière aguerrit, l'héritière a su s'habiller d'une autre façon que celle royale. Elle porte donc quelques fois des habits ajustés ou amples pour certains types d'entraînements.

- Vous avez une grande place parmi les rangs de l'Empire. Mon père doit avoir une grande confiance en vous pour vous accorder autant de bénéfices.


Caerys pose alors les mains contre son dos - à elle - et tourne ensuite la tête vers l'océan, l'esprit un peu dérangé par beaucoup de questions qui restent en suspense. Immehur avait beaucoup de chances d'avoir autant de droits sur le continent noir. Son père ne donne pas autant de rôles importants sur la terre qu'il dirige. Un rôle par homme, peut-être. Il devait donc avoir quelque chose que les autres n'ont pas. Les yeux rouges de la princesse se retournent alors de nouveau vers le guerrier. Ce petit sourire en coin était toujours présent, sans pour autant s'étirer. Il n'était pas facile de la faire sourire. Même voir impossible, selon des rumeurs. Personne ne l'avait entendu rire, sauf sa mère. Même son père n'avait jamais eu droit à ce moment si rare et si joyeux de sa propre fille.

- Commandant suprême des armées noires... vous devez fort bien vous débrouiller en combat. Voudriez-vous essayer de me mettre au sol? Ne vous inquiétez pas pour mes vêtements. Il y a un bon moment que je n'ai pas eu d'adversaire en dehors de soldats de la forteresse.

C'était beaucoup demandé mais Caerys se demandait surtout si Immehur allait accepter car il avait peut-être peur de risquer sa propre tête si jamais il arrivait quoi que ce soit à l'héritière d'Irianeth. Mais les yeux rouges de la jeune femme étaient toujours sur lui et ceux-ci criaient silencieusement d'accepter sa demande. La princesse impériale n'avait pas eu d'adversaire digne de ce nom depuis fort longtemps. Elle avait même réussit à atteindre le même niveau ou presque son professeur. La jeune femme attendait, quand soudainement, elle se souvient qu'elle n'avait pas précisé une chose.


- Ce serait un combat sans armes. Donc, un combat au corps à corps et à mains nues.

Plissant légèrement les yeux pendant quelques secondes, Caerys regardait le regard de cet homme en face d'elle. Bien franchement Immehur était beaucoup plus imposant qu'elle mais cela ne lui faisait pourtant pas peur. Elle avait déjà mit des hommes avec une forte carrure au sol. Mais vu son grade, la jeune femme avait surtout envie de voir ce dont il était capable de faire. L'héritière attendait donc une réponse, une petite lueur semblait alors danser tranquillement... mais diaboliquement, dans ses yeux.

- Je vous garantie, de ma parole, qu'aucun mal ne vous sera fait même si je me blesse. Aucun soldat, ni sorcier, ni que ce soit ne touchera à un seul de vos cheveux.

Peut-être le rassurer que sa vie serait saine et sauve à la fin de ce combat l'aidera? Eh bien voyons le résultat...
Revenir en haut Aller en bas
Immehur

avatar

Masculin
Nombre de messages : 283
Localisation : Irianeth
Rôle du Personnage : Guerrier Noir; Seccyeth; Commandant Suprême d'Irianeth
Race : Hybride (Père Insecte-Humain, Mère Elfe)
Allégence à : La Famille Impériale; L'Empire; Ses Convictions
Points : 443
Date d'inscription : 07/10/2010

MessageSujet: Re: Qui va l... Oh, désolé! [Caerys][M pour Mature]   Jeu 13 Juin - 16:35

Le contraste entre les deux individus sur la plage à ce moment était stupéfiant. Le première était grand, large d'épaule et visiblement puissant, alors que la seconde semblait frêle, fine, mais agile. L'un avait les cheveux d'un blanc argenté et les yeux d'un bleu presque luminescent et l'autre les cheveux de jais et les yeux de sang. L'un était fils d'une expérience, l'autre fille de l'Empereur. Puis, évidemment, il était masculin et elle féminine. Ils partageaient cependant une patrie et une certaine quantité de sang bleu (royal). Sur ce point pourtant, une autre différence. Pour lui c'était le sang royal des Elfes d'Enkidiev, et pour elle c'était le sang royal de l'Empereur d'Irianeth. Légère *cough* différence. Puis, pour en rajouter encore un peu... Lui portait des vêtements solide de guerrier, du cuir de dragon et elle, plutôt de la soie et du satin. Des tissus solides, mais pas autant que le cuir. Immehur portait d'ailleurs une tunique en soie sous son manteau écarlate.

L'hybride observa la princesse alors qu'elle tournait la tête vers l'océan, écoutant bien ses paroles afin de savoir quand la prendre lui-même. Il risqua presque à baisser ses yeux sur les courbes lombaires de la jeune femme, mais celle-ci tourna à nouveau le regard sur lui, juste à temps. Elle commenta sur la confiance que l'Empereur devait accordé au guerrier. Selon Immehur pourtant, c'était tout naturel, tout indiqué. Qui d'autre que le premier chevaucheur de Dragon ailé pour diriger les armées de l'Empire? À nouveau, le Seccyeth faillit se risquer un regard curieux, mais la princesse ne cessait de ramener son regard sur lui. Puis, de respect, il se devait de la regarder dans les yeux, sans pour autant avoir l'air hautain. Puis, finalement, la réponse à la question de l'homme arriva.

Cela le prit de court. Il ne s'attendait pas à ce que l'héritière d'Irianeth désire autant combattre. Il était vrai cependant que le Maître d'Arme allait moins la voir, maintenant qu'elle avait terminé son apprentissage de base. Si le Commandant Suprême ne se trompait pas, les session d'entraînement se limitait au plus à une fois par semaine. Essayer? Elle croit qu'elle est si bonne que ça? Mais je ne peux logiquement pas penser la vaincre sans manière... pensa le géant.  Les conditions n'était pourtant pas encore données, cela surprendrait notre homme. À mains nues, un combat sans arme, pur. Toujours réticent cependant, Immehur dut attendre les dernières paroles de la jeune femme avant d'accepter, ce qu'il fit d'un signe de tête affirmatif.

Au fond, le blond se trouvait relativement dans la même situation que Caerys. Ses sessions d'entraînement étaient solitaire, préférant passer des heures à pratiquer ses exercices martiaux plutôt que d'écraser les quelques soldat de son armée désirant le combattre. Lorsqu'il utilisait effectivement ses troupes cependant, il demandait plusieurs adversaire d'un coup de manière à augmenter la difficulté. Malheureusement, leur manque de coordination causait toujours leur perte face au Seccyeth. Non, ce combat contre la princesse devrait être plus intéressant, d'autant qu'il devait se dire de ne pas la tuer. Il était habitué de combattre pour tuer, ou mourir dans le cas contraire. Devoir retenir ses coups serait... malaisé. De plus, le combat à mains nues était loin d'être la spécialité de fils de sorcier.

Enfin, pas de temps pour réfléchir, il se place à une distance honorable de son adversaire, prenant une position d'ouverture martiale. La princesse en fit de même et leur regard ne se quittèrent plus. Le sourire de la femme n'avait toujours pas disparu, mais ce fut au tour de l'homme de se tailler un sourire de biais. La tension devenait palpable, même de loin. Le dragon redressa d'ailleurs le cou afin de mieux voir la scène qui allait se dérouler sur cette plage. Il ne manquait plus que l'un ou l'autre des combattant bouge en premier. Immehur n'était pas du genre à laisser les autres commencer et on lui avait assuré qu'il n'aurait pas de problèmes, la décision fut donc facile, bien qu'il fut dure de déterminer qui commença vraiment.

Il s'élança, tout comme elle, et envoya un premier coup tout en parant celui de la femme. Il avait un bonne allonge et elle était flexible. Les échanges se mirent très rapidement à fuser d'un côté et de l'autre. Le Seccyeth était rouiller en corps à corps, mais la princesse semblait lui donner des chances. Pourtant, il ne faisait que s'échauffer. Grâce à sa masse supérieur, il se permettait de bloquer certain coup directement, parant les autres sur les côtés et esquivant quelques rares assauts. Il ne donnait que de rare coup, préférant garder sa posture défensive. L'héritière était rapide, souple. S'il tentait une approche directe, elle s'écarterait de la trajectoire du coup et le manque d'impacte déstabiliserait le guerrier, le rendant vulnérable à des coups plus précis et plus dévastateurs. Pour porter un coup au but, Immehur devait prévoir les mouvements de Caerys. Ou les forcer...
pensa-t-il.

Après avoir écarter un autre coup de la petite combattante, il passa à l'offensif, envoyant une rafale de coup en crochet. Comme prévu, elle les esquiva tous, gauche, droite, bas, droite, gauche. Cependant, c'est exactement ce que le Commandant Suprême souhaitait. Le dernier coup de la gauche était encore plus une feinte que tous les autre juste avant. Il servait à amener le princesse directement au dessus du poing droit de grand hybride qu'il remonta en uppercut. Dans son élan d'esquive, la dame ne put changer sa trajectoire par elle-même et reçu le coup dans la mâchoire. La force le l'impacte la fit décoller du sol de sable et de galet. Elle recula d'ailleurs de plusieurs pas. Le coup avait ouvert une entaille sur le menton de la belle. Ses cheveux en bataille légèrement trempé de sueur, lui donnait aussi un air... guerrier. Elle n'avait plus l'air de la fille de l'Empereur, elle avait l'air d'une chasseresse.

Enivré par l'adrénaline, le chevaucheur de Dragon ne put s'empêcher une réplique piquante.


- Comment trouvez-vous le gout de votre propre sang, Altesse?

Il n'aurait peut-être pas dut, mais l'ivresse du combat faisait sortir l'heure juste de la bouche des plus sages. Il fallait uniquement espérer qu'elle ne le prenne pas trop mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Qui va l... Oh, désolé! [Caerys][M pour Mature]   Ven 14 Juin - 17:34


Comme on l'a si souvent dit, ce n'est pas de son rang qu'on la craint le plus mais par sa psychologie. Caerys est tellement une femme imprévisible qu'on ne saurait jamais vraiment ce qui sortirait de sa bouche. Sachant que les gens qui peuvent utiliser la télépathie sur elle peuvent lire ses pensées s'ils forcent assez, elle peut changer le cours de celles-ci afin de les mélanger et qu'ils ne sachent pas précisément ce à quoi elle pense et surtout quel geste elle va poser. Juste aux expressions du guerrier, la princesse héritière avait deviné qu'il était surpris de sa demande. Elle se demandait simplement s'il allait accepter et si oui, faire preuve de peu de retenue face à elle? Il n'était jamais facile d'accéder à une telle demande venant de la part de quelqu'un qui pouvait facilement demander à ce que votre tête soit coupée ou que vous soyez décapité. Mais Caerys n'a qu'une parole, aussi drôle que cela puisse paraître. Une future impératrice, du mal, qui tient parole? Les gens peuvent rire, mais c'est aussi grâce à cela, dans un sens, qu'elle réussira à garder ses sujets. Ce n'est pas en jouant dans le dos de quelqu'un qu'on obtient réellement ce que l'on désire. Tout cela n'était qu'une question de stratégie, d'intelligence.

Le combat allait commencer. Caerys s'était positionnée à une distance respectable. La question qui s'en suivit par le seul biais du silence était si facile qu'un imbécile finit aurait pu la deviner: qui allait commencer à attaquer le premier? La question ne se posa pas longtemps. La princesse impériale vit le seccyeth bouger et foncer vers elle. Elle allait tout d'abord parer les attaques du géant avant de s'attaquer elle-même à lui. La jeune femme n'était pas la plus forte, loin de là. Mais elle était toutefois très agile, stratégique et habile. Elle allait donc miser sur ses qualités plutôt que de se concentrer sur la force. Mais elle sait bien qu'un coup de poing bien placé de cet homme pouvait la renverser et lui faire très mal. Mais l'héritière n'a pas peur des blessures. Il y a tant de sorciers, d'herboristes ou peu importe les autres comment on pouvait les appeler qu'elle n'a pas peur de saigner, d'avoir des ecchymoses, des os cassés. C'est le risque de se battre et pourtant la princesse adore les sensations qui s'en dégagent. Elle n'est pas la petite princesse parfaite que les gens peuvent se faire d'elle en image.

Soudain, les choses changèrent de direction. Alors que Caerys paraît les coups d'Immehur, elle ne vit pas le reste venir. Soudainement, il fit un mouvement qu'elle n'a pas vu venir, comme si tout d'un coup tout avait changé. La princesse reçu un coup au visage, directement sur le menton. Le coup avait été assez violent pour la faire reculer de plusieurs pas, faisant lever poussière et terre autour d'elle. Alors qu'elle se ressaisissait de ce coup, un liquide chaud et visqueux commençait à couler le long de son cou. L'héritière posa la main contre son menton et regardait ensuite ses doigts. Du sang. Finalement, le guerrier n'avait pas peur de mesurer ses coups! 


- Comment trouvez-vous le gout de votre propre sang, Altesse?

Relevant un sourcil à la phrase qu'il venait de lui jeter, la jeune femme attaqua en premier cette fois-ci en signe de vengeance. La jeune femme passait à ses côtés, dans son dos, sous ses bras. Sa vitesse n'était pas surhumaine mais elle était très agile et on entendait à peine ses pas qui foulaient le sol. Soudainement, alors qu'elle faisait plusieurs mouvements, la jeune femme réussit à atteindre le derrière des genoux de l'homme, les fléchir juste assez avec un coup assez bien placé et soudainement elle faucha ses jambes pour que le guerrier se retrouve sur le dos. La princesse impériale vint alors se mettre à califourchon sur lui et le regarda dans les yeux, ses cheveux à moitié collés à cause de la sueur et le reste pendant de chaque côté de son visage alors que ses yeux rouges pénétraient les tiens.

- Et vous, commandant suprême, comment appréciez-vous d'être mit au sol par une femme? 

Chaque réplique avait sa place. Mais lorsqu'on lui en faisait une qui la piquait, Caerys ne se gêne aucunement pour en replacer une. Ayant une très bonne mémoire, elle peut se souvenir longtemps d'un coup que quelqu'un lui a déjà fait. Et un jour, sans que la personne ne s'y attende, elle se venge. Pour le moment, le combat était terminé. Reprenant son souffle, la jeune femme ne craignait pas du tout la blessure à son menton qui saignait un peu encore. Un sorcier allait pouvoir l'aider à guérir cette blessure.
Revenir en haut Aller en bas
Immehur

avatar

Masculin
Nombre de messages : 283
Localisation : Irianeth
Rôle du Personnage : Guerrier Noir; Seccyeth; Commandant Suprême d'Irianeth
Race : Hybride (Père Insecte-Humain, Mère Elfe)
Allégence à : La Famille Impériale; L'Empire; Ses Convictions
Points : 443
Date d'inscription : 07/10/2010

MessageSujet: Re: Qui va l... Oh, désolé! [Caerys][M pour Mature]   Lun 17 Juin - 20:51

Cela ne prit pas une seconde. La réponse de la princesse à la remarque du guerrier fut une réaction plutôt agressive. Elle fonça sur lui à toute vitesse et le contourna. Avec sa large carrure, il ne réussit pas à suivre le mouvement, bien qu'il ait essayer, il suffit à Caerys de se déplacer très légèrement sur le côté pour rester derrière. Immehur sentit rapidement un coup lui atteindre l'arrière des genoux et il sut ce qui l'attendait. En un mouvement gracieux, la femme lui fit un croc-en-jambes et s'installa sur son torse. Tombant ainsi sur son dos, le Seccyeth avait surtout eut le souffle coupé. On ne s'en sort pas complètement indemne lorsque l'on tombe d'aussi haut. La remarque qui sortit alors des lèvres vermeilles de son adversaire étira le sourire qui décorait sa mâchoire.

- Plus que vous ne semblez le croire, Majesté...

Son expérience avec les femmes se limitait généralement aux esclaves de l'Empire, sinon des prisonnières. Outres ces dernières, il y avait bien l'Impératrice et quelques autres, mais aucune n'avait été en aussi grande proximité avec le Commandant. Caerys était la première femme à lui tenir tête tout en étant aussi près de lui physiquement. Un femme placé ainsi sur lui par le passé? Peut-être. Surement. Avec un tel état d'esprit? Certainement pas. Se retrouver ainsi dans cette situation, cela ne lui déplaisait pas. Cependant, il ne devait pas oublier qui était celle assise à califourchon sur son torse, ni pourquoi c'était le cas. Il agrippa fermement ses chevilles, puis continua sur son élan de paroles.

- Cependant, il me semblait que la raison de ce corps à corps était un affrontement martial, non une danse nuptiale.

Sur ses mots, il envoya avec force ses deux main vers le haut, entraînant celle qui le montait dans le mouvement. L'héritière d'Irianeth était forte pour sa taille, mais tout de même d'une légèreté notable. C'est sans trop de problème que l'hybride la souleva, ses jambes se raidissant par réflexes facilitant la tâche. C'est dans un salto arrière que la belle quitta son perchoir vivant et rencontra le sol, face contre terre, au pieds du géant qui se relevait déjà. Replaçant alors son manteau et sa tunique, il s'adressa encore à sa majesté.

- Une leçon pour vous, ma Dame : Si votre corps est insuffisant pour garder un ennemi à terre, il vous ait requis de menacer sa vie au cas où il tenterait le moindre mouvement. Dans un combat à main nue c'est plus difficile, mais je suis sur que vous auriez pu vous creuser la tête une courte seconde et exploiter un point faible. Le cou, les yeux ou autre chose. Si on laisse sa chance à un esclave, la première chose qu'il fera c'est se révolter. Un ennemi, c'est la même chose. Même lors d'un combat amical, il faut viser la gorge, le coeur, les tripes...

Laissant sa future Impératrice méditer sur ces mots, le chevaucheur de Dragon avança de quelques pas vers la mer, tournant le dos à la princesse. Une erreur me direz vous, que de montrer son dos à un ennemi encore en vie. Seulement, c'était voulu. Il voulait voir si la personne qu'il servirait un jour sans questionner savait exploiter les erreurs de l'ennemi. Il s'attendait donc à ce qu'elle se relève et l'attaque à nouveau dans le dos. Si elle y allait simplement, il tenterait de la remettre par terre. Si elle déjouait sa défense et ses réflexes, il s'attendait à retourner lui-même par terre. Si le deuxième scénarios se produisait, il espérait que cette fois elle assise sa dominance plus fermement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Qui va l... Oh, désolé! [Caerys][M pour Mature]   Mer 19 Juin - 2:07


Assise contre lui, la princesse impériale le regardait dans les yeux alors que lentement son coeur reprenait un rythme normal et sa respiration devenait moins saccadée. Ce n'étaient pas seulement le fait de se battre et d'avoir autant bougé qui avaient fait en sorte que son souffle augmente ainsi que son rythme cardiaque. C'est aussi parce qu'aucun homme n'avait osé tenir son bout jusqu'à la fin avec elle... en parlant bien sûr de combat. Les soldats avec qui elle se battait ne souhaitaient même pas lui faire une petite cicatrice sur le bras ou même sur la joue. Ils refusaient aussi de lui donner un coup de poing franc, comme si leur vie en dépendait, qu'ils souhaitaient vraiment mettre leur princesse au sol! Non, aucun de ces hommes n'en avaient eu le cran. C'est étrange pour Caerys de rencontrer une personne de sexe opposé qui accepte enfin de la blesser et surtout d'obéir à ce qu'elle demande même si sa demande peut être très... étrange. La jeune femme s'était donc assise sans gêne sur le torse de l'homme et le regardait dans les yeux. Ce n'était pas une chose qu'elle avait l'habitude de faire mais ce simple geste n'éveille certainement pas la timidité chez elle. Il lui fallait bien pire que ca.

La jeune femme ne sourit même pas à la remarquer du commandant suprême. Caerys ne pensait pas qu'Immehur était un homme stupide. Bien au contraire, ce grand guerrier avait certainement plus d'un tour dans son sac, des ressources dont les gens ne peuvent penser qu'il possède. Les yeux rouges de la jeune femme étudie de le seccyeth sans même se cacher. Elle se trompe rarement sur son jugement mais elle préfère toujours avoir plusieurs occasions qu'une seule afin de ne pas se tromper. Soudain, l'homme attrapa ses chevilles. Elle ne savait pas non plus à quoi s'attendre exactement de lui. Allait-il simplement les attraper et continuer à bavarder? Allait-il se lever et la suspendre tête en bas? Vu son poids et la grandeur de différence entre lui et elle, c'était bien quelque chose qui pouvait se faire. Ou allait-il la faire basculer?


- Cependant, il me semblait que la raison de ce corps à corps était un affrontement martial, non une danse nuptiale.

Caerys relève soudainement un sourcil et ne prévoit pas du tout ce qui s'en suit. La jeune femme se sentit si brusquement soulevée que la rotation vu excessive à la force que le seccyeth avait dégagé. Elle fit donc un tour et demi, ne pouvant donc pas freiner son salto sur ses pieds. La jeune femme atterrit face contre terre. La poussière s'élève lentement autour d'elle pour retomber quelques secondes plus tard. La princesse impériale reste face contre terre pendant un petit moment, le coup lui avait arraché un grave étourdissement. Même son nez s'était mit à saigner. Calmement, elle redressait la tête et essuyait le sang du revers de la main. Caerys se mit alors à écouter ce qu'il avait à dire. Cependant, elle resta un moment à genoux sur le sol, la tête qui l'élançait toujours après cette magnifique rencontre de tête à tête avec ce merveilleux sol. La belle se mit finalement debout lorsque ses esprits furent de nouveau clair.

- Vous savez, je connais les points faibles du corps où j'aurai pu vous endormir, vous faire sombrer dans l'inconscience. Jamais il ne faut tourner le dos à un ennemi ou lui laisser des chances, ca j'en suis très bien consciente...

La jeune femme s'avancait tranquillement vers lui mais elle ne le toucha même pas. Ses pas s'avançaient lentement vers l'océan. Caerys s'était peut-être battue mais ce coup au sol n'était pas prévu. Et elle était plus durement touchée qu'elle ne le pensait. La princesse impériale mit les pieds dans l'eau, jusqu'aux tibias même. Sa main s'élève vers sa tête et elle sentit un liquide chaud et visqueux qu'elle reconnaissait bien. Sa vision se brouillait légèrement et elle sourit, pour une rare fois, même si l'homme derrière elle, à plusieurs mètres, ne pouvait voir ce sourire sur son visage.

- Très beau travail, je crois que c'est moi qui a perdu.

Caerys n'avait pas un très gros égoïsme? Peut-être. Cela dépendait des perspectives... Puis, elle sentit ses jambes l'abandonner et elle tomba dans l'eau. Mais elle n'était pas assez en profondeur pour se noyer. La jeune femme pivota un peu lors de sa chute et finit sur le dos. Ses yeux rouges observaient le ciel alors que la plaie sur sa tête se faisait essuyée par l'eau. Elle voyait un peu trouble mais l'héritière était toutefois encore conscience et pouvait encore entendre ce qui se passait autour d'elle. Elle n'admet pas qu'elle est blessée ni même qu'elle a mal. Elle a un certain égo qui dépasserait celui de plusieurs hommes...
Revenir en haut Aller en bas
Immehur

avatar

Masculin
Nombre de messages : 283
Localisation : Irianeth
Rôle du Personnage : Guerrier Noir; Seccyeth; Commandant Suprême d'Irianeth
Race : Hybride (Père Insecte-Humain, Mère Elfe)
Allégence à : La Famille Impériale; L'Empire; Ses Convictions
Points : 443
Date d'inscription : 07/10/2010

MessageSujet: Re: Qui va l... Oh, désolé! [Caerys][M pour Mature]   Mer 19 Juin - 3:16

Suite à la courte leçon par le Professeur Mehur, Caerys répondit franchement qu'elle connaissait les points faibles du corps, plus précisément, les points de pressions à manipuler pour rendre une victime complètement inopérante. Alors pourquoi ne pas l'avoir fait? pensa le soldat. Elle enchaîna ensuite en déclarant la partie de la deuxième leçon que l'homme souhaitait démontrer, à savoir ne jamais tourner le dos à un ennemi. Ses mots semblait lent, distant. Sa langue presque malhabile soudainement. Elle s'était levé malgré le dur impact qu'elle avait subit avec le sol. Tout pointait sur une contre attaque de sa part, mais ses pas la menèrent devant le géant, jusqu'à l'eau salé. Elle s'y avança jusqu'à ce que ses tibia soit immergé puis s'immobilisa.

Immehur, lui, resta immobile, cherchant à savoir pourquoi. Il relevait le sourcil, dévisageant le derrière de tête de la princesse. Cette dernière ne semblait plus vouloir se battre, fait qui se confirma lorsqu'elle déclara sa défait à voix haute. Enfin, comme déclaration de défaite il y avait plus clair, mais c'était bien cela. Encore une fois, les mots de l'héritière semblèrent sans puissance. Elle avait précédemment tant de force dans sa façon de parler, cela semblait étrange. Il ne se doutait pas encore que les coup avait porté plus de fruit que prévu. Par "chance", la scène suivante l'obligea à se rendre à l'évidence. Devant lui, trop loin pour qu'il ne l'attrape à temps, la jeune femme s'écroula.

L'eau amortis sa chute plus que ne l'aurait fait le sable et les galets. Cependant, il ne serait pas long avant que la mer ne tente de la dérober sous les yeux du guerrier. Sans se faire prier, le géant effectua les quelques enjambé qu'il lui fallait pour la rejoindre et s'accroupi afin de la soulever dans ses bras. Il remarqua tout de suite qu'elle était plus lourde dut à l'eau qui engorgeait maintenant ses cheveux d'ébène et ses vêtements, mais il soupçonnait aussi sa propre fatigue. Après le changement de poids de la princesse, il remarqua aussi la couleur rouge soudainement bien plus présente. Une vague roula contre les jambes du guerrier, menaçant de le faire tomber. Il décida de retourner sur la terre ferme, au sec. Un pas après l'autre il se retourna sur les galets sans regarder la belle dans ses bras. Il aurait tout le temps d'observer ses blessures une fois le pieds sûr.

Un pas, deux pas, trois pas. C'est assez loin, mais le sol n'est pas indiqué pour une princesse. Le combat terminé, il est à nouveau du devoir du demi-elfe de pourvoir au bien être et au respect de Caerys. Lançant un sifflement strident en direction du dragon, il attendit que celui-ci s'approche. La créature étira alors sa patte, griffe vers le ciel. Il lécha rapidement sa paume avant de déposer son membre contre terre, offrant une drôle de table organique pour son maître. Sans attendre plus longtemps, le fils de Mercator déposa le corps trempé de l'héritière dans la patte du dragon.


- Pour votre sécurité, princesse, je vous interdit de bouger.

Sa voix était sérieuse, ferme. On pouvait y ressentir la même autorité qui devait peser sur l'armée noire en temps normal. Habituer de soigner des blessures sur le terrain, il ne pensa pas à amener la femme voir un guérisseur quelconque. Il pensa évidemment aux bassins en montagne, mais le trajet serait long. De son tendre doigté d'homme d'arme (aussi tendre qu'un bûcheron en gros), il observa la tête et le visage de la "patiente". Une bonne coupure doublé d'un ecchymose sur le menton à cause de l'uppercut, le nez qui dégouline de sang et le front en mauvais état. Ce n'était pas joli, mais c'était superficiel.

N'écoutant que ses habitudes, il déchira une bande de tissu des vêtements de la blessées. Il l'utilisa ensuite pour nettoyé sommairement ses plaies et son visage avant de déchirer un autre bout, plus petit cette fois. Celui là, il l'appliqua contre les narines de la femme pour empêcher le sang de couler d'avantage sur ses lèvres et son corps.


- Tenez le en place, je vous prie, dit-il avant de se défaire de son manteau et d'en recouvrir le frêle corps de la fille de l'Empereur.

Le mieux aurait encore été qu'elle se dévêtisse de son habillement trempé, mais le jour n'était pas venu où Immehur d'Irianeth retirerait ses vêtement à la princesse impériale. Ainsi donc, il se contentait de la couvrir de son manteau de cuir. La suite dépendrait de la réaction et de l'état de la concernée suite à ces premiers secours manière soldat impérial.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Qui va l... Oh, désolé! [Caerys][M pour Mature]   Ven 21 Juin - 17:33


Caerys avait été blessée lors du combat. Et sa tête l'élançait affreusement. La princesse impériale fermait les yeux, mais elle ne voulait pas que ses paupières se ferment entièrement. La jeune femme se battait donc contre sa propre volonté afin de garder les yeux ouverts. Elle n'a aucune envie de sombrer de l'inconscience. La jeune femme entend des pas dans l'eau, très lourds et elle sait que le guerrier se rapproche d'elle. Calmement, il la sort de l'eau dans ses bras. Mais presque de façon théâtrale! La jeune femme ne pouvait même plus placer un seul mot tellement son corps lui ordonnait de fermer les yeux et que sa concentration à braver cette commande utilisait ses dernières forces mentales. La princesse impériale réussit à bouger les yeux lors du sifflement du seccyeth et elle vit l'immense bête s'approcher. Allait-il essayer de la hisser directement sur le dos du dragon? Mais elle ignorait bien entendu qu'un sort bien plus inattendu l'attend. Caerys ignore que Immehur comptait plutôt l'insérer dans les serres immenses et tranchantes du dragon et pour l'amener en quelque part de plus... sensé et surtout agréable afin de pouvoir soigner ses blessures. Elle se sentit hissée dans la patte du dragon et ses yeux rouges dérivèrent tout de suite vers le seccyeth. Si elle était capable de parler, la jeune femme lui aurait certainement dit qu'elle n'approuvait pas cette manière de faire mais un simple grognement s'échappa de ses lèvres. Mais il ne l'entendrai sûrement pas. 

- Pour votre sécurité, princesse, je vous interdit de bouger.

Les yeux de la princesse impériale n'avait pas quitté ceux du géant. Elle savait qu'il comptait la laisser comme ca et qu'il ferait décoller son dragon. Elle n'a plus vraiment le choix. Allait-il aller la porter à un sorcier ou à quelqu'un qui saura soigner ses blessures le plus rapidement possible? Puis, ce fut le moment où ils décollèrent. La jeune femme n'a pas tout de suite froid mais il imagine très bien que les frissons ne tarderaient pas à l'envahir et à faire frissonner son corps en entier. La jeune femme ne sait pas combien de temps s'est écoulé avant qu'ils n'arrivent quelque part. Caerys ne pouvait même pas entièrement regarder où ils étaient, elle n'arrive même pas à reconnaître le relief autour d'elle.

Soudain, un son de déchirement attira son attention. Caerys vit qu'il venait de déchirer un morceau de ses vêtements. Silencieuse, la princesse impériale ne faisait que regarder ses gestes. Malgré ses blessures, l'héritière est une femme forte avec un fort égo. Elle ne laisserait pas démontrer aussi facilement que les blessures lui font mal, même lorsqu'il applique une simple pression. Elle a déjà enduré des douleurs plus fortes que celles-ci. Presque comme celles qu'on affligent lors des tortures, pour ses entraînements. Mais même si elle tolère bien la douleur, la jeune femme ne peut évidemment pas rivaliser avec les effets secondaires de ses blessures. Puis, une nouvelle fois il déchira un morceau de ses vêtements et le mit contre... ses narines?


- Tenez le en place, je vous prie.

La jeune femme lève donc lentement sa main afin d'appliquer la pression de son propre morceau de vêtement contre son nez qui saignait et elle sentit un poids supplémentaire contre ses épaules. Le seccyeth venait de mettre son manteau de cuir contre ses épaules. Mais la jeune femme frissonnait toujours et ses yeux démontraient une importante fatigue, même son teint plus que blanchâtre.

- Vous avez une idée de ce que je pourrais faire pour améliorer mon état...? Je ne souhaite pas rester comme ca...

Et même si c'était d'enlever ses vêtements pour entrer dans la source chaude... qui dit sérieusement que la princesse impériale ne le ferait pas? Nul ne le sait. Personne ne sait réellement comment Caerys réagit aux choses les unes des autres. Même qu'elle réagit d'une facon différente à une et même chose. Et c'est donc après cet effort d'avoir réussit à parler qu'elle attendait sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Immehur

avatar

Masculin
Nombre de messages : 283
Localisation : Irianeth
Rôle du Personnage : Guerrier Noir; Seccyeth; Commandant Suprême d'Irianeth
Race : Hybride (Père Insecte-Humain, Mère Elfe)
Allégence à : La Famille Impériale; L'Empire; Ses Convictions
Points : 443
Date d'inscription : 07/10/2010

MessageSujet: Re: Qui va l... Oh, désolé! [Caerys][M pour Mature]   Sam 22 Juin - 3:19

Par chance, le voyage n'avait pas l'air d'avoir trop fatigué la jeune femme. Après d'être assuré avec son dragon qu'il n’échapperait pas la princesse, Immehur était monté sur son dosé Ils s'étaient par après envolé vers les montagnes derrière la forteresse, au dessus de la forêt noire. Le plateau où le guerrier avait donner les premiers soins à la princesse était verdoyant, une douce couche d'herbes verte recouvrant le tout, sauf à un endroit. Un cercle, au milieu de la grande clairière. C'était de la terre battu à cette endroit. Alors que la clairière elle-même faisait peut-être cinquante mètres de largeur, ce cercle de terre en faisait peut-être quatre ou cinq. Il y avait aussi bien sur la terre labourée par les atterrissage multiple du dragon, mais cela se limitait au coin entre les parois de la montagne et l'orée de la forêt.

Parlant des parois rocheuse, celles-ci était creusé d'ouvertures, de cavernes. Ces cavernes était formées par l'activité volcanique du continent et les conduits d'eau chaude et de vapeur de la montagne. Dans la plus grosse ouverture il y avait une bassin de cette eau chaude. Dans ces eaux, un drôle de champignon phosphorescent poussait, alimentant l'eau de ses spores aux effets légèrement anesthésiants et curatifs. Le Commandant Suprême préférait largement utilisait ce bassin des heures durant plutôt qu'avoir recours aux sorciers de l'Empire lorsqu'il était blessé. Il avait amené l'héritière à cet endroit pour ce bassin. Il ne la déshabillerait pas ni ne la jetterait dedans avant qu'elle ne le demande, mais au moins il était à portée.

Lorsque Caerys lui posa sa question, les yeux d'Immehur firent motion vers l'entrée de la grotte, d'où s'échappait une douce lueur bleuté. Cette lueur était semblable à celle des yeux du soldat, coïncidence surement. Quelle heure était-il? Déjà le soleil s'était cachait à l'ouest derrière les montagnes. Seules les lueurs du coucher éclairait encore le ciel. Plus à l'Ouest on pouvait déjà apercevoir des étoiles et la lune quelque part entre les deux. Ramenant son regard sur la belle, il répondit en pesant ses mots.


- Je connais un moyen... lent, mais confortable pour récupérer. Cependant, je crains que dans votre état vous ne vous endormiez et ne vous noyiez, chose que je ne peux permettre. Si vous voulez absolument profiter de ce moyen donc, je devrai vous veiller... Ce qui implique, par soucis du départ qui devra bien venir un jour, que nous devrons tous deux retirer nos vêtements, histoire de ne pas attrapé froid lorsque nous retournerons à la forteresse... Sinon, nous pourrions toujours y retourner d’emblée, je vous apporterais là où vous le désireriez.

Le Commandant Suprême aurait bien dit qu'il garderait ses sous-vêtements, seulement il n'en portait pas vraiment. Ses pantalons étaient faits avec une doublure en tissu au niveau de la fourche donnant l'option pantalon, ou sans pantalon. Partageait un bains avec la princesse dans ces conditions était... au mieux mal-aisant, au pire, passible de mort. En même temps, quel choix y avait-il, le Seccyeth avait eut pour réflexe d'amenée l'hybride là plutôt que chez les guérisseurs. Au moins cette fois, les premiers soins étant faits, il pouvait laisser sa future souveraine décider de la suite. La source chaude aux spores luminescent, ou les guérisseurs de la forteresse? La première option donnait un soulagement immédiat, mais impliquait que le géant partage intimement le bain avec sa majesté. La seconde option promettait un rétablissement rapide, sans malaise, mais au bout d'un autre voyage à vol de dragon seulement. Qu'allai-t-elle choisir?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Qui va l... Oh, désolé! [Caerys][M pour Mature]   Dim 23 Juin - 1:22


Ils étaient dans les montagnes à présent et la jeune femme restait siencieuse. Après avoir posé sa question, la princesse impériale s'était remise à frissonner et elle ramène alors ses jambes contre elle afin de pouvoir garder sa chaleur contre elle. Il serait plutôt difficile de s'en sortir si elle ne faisait rien. Fermant un moment les paupières, la jeune femme se met à réfléchir. Elle savait bien qu'il n'y a pas grand chose à faire. Il n'y a pas 100 solutions tout de même. La princesse impériale ouvrait alors les yeux et elle tourna la tête vers l'entrée de la grotte où se dégageait une légère lueur bleutée. Elle sait ce qui s'y cache. Elle sait aussi qu'y entrer avec ses vêtements ne seraient pas la meilleure solution. Renfrognant alors son menton à l'intérieur de son cou, comme pour prévenir quelque chose qui allait survenir ou même cache une inquiétude, la jeune femme continuait de fixer la grotte. Malgré son talent de séductrice qui marchait sur beaucoup d'hommes, Caerys n'était jamais allée aussi loin. Elle était encore vierge. Quoi? Ca vous surprend? Eh bien oui. Elle n'est qu'une façade d'une jeune femme qui a beaucoup d'expérience avec les hommes. Elle les mène du bout de ses doigts fins mais elle n'a jamais montré son corps au complet à l'un d'entre eux ni même couché avec l'un d'entre eux. Fermant de nouveau les paupières, l'esprit de la belle fonctionnait maintenant à vive allure. Ce fut la voix du guerrier qui l'a fit revenir à la conscience réelle. Elle commençait alors à l'écouter. Il devrait la veiller? Mais ce fut la suite des paroles qui fut un peu surprenant pour la jeune femme.

'' Ce qui implique, par soucis du départ qui devra bien venir un jour, que nous devrons tous deux retirer nos vêtements, histoire de ne pas attrapé froid lorsque nous retournerons à la forteresse... ''

La jeune femme devint soudainement absente de la réalité. Elle avait bien entendu? Immehur lui disait que si elle choisissait d'entrer dans les bassins naturels et chauffés de la grotte, non seulement elle devait retirer tous ses vêtements... mais lui aussi et qu'il devait la veiller? Elle ne rougissait pas, mais ce n'était absolument pas loin. Un peu plus et ca y parvenait. La jeune femme gardait les yeux fermés en essayant de penser à une solution. Puis, elle l'entendu dire que sinon il la ramènerait à la forteresse. Mais revoir ces guérisseurs et tout le reste... est-ce que cela égalisait un moment de détente dans des grottes? Immehur n'était pas un homme affreux, bien au contraire. Les cheveux noirs trempés de la jeune femme avaient un peu cachés son visage. Lorsqu'elle daigna d'ouvrir les yeux, elle posa ses longs cheveux d'ébène derrière ses oreilles.

- Je.. J'accepte pour le bain, dit-elle finalement.

Avec un brain d'hésitation puisque la jeune femme devait tout de même enlever tous ses vêtements pour entrer dans les bassins. Toujours avec le manteau de cuir du seccyeth contre ses épaules, la princesse impériale plia un peu les genoux et malgré ceux-ci qui tremblaient, elle réussit à se mettre debout. Resserrant le manteau contre elle, tout son corps frissonnait de froid. Malgré l'option des guérisseurs qui auraient évités un malaise, il serait peut-être trop tard pour l'amener à la forteresse, même à dos de dragon. La belle prenait froid et risquerait peut-être de tomber une nouvelle fois sans connaissance n'importe quand. Ses yeux observaient alors le guerrier et soudainement, elle réfléchit à une chose qui l'a fit vraiment hésiter mais elle n'avait pas vraiment le choix de le dire.

- Je n'arriverais pas... à me défaire de mes vêtements toute seule.

Malaise... Mais c'était pourtant la vérité. Chancelante et étourdit, Caerys aurait tôt fait de retrouver le sol si elle essayait de se dévêtir complètement seule. Elle espérait seulement que tout cela ne la gêne pas à un tel point qu'elle s'en veut pour toujours d'avoir choisit cette option. Mais sa vie en dépend sûrement en ce moment donc la princesse impériale s'était laissée tentée par cette idée. Chasser le froid et guérir ses blessures étaient ses priorités. Ce qui équivalait à garder conscience et rester en vie.
Revenir en haut Aller en bas
Immehur

avatar

Masculin
Nombre de messages : 283
Localisation : Irianeth
Rôle du Personnage : Guerrier Noir; Seccyeth; Commandant Suprême d'Irianeth
Race : Hybride (Père Insecte-Humain, Mère Elfe)
Allégence à : La Famille Impériale; L'Empire; Ses Convictions
Points : 443
Date d'inscription : 07/10/2010

MessageSujet: Re: Qui va l... Oh, désolé! [Caerys][M pour Mature]   Jeu 27 Juin - 3:58

Après le presque monologue du guerrier, Caerys sembla s'endormir l'espace d'une minute. Il se dit que c'était parce qu'elle était fatigué, parce qu'elle avait perdu du sang, parce qu'elle avait froid. Il ne pouvait pas se douter qu'elle n'était pas véritablement à l'aise prêt des hommes. Je veux dire, intimement prêt, des hommes. Ce n'est que lorsqu'elle ouvrit les yeux qu'il comprit un peu. En disant qu'elle acceptait, elle laisse pointé un onze d'hésitation dans sa voix. Hésitation qui ne passa pas inaperçu. Sur le coup pourtant, le soldat ne pouvait dire mot pour la rassurer. Il l'observa plutôt se lever avec un brin de difficulté. Il l'aurait aidé si elle lui aurait demandé, mais elle était fière. N'empêche, une autre demande ne tarda pas alors qu'elle resserrait le manteau du Seccyeth contre elle pour éviter de grelotter.

Ce n'était pas une demande ou un ordre en règle, mais il valait mieux y répondre positivement de toutes manières. Immehur savait mieux que de faire le sot devant la princesse alors qu'elle était en mauvaise état. Il inclina donc la tête respectueusement afin de montrer qu'il comprenait et contourna la jeune femme. Planifiant rapidement dans sa tête, il comprit qu'il ne pourrait plus se dévêtir lui-même après avoir commencer avec l'héritière. Il retira donc sa tunique, ses bottes et ses pantalon en deux temps, trois mouvement avant d'appliquer aussi doucement que possible ses mains sur les étroites épaules de Caerys.


- Je vous promets que rien de cette journée ne s'ébruitera un jour de ma bouche.

Il s'affaira ensuite à retirer ses vêtements à la fille de l'Empereur. D'abord, le manteau, qu'il fit glisser de ses épaules sans problème. Ce dernier tomba par terre sèchement, rejoignant les autres vêtements de l'hybride. S'en vint ensuite les habits de soie et de satin. Le haut d'abord, puis le bas. Cela demanda une partie de coopération de la part de la fille, mais ce n'était rien d'extravagant. Après tout, ce n'était pas la première fois que l'homme dégarnissait une femme. Enfin, si. C'était la première fois qu'il le faisait avec autant de délicatesse. Délicat, mais rapide. Ils furent tout deux bientôt nus comme des vers, le moment était venu. En retenant se regard d'observait la peau satinée et invitante de sa futur Impératrice, le Commandant Suprême la pris dans ses bras tel un mariée et se dirigea de ces pas vers la grotte.

Déjà, il sentait le corps froid de sa protégée le dérober de sa chaleur corporelle, s'ajoutant au fait que l'air devenait plus froid avec la soirée qui s'avançait. Heureusement, il pénétrait dès lors dans les eaux chaudes et bienfaitrices de la source. De par sa grande taille, il était capable de s'asseoir confortablement dans le bassin, ce qu'il fit. Il garda sa majesté sur lui, tâchant bien de ne pas l'importuné de sa masculinité. Il faisait bien attention aussi de garder ses mains à des endroits respectueux tel que les bras, le dos et les épaules, allant sur les jambes et le ventre  uniquement lorsque nécessaire. Il ignorait combien de temps il devrait rester là avec elle, mais il sentait déjà l'effet légèrement anesthésiant des spores phosphorescent. Cela ne redonnerait pas son énergie ou son sang à la princesse, mais elle ne sentirait plus ses blessures et celles-ci se refermeraient plus rapidement.

Et maintenant, on attend, pensa Immehur, laissant sa tête retomber vers l'arrière pour se reposer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Qui va l... Oh, désolé! [Caerys][M pour Mature]   Ven 28 Juin - 0:43


La tête un peu penchée vers l'avant, la princesse impériale attendait. Quelque chose se propageait en elle et elle sait ce que c'est. La peur. Quelque chose, qui, pourtant elle ne devrait pas posséder. Même en face d'un homme. Mais ne s'étant jamais dévêtue devant qui que ce soit mis à part sa mère quand elle était enfant, l'héritière se sent un peu prisonnière de la situation. Elle s'est aventurée trop loin, étant trop fière pour avoir remarqué que le guerrier était trop puissant pour elle. Mais elle avait toutefois engagée le combat avec fierté et détermination. Mais Caerys était allée trop loin. Maintenant blessée et à la merci de se qu'il présentait pour ne pas perdre la vie, la jeune femme avait accepté d'enlever complètement ses vêtements et d'aller dans les bains naturels de la grotte juste derrière elle. Toutefois, la princesse impériale avait souligné un problème: elle ne pouvait se déshabiller toute seule. Partageant ce point avec le guerrier, elle le vit se redresser quelques instants plus tard. Les yeux rouges de la princesse le suivaient jusqu'à ce que Immehur soit derrière elle et qu'elle ne puisse plus le voir. Alors qu'elle attendait qu'il lui enlève ses vêtements, rien ne vint. Mais soudain, elle entend des bruits de vêtements mouillés qui tombent au sol. Tournant un peu la tête avec ses yeux, elle aperçoit le torse nu de l'homme qui se tient derrière elle et Caerys décide de retourner son regard vers l'avant. Le seccyeth avait décidé de se déshabiller en premier et de déshabiller l'héritière en dernier.

- Je vous promets que rien de cette journée ne s'ébruitera un jour de ma bouche.

Elle hocha tranquillement la tête en lui signifiant ainsi qu'elle comprend. Puis, les mains de l'homme s'abattirent sur ses épaules pour la libérer du manteau. Le bruit du cuir mouillé sur le sol lui fit fermer les yeux car l'héritière sait ce qui allait suivre. Prenant une grande inspiration, elle réussit à aider le commandant suprême à la dévêtir. Il lui avait tout d'abord retiré son haut pour finir par le bas. Sans même attendre le reste, Immehur l'avait soulevé telle une mariée mais aussi comme une poupée de chiffon. Caerys ne devait peser un rien pour lui vu sa taille et son poids qui était plutôt bas. La princesse impériale se laissa mener par le géant sans dire un mot. Ils pénétrèrent ensemble de cette facon dans la grotte et les yeux rouges de la jeune femme regardaient tout autour d'elle. Elle aimait bien la place. C'était calme, délicat et surtout naturel.

Caerys sentit l'eau chaude faire un effet de vapeur contre sa peau. On ne l'a vit pas. Ce n'est qu'une sensation après tout. Fermant les yeux, la princesse se laisse envahir par cette douceur. Elle sentait déjà que ses blessures commençaient lentement à se refermer, mais surtout à guérir. Son corps ne semblait plus aussi comprimé à cause de la douleur. L'héritière sentait bien le corps de l'homme qui la retenait. Au bout de plusieurs minutes, elle se décida à redresser le visage vers lui et la jeune femme observa son visage. Ce n'est pas avec gêne qu'elle le fît. Caerys semblait intéressée à le dévisager de la sorte pendant qu'il avait les yeux fermés. Soudain, elle bougea. La belle se retrouvait presque assise dos à lui lorsqu'elle termina de bouger. Elle n'aimait pas cette position. La princesse impériale décida alors de nouveau de bouger. Elle s'installa confortablement sur lui et posa la tête sur son épaule, le visage presque enfouit dans son cou.


- Merci, dit-elle.

La princesse impériale levait alors l'une de ses mains pour jouer dans les cheveux du géant. Ses yeux rouges suivaient ses propres mouvements alors qu'elle mouillait ainsi sa tête à cause de l'eau qui se retrouvait sur ses doigts. La princesse impériale espérait ne pas le déranger. Mais la voilà, complètement nue, contre un étranger qui l'était tout autant qu'elle. Elle laissa descendre sa main le long de sa joue, et calmement, son pouce fit simplement sa lèvre inférieure comme une caresser et elle laissa ensuite retomber sa main dans l'eau. Elle ne sait pas exactement pourquoi elle a fait cela mais elle n'en était pas gênée. Caerys espérait que ce soit aussi le cas pour le guerrier.


- Peut-être ces gestes vous ont-ils importunés? demanda-t-elle alors pour être certaine de ce qu'elle pensait.

Déjà, malgré le peu de temps qu'ils se retrouvaient ici, Caerys se sentait mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Immehur

avatar

Masculin
Nombre de messages : 283
Localisation : Irianeth
Rôle du Personnage : Guerrier Noir; Seccyeth; Commandant Suprême d'Irianeth
Race : Hybride (Père Insecte-Humain, Mère Elfe)
Allégence à : La Famille Impériale; L'Empire; Ses Convictions
Points : 443
Date d'inscription : 07/10/2010

MessageSujet: Re: Qui va l... Oh, désolé! [Caerys][M pour Mature]   Ven 28 Juin - 2:05

Cela faisait quelque minutes qu'ils avait pénétrer dans les eaux bienfaitrices du bassins. Cependant, Caerys ne semblait pas satisfaite de sa position. Elle bougea donc une première fois, poussant Immehur à retirer ses mains de sur elle pour lui laisser le loisir de se mouvoir. Cependant, lorsqu'il allait les reposer contre la peau de la jeune femme, cette dernière décida à nouveau que la position était inadéquate. Toujours sans relever la tête, il laissa libre cour au mouvement de la belle et attendit qu'elle se place confortablement. Elle finit de biais, ses jambes perpendiculaire au cuisses du guerriers, sa tête posé contre l'épaule de celui-ci et elle laissa glisser un remerciement dans un soupir. Lui ne fit pas de remarque, il ne faisait que son devoir. Il posa pourtant sa main au niveau du rein exposé de la princesse de manière à ce qu'elle ne glisse pas.

Puis, l'hybride sursauta l'espace d'une seconde, la main de l'héritière passant dans ses cheveux. Il s'attendit à ce qu'elle lui empoigne la chevelure pour une raison brutale ou un autre, mais fut agréablement surpris. Ce n'était qu'un caresse. Même plus qu'une. Le mouvement répété trempa légèrement les cheveux du Seccyeth jusqu'à ce que la main féminine glisse sur la joue mal rasé de l'homme jusqu'à sa mâchoire. Là où le pouce de la futur Impératrice traça la ligne de sa lèvre inférieur avant que la main ne retombe à l'eau. Avec tout ça, ses cheveux s'étaient dressés sur sa tête et il avait la chair de poule. Par chance, l'eau chaude eut vite fait de faire disparaître ce frisson, mais vint la question des lèvres rosées et féminine de Caerys.

Importuné? Non... pensa d'abord le guerrier. Il avait simplement l'habitude d'assouvir ses besoins charnels avec des esclaves, des trophées de raids et des servantes. Toutes ces femelles n'avaient aucune volonté, elles subissaient plus qu'elles ne participaient. Aussi, le chevaucheur de dragon ne côtoyait pratiquement pas de femme dans sa vie de tous les jours, surtout des insectes. Celles qui avait le plus de caractère c'était les serveuses de la taverne des baraquements. Et encore, elle cessait de dire non dès qu'on y mettait un peu de force. De recevoir ainsi un contacte tendre, c'était comme sur la plage plus tôt. Cette caresse dans sa nuque. La princesse jouait-elle avec lui? Non, cette question... Elle craignait vraiment d'importuné le géant. Prenant un inspiration, secouant légèrement la tête et rassurant sa prise autour de la princesse, il répondit.


- Ne vous inquiétez pas, majesté. Je vous ai dit plus tôt que je ferais tout ce que vous demanderiez de moi. Si vous désirez glisser vos mains sur ma peau, faites à votre guise. Il n'est pas de ma place de vous refuser.

Ce qu'il disait avait du vrai. Autant l'Empereur avait des concubines et l'Impératrice probablement des concubins, il n'était probablement pas trop tôt pour l'héritière de choisir ses propres... partenaires? Puis, depuis le temps qu'il voulait autre chose que des femmes complètement soumises, il ne se verrais jamais refuser. Malgré que la position de concubin devait être... passive. À cette pensée, le Commandant Suprême préféra penser à une position plutôt du genre amant. Oui, bien mieux que concubin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Qui va l... Oh, désolé! [Caerys][M pour Mature]   Ven 28 Juin - 2:51

Lorsque la main de Caerys s'était infiltrée dans les cheveux du géant, elle avait sentie un sursaut. Léger, mais il était là. Lui avait-elle fait peur? Elle avait faillit sourire. Mais son visage était resté de marbre face à cette réaction. Mais à l'intérieur d'elle, ce n'était pas la même chose. Caerys n'est pas en symbiose avec ses émotions internes et ce qu'elle projette à l'extérieur. Fermant les yeux pendant quelques secondes, la jeune femme profitait simplement de la chaleur du bain naturel, de la chaleur du corps de cet homme qui était avec elle. Si elle avait pensé prendre un bain complètement nue avec un homme qui l'était autant qu'elle... elle ne l'aurait jamais cru. Elle n'était peut-être pas prête à faire cela. Mais âgée de 22 ans, Caerys devait peut-être s'abandonner aux bras d'un homme. C'était ce qui allait se passer à un moment ou à un autre et la princesse se refusait qu'elle ne couche que lorsqu'elle allait se marier. Soudain, elle ouvrit les yeux quand elle sentit qu'elle glissait un peau. Heureusement, le seccyeth avait posé l'une de ses mains contre son rein droit et elle pouvait ainsi rester sur place. Vu sa taille, Immehur pouvait resté émergé de l'eau mais toutefois, Caerys était bien plus petite et menue que lui. La princesse impériale coulait donc, en quelque sorte. Elle ignorait ce que ses caresses avaient provoqués chez cet homme. Rares étaient ceux qui resteraient insensibles face à elle déjà habillées. Alors nue, c'était un comportement des plus honorable. Cependant, la jeune femme ne cessait de le regarder, comme si elle recherchait quelque chose au fond. Laissant sa tête retombée sur l'épaule du guerrier, la princesse impériale fut laissée à ses pensées alors qu'elle réfléchissait à beaucoup de choses. Mais l'une d'entre elle est surtout ce qu'elle faisait présentement. Elle était en présence d'un homme nu avec elle - dont elle aussi elle était nue - et qu'ils étaient assez rapprochés. Si elle n'était pas blessée, Caerys se demandait si Immehur se serait autant rapproché. Ses yeux rouges restaient là, en plan. Elle était entrée dans un état lunatique mais ce n'était que pour penser. Elle était craintive si elle poursuivait les choses plus loin. Elle avait peur de ce qui allait se passer. Comment lui il allait réagir. Dans tous les cas... elle était craintive dans un sens.

Il faut dire que malgré son talent de séduction envers les autres hommes, Caerys ne s'était jamais attardée à ressentir une émotion quelconque que du pouvoir. Mais avec Immehur, la sensation était soudainement différente. Pourquoi lui? Pourquoi n'était-ce pas arrivé avec quelqu'un d'autre? La jeune femme commençait sérieusement à se poser milles et unes questions. Tout cela hantait sérieusement ses pensées.


- Ne vous inquiétez pas, majesté. Je vous ai dit plus tôt que je ferais tout ce que vous demanderiez de moi. Si vous désirez glisser vos mains sur ma peau, faites à votre guise. Il n'est pas de ma place de vous refuser.

Elle haussa soudainement un sourcil. Venait-il ouvertement de lui dire qu'elle avait le champ libre sur lui? La jeune femme relâcha alors le géant et malgré sa prise, elle glissa un peu dans l'eau. La belle se retrouva donc un peu plus profondément dans la source chaude et redressa les yeux rouges vers lui. Nageant calmement sur place, la princesse héritière réfléchissait rapidement. Elle ne savait pas pas comment réagir face à ces paroles. Quand elle décida de se rapprocher et de grimper sur la marche où il était et de venir se rasseoir contre lui. Cette fois-ci, elle s'était positionnée d'une façon plus provoquante que la dernière. Elle s'était mise face à face et ses jambes entouraient son bassin. Toutefois, l'héritière ne l'avait pas serré. Ses genoux s'étaient déposés contre la paroi rocheuse derrière lui. Caerys le regarda alors dans les yeux.

- Pourtant vous avez sursauté à mon contact...

Caerys abaissa un peu les yeux sur le torse du seccyeth avant de les redresser et décida d'y passer lentement les doigts. Comme s'ils n'étaient que plumes et vent. Ses ongles et ses doigts remontaient lentement vers son cou jusqu'à ce qu'elle atteigne le dessous de son oreille. Là, elle mit sa main à plat contre sa peau et enfouit sa main complètement dans ses cheveux. Ses paupières s'étaient fait moins grandes alors qu'elle observait son visage. Soudain, elle relâcha le guerrier et son regard se ferma. Ses paupières suivit le mouvement et elle ferma les yeux pendant quelques secondes. Elle ne comprenait pas exactement pourquoi son corps réagissait d'un tel facon. Ce picotement au niveau du bas-ventre, ces frissons méconnaissables. Et pourtant, elle avait déjà été proche de d'autres hommes. Redressant alors le regard vers lui en ouvrant les yeux, Caerys dût se faire violence pour pouvoir parler de ce qu'elle allait dire.

- Je... ne sais pas exactement ce qui se passe ni pourquoi je me sens aussi étrange...


Elle fronça alors les sourcils. Mais une certaine étincelle s'était allumé dans son regard, même si elle essayait de totalement comprendre la situation, surtout son corps. Même qu'elle ne savait même pas pourquoi elle avait dit cela à voix haute. Maintenant, il était trop tard.
Revenir en haut Aller en bas
Immehur

avatar

Masculin
Nombre de messages : 283
Localisation : Irianeth
Rôle du Personnage : Guerrier Noir; Seccyeth; Commandant Suprême d'Irianeth
Race : Hybride (Père Insecte-Humain, Mère Elfe)
Allégence à : La Famille Impériale; L'Empire; Ses Convictions
Points : 443
Date d'inscription : 07/10/2010

MessageSujet: Re: Qui va l... Oh, désolé! [Caerys][M pour Mature]   Ven 28 Juin - 6:08

Après la réponse prudente du guerrier, la princesse s'éloigna, aller nager quelques secondes un peu plus loin. Tout de suite, il se redressa et ouvrit les yeux, ne voulant pas qu'elle ait une faiblesse et ne se noie. Ainsi, il ne put s'empêcher de voir la silhouette de la jeune femme à travers l'eau luminescente. Il ne pu s'empêcher de voir ses formes féminine se mouvoir sous la surface de l'eau. Il fit tout de même de son mieux pour garder ses yeux au niveau de la tête d'ébène de la femme, mais le "mal" était fait. Elle resta là quelques secondes, avant de revenir vers lui. Elle s'installa cette fois carrément face au soldat, plaçant ses jambes de chaque côté de son corps musclé. Là, par réflexe ou par instinct, Immehur plaça ses mains sur les hanches de l'héritières, geste qui pourrait fort bien lui en coûter si ça tournait mal. C'est là qu'elle répondit à son tour, mentionnant le sursaut plus tôt.

- Une surprise, simplement, expliqua-t-il.

Alors que le regard bleu glacier de l'homme soutenait celui de sang de la femme, elle décida de baissait les yeux sur son torse sculpté tout en y apposant le bout de ses doigts. Elle les glissa sur sa peau en remontant doucement le long de son cou et jusqu'à sa mâchoire où elle passa sa main dans sa chevelure blonde à nouveau. Puis, elle fit tomber son regard d'avantage, fermant même les yeux. Elle sembla réfléchir, même être en introspection. Il allait lui demander si ça allait lorsqu'elle rouvrit les yeux et reposa son regard dans le sien. Elle déclara ensuite quelque chose de... nouveau, pour le Commandant. Étrange? Qui a-t-il d'étrange dans l'attirance entre un homme et une femme? À moins qu'elle ne parle de sentiments? Surement pas... Alors quoi?... ! Là, il pensait avoir trouvé. Il pensait comprendre pourquoi c'était étrange. Peut-être que malgré ses airs, la princesse héritière d'Irianeth n'avait pas tant d'expérience auprès de la gente masculine.

Cachant sa stupéfaction de son mieux, le Seccyeth chercha alors quoi répondre à cela. Il n'était tout de même pas pour répondre aux caresses (bien que ce fut tentant) de Caerys sans que celle-ci ne donne son consentement clair et précis. Il est peut-être téméraire, mais pas suicidaire. C'est donc en avalant sa salive et s'humectant un minimum les lèvres qu'il répondit quelque chose qu'il pouvait croire... approprié. Y aller avec un brin d'arrogance peut-être? Mais doucement...


- Peut-être est-ce l'inéluctable magnétisme qu'il peut y avoir entre un homme et une femme prennent ensemble un bain sans leur vêtement. Le tout après avoir partager l'une des formes les plus primitives de communication, à savoir le combat. Dois-je ajouter, un homme et un femme tous deux fichtrement bien foutus...

Le dernier commentaire de trop? Peut-être, je le saurai bien assez tôt,
finit-il en pensées. Il avait effectivement osé dire, et pas de la manière la plus noble, que la princesse était joliment... attirante? Enfin, lisez plus haut, vous verrez bien ce que je veux dire. Je ne suis que le narrateur, ce n'est pas comme si j'étais omnipotent... Je le suis pour une seule personne, mais chut... je ne connais pas tous les mots de l'univers francophone! Revenons-en à nos royaux fessiers qui se baignent...

Immehur termina sa phrase avec un sourire en coin et retint de justesse un clin d'oeil. Il fallait en mettre, mais pas trop. Ses mains étaient toujours posées sur les hanches invitantes de l'héritière, comme si c'était leurs places assignées. Il y avait bien d'autres endroits sur le corps de la demi-tanieth que le demi-elfe aurait aimé explorer façon tactile. Cependant, il devait se retenir tant et aussi longtemps qu'elle ne donna pas un "ok" clair et précis. Cela pourrait ne jamais arriver, tout comme cela pourrait se produire dans quelques secondes. Tout dépendait de l'impactes des mots du soldat sur la fille de l'empereur noir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Qui va l... Oh, désolé! [Caerys][M pour Mature]   Ven 28 Juin - 12:05

L'aveu de la princesse n'était pas quelque chose que Immehur devait prendre à la légère et surtout il devait faire attention à ce qu'il allait faire et surtout ce qu'il allait dire. La princesse impériale pourrait soudainement se retourner vers lui et commencer à être méchante et à lui pourrir la vie comme personne ne pourrait le faire - sauf son père ou sa mère, bien entendu -. Mis à part ses parents, Caerys est la plus grande autorité et peu de gens osent se confronter à elle. Silencieuse, la princesse continue d'observer les réactions du géant. Ses doigts qui s'étaient glissés contre sa peau jusqu'à ce qu'elle commence à lui confier quelque chose d'important. Elle ne sait pas exactement ce qui se passe chez elle mais vu la réaction d'Immehur, l'héritière n'allait pas tarder à le savoir, en quelque sorte. Il lui répondit alors que c'était une surprise. Qu'elle l'avait surprise. Le regard de l'héritière s'était un moment absenté, puisqu'elle réfléchissait à quelque chose. Comme si tout cela était devenu insensé. Pourquoi les deux combattants s'étaient-ils retrouvés dans cette situation? Caerys redoutait-elle la suite des évènements? S'en voulait-elle d'avoir choisit les bains? Elle l'ignorait. Toutefois, elle était contente que personne ne soit dans les parages car si la nouvelle se serait répendue jusqu'aux oreilles de son père, ou encore pire de sa mère, la princesse impériale aurait été dans de sales draps.

Il ne faut pas être idiot pour ne pas observer la petite stupéfaction qui restait sur le visage du guerrier lorsqu'elle s'était confiée à lui. Il avait caché de son mieux la plus grande expression de stupeur mais Caerys avait sût décelé sur lui une once de ce sentiment. Mais elle ne fit rien. Son visage resta aussi silencieux et surtout inexistant de sentiments pour le moment. Tant que le guerrier ne se foutait pas d'elle elle ne lui ferait aucun mal. C'était ainsi que cela marchait dans certaines situations. Si la princesse impériale a osé se confier à quelqu'un et que cette personne trahit sa confiance, elle n'est pas mieux que morte sur le moment même. Car l'héritière se souvient exactement de ce qu'elle confie à la personne qu'elle le dit. Dès que le secret est dévoilé, Caerys ne perd aucun temps à exécuter la dîtes personne concernée. Il ne fallait pas la prendre pour... enfin vous comprenez tout de même.


- Peut-être est-ce l'inéluctable magnétisme qu'il peut y avoir entre un homme et une femme prennent ensemble un bain sans leur vêtement. Le tout après avoir partager l'une des formes les plus primitives de communication, à savoir le combat. Dois-je ajouter, un homme et un femme tous deux fichtrement bien foutus...

Le regard de la princesse impériale s'était alors attardé sur le regard de l'homme devant elle. Caerys comprit ce dont il voulait parler et soudainement tout fut clair dans son esprit. Ouvrant un peu la bouche, la jeune femme allait parler mais aucun son ne sorti de ses lèvres. Refermant alors celles-ci, la jeune femme décida de réfléchir à nouveau. Qu'allait-elle faire exactement? Elle venait de comprendre que son corps réagissait à la proximité du tiens. Et c'était bien la première fois. Elle comprenait qu'elle avait une attirance très claire envers le seccyeth. Posant la main contre son visage, la princesse impériale émit un son étrange, ressemblant plutôt à un grognement qu'à un soupire ou qu'à quoi que ce soit d'autre. Abaissant ensuite sa main, elle le regarda dans les yeux. La suite allait devenir encore plus étrange mais aussi... beaucoup plus ''aventureuse'' pour la demoiselle.

- J'aimerai découvrir ce que je n'ai pas découvert.

Elle le regardait droit dans les yeux. Elle espérait qu'il comprenne là où elle voulait en venir. Immehur semblait assez intelligent. Elle lui avait simplement parler qu'elle se sentait étrange et il avait deviné la raison de son mal. Le seccyeth n'allait sûrement pas avoir de difficulté à devenir qu'elle était prête à aller plus loin. Du moins, d'essayer et de voir ce que cela allait donné. Le géant ne la laissait pas indifférente, ce passage était clair et précis. Toutefois, la princesse impériale ignorait s'ils iraient encore plus loin. C'était maintenant au commandant suprême de voir s'il s'aventurerait plus loin. Le regardant de ses yeux rubescent, la jeune femme attendait.


PS: Désolée ce n'est pas très gros comme poste. J'ai posté pour qu'Immehur puisse faire quelque chose. Je dois malheureusement aller travailler. La merveilleuse raison de mon petit poste xD Si y'a quoi que ce soit envoie-moi un mp =)
Revenir en haut Aller en bas
Immehur

avatar

Masculin
Nombre de messages : 283
Localisation : Irianeth
Rôle du Personnage : Guerrier Noir; Seccyeth; Commandant Suprême d'Irianeth
Race : Hybride (Père Insecte-Humain, Mère Elfe)
Allégence à : La Famille Impériale; L'Empire; Ses Convictions
Points : 443
Date d'inscription : 07/10/2010

MessageSujet: Re: Qui va l... Oh, désolé! [Caerys][M pour Mature]   Ven 28 Juin - 20:25

[HRP : "Court".... C'est bin correcte. De toute manière c'est le contenu qui compte, pas la longueur :P Puis tu me vois pas écrire beaucoup plus long que ce dernier poste de ta part ^^']

Par expérience, le guerrier arrivait à contenir toute réaction involontaire au niveau de son outillage. De cette façon, la situation ne deviendrait pas plus inconfortable qu'elle ne l'était déjà. Malgré qu'elle devenait bien moins inconfortable depuis quelques instants. Il n'était pas habitué d'être intime avec une femme pouvant espérer être son égal, voir supérieur à lui. Que dis-je, cela ne lui était jamais arrivé. C'était donc difficile pour lui de savoir vraiment quoi faire. Il n'avait pas été élevé par un gentleman non plus. Mercator avait eut ses deux fils suite à des accouplements forcé avec des Elfes d'Enkidiev, ça ne donnait pas un excellent exemple côté romance. Comment fallait-il se comporté intimement avec, ni plus ni moins, la futur Impératrice de l'Empire Noir d'Irianeth? Immehur n'en avait franchement aucune idée. Pour l'instant, il tentait de suivre son instinct en utilisant son bon sens et son respect de l'autorité comme freins. Ça semblait aller plutôt bien.

Toujours dans la même position, les deux hybrides soutenaient le regard l'un de l'autre. Caerys sembla alors vouloir dire quelque chose, mais se retint. Elle caressa à nouveau le soldat, sur la joue cette fois. Uniquement l'espace d'un instant cependant, avant que sa main ne retombe. Elle déclara ensuite qu'elle souhaitait découvrir, sur un ton légèrement réticent, mais tout de même aventureux. Découvrir ce que vous n'avez pas découvert... Je ne suis quand même pas pour profiter d'elle comme je profiterais d'une vulgaire servante! pensa-t-il. Puis, il avait raison. Il ne pouvait tout de même pas penser faire comme avec toutes ces autres filles. Il devait y aller... doucement.


- Je crains ne pas être la meilleure personne pour vous aider dans cette entreprise, princesse, mais je ferai de mon mieux, pour vous.

Sur cette déclaration, il fit glisser sa main droite de sa position sur la hanche de la femme jusqu'à sa cuisse, la caressant avec force, mais sans trop. En main temps, il fit glisser sa gauche légèrement plus dans son dos afin de la rapprocher de lui, réduisant la distance entre leur deux corps. De là, il remonta lentement sa main droite le long du corps magnifique qui s'offrait apparemment à lui et l'amena au sein le plus près. Massive, la main enveloppa complètement l'organe mammaire. Il massa, caressa, titilla même le bout rosé de cette objet qui avait manqué toute sa petite enfance au grand Seccyeth. Garda le corps de Caerys contre lui de sa main gauche et profitant de son buste de la droite, Immehur avait baisser sa tête afin de garde un semblant de contacte visuel avec elle. Il n'était pas sûr que ce qu'il faisait était bien ce qu'elle demandait, mais ce qui était fait, était fait. Elle le lui dirait bien si ce n'était pas ce qu'elle recherchait. Puis, ils étaient déjà nus dans une source chaude, le malaise était fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Qui va l... Oh, désolé! [Caerys][M pour Mature]   Dim 30 Juin - 3:24


Pouvons-nous juger quelqu'un de vouloir explorer un chemin qu'il n'a jamais osé s'aventurer auparavant? Caerys n'a jamais osé aller plus loin que de simples contacts avec un homme car elle craignait beaucoup de choses mais ceux-ci ne lui avait fait aucun effet comme Immehur le faisait sur elle. Pourquoi arrivait-il à produire un tel effet chez elle? Elle plongeait à l'intérieur soi-même, essayant de découvrir ce qui se produisait. Elle savait quelques choses puisque son éducation ne fut pas sans failles. Elle avait été éduquée sur la sexualité, tout de même. Alors que ses pensées vagabondaient, elle entendit la voix grave de l'homme en face d'elle. Il disait ne pas être la meilleure personne pour la faire découvrir ce terrain mais qu'il ferait de son mieux. La princesse impériale ne demandait pas mieux qu'une telle réponse! Toutefois, Immehur devait faire attention avec elle. Mais qui sait si la princesse ne préférerait-elle pas un peu de férocité? Personne n'en est vraiment certain après tout. Même pas elle. En ce moment même, personne n'aurait pu deviné que l'héritière de l'Empire se pavanerait dans un bain de la sorte avec le commandant suprême de l'Armée. Tout peut surprendre, n'est-ce pas? La jeune femme restait silencieuse, attendant qu'Immehur agisse ou lui dise autre chose.

Elle sent alors la main de l'homme descendre de son dos jusqu'à sa cuisse. La caresse fut forte, mais douce à la fois. Ce fut une sensation étrange mais qui ne fut pas désagréable. Soudain, le corps de la jeune femme fut très proche de lui de l'homme. Même, il n'y avait aucun espace, ou presque, dans le haut de leurs corps. Caerys eu un peu le souffle coupé de ce rapprochement. Son corps commença à augmenter son rythme. Mais elle ne rougissait pas. Pas encore. Puis, les mains grandes et robustes de l'homme parcourut un peu le haut du corps de la jeune femme. Lorsque soudainement, l'une de ses mains enveloppa complètement l'un de ces deux organes de sa poitrine, un choc électrique traversa le corps de la jeune femme. Caerys eut les yeux ronds. Ses pupilles s'étaient soudainement dilatées et elles étaient bien visibles. Le changement l'était. Elle entrouvrit un peu les lèvres, incapable de parler mais tout son corps réagissait. Déjà, ces petits boutons rosés s'étaient tendus sous les gestes du géant. Ses yeux bougeaient un peu dans un sens et dans un autre, observant ses gestes quand soudainement elle redressa la tête vers lui. La princesse impériale venait de comprendre. C'était l'envie, quelque chose qu'elle n'avait jamais connue auparavant avec quelqu'un car aucun homme ne lui avait fait cet effet auparavant. Ce n'était pas de l'amour puisque son coeur ne battait pas pour cet homme. Enfin... disons ca maintenant. Nous ignorons toujours ce que le futur nous réserve. Toutefois, son corps répondait à ses avances. Doucement, elle remonta ses doigts contre son épaule et arrêta sa main à la base de son cou.


- J'ai finalement saisis ce qu'il me manquait et pourquoi je réagis de cette façon. Ceci n'est pas un ordre. Je ne te force à rien, Immehur. Ici, dans cet endroit, tu es libre de tes gestes sauf si je t'en ordonne le contraire. Me laisseras-tu t'embrasser en cet instant?

Cette envieuse envie de l'embrasser depuis un moment tenaillait le ventre de la princesse impériale. Elle était aussi si proche de lui que cette envie devenait de plus en plus présence aussi dans son esprit. Il n'était pas pareil aux hommes qu'elle a rencontré sur son passage. La jeune femme était donc attirée vers lui sans toutefois être amoureuse. N'était-ce pas ce qu'on appel un amant? Peut-être ne serait-ce qu'une aventure. Mais Caerys était toutefois convaincue qu'elle ne voudrait pas en rester là. Peut-être était-elle la prochaine impératrice, qu'elle pouvait avoir tous les hommes qu'elle désire - du moins ceux qui sont obéissants - elle aime bien les hommes qui savent aussi lui tenir tête et avoir une assurance hors du du commun. La jeune femme le regardait alors dans les yeux. Maintenant, il fallait qu'il la laisse l'embrasser mais un peu plus tôt, elle lui avait donné le champ libre. Immehur pouvait donc la repousser s'il le désirait.

Tout doucement, la main sur le cou du guerrier remontait pour venir s'enfouir dans les cheveux d'Immehur. La princesse impériale le regardait toujours dans les yeux. Même si elle n'a jamais été très loin avec un homme, l'héritière sait toutefois embrasser. Heureusement. Car sinon elle paraîtrait vraiment très mal. Et très coincée. Toutefois, la virginité à 22 ans était une chose plus fréquence qu'on ne le pensait. Et Caerys ne devrait pas faire exception. Doucement, elle rapprochait le visage de l'homme en même temps du tiens. Si Immehur souhaitait rompre ce contact, c'était maintenant ou jamais. Toutefois, elle avait envie de goûter ses lèvres avant qu'il ne décide de les enlever - s'il n'en avait pas envie -. Alors, Caerys pose ses lèvres chaudes et sucrées contre celles du guerrier, sans même attendre un seul geste ou une seule phrase de sa part. La princesse impériale s'était imposée. Maintenant, c'était à son tour. Si le seccyeth avait envie de prolonger le baiser, il le fera. Sinon, il n'aurait qu'à la repousser par les épaules et la belle ne referait plus cette erreur.
Revenir en haut Aller en bas
Immehur

avatar

Masculin
Nombre de messages : 283
Localisation : Irianeth
Rôle du Personnage : Guerrier Noir; Seccyeth; Commandant Suprême d'Irianeth
Race : Hybride (Père Insecte-Humain, Mère Elfe)
Allégence à : La Famille Impériale; L'Empire; Ses Convictions
Points : 443
Date d'inscription : 07/10/2010

MessageSujet: Re: Qui va l... Oh, désolé! [Caerys][M pour Mature]   Mar 2 Juil - 18:14

Le grand guerrier sentit bien évidemment la décharge nerveuse qui traversa tout le corps de la princesse. Il la sentit, car elle se tendit légèrement, leur deux corps ne cessant d'être plus près l'un de l'autre. Elle réagissait bien. Elle réagissait comme une femme qui n'avait jamais eut le plaisir d'être massée de cette manière, tenue ainsi contre le corps d'un homme. Elle réagissait comme quelqu'un qui en voulait encore, qui en voulait plus. Puis, pas seulement elle. Le soldat aussi, se mettait tranquillement au garde à vous en réaction des jeux. Plus ça irait et plus il risquerait de perdre sa lucidité. On a beau être habitué et même apprécier, lorsque c'est différent, lorsque c'est mieux, tout l'expérience du monde ne serre à rien. L'adrénaline est une drogue au potentiel incroyable, même quelqu'un qui ne vit que de cela, perdre la tête dans une telle situation.

C'est donc en ne comprenant que l'important qu'Immehur écouta la requête de l'héritière. Elle désirait un baiser, mais demandait tout de même la permission. Les rôles eussent été inversé, le Seccyeth aurait comprit. Seulement ici et maintenant, la princesse c'était elle et lui le simple citoyen (si on veut). Elle clamait que ce n'était pas un ordre, qu'elle ne le forçait pas. Dans tous les cas, c'est ce qu'elle voulait et le Commandant Suprême avait déjà déclarait qu'il ferait tout ce qu'elle voudrait de lui. Un baiser n'était pas une tâche suicidaire, loin de là. Rien ne le poussait à refuser. Autres choses le poussait à accepter par contre. Pas de l'amour. L'hybride ne pensait pas éprouver ce sentiment pour quoi que ce soit. Enfin, l'amour des bonnes choses comme l'alcool et les femmes, mais ici on parle de l'autre amour. L'amour qui dure, l'amour unique. Celui-là, n'existait pas chez lui. Du moins pas encore. Puis, qui serait assez fou pour se déclarer de tendres sentiments à l'égard de la futur Impératrice? Pas lui. Non, lui il éprouvait autre chose à l'égard de cette femme. Du respect entre autre. Du désir, certes, mais aussi une certaine admiration. Elle connaissait ses limites, désirait les tester, les dépasser. Elle n'avait pas peur de la douleur et avait fait preuve de témérité contre le géant. Elle s'était bien battu aussi, même s'il s'était montré meilleur. Pour tout ça, il pouvait accepter pleinement qu'elle devienne un jour sa supérieure directe.

Que vois-je? La création d'un nouveau proverbe? Partage le lit de ton souverain et tu découvrira qui il est? Non... enfin peut-être. En attendant, Caerys avait glissé à nouveau sa main dans la chevelure du fils de Mercator. Sachant où elle s'en allait, il décida plutôt de délaissé son buste de sa main droite afin d'aller la placer dans le haut de son dos, gardant la gauche au niveau des reins. Lorsqu'elle colla ses douces lèvres à celles du guerrier, ce dernier fut agréablement surpris. C'était doux, fin, goûteux même. Il n'avait pas l'habitude d'embrasser une femme à cet endroit, or c'était loin d'être déplaisant. Il se voyait mal embrasser ainsi une esclave ou une servante, mais une femme de caractère comme la princesse, pourquoi pas. Répondant positivement à la requête de sa future souveraine, il intensifia de son chef le baiser, la serrant d'avantage contre lui en même temps. Sous l'eau, on pouvait remarquer que la situation se réchauffait. La grotte était déjà chaude dut au source thermique, mais quelque chose rendait la scène quelque peu... torride?

Eusse été une femme de bas étages, notre chevaucheur de dragon serait déjà passé à l'action avec un grand A. Heureusement peut-être, il était avec la fille de l'Empereur. La brusquer plus que nécessaire serait folie. En agissant avec une certaine passion tout en la laissant décider du rythme auquel aller, il espérait agir selon ses désirs. En tous les cas, il agissait selon les siens. De manières nouvelles, certes, mais toujours dans la même idée. Cette façon de faire, en considérant l'autre plus qu'un dévidoir... c'était bien. Après cette soirée, l'homme aurait toute la misère du monde à retourner voir des servantes et autres bassesses de l'Empire. Il ne souhaiterait plus que retrouver ce sentiment spécial, cette petite sensation qui rendait le tout tellement plus. Cet once d'autorité, de caractère, de personnalité qui habitait pour l'heure la princesse. Le faire, c'était bien. Le faire avec
quelqu'un, c'était mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Qui va l... Oh, désolé! [Caerys][M pour Mature]   Mer 10 Juil - 2:41


La décharge dans le corps de la princesse avait été presque explosive, mais à l'intérieur d'elle. À cette nouvelle sensation agréable, tout son corps s'était tendu sur le coup. Ses yeux recherchaient quelque chose mais sans trouver le point qu'elle recherchait. Sa bouche s'était un peu entrouverte. L'héritière ne réfléchissait plus vraiment. Tout son corps était maintenant à la merci de cet homme. Plus imposant, plus fort physiquement qu'elle, le corps mince et élancé de la jeune femme paraissait si frêle dans ses grands bras qui pouvaient même la plier en deux. Une belle expression pour vous dire qu'Immehur est plus puissant qu'elle physiquement, pouvant la dominer sous plusieurs plans. Mais la puissance de Caerys au rang hiérarchique faisait en sorte que le seccyeth devait étroitement surveiller ce qu'il faisait. Toutefois, la princesse impériale lui avait donné l'occasion de se laisser dévorer par se désir en lui et de le laisser se déverser sur elle telle l'eau d'une cascade, coulant entre les rochers. Elle ne lui en voudrait pas. Que cette union soit tendre, passionnée et sauvage, cela ne la dérangeait pas. Dès que les lèvres se déposèrent contre les lèvres charnues de cet homme, tout sembla basculer dans un nouvel univers. L'ambiance devint plus chaude, plus intense même. Les joues de la femme aux yeux rubescents semblaient avoir prit une légère teinte rosée mais pas à cause de la gêne. Nulle gêne ne se pointait. Caerys aimait son corps. Et nul dégoût ne se propageait dans ses pensées ni même dans ses envies lorsque les mains du géant se posaient sur elle. Ses caresses lui procuraient quelque chose d'autre. Quelque chose qu'elle n'a jamais connue auparavant. Qui pouvait croire qu'au fond la princesse héritière d'Irianeth soit encore vierge? Personne. Toutefois, Caerys avait osé gros en le disant ouvertement à Immehur. Mais le commandant suprême ne s'était pas enfuit et pour cela, elle lui donnait l'occasion mais surtout la chance de lui enlever cette marque de pureté chez elle. Quelque chose qu'elle semblait garder pour une personne en particulier, même si ce n'est que pur mensonge. Elle ne se sentait pas bien dans les bras de d'autres hommes, l'envie ne venait pas.

Le baiser fut rompu par la princesse elle-même. Les mains frêles et douces de la princesse s'étaient alors dégagées des cheveux pâles du géant. Laissant ses doigts courir vers sa nuque, ses gestes étaient lents mais calculés. Caerys le regardait dans les yeux. Ses longs ongles pointues se frayaient un chemin parfait sur sa nuque, laissant une traînée contre celle-ci. Comme si toutes les terminaisons nerveuses étaient à sa connaissance. Comme si elle était plus habituée qu'elle ne laissait croire. Toutefois, la princesse impériale se laissait guider par ses envies et ses instincts. Peut-être qu'avait-elle cela au fond d'elle? Jouer, apprécier, avoir du plaisir, du désir. Elle se demandait toutefois si ce plaisir serait parfaitement partagé avec autant de passion et de désir avec un autre homme. Elle ne le pensait pas. Soudain, les mains de la jeune femme se baissaient et elle atteignit les épaules de ce géant. Le seccyeth semblait se contenir. La belle était douce mais il ne faut pas s'attendre à ce qu'elle le soit complètement durant tout cet ébat. La fougue l'habite, une partie sauvage aussi. La princesse approcha alors son visage du tiens mais vint proche de son oreille afin de murmurer...


- Lorsque fond n'est que braise, un seul souffle amènera les flammes les plus ardentes...

Si Immehur était assez intelligent, il comprendra ce qu'elle voulait dire. Et Caerys prit son oreille d'assaut. Ses lèvres se refermèrent sur le lobe de cet organe, venant lentement y passer sa langue avant que ses dents ne viennent s'en mêler. La belle mordilla avec plaisir son oreille, émettant même un faible grognement sourd provenant du fond de sa gorge. Sa main sur son épaule descendit lentement contre sa gorge. Ses ongles pointues s'y pointa, elle serra un peu les doigts mais n'enfonça pas ses ongles pour autant dans sa gorge. Lentement, elle la laissa continuer son trajet jusqu'à parvenir contre son torse. Puis, ce fut à cet instant que la princesse décida d'y enfoncer ses ongles. Simplement au point de faire rougir sa peau ou de faire perler une piètre goutte de sang. La jeune femme n'avait pas le goût de le blesser complètement. La princesse relâcha son emprise de son oreille et laissa courir sa langue contre le bas de celle-ci jusqu'à reculer la tête pour le regarder dans les yeux. Ses jambes s'étaient soudainement enroulées autour de son bassin, comme tout à l'heure mais d'une façon plus... démonstrative, plus intense que l'autre fois. Et son regard à lui seul semblait être allumé d'un brasier.
Revenir en haut Aller en bas
Immehur

avatar

Masculin
Nombre de messages : 283
Localisation : Irianeth
Rôle du Personnage : Guerrier Noir; Seccyeth; Commandant Suprême d'Irianeth
Race : Hybride (Père Insecte-Humain, Mère Elfe)
Allégence à : La Famille Impériale; L'Empire; Ses Convictions
Points : 443
Date d'inscription : 07/10/2010

MessageSujet: Re: Qui va l... Oh, désolé! [Caerys][M pour Mature]   Jeu 11 Juil - 17:00

Le baiser avait déclencher une réponse physiologique chez le guerrier. Que dis-je, le baiser. La scène au complet jusqu'à présent déclenchait cette réponse. Encore un peu et il ne pourrait plus penser clairement. Il n'arrivait déjà plus à se dire qu'il devrait arrêter. Il n'en avait jamais eut envie, mais une petite voix dans sa tête le lui avait proposer. Pour Immehur, il n'était pas question d'arrêter maintenant. Toutes les esclaves du monde ne suffirait pas ce soir là. Il lui fallait quelqu'un. Il lui fallait la princesse. Plus ça allait, plus son bas-corps répondait, moins il réfléchissait, plus il agissait avec instinct. Il réussit cependant à se contenir, curieux, lorsque la belle mit fin au baiser.  Il la regarda dans les yeux, son regard clairement plein de désir. Elle approcha son visage du sien, approchant plus précisément sa bouche de son oreille. Elle y murmure quelque chose. Quelque chose que l'hybride n'était pas en mesure de comprendre dans son état.

Des braises et des flammes... mais il n'y a pas de feux ici...? pensa le colosse quand soudain Caerys attaqua son oreille. Malgré lui, le soldat écarquilla les yeux et frissonna. Il frissonna tout du long alors que l'héritière mordillait et léchait son organe auditif extérieur. Sans qu'elle ne lâche de ce côté, elle glissa aussi sa main contre le torse massif de l'homme avant d'y enfoncer avec une certaine force ses ongles. C'était douloureux, dans le sens où le corps de guerrier envoyait un signal à son cerveau comme quoi un tel stimulus répété causerait des dégâts plus ou moins important. Cependant, il s'en foutait. Ce stimulus de douleur ne lui donnait que plus envie de continuer. Il enfonça lui même le bout de ses doigt dans la chair de la princesse. Enfin, ce fut moins marquant considérant qu'il n'avait pas d'ongles véritablement long, mais du même coup il forçait à nouveau leur deux corps à se rapprocher.

Puis, en voyant les yeux écarlate de sa partenaire, il compris, ou cru comprendre, sa phrase précédente. Elle était au moins aussi avancée que lui sur l'échelle de l'excitation, ce qui voulait tout de même beaucoup. Il n'en manquait pas beaucoup pour que tout ne devienne plus que geste animal dans un effort de procréation. Bien que ce ne soit pas pour cette raison. Connaissant ses femmes plutôt bien, le Seccyeth décida que c'était à son tour d'agir. Remontant sa main gauche dans le haut de dos de la femme afin de pressé sa poitrine contre lui, il fit glisser la droite plus bas. Ensuite, tout en allant attaquer la base de son cou avec ses dents et ses lèvres, il continua de mouvement de sa main vers l'avant. Glissant avec précaution le bout de ses doigts contre la peau immergé de Caerys, il en vint à caresser l'intérieur de sa cuisse du revers. Doucement, prudemment, il approcha le bout de ses doigts de son intimité. Avec une certaine assurance, il ferma ensuite la distance entre sa main et sa cible. Appliquant alors ses dents avec une certaine force contre la chair de la future Impératrice, il se mit à caresser la zone intéressé. D'abord doucement, puis avec plus d'ardeur selon les réactions qu'il causerait chez Caerys.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Qui va l... Oh, désolé! [Caerys][M pour Mature]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Qui va l... Oh, désolé! [Caerys][M pour Mature]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Solénie Dim Valin
» Désolée...
» Désolé de ''péter'' la bulle mais...É.C.O.L.E BETÔT! O.o
» Oh! Je suis vraiment désolée || Riley & Mony
» « Désolé pour hier soir d'avoir fini à l'envers, la tête dans l'cul, l'cul dans l'brouillard » [Bunsit] /!\ Hentaï

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Empire Noir. :: Irianeth. :: Plages.-
Sauter vers: