Coucou ! Suite au recensement effectué, le staff s'organise afin de faire le ménage et offrir une vague de rafraichissement au forum. N'hésitez pas en rp entre temps, nous reprendront les évènements là où nous en étions en continuant avec l'attribution lorsque tout sera au point !



 

Partagez | 
 

 Deux Pardusses au petit matin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Deux Pardusses au petit matin   Jeu 25 Juil - 12:56

Voilà la discussion était passée, elles allaient passer à autre chose maintenant. C’est dans cette optique que la fillette aux oreilles blanche avait proposé de jouer à Tamiska et il était donc logique que la fille renarde lui demande à quel jeu elle voulait jouer. Ca, Esper ne le savait pas encore…Elle se plongea dans ses réflexions en se mordillant la lèvres à l’aide de ses dents légèrement pointues. Cependant, avant qu’elle n’ai pus fournir une quelconque réponse, elle vit que le regard de la rousse était posé sur la porte où s’encadrait maintenant le chat de sa nouvelle amie. Cette dernière ne tarda d’ailleurs pas à lui annoncer que l’animal aimait la fait courir mais que parfois elle ne préférait pas. Un sourire amusé se posa alors sur les lèvres de notre jeune fille. En fait la féline semblait ressembler un peu à Myrdhin… Mais pour le chien s’était peut être parce qu’il était encore bien jeune. Qui pouvait vraiment se venter de le savoir maintenant.

« Je suis sur que mon petit chiot adorerait courir avec elle… Lui aussi adore courir… Je me demande bien où il est pour le moment d’ailleurs… »

Mais ce n’était pas le tout, elle devait continuer à réfléchir. Elle aimait courir, mais Tamiska lui avait fait comprendre qu’elle n’avait pas envie de courir. Esper adorait aussi grimper, mais ce n’était pas un jeu… Une idée de jeu donc… Les sourcils de l’enfant se plissèrent légèrement alors qu’elle continuait encore et toujours à réfléchir. Puis, tout à coup, avant qu’elle ai pus plus disserter sur ce sujet mentalement, un nom de jeu franchit ses lèvres.

« Cache-cache ? Tu en penses quoi de faire une partie de cache-cache ? Parce que je dois bien avouer que je n’ai pas d’autres idées. »

La fillette avait donc posé à nouveau son regard sur son amie et elle lui adressa un sourire en attendant d’avoir son avis sur le jeu qu’elle avait proposé. Si Tamiska ne voulait pas ce jeu, il faudrait que ce soit à elle qui propose un jeu car il fallait bien avoué que, pour le moment, la blanche n’avait pas de meilleures idées.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Deux Pardusses au petit matin   Jeu 1 Aoû - 5:19

[H-J: Je suis désolé je vienne de remarquer que c'est à moi de répondre >.< Je devrais peut-être refaire le tour de tous mes rps au lieu de me plaindre xD ]

Tamsika souriait à pleine dent à son amie, elle était heureuse d'enfin passer à autre chose, un sujet qui ne risquait pas de la bouleverser, ni elle ni son amie. Un immense sourire fendit le visage de Tamiska quand elle entendit le nom du jeux, la jeune rouquine hocha vivement la tête de haut en bas, tout sourire désormais.

-D'accord! Mais faudrait quand même qu'on se fixe une limite parce que le château il est grand et on pourrait mettre toute la semaine à retrouver l'autre! À moins d'utiliser nos pouvoir?

La jeune fille échappa un rire, tout en tentant de bien analysé l'énergie d'Esper histoire de pouvoir la reconnaitre rapidement si elles utilisaient leurs pouvoirs pendant le jeu. Peut-être Tamiska pourrait-elle en user plusieurs, Imaginez un peu, elle se cache dans un placard et le ramollie! Ça serait drôle non? La gamine secoua alors la tête pour chasser cette idée, se serait ridicule à vrai dire!

-Je propose qu'on se limite à ces pièces: la cuisine et la salle à manger. On ne doit pas s'aider de nos animaux ou nos pouvoirs, si possible?

La gamine sourit attendant l'approbation ou la désapprobation de son amie, avant de poursuivre une fois les règles bien établies.

-Je compte la première! Jusqu'à 30 puis je vais te chercher!

Encore une fois la jeune fille attendit une quelque conque affirmation, prête à compter.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Deux Pardusses au petit matin   Jeu 1 Aoû - 16:18

Esper vit son amie lui répondre en souriant et elle sourit à son tour. Apparemment ce jeu leur plaisait à toutes les deux alors c’était bien ainsi. Voilà donc que la renarde disait à la fille chat qu’elles allaient devoir réduire le champ du jeu car le château était trop grand. C’était plutôt vrai, si elles avaient d’autres compagnons de jeu à la rigueur mais à elle deux… Quand à leurs pouvoirs… Ca pouvait devenir trop facile si elles les utilisaient. Alors, la blanche se mit à réfléchir quand aux délimitations que pourrait avoir la partie de cache-cache tout en restant amusante. Avant qu’elle n’ai pus arrêter son idée, la rousse pris à nouveau la parole, proposant de réduire le jeu à deux pièce et de ne pas utiliser leurs pouvoir. Les oreilles de la fille chat frissonnèrent alors qu’elle réfléchissait à cette idée, puis, finalement, elles se dressèrent sur son crâne et elle sourit à nouveau à son amie avant de hocher la tête et de clamer :

« D’accord, va pour la cuisine et la salle à manger et sans les pouvoirs ! Pour les animaux et bien… Je te promet que si Myyrdhin arrive je ne lui demanderait pas de m’aider… Je peux pas vraiment faire mieux… »

A peine avait-elle fournit cette réponse que Tamika pris à nouveau la parole pour lui annoncer qu’elle comptait la première, jusqu’à trente… Il faudrait donc qu’elle trouve assez vite une cachette. Dans son esprit, elle commençait déjà à rassembler les possibilités de cachette qui pouvait s’offrir à elle, mais rien ne lui convenait vraiment. Alors elle se contenta de hocher la tête et de récapituler :

« D’accord, jusqu’à trente, cuisine et salle à manger, sans les pouvoirs, ni nos animaux. »

Puis, dès que son amie eut commencé à compter, Esper s’élança, elle sentait ses pieds heurter puis décoller du sol à chacun de ses pas. Dans un dérapage, elle quitta la pièce en manquant de s’étaler de tout son long. Puis, elle se mis à marcher à pas de loup, elle devait éviter autant que possible que son amie ne finisse pas la repérer. Regardant autour d’elle, elle ne s’accorda que peut de temps pour trouver une cachette, puis, elle opta finalement pour un choix plus ou moins correcte. Une haute armoire était entrée dans son champ de vision, il y avait de la place pour qu’elle se loge à son sommet alors, la langue dépassant légèrement au coin de ses lèvres, elle se hissa sur le meuble imposant et suffisamment lourd pour que le poids de l’enfant ne le fasse bouger en rien. La fille chat arriva donc bien vite à son sommet et rassembla sa queue féline tout contre elle tout en priant pour que le toit du meuble tienne bond le temps qu’elle y resterait perchée. Là, recroquevillée sur elle-même, elle entendait, attentive aux moindres bruits environnants.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Deux Pardusses au petit matin   Ven 2 Aoû - 6:10

[H-J: le pire c'est que dans ce rp là on parle plus du tout de Azer, mais j'en parle dans mes 3 autres rps suivants xD]

Tamiska sourit à pleine dents, elle avait réussi à mettre momentanément cette drôle d'histoire avec cet homme de côté, et passer à autre chose, c'était déjà très bien venant de la fillette qui faisait de son mieux pour vivre au jour le jour! Son amie avait, semble-t-il, accepté toutes ces règles et la laissait même commencer à compter. La pardusse rousse c'était donc tranquillement appuyé contre la table pour ne pas voir puis avait commencé à compter.

-Un, deux, trois..

Elle entendit Esper se mettre à courir, elle suivait à l'aide de ses oreilles le son de ses pas qui s'éloignait, puis poursuivit son décompte.

-Quatre, cinq, six, sept , huit, neuf, dix...

Mademoiselle Cat vient se frotter contre les jambes de Tamiska, secouant la jambe la jeune fille espéra qu'elle la laisse enfin tranquille, pendant le temps que les chiffre devenu des nombre francisait encore ses lèvres.

-ONZE! DOUZE ! Treize, quatorze, quinze, seize, dix-sept, dix-huit, dix-neuf, vingt, vingt-et-un, vingt-deux, vingt-TROIS, MADEMOISELLE CAT ARRÊTE TU ME CHATOUILLE!

Le chat fit de grands yeux ronds avant de s'éloigner de quelques pas et s'installer pour faire sa toilette...

-Vingt... vingt-et-un, vingt-deux, vingt-trois,vingt-quatre,vingt-cinq, vint-six, vingt-sept, vingt-huit, vingt-neuf, TRENTE! PRÊTE PAS PRÊTE J'ARRIVE!

Sur ses mots, la jeune fille donna une tape sur la table, faisant sursauter, son chat, pusi elle partie en courant vers le lieux où elle avait entendue Esper partir à la base,avant que ses pas ne se calme. Les oreilles, bien dressé dessus son crâne la pardusse rousse entama ses recherches, la gamine était pratiquement à quatre pattes sur le sol en train de chercher son amie, sous toutes les petites tables, les meubles, elle devait être pas trop loin de là. La jeune fille de 13 ans accrocha une des servantes qui l'observa en riant.

-Désolé!

Fit simplement la pardusse avant de se remettre debout sur ses deux jambes, elle passa prêt du poêle et santant la chaleur sur sa peau, la jeune fille se douta bien que son amie n'était pas dans ce coin là. Tamiska se mise alors à se frotter le menton, où pouvait-elle bien être? L'adolescente refit le tour de la pièce en ouvrant cette fois-là toutes les portes d'armoires, elle s'agrippa d'ailleurs à l'une d'elle qui fit balancer légèrement le meuble et la relâcha aussitôt avant de tomber droit sur les fesses. La jeune fille ne pue s'empêcher de rire face à sa maladresse. En levant les yeux vers le plafond, c'est là qu'elle cru voir Esper tout en haut de se même meuble.

-TROUVER!

Fit la jeune fille en riant, ne se risquant pas à remonter sur se dernier!

[H-J: Je suis bonne je suis encore capable d'écrire mes chiffres jusqu'à 30 xD]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Deux Pardusses au petit matin   Ven 2 Aoû - 12:23

Voilà, la partie de cache-cache commençait et la blanche avait trouvé une cachette si ce n’est optimal, au moins correct. Elle entendait encore faiblement la voix de Tamiska qui achevait le décompte. Esper se recroquevilla un peu plus sur elle-même, sentant sa queue frissonné et faisant au mieux pour qu’elle ne soit pas visible sur le bord de l’armoire. Sur sa tête, les deux oreilles de chat blanches se dressèrent attentives au moindre bruit étranger à ceux qui étaient habituels de la pièce. Elle entendit un léger bruit de collision, puis son amie qui s’excusait et cela la fit légèrement sourire du haut de son perchoir. De nouveaux bruit, apparemment, la renarde regardait maintenant dans les armoires. Un nouveau sourire amuser se posa sur les lèvres de la blanche. Tout à coup, l’armoire où elle se trouvait bougea un peu la poussant à jeter un œil un peu nerveux autour d’elle. Elle entendit un bruit de chute, puis le rire de son amie. Hâtivement, elle se tapit à nouveau sur sa cachette. Il ne se passa pas une minute de plus avant qu’elle n’entende la voix de son amie dire qu’elle l’avait trouvé. Elle ne doutait pas de cela, elle avait été imprudente après tout. Un sourire poser sur les lèvres, Esper se laissa glisser au bas de l’armoire qui protesta d’un grincement sonore. La fillette atterrit souplement sur ses pieds nus avant d’adresser un grand sourire à son amie et de chasser une mèche de cheveux inopportune.

« Bravo Tami ! C’est à moi de compter alors ! »

Sans plus attendre de réponse, Esper se tourna vers l’armoire où elle était encore perchée quelques secondes plus tôt et y posa son bras avant de glisser sa tête au creux de ce dernier et de dire simplement :

« Je commence à compter ! Un… deux… trois… »

Les oreilles tout de même tendues pour essayer de deviner la direction où allait aller son amie. Dans son esprit, elle continuait encore et toujours à éplucher les diverses possibilités de cachette se situant dans les deux salles où elles avaient décidés de cantonner leur jeu. Ce faisant, elle continuait à compter :

« Quatre… Cinq… Six… Sept…Huit… »

Et d’ailleurs, en parlant de cache-cache, Esper commençait à s’inquiéter au sujet de son chiot. D’habitude il l’aurait déjà rejoint depuis longtemps. Sans qu’elle ne puisse vraiment le réaliser, elle se mit un peu plus à tendre l’oreille, mais rien ne lui laissait présumer de l’endroit où pourrait se trouver son compagnon à fourrure, ainsi, entre deux chiffres, elle laissa échapper un léger soupire.

« Neuf… Dix… Onze… Douze… Treize… Quatorze… Quinze… »

Et l’enfant continuait encore et toujours à compter, le jeu ne s’arrêtant pas sur ses inquiétudes concernant son compagnon à fourrure.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Deux Pardusses au petit matin   Ven 2 Aoû - 20:53

Tamiska observa son amie qui redescendait en bas du meuble. Elle lui sourit puis se remise sur ses deux jambes.

-Merci! Oui à toi!

Tamiska observa son amie s'accoter contre l'armoire et commencer à compter, alors la jeune fille observa doucement autour, d'elle, elle avait trouvé la cachette idéale! Tout au fond de la cuisine il y avait un placard à balais qu'elle avait vu plus tôt en cherchant son amie, ainsi donc, la pardusse se pencha doucement pour prendre Mademoiselle Cat qui risquerait de la trahir, puis partie sur la pointe des pieds vers ce même placard qu'elle ouvrit toute en douceur, avant de s'y faufiler et de refermer la porte tout aussi doucement derrière elle. Avec mille et une précaution, Tamiska se reculla doucement dans se placard et se cacha là derrière une sorte de mentaux qui y était accroché à gauche dans cet immense placard où était entreposé, balais, brosses, seaux et autre encore. Elle serra doucement contre elle son chat en le caressant tranquillement la priant de rester silencieuse. Elle entendit Esper qui semblait finir de compter et aussi les servante qui s'activaient de plus en plus alors que les heurs avançaient. Bientôt, elle le savait, la cuisine, ainsi que la salle à manger serait pleins de vies, bonder de gens à la grandeur. Certain joyeux, d'autre en manque de caféine ! À cette pensé un sourire se dessina sur le visage de la jeune fille qui attendait patiemment qu'on la trouve ou pas!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Deux Pardusses au petit matin   Ven 2 Aoû - 21:38

Esper s’était donc un peu concentrer sur ses chiffres même si, comme toujours elle avait mille et une question en tête. C’était plus fort qu’elle, c’était sa nature, certains diraient sûrement que la jeune fille chat était d’une nature un peu trop curieuse. Quoi qu’il en soit, le jeu suivait son cour et l’adolescente n’y mettrait fin que quand les premiers venus commencerait à s’installer pour se repaître si ça ne tenait qu’à elle.

« Seize… Dix-sept… Dix-huit…. »

Attentive au moindre mouvement et au moindre bruit, aussi infime soit il, Esper entendit son amie s’éloignée, mais elle serait bien incapable de dire si elle avait quitter la pièce ou non. Enfin, ce n’était pas encore le moment de partir la chercher.

« Dix-neuf…. Vingt… Vingt et un…. Vingt-deux…. Vingt-trois… vingt-quatre… »

La blanche n’entendait plus son amie, elle n’entendait que la discussion qu’avait deux des servante en préparant le nécessaire pour le repas qui allait bientôt être servit ici. Esper en entendit même une dire qu’elle espérait que si les deux enfants continuaient à jouer elles n’allaient rien renverser. La Pardusse lui aurait bien dit de ne pas s’inquiéter pour ça, mais elle préféra s’abstenir.

« Vingt-cinq… Vingt-six… Vingt-sept…Vingt-huit… Vingt-neuf… Trente ! Prête ou pas j’arrive ! »

Et l’enfant pivota sur ses talons pour commencer à chercher son amie… En vain dans un premier temps… Arrivée dans la cuisine, Esper continua sa fouille méthodique, allant jusqu’à regarder dans tout les placards et sous les tables. Alors qu’elle venait de regarder sous la dernière d’entre elle, s’y engageant un peu, elle pivota pour se retrouver face à son chiot. Sous la surprise elle sursauta et se cogna la tête sur la table…

« Outch… Désolée… »

Esper se redressa en se massant la tête là où elle s’était cognée, puis, voyant qu’une servante la regardait comme pour s’inquiéter de son état alors elle lui adressa un sourire radieux et lança à la cantonade :

« Ca va, ça va. »

Puis à son chiot :

« C’est pas vraiment toi que je cherchait mais je suis contente de te voir Myrdhin ! »

Elle pris un peu de temps pour le cajoler puis elle lui fit signe de la suivre. L’animal la regarda un moment, il ne comprenait pas vraiment ce que son amie cherchait ainsi alors il se contentait de la suivre. Finalement, Esper ouvrit le placard, y jeta un œil rapide et se préparait à le refermer quand elle aperçut les pieds de Tamiska dépasser de sous le manteau :

« Trouvée !! »

Clama-t-elle alors à son tour, un sourire toujours poser sur ses lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Deux Pardusses au petit matin   Ven 2 Aoû - 21:58

La jeune pardusse garder son chat blottit contre elle, elle entendait tout le remu-ménage de l'autre côté, les gens s'activaient, puis finalement la porte s'ouvrit, Tamiska retient son souffle, l'espace d'un instant quand elle entendit vivement la voix de son amie. La petite rouquine sortie de derrière le mentaux en souriant, puis quand Mademoiselle Cat vit le chiot, Tamiska se reçu un bon coup de griffe sur la joue et laissa tomber le chat par terre.

-Aille Mad'

La pardusse n'eut point le temps d'en ajouter d'avantage, que le chat se sauvait en courant, se faufilant à côté d'Esper puis sautant sur l'une des tables faisant tomber quelques plat sur le sol.

-Oh oh!

La pardusse rousse avisa l'air des serveuses qui semblaient la dévisager avant d'essayer d'attraper ce chat qui faisait tomber des choses partout sur le sol. Tamiska n'avait qu'une envie, retourner se cacher dans le placard, et d'ailleurs c'est ce qu'elle fit, elle s'enfonça tout au fond, fixant son regard vers Esper, sans rien dire de plus!

-Hey petite! As-tu l'intention de laisser ce chat tout ravager notre cuisine?

La jeune fille pencha la tête vers le sol, elle ne savait pas quoi faire, Mademoiselle Cat ne l'écoutait jamais elle faisait tout à sa tête! La servante soupirant et tourna les talons, pendant que la chatte, elle, était aller se percher sur la plus haute des armoires de la pièce.

-Ferme la porte tu veux?

Demanda alors Tamiska à Esper en gardant son regard fixer sur ses pieds.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Deux Pardusses au petit matin   Sam 3 Aoû - 0:35

Esper n’avait pas prévu que Myrdhin pourrait faire peur à Melle Cat… Après tout il était très gentil et il ne courait après les chats que pour jouer, jamais il ne s’était battu avec l’un d’entre eux… Ceux qui étaient habitué à errer dans le château avait d’ailleurs finit par s’y habituer et certains ne fuyait même plus devant lui. Enfin, c’était là une autre histoire car visiblement Melle Cat, elle, craignait le pauvre chiot qui, ne comprenant pas ce qui arrivait, commençait à être nerveux. Par chance, la blanche eut juste le temps de prendre le canidé par le collier où il se serait joint à la chatte affolée par la nervosité de cette dernière.

« Du calme Myrdhin, du calme, tout va bien !!! »

Esper assista à la scène sans trop savoir quoi faire, puis, elle baissa son regard vers Myrdhin avant de regarder à nouveau Tamiska et de se mordre vivement l’intérieur de la lèvre. Puis, au lieu de fermer la porte comme venait de lui demander son amie, elle inspira profondément et, les oreilles couchées sur le crâne, elle dit d’une voix forte.

« C’est un peu de ma faute… Je vais essayer d’arranger ça, promis. »

Puis, elle tira Myrdhin par le collier et l’emmena dans un coin de la cuisine où il ne dérangerait personne avant de lui transmettre encore une vague d’apaisement, s’assurant ainsi qu’il ne remettrait pas d’huile sur le feu. Bon, le plus simple pour commencer était d’essayer de rattraper Melle cat et de… la sortir des cuisines ? Elle trouverait bien Tamiska plus tard non ? Sûrement. En attendant, Esper passa à nouveau devant son amie et lui lança d’une voix apparemment assurée :

« T’en fais pas Tami, je m’en occupe… »

Puis, elle se dirigea vers l’armoire où l’animal s’était réfugiée, bien décider à se hisser à son sommet pour pouvoir envoyer une vague d’apaisement. Ca devrait suffire pour la faire sortir des cuisines et rattraper ensuite les dégât qui avaient été provoqué à cause de la rencontre des animaux de compagnie des deux filles. Voilà donc notre jeune fille qui se hissait sur l’armoire à l’aide d’une chaise. Ses sourcils étaient légèrement plissés alors qu’elle se hissait les oreilles attentives et la main tendue vers le haut de l’armoire. Quand elle fut suffisamment près de l’animal, elle tendit la main vers elle et lui transmit une vague d’apaisement, espérant que cela fonctionnerait comme elle le souhaitait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Deux Pardusses au petit matin   Sam 3 Aoû - 1:05

Esper ne ferma point la porte, à la place elle dit qu'elle s'occuperait de tout. Tout quoi? Toutes les bêtises que son chat avait faite? La jeune fille étira son cou pour voir ce que faisait Esper, elle était grimpée sur une chaise et tenter d'attraper Mademoiselle Cat. La petite rouquine l'observa un instant sans rien dire, puis sortie du placard, pour aller rejoindre Esper, en restant en bas de la chaise.

-C'est pas à toi de faire ça Esper. Je suis désolé j'ai paniquée un peu.

La jeune fille de 13 ans posa sa main sur la trace de griffure qu'avait fait son chat sur son visage, elle sentait que ça chauffait, puis retournant son regard autour d'elle, elle vit tout un tas de servantes qui la regardait avec désapprobation.

-C'est bon on va arranger nos bêtises!

Il était plutôt rare que Tamiska hausse le ton ainsi , mais elle les trouvait vraiment énervantes à la longue, elle les vit la plupart retourner à ce qu'elle faisait.

Pour sa part Mademoiselle Cat semblait s'être appaisé, elle demeurait tranquille sur le haut de l'armoire, sans pour autant se rapprocher du bord, en faite, elle faisait plus comme si rien ne c'était passé. La chatte restait tranquillement coucher sur le dessus de l'armoire sans bouger.

-Je.. je savait pas qu'elle était comme ça avec les chiens...

Précisa la jeune fille en tentant de s'excuser à sa manière.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Deux Pardusses au petit matin   Sam 3 Aoû - 14:02

Esper s’était donc mis en tête de rattraper les bêtises qu’elles avaient plus ou moins provoquées. En attendant, elle venait de transmettre une vague d’apaisement au chat de son amie, sur le coup, elle ne pouvait pas faire mieux. Tamiska vint alors la rejoindre aux pieds de la chaise pour lui dire que ce n’était pas à elle de faire ça et qu’elle avait paniqué un peu. La blanche s’était à nouveau mordue la lèvre, un peu mal à l’aise, la main toujours tendu vers Melle Cat. C’est vrai que Tamiska pourrait sûrement attraper le chat plus facilement qu’elle puisqu’elle le côtoyait depuis plus longtemps. Elle descendit donc de sa chaise pour peut être laisser la place à son amie.

« C’est normal… Mais ça n’aurait pas arranger nos affaires alors autant qu’on répare nos bêtises, on aura peut-être une chance de ne pas se faire disputer. »

Esper en profita pour, avant que son amie ne monte sur la chaise, éraflée sa joue du bout de ses doigts, sa main s‘illumina et en une fraction de seconde il n’y eut plus aucune trace de griffures. Elle orienta ensuite son regard vers les servantes mais Tamiska eut le temps de les invectiver avant qu’elle n’ai pus faire quoi que ce soit. La blanche écouta les excuses de son amie et se contenta de hausser simplement les épaules avant de lui dire.

« Ca arrive, je sais pas pourquoi les chat comprenne pas qu’il est gentil qu’il veut juste jouer… Pourtant moi je l’ai bien compris. »

Oui, elle était consciente d’avoir en commun avec les chats, pourtant, c’était un peu plus compliqué que ça n’en avait l’air… Les oreilles de la féline étaient toujours dressées sur son crâne alors qu’elle plongeait son regard pale dans les yeux de son amie :

« Tu t’occupes de Melle Cat, je m’occupe du reste, d’accord. »

Esper alla donc commencer à rassembler la nourriture qui, du coup, ne pourrait plus être consommée. Elle traînait un peu dans les jambes des servantes mais aucune n’avaient vraiment l’air de s’en plaindre puisque, en réparant leurs erreurs, les deux enfants leurs en évitait du supplémentaire, c’était déjà pas si mal. La blanche rassemblait donc les débris s’en mettant plein les doigts, elle n’aimait pas vraiment ça, mais elle n’avait pas le choix, c’était ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Deux Pardusses au petit matin   Sam 3 Aoû - 17:48

Tamiska, elle, elle n'avait rien de chat, au contraire! Les renards étant plus dans le famille des canidé n'est-ce pas? Au finale la petite avait sans doute plus du chien que du chat et pourtant c'est belle et bien un chat qu'elle avait! Tout le contraire de son amie, mais qu'est-ce qui pouvait l'exaspérer ce chat!

La jeune fille observa son amie redescendre de la chaise, elle tenta un sourire qui se voulait rassurent, quand son amie lui parla, cette dernière avait d'ailleurs prit le temps de soigner la joue éraflé de Tamiska, posant en douceur une main sur son visage.

-Merci.

La rouquine leva son regard vers le sommet de l'armoire, bien déterminer à attraper ce chat et l'empêcher de nuire à nouveau dans les cuisines aujourd'hui!

-Oui, moi non plus je comprends pas! En plus il faut toujours que ce chat en fasse à sa tête! À croire que c'est une mule que j'ai et non à chat.

La jeune fille acquiesça finalement, à se que lui dit Esper, avant de monter sur la chaise à son tour et d'aller voir ce que faisait le chat.

-Viens Mademoiselle Cat. Allez viens...

Le chat s'étant finalement glissé tout au fond derrière, la jeune pardusse n'arrivait pas à l'atteindre. Elle soupira en tentant d'étirer d'Avantage son bras, mais l'animal se plaqua littéralement contre le mur.

-Approche tête de mule!

Sur ces mots la jeune pardusse grimpa sur le dossier de la chaise qui penchait dangereusement contre l'armoire, elle saisit finalement l'animal par la peau du cou l'attirant contre elle. La pardusse sentait la chaise qui glissait sous ses pieds et par peur de tomber, sauta tout simplement en bas alors que la chaise, tombait sur le sol. La jeune fille rougit en voyant tous les regard qui convergeaient vers elle, puis sortie de la pièce en courant, son chat toujours dans les bras.

***Je reviens Esper, m'a juste porter ce chat ailleurs qu'elle arrête de me... nous causer des ennuies.***

Précisa alors la renarde par télépathie alors qu'elle sortait de cette pièce.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Deux Pardusses au petit matin   Sam 3 Aoû - 18:41

Esper avait donc laissé à Tamiska s’occuper de son chat, plongeant ses mains dans les plats qui n’avaient été renversé pas le félin. Pourtant, l’autre jeune fille la remercia sans qu’elle ne comprenne vraiment pourquoi elle le faisait. Enfin, soit, maintenant, Tamiska était perchée sur une chaise et essayait d’attraper le chat. La blanche jeta un regard à son chien qui était toujours assis là où elle l’avait laisser et en voyant qu’elle le regardait, il pencha doucement sa tête sur le coté, se demandant ce qu’elle était en train de faire. Au moins, il ne bougeait pas et se tenait tranquille, c’était déjà ça de gagner. En attendant, elle n’avait plus qu’à continuer de ranger. Dans son dos, Esper entendit un bruit de chute qui la fit aussitôt lever les yeux vers la chaise qui tombait et Tamiska qui filait à l’anglaise… Ou presque car elle venait de lui transmettre un message télépathique. La Pardusse avait simplement hoché la tête même si son amie ne la voyait plus.

La Pardusse rassembla ainsi tout les plats ramasser avant de rassembler la nourriture qui n’était pas récupérable pour ensuite la jeter. C’est fou ce que ça pouvait faire de dégât un chat ! Un chien c’était beaucoup plus calme… Quoi que… Elle était en partie chat et elle n’avait pour autant pas l’impression d’être autant une pile électrique que ça… Est-ce que c’était vraiment si important au final de toute façon ? Les oreilles de la féline frissonnèrent légèrement alors qu’elle délaissait le sac de détritus pour aller maintenant rassembler les plats qui était maintenant vide et les amener vers l’endroit où les gens faisaient la vaisselle. Voilà, le plus gros était en partit réparer alors elle ne pouvait que se relever et plonger ses mains sales dans le bas d’eau qui servait à laver les couverts et les plats. Elle se frotta un peu les mains pour en décoller les dernières crasse du à la réparation des bêtises de Melle Cat. Après ça, la jeune fille s’essuya les mains et se tourna vers les Servantes :


« Après je sais pas cuisiner donc je peux pas vraiment faire grand-chose pour ça, désolée… »

Esper resta un moment planter devant les femmes hésitant à proposer son aide afin de rattraper les choses. Elle pourraient peut être aller au potager pour ramener des fruits et des légumes… Ou quelque chose comme ça en tout cas… Pourtant, la blanche n’osait pas le proposer, c’était peut être sa timidité ou peut être parce qu’elle voulait pouvoir s’éclipser au cas où. La Pardusse se dirigea alors vers son compagnon canin et passa ses bras autour de son cou pour le câliner durant de longues minutes. Elle aimait vraiment son compagnon en manteau de fourrure. Puis, ne sachant pas où en était la renarde, elle lui transmit simplement un message télépathique :

**J’ai fais ce que j’ai pus Tami, je sais pas quoi faire de plus pour le coup.**

Dans son dos, Esper sentait le regard de certaines des servantes poser sur elle, mais que voulaient elle qu’elle fasse de plus ? Elles s’étaient excusées et elles avaient fait au mieux pour rassemblés leurs affaires. Les oreilles de la féline se couchèrent un peu plus sur son crane sans qu’elle ne sache quoi faire de plus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Deux Pardusses au petit matin   Sam 3 Aoû - 20:01

La jeune pardusse renarde s'enfuit en courant. Que pourrait-elle faire de plus? Ce chat l'avait assez mise dans l'embarra comme ça. Elle le tenait donc fermement contre sa poitrine et gravit en vitesse les escaliers menant à la chambre des filles. La jeune pardusse en avait vraiment marre que ce chat fasse tout le temps des siennes.

Une fois en haut de l'escalier, la pardusse tourna vers la porte du dortoir et l'ouvrit. Soupirant profondément, Tamiska posa le chat sur son lit puis ouvrit finalement la bouche.

-T'EST FIÈRE DE CE QUE TU AS FAIT! T'AS TOUT GÂCHER! POUR UNE FOIS QUE JE M'AMUSAIS TOI TU BOUSILLE LE TOUT!

La jeune fille se donna un air colérique et vit le chat rabattre ses oreilles contre son crâne et s'écraser sur le matelas.

-JE VEUX QUE TU RESTE LÀ ! VIENS PAS M'IMPORTUNER D'AVANTAGE!

Sur ce, la jeune pardusse sortie de la pièce en claquant fortement la porte derrière elle, alors elle prise une profonde inspiration faisant de son mieux pour retrouver son calme, s'asseyant tout en haut de l'escalier. C'est à ce moment-là que la pardusse entendit la voix de son amie dans sa tête et se releva pour aller la rejoindre.

***C'est bon j'arrive on verra bien ce qu'on peu faire! ***

La rousse descendit l'escalier comme elle l'avait monter, en courant. La pardusse rejoignit donc son amie, sans le chat cette fois! Puis elle observa tout autours d'elle, se demandant elle aussi se qu'elles pourraient bien faire de plus.

-Je sais pas ce qu'on peu faire d'autre...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Deux Pardusses au petit matin   Sam 3 Aoû - 21:18

Esper se retrouvait donc seule dans les cuisines puisque son amie était partie avec son chat afin que les choses ne continue pas à s’empirer pour elles dans les cuisines. La blanche avait donc fait tout ce qu’elle pensait possible de faire avant d’aller près de son chien et de le prendre dans ses bras comme en manque de la tendresse que son petit compagnon pouvait lui montrer. Tamiska lui transmit un nouveau message télépathique, elle arrivait et elles verraient alors ce qu’elles pourraient faire. Encore une fois, même si Tamiska ne la voyait pas, elle hocha simplement la tête. Quand, enfin, la Pardusse se redressa pour faire face à son amie. Cette dernière ne fit que renforcer son questionnement. Elle non plus ne savait pas trop quoi faire de plus pour se racheter. Bon, et bien, il n’y avait plus qu’une façon de savoir si elles avaient un moyen efficace de se racheter auprès des cuisinière et des servantes qui travaillaient aux cuisine.

« On peux faire quelque chose d’autre pour nous faire pardonner ? »

Un silence pesant s’installa dans la pièce alors que le regard des femmes se posa sur les deux enfants. Encore de longues minutes, puis, l’une d’entre elle se décida enfin à parler, elle fit un pas vers les deux enfants et lança simplement un :

« - Vous en avez déjà assez fait ! Sortez de cette cuisine ! Allez vous en faire votre pagaille ailleurs ! »
« Mais on ne voulait pas… »
« - Dehors ! »


Esper baissa les yeux en même temps que ses oreilles se couchèrent sur son crâne et que des larmes commencèrent à brouiller sa vue. Elle n’avait jamais aimé les réprimandes c’était ainsi. Bien sur, c’était encore une chose qu’il faudrait qu’elle change… Mais elle avait encore au moins quelques temps avant de devoir faire ce travail sur elle-même alors, les larmes aux yeux, elle pris d’une main le collier de Mydhin et de l’autre le bras de Tamiska pour les entraîner tout les deux dehors, dans le couloir. Là, elle s’arrêta et essuya ses yeux d’un revers du poignet, elle ne devait pas pleurer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Deux Pardusses au petit matin   Sam 3 Aoû - 21:48

À peine la rousse était arrivé dans les cuisines que sa tournait au vinaigre. Trop de piment dans la sauce peut-être? Elle avaient pourtant tenter de l'adoucir, mais il faut croire qu'au finale elles étaient des ingrédients de trop dans la cuisine, toutes les deux.

Alors donc, comme elles étaient pas très bonne et donnait une saveur amer à cette cuisine on les renvoya simplement.

Tamiska vit l'air totalement décomposé de sa nouvelle amie et elle en avait le coeur briser, elle ne savait pas quoi faire, ni dire. Pourtant elle osa quand même quelques mots avant de la suivre.

-On a tout fait pour réparer nos bêtise et vous nous chasser comme si on était des rats... Avoir sue...

Bon d'ordinaire Tamiska ne parlait pas comme ça, mais là vue la tête que faisait son amie, elle n'allait pas se laisser marcher sur les pieds. Elle trouva que c'était injuste toute cette histoire et comptait bien se faire entendre et leurs tenir tête, mais voilà, Esper était déjà en train de sortir et qui puis est la trainait par un bras, l'écuyère ne posa aucune résistance, c'était peut-être mieux qu'elle ne reste pas là de toute manière. Une fois dans le couloir la jeune fille s'excusa une nouvelle fois.

-Je suis désolé! Tout ça c'est à cause de mon stupide chat! Je ne sais plus quoi faire avec elle... On s'amusait bien avant qu'elle ne gâche tout...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Deux Pardusses au petit matin   Dim 4 Aoû - 11:16

Esper était un peu déçue que tout soit tomber à l’eau ainsi, mais que pouvait elle bien faire de plus, elle avait fait tout ce qui était en son pouvoir pour réparer la bêtise mais apparemment, ça ne suffisait pas. En attendant, Tamiska commença à s’opposer aux femmes en leur reprochant de les chasser de la sorte. Ce n’était pas le moment de compliquer encore un peu plus les choses, c’est pour ça que la blanche l’entraîna un peu plus sur la direction de la sortie de la porte. L’enfant avait donc attendu d’être dans le couloir pour frotte ses yeux qui commençait peu à peu à se remplir de larmes. La renarde pris à nouveau la parole, elle s’excusait encore à cause de son chat et, après un ultime passage du revers de sa main sur ses yeux, la blanche parvint à faire comme si de rien était et elle se contenta d’adresser un faible sourire à la rousse et de lui dire simplement quelques mots de plus, d’une voix un peu tristounette :

« C’est pas très grave… Et puis, on a encore un peu de temps devant nous avant d’être attribué, on pourra encore faire d’autres jeux… Mais pas dans les cuisines cette fois. Ce serait mieux… »

Encore l’ombre d’un sourire puis un nouveau reniflement. Du bout des doigts, la jeune fille caressa la toison de son canidé sur bout de ses doigts avec une certaine tendresse. Cela la réconfortait plus ou moins. Enfin, toujours est-il que, pour le moment, la blanche commençait à avoir envie de rester seule durant quelques minutes.

« Tamiska, je… Je crois que je vais aller faire un tour à la bibliothèque… On se retrouvera plus tard… »

La blanche adressa à nouveau un faible sourire à son ami, puis lui fit un petit signe de la main avant de s’éloigner de quelques pas… Puis de s’immobiliser à nouveau, pour lancer par-dessus son épaule :

« Ne t’en fais pas pour tout ça Tami, je t’assure que c’est rien… Et puis, d’ici demain, elles auront probablement oublié. »

Encore une fois, elle lui lança un sourire par-dessus son épaule et, en silence, elle s’éloigna maintenant de son amie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Deux Pardusses au petit matin   Mer 7 Aoû - 21:38

La jeune fille était toujours en colère, voir plus dessus qu'en colère de la manière dont elles avaient été chasser des cuisines. Depuis toute petite, la jeune fille y avait passer beaucoup de temps à simplement observer ces femmes loin d'être banale à ses yeux, faire tout ce qu'elle avait à faire chaque matin avant le levers des chevaliers et de la plupart des élèves et autres habitants du château. Contrairement à certaines personnes, la pardusse considérait ces femmes, comme extraordinaire, après tout sans elle, comment serait la vie au château? Sans les servantes, les cuisinières et tous le  personnelle, la vie ici serait bien différente, ils leur devait beaucoup à ces gens, mais il faut croire que ce n'est pas tout le monde qui avait comprit cela!

La pardusse se retourna prestement vers son amie quand elle lui parla, elle ne trouva rien à dire alors, elle hocha simplement la tête, elle comprenait qu'elle avait besoin d'être un peu seule, d'ailleurs tout en soupirant, Tamiska tourna les talons pour partir dans la direction opposé, après un moment de réflexion, la pardusse retourna dans le dortoir des filles rejoindre son chat, elle ouvrit la porte et la vit toujours coucher sur le lit et qui la fixait d'un regard incertain.

-Je suis désolé Mademoiselle Cat, je sais que tu as eu peur, mais il ne te voulait aucun mal ce chien je te l'assure.

La chatte l'observa, en penchant la tête sur le côté, Tamiska se demandait bien pourquoi elle perdait son temps à parler à cette animal, elle s'approcha donc délicatement d'elle et s'asseyant sur le lit à côté d'elle, la pardussse la caressa doucement, l'animal vient donc se poser sur ses genoux tout en ronronnant, au final tout et bien qui fini bien non?

[RP TERMINÉ]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Deux Pardusses au petit matin   

Revenir en haut Aller en bas
 
Deux Pardusses au petit matin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» bonjour [pv Petit Matin]
» Première sortie de patit matin ( Flocon de cendre moi et Petit matin )
» La lueur éclatante du saphir au petit matin est telle que le ciel et l'océan se confondent dans des teintes de bleus d'une pureté exquise .
» Une Balade Interdite (PV Petit Matin)
» Il n'est jamais trop tard pour vivre ses rêves [ Étoile Brillante ].

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Enkidiev. :: Royaume Émeraude. :: Château. :: Cuisines.-
Sauter vers: