Coucou ! Suite au recensement effectué, le staff s'organise afin de faire le ménage et offrir une vague de rafraichissement au forum. N'hésitez pas en rp entre temps, nous reprendront les évènements là où nous en étions en continuant avec l'attribution lorsque tout sera au point !



 

Partagez | 
 

 Le chaton pointe son museau : Esper

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Le chaton pointe son museau : Esper   Mar 28 Mai - 9:05

I - Identification.


Nom : Née « De Diamant »
Prénom : Esper
Surnoms : Chaton, Peluche, Boule de Poil, …
Age : 12 ans depuis peu.
Race : Considérée comme Pardusse, elle ne le serait qu’à demi et à demi humaine.
Allégeance à : Enkidiev, mais si ça ne tenait qu’à elle son allégeance irait à tout les êtres vivants, sans aucune exception.
Rôle : Ecuyère d’Emeraude en devenir.


II - Façonnage.


Caractères Physiques :
Esper pourrait être une enfant comme tant d’autres, elle est plutôt fine, voir même maigre, et n’est pas très grande. Cependant, il y a quelques éléments de son physique qui la rendrait reconnaissable au sein d’un groupe d’adolescents de son âge. L’enfant pourrait paraître entièrement faite de neige : Sa peau est pâle et son visage est entouré d’une chevelure albâtre soyeuse, ils lui arrivent à peu près au milieu du dos. De grands yeux gris très pâle chargés d’innocences et de candeur. Cela ne vous semble pas assez la différencier ? Qu’à cela ne tienne ! De sa chevelure de neige s’échappent deux oreilles de chat de même couleur et une queue féline ondule de temps à autre dans son dos, principalement lors de ses afflux d’émotions. Cela vous conviens ainsi ? Bon, continuons tout de même la description de notre jeune Pardusse. De légères formes commencent à apparaîtrent sur son corps, des formes qui s’harmonisent pleinement avec le reste de son apparence. Ses mains et ses pieds se terminent sur des griffes rétractables extrêmement acérées. Esper ne porte des bottes que si elle n’a pas le choix de le faire car elle préfère le plus souvent errer pieds nus. Souvent, Esper se balade souvent avec un petit livret dans laquelle elle dessine tout ce qui lui passe sous les yeux grâce à deux trois fusains qu’elle conserve également avec elle.
Pardusse : Esper à une ouïe plus sensible que la plupart des autres créatures d’Enkidiev, ainsi qu’un meilleur odorat. Elle est extrêmement agile. L’adolescente possède des griffes rétractables aux mains et aux pieds.

Caractères Psychologiques :
Esper est quelqu’un d’extrêmement doux, trop doux peut-être. En fait, le seul moment où elle montre les crocs, c’est qu’on s’en est pris à ceux qu’elle aime ou dont elle est proche. Il faut savoir que, la plupart du temps, elle essai de se faire oublier car elle n’a pas vraiment confiance en elle. Hormis cela, la jeune Pardusse est capable de passer des heures, voir même des jours à dessiner, que ce soit des portraits, des esquisses ou des cartes, il faut cependant savoir que les paysage ne sont pas vraiment sont fort, pour le reste, ses dessins sont plus vrais que vrais. Esper ne manque pas de courage, si elle doit se battre, elle n’hésitera pas un instant à se jeter dans la mêlée sans vraiment se soucier de sa sécurité… enfin, bien sur si elle estime la cause du combat est juste. D’ailleurs, si un champs de bataille, la jeune fille préfère la ruse à la force physique, il faut dire qu’elle n’est pas très forte et qu’elle en est pleinement consciente. D’un naturel assez solitaire, Esper n’ira pas vers les autres, mais si elle se fait des amis c’est une toute autre histoire et elle s’accrochera à eux comme à une bouée de sauvetage. C’est une enfant très instinctive et elle réfléchit bien souvent une fois qu’elle a déjà agit, on le lui a déjà reprocher, mais elle n’y peut rien. Si vous la cherchez, vous pouvez être sûr de la trouver dans la bibliothèque quand elle a du temps de libre, sûrement le nez plongé dans un bouquin quelconque ou à recopier une illustration qui lui a particulièrement plus. Trop protectrice, elle ne supporte pas de croiser le chemin d’un blesser, ami ou ennemi, si quelqu’un à besoin de soin, elle les lui fournira, quitte à se mettre en danger pour ça.

Pouvoirs :
Télépathie :[/b] Esper est capable de communiquer avec son esprit et de lire dans l’esprit des autres. [Actuellement] L’adolescent a appris depuis peu à faire la différence entre les pensées et les paroles, ce qui n’était pas le cas dans son enfance, cependant, il lui arrive encore de capter des pensées sans le désirer. [En tant que chevalier] Communiquer par télépathie sera comme une seconde nature pour elle… Tant et si bien qu’elle oubliera souvent qu’il est bon de parler et que tout le monde n’a pas de facultés magiques.
[u]Télékinésie :
Esper est capable de faire se déplacer toute sorte de chose à l’aide de son esprit. [Actuel] Elle ne parvient pas encore à soulever les objets lourds. [En tant que chevalier] Il n’y aura que les objets les plus lourds pour lui résister.
Rayons Incendiaires : Esper est capable de déclancher des rayons de feu avec ses mains. [Actuel] Ce pouvoir a tendance à se déclancher malgré elle lorsque l’adolescente se met en colère. [En tant que chevalier] Elle n’apprendra à vraiment maîtriser ce pouvoir que lorsqu’elle atteindra l’age adulte.
Soin : Esper est capable de soigner les gens en dégageant une lumière avec ses mains. C’est peut être son pouvoir le plus puissant, cependant il arrivera très souvent qu’il se déclanche seul, la faisant agir à l’instinct. [Actuel] Pour le moment, elle ne peut pas encore guérir les gens quand le mal est trop encré. [En tant que chevalier] Elle sera une des meilleures, si ce n’est la meilleure, guérisseuses de l’ordre.
Empathie : C’est son pouvoir le plus récent, il lui donne la capacité de ressentir les sentiments et sensations. [Actuel] Elle est incapable de différencier ses sentiments de ceux des autres lorsque ce pouvoir lui échappe. D’ailleurs, elle doit se fermer aux autres pour ne pas ressentir tout cela et ce n’est pas toujours facile. [En tant que chevalier]Elle aura appris à différencier ses sentiments de ceux de son entourage et elle arrivera peu à peu à faire de ce pouvoir qui était une faiblesse, une force.
Compréhension animale : [En tant que chevalier uniquement] Esper sera alors capable de comprendre les animaux et de communiquer avec eux (principalement les loups, les oiseaux et les chevaux)


Arme :
Esper possède pour toutes armes ses griffes et ses crocs, cependant, elle devrait bientôt entrer en possession de l’équipement des Ecuyer d’Emeraude.

Histoire :
Cette histoire commence avec Maya, une belle Pardusse à l’apparence de panthère bipède dont la fourrure bleu nuit fait jouer la lumière ambiante. Ivre d’aventure, cette féline fit le choix de quitter son clan et son pays pour visiter le reste du monde. Comment ses pas l’ont mené de l’autre coté des volcans ? Ceci est une autre histoire, toujours est il qu’elle parvint à Diamant au terme de ces voyages. Les humains l’intriguaient, les humains l’amusaient alors, notre panthère s’installa sur ces terres. Tout aurait pus bien se passé, mais voilà, le territoire de Diamant était très différent de Parude, tant pas son climat que pas ses coutumes. Le corps de Maya n’était pas fait pour endurer ce que les habitants de Diamant enduraient et elle tomba malade. L’étrange féline qui errait dans les bois intriguait depuis longtemps, aussi, quand un chasseur la trouva inconsciente, brûlante de fièvre, il pris sur lui de l’emmener au château de Diamant.
La guérison fut rude mais elle fut sauver et elle repris sa vie dans cette étrange conté, elle se sentait redevable envers ses sauveteur et elle faisait donc tout son possible pour venir en aide aux gens du village où elle habitait. Au fil du temps, on vit son ventre s’arrondir. Attendait-elle un enfant ? Qui était le père ? Avait-elle des liaisons ou n’était-ce la qu’un malheureux accident ? Oui, une mère célibataire, c’était mal vu par ici… Ces réponses, jamais elle ne les formulait. Ce fut par une nuit d’orage que Maya se présenta, dégoulinante d’eau, au château, elle saignait abondement et il fallu un temps aux gardes pour comprendre qu’elle allait avoir son bébé. Ni une, ni deux, les guérisseurs du palais s’activèrent auprès de la mère mais au terme du travail, de la mère et de la fille, une seule survécue. C’était ainsi, parfois, la mère ne survivait pas à l’enfantement.
Longtemps, on chercha le père de la petite Pardusse, vu son apparence, il devait s’agir d’un humain, pourtant personne ne se présentait pour la prendre en charge. Finalement, ce fut une vieille femme qui s’avança devant la cours.

« Un bébé à besoin d’une mère autant que d’un père, si personne ne veux d’elle, je m’en occuperait, après tout, mes enfants ont depuis longtemps les leurs maintenant… »

Les regards s’orientèrent vers elle et les murmures parcoururent l’assemblée, mais personne ne s’opposa au choix de cette femme, tant et si bien que la vieille femme pris l’enfant félin enroulée de lange et regagna sa demeure. Elle se nommait Adenora et comme elle avait peu de moyen, le village fit en sorte qu’elle et l’orpheline ne manque jamais de rien. L’enfant fut nommé Esper, espoir car elle était celui de la vieille femme dont les enfants étaient partis à travers le continent forgés leurs propres famille et ne venait guère plus la voir. La « mère » et la fille s’aimaient tendrement mais jamais Adenora ne cacha à l’enfant qu’elle était adoptée, elle était différente. L’enfant était énergique, mais elle ne jouait pas avec les autres enfants de la ville, préférant jouer avec les chiens de leurs voisins. Ainsi, il n’était pas rare de la voir revenir couverte de boue ce qui désolait sa « mère ».

« Mais que vais-je pouvoir faire de ce petit chaton ? »

Disait-elle souvent quand elle se désolait de ne pas voir l’enfant s’assagir en grandissant, de plus en plus, elle semblait lasse en prononçant ses mots alors, la Pardusse se força à tempérer ses ardeurs et à quatre ans, elle demanda à la femme de lui apprendre à lire. A partir de ce moment, elle commença à passer tout son temps libre dans la bibliothèque du château où l’on tolérait sa présence car Adenora avait été une ancienne servante et l’enfant ne faisait pas de vague. Du moins jusqu’au jour où l’enfant était plonger dans un livre et qu’un gamin plus âgé qu’elle le lui arracha des mains. Aussitôt, la féline fut sur ses pieds et colla un regard colérique sur le garçon.

« Rend moi mon livre ! »
« Il n’est pas à toi ! »
« Oui, mais j’ai pas finit ! Rend le ! »
« J’vois pas pourquoi, de toute façon tu n’est qu’une bâtarde. »


Esper sentit les larmes lui monter aux yeux. Ce n’était pas la première fois qu’un autre enfant l’appelait ainsi, elle savait que c’était la vérité, mais elle savait aussi que c’était dit comme une insulte alors elle resta campé sur ses pieds nus, le regard rivé sur lui avec un air colérique malgré les larmes qui embuait son regard pale.

« Retire ça tout de suite ! »

Cependant, avant qu’il n’ai pu, ne serait-ce que songer à le faire, une étincelle jaillit d’une de ses paumes, la brûlant légèrement et enflamma le chandail de l’enfant qui se mis à hurler. Esper se mis à hurler elle aussi et elle se jeta sur le garçon pour l’aider à enlever le vêtement en feu. Leurs cris avaient fait venir des servantes qui ne purent que voir la Pardusse, pleurant à chaude larme alors qu’elle tendait la main vers l’endroit où la peau avait été brûlée. Sa main fut entourée de lumière et elle s’effondra au sol quelques secondes plus tard.
Quand elle repris conscience, l’enfant était allongée dans son lit, les joues sèches des larmes qu’elle avait versées avant son inconscience. Son regard pale finit par se poser sur Adenora dont le front était marqué d’un pli soucieux.

« Je voulais pas… J‘était en colère… »

Les larmes se remirent à coulées et la femme vint doucement la prendre dans ses bras pour la rassurer,, elle lui passa doucement une main dans les cheveux en attendant que l’enfant tarisse ses larmes, puis, elle se mis au niveau de la fillette et lui passa doucement une main sur la joue.

« Je sais bien que tu voulais faire de mal à personne mon chaton et puis ne t’en fait pas, ce garçon va bien. »

Sanglotant, la fillette hocha la tête, tremblant un peu. Finalement, elle essuya ses joues humides d’un revers de la main et releva son regard pale sur sa mère avant de lui dire.

« J’ai peur de ce que j’ai fais Mama… »
« Je comprend bien… Mais tu sais, ce n’est pas donner à tout le monde d’avoir la magie. »
« J’en veux pas ! »
« Ne dis pas de bêtise, ce n’est pas forcement mauvais la magie. Ecoute moi trésor, on m’a conseiller de t’envoyer à Emeraude, tu aimerais y aller ? »
« Tu m’aimes plus Mama ? »
« Bien sur que si je t’aime mon chaton, mais tu sais, là-bas il y a d’autre enfant qui ont la magie comme toi, tu te fera sûrement des amis… Et puis, tu pourras apprendre pour que l’incident ne se reproduise pas. »
« Je veux pas te laisser ! »
« Ne t’en fais pas pour moi va, je viendrais te voir. »


Esper savait que ce n’était pas vrai, Adenora ne voyageait jamais. Pourtant, elle voyait les larmes dans les yeux de la femme. C’était si important pour elle qu’elle parte pour Emeraude ? Les oreilles de l’enfant se couchèrent sur son crâne et elle laissa tomber un d’accord avant de filer dans le jardin. A partir de ce jour, elle passa son temps à dessiner pour avoir un maximum de souvenir d’ici quand elle serait partie. Finalement, on fit monter la petite Pardusse dans un chariot de marchant qui accepta de l’accompagner en comprenant que la vieille femme était trop faible pour ce voyage, d’ailleurs, les jours où les Dieux l’inviteraient à rejoindre les pleines de Lumière ne tarderait plus maintenant.

La tête appuyée sur le bois du chariot, Esper poussa un énième soupire. Elle ne faisait même plus attention au temps qui passait tellement elle sentait son cœur peser lourd dans sa poitrine. Finalement, ce fut la voix d’un des marchant qui la ramena à la réalité.

« Hey, petite, on arrive. »

Tremblante, Esper avait alors porté son regard sur le château qui s’agrandissait à mesure qu’ils avançaient. Elle allait donc vivre ici maintenant… Toute seule. Enfin, bien sur si on l’acceptait ici… Le chariot entra dans la cours et l’enfant s’accrocha aux jambes d’un des marchants alors qu’il expliquait à un garde pourquoi cette enfant l’accompagnait. La Pardusse ne compris pas vraiment ce qu’il advint dans les heures qui suivirent elle se retrouvait installer à Emeraude. Laissée sans surveillance, la fillette se mis à courir dans le château, paniqué, elle se sentait tellement perdue, tellement effrayée. Ses pieds s’immobilisèrent alors qu’elle arrivait sur un balcon. Son regard se leva vers le ciel… Tout ici lui semblait tellement différent de chez elle. Elle sentit une boule lui bloquer la gorge alors qu’elle se laissait choir assise au sol, les larmes roulant sur ses joues, elle voulait rentrer chez elle !
C’est dans cette position qu’une jeune fille la trouva et vint la prendre dans ses bras pour la réconfortée. Ce fut la première rencontre d’Esper et d’Aragëa et si elle ne fut pas peuplée de beaucoup de discussion elle participa à la naissance de leur amitié. A partir de là, Aragëa fut toujours là quand la Pardusse eut besoin d’elle, la protégeant, la chouchoutant et lui apprenant ce qu’elle ne connaissait pas encore de ce monde qui serait maintenant le sien.
Cette rencontre fut la plus soft pour la jeune fille, elle était trop différente des autres et certains le lui firent bien sentir au début… Pourtant, l’enfant continuait à tenir grâce au soutient d’Aragëa du moins, jusqu’à ce qu’une missive arrive de son village natal. Ce message avait été envoyé par un de ses voisins et lui annonçait que sa lère adoptive était morte. Encore une fois, ce fut un choc pour l’enfant, mais ce fut peut-être aussi ce qui aida les autres enfants à comprendre qu’elle était finalement comme eux. Cependant, ce fut encore une fois avec l’aide d’Aragëa. Comme tout les autres, Esper a encore continuer les cours, s’y immergeant plus que jamais, elle ne voulait pas penser à Adenora car, même si maintenant les années ont passées, la Pardusse sa douleur ne s’atténuait pas.
Encore une fois, le temps à passer et maintenant Esper devient adolescente, d’ici peu, elle deviendra Ecuyer et une partie d’elle à hâte d’y être, même si elle sait que cela veux aussi dire qu’elle va devoir devenir plus forte.


III - Informations :


Où avez vous connu le forum ? Oula ça remonte à quatre ans au moins tout ça…
Quel age avez-vous ? 25 ans le 8 Aout et oui, j’suis vieille.
Quel est votre niveau d/e RP sur 10 ? Adaptable selon l’inspiration et le niveau de mes co-rp. En moyenne 7 ou 8 /10.
Votre présence sur le Forum ? Sauf cas exceptionnels, j’essais de passer au moins une fois par jours.
Code : Ok - Sang'


Dernière édition par Esper le Mar 28 Mai - 15:09, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sangre

avatar

Féminin
Nombre de messages : 249
Points : 523
Date d'inscription : 05/05/2009

MessageSujet: Re: Le chaton pointe son museau : Esper   Mar 28 Mai - 12:57

Coucou ! Alors deux petites choses, premièrement tu as mis dans pouvoir tes avantages ''pardusse'' cela ne m'inconvient pas que tu en est, simplement déplace les dans la partie caractéristiques physique, et fait bien attention en rp de ne pas entendre des trucs de trop loin, tu es ''demie'' pardusse, donc forcément certaines de tes capacité génétique sont plus faible ^^

Ensuite, si tu pouvais rajouter a ton histoire un tout petit bout qui explique comment se sont passé ses études en tant qu'élève, comment elle a été reçu, tu parles d'Ara mais pas des gens en général.

Arrange ces deux petits point et je te valide ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le chaton pointe son museau : Esper   Mar 28 Mai - 15:10

J'ai fait les modifications et pas de souci, je vais pas abuser.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le chaton pointe son museau : Esper   Mar 28 Mai - 16:29

Bienvenue encore une fois à toi, tu es validée donc !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le chaton pointe son museau : Esper   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le chaton pointe son museau : Esper
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chaton Perdu ? [ PV : Petit Hérisson ]
» Chaton [ Seïren ]
» Présentation de Boule de Miel, un chaton très énergétique... ||A.F 05 JUIN|| Terminé
» Museau de Tigre !
» Une histoire tracée dans le sang à la pointe d'une épée...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Paramètres. :: Présentations Acceptées.-
Sauter vers: